Domaine de Kururi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Donjon (reconstruit) du château de Kururi.

Le domaine de Kururi (久留里藩, Kururi-han?) est un domaine féodal japonais de l'époque d'Edo situé dans la province de Kazusa, moderne préfecture de Chiba. Son quartier général se trouve au château de Kururi dans ce qui est à présent la ville de Kimitsu.

Le premier château de Kururi était une fortification en hauteur construite durant l'époque de Muromachi par Nobunaga Takeda (1401–1477) et gouverné par ses descendants, le clan Mariya, à partir de 1540. Avec l'extension du clan Satomi de la province d'Awa (Chiba) à l'époque Sengoku, Yoshitaka Satomi s'empare du château et s'en sert comme base de ses opérations contre le clan Go-Hōjō dont le quartier général se trouve au château d'Odawara. Le clan Hōjō essaye vainement de prendre le château à plusieurs occasions mais y parvient finalement en 1564 pour le perdre trois ans plus tard (1567) quand les Satomi en reprennent le contrôle.

À la suite du siège d'Odawara (1590), Toyotomi Hideyoshi punit le clan Satomi en le dépossédant de ses territoires dans la province de Kazusa. Quand Tokugawa Ieyasu arrive dans la région de Kantō, il attribue les fortifications de Kururi à l'un de ses vassaux, Matsudaira Tadamasa (Osugi), et le nomme daimyō du domaine de Kururi d'une valeur de 30 000 koku.

Histoire[modifier | modifier le code]

À Kururi se trouve la fortification en hauteur construite par le puissant clan Satomi de la péninsule de Bōsō durant l'époque Sengoku, comme base de leurs opérations contre le clan Go-Hōjō d'Odawara, leur rival septentrional.

À la suite du siège d'Odawara en 1590, la région de Kantō est attribué à Tokugawa Ieyasu par le seigneur de guerre Toyotomi Hideyoshi qui limite également les Satomi à la province d'Awa (Chiba) pour les punir de la tiédeur de leur soutien dans sa campagne contre le clan Go-Hōjō. Tokugawa Ieyasu nomme Tadamasa Osuga, le fils de Sakakibara Yasumasa, l'un de ses quatre généraux, daimyō du nouveau domaine de Kururi aux revenus se montant à 30 000 koku.

Tadamasa Osuga construit presque toutes les fortifications actuelles du château de Kururi et établit une jōkamachi (ville-château) à ses pieds. Après la bataille de Sekigahara, le clan Osuga est transféré au château de Yokosuka dans la province de Suruga puis est remplacé par le clan Tsuchiya avec une réduction de revenus à 20 000 koku de 1601 à 1679. Le domaine est supprimé en 1679 quand Naoki Tsuchiya est déclaré inapte à gouverner pour cause de folie et que son fils est rétrogradé au statut de hatamoto à 3 000 koku.

Jusqu'en 1742 le domaine est administré en tant que territoire tenryō, directement contrôlé par le shogunat Tokugawa. En juillet 1842, Naozumi Kuroda, daimyō du domaine de Numata dans la province de Kozuke, est transféré à Kururi et le han est . Ses descendants gouvernent le domaine jusqu'à la restauration de Meiji. Naotaka Kuroda, le dernier daimyo du domaine de Kururi, sert d'abord de garde aux forces pro-Tokugawa à la bataille d'Ueno de la guerre de Boshin puis se rallie au nouveau gouvernement de Meiji deux mois plus tard. Il est nommé gouverneur de domaine par la nouvelle administration jusqu'à l'abolition du système han en juillet 1871. Le domaine de Kururi devient la « préfecture de Kururi » qui fusionne en novembre 1871 avec la « préfecture de Kisarazu » à la brève existence, laquelle fait enfin partie de la préfecture de Chiba.

Liste des daimyō[modifier | modifier le code]

  • Shichiyo-mon.png [Clan Osuga (fudai) 1590-1601
# Nom Dates Titre Rang Revenus
1 Tafamasa Osuga (大須賀 忠政?) 1590–1601 Dewa-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
  • Kuyo (inverted).svg Clan Tsuchiya (fudai) 1602-1679
# Nom Dates Titre Rang Revenus
1 Tadanao Tsuchiya (土屋 忠直?) 1602–1612 Mibu-daisuke 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
2 Toshinao Tsuchiya (土屋 利直?) 1612–1675 Mibu-daisuke 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
3 Naoki Tsuchiya (土屋 直樹?) 1675–1679 Iyo-no-kami 5e inférieur (従五位下) 20 000 koku
# Nom Dates Titre Rang Revenus
1 Naozumi Kuroda (黒田 直純?) 1742–1775 Yamato-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
2 Naoyuki Kuroda (黒田 直亨?) 1775–1784 Buzen-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
3 Naohide Kuroda (黒田 直英?) 1784–1786 Izumi-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
4 Naoatsu Kuroda (黒田 直温?) 1786–1801 Yamato-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
5 Naokata Kuroda (黒田 直方?) 1801–1812 Buzen-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
6 Naoyoshi Kuroda (黒田 直侯?) 1812–1823 Buzen-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
7 Naochika Kuroda (黒田 直静?) 1823–1854 Buzen-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
8 Naoyasu Kuroda (黒田 直和?) 1854–1860 Ise-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku
9 Naotaka Kuroda (黒田 直養?) 1860–1871 Chikugo-no-kami 5e inférieur (従五位下) 30 000 koku

Source[modifier | modifier le code]

E Papinot, Historical and Geographic Dictionary of Japan, Tuttle (reprint) 1972,

Lien externe[modifier | modifier le code]

(ja) Le domaine de Kururi sur le site "Edo 300 HTML"

Source de la traduction[modifier | modifier le code]