Domaine Forget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Domaine Forget de Charlevoix
LogoDF RVB.png
Logo du Domaine Forget de Charlevoix.
Histoire
Fondation
1977
Cadre
Type
Domaine d'activité
Musique, Danse, Sculpture, Nature
Siège
Pays
Coordonnées
Langue
Français
Organisation
Présidente du conseil d'administration
Louise St-Pierre
Directrice générale
Ginette Gauthier
Directeur artistique
Paul Fortin
Site web
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Classe de contrebasse à l'Écurie.
Le Jardin français.

Le Domaine Forget est un organisme à but non lucratif occupant un vaste ensemble de terrains et de bâtiments situés à Saint-Irénée, à proximité de La Malbaie dans la région de Charlevoix, dans la province de Québec, au Canada. Il est le foyer d'un Festival International de musique et d'une Académie internationale de musique et de danse pour jeunes et futurs professionnels. Depuis l'ouverture de la salle de concert en 1996, il est aussi l'hôte d'une programmation variétés[1].

Lieu de rencontres des grandes traditions musicales de tous les endroits du monde, il accueille chaque année plus de 400 artistes à ses différentes activités. Son Festival International présente chaque été plus de soixante-dix événements dont plus d'une trentaine de concerts axés principalement autour de la musique classique, mais touchant également au jazz et à la danse, une douzaine de brunches-musique et une vingtaine d'activités de sensibilisation gratuites. L'Académie internationale, au cœur des activités du Domaine Forget, accueille à chaque année quelque 120 pédagogues et près de 500 étudiants à ses sessions de perfectionnement. Touchant différentes familles d'instruments ou disciplines, ces sessions regroupent: Cuivres, Composition, Piano, Bois, Musique de chambre, Chant et Accompagnement vocal, Guitare, Danse, Cordes, Direction d'orchestre, Ensemble à cordes et Chorale, La programmation variétés est consacrée à la musique populaire, la chanson, l'humour, le théâtre, le cinéma et bien davantage.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce qui s'appelle aujourd'hui le Domaine Forget est l'ensemble de trois propriétés estivales d'honorables canadiens : Joseph Lavergne — un juge, Adolphe-Basile Routhier — le compositeur des paroles de la version originale en français du Ô Canada, et Rodolphe Forget — un député, investisseur et entrepreneur de la région de Charlevoix[2].

En 1945, les trois domaines ont été fusionnés pour former une institution d'éducation dirigée par les Petites Franciscaines, un ordre religieux. Cependant, en 1977, sous l'initiative de Françoys Bernier, d'Anne-Marie Asselin (directrice générale pendant les 10 premières années) et d'un groupe de personnalités de la région, le site devint ce qui est actuellement le Domaine Forget, une corporation sans but lucratif mise à la disposition des arts d'interprétation, principalement de la musique et de la danse[2],[3].

Le toponyme « Domaine-Forget » a été officialisé le 25 octobre 2001 à la Commission de toponymie du Québec[2].

Invités au Festival international[modifier | modifier le code]

Professeurs de l'Académie internationale de musique et de danse[modifier | modifier le code]

Basson[modifier | modifier le code]

Violoncelle[modifier | modifier le code]

Clarinette[modifier | modifier le code]

Contrebasse[modifier | modifier le code]

Flûte[modifier | modifier le code]

Cor[modifier | modifier le code]

Guitare[modifier | modifier le code]

Hautbois[modifier | modifier le code]

Trombone[modifier | modifier le code]

Trompette[modifier | modifier le code]

Tuba[modifier | modifier le code]

Alto[modifier | modifier le code]

Violon[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. « Domaine Forget is home to a prestigious International Music Festival (French: Article Domaine Forget abrite un prestigieux Festival International de Musique) », sur themontrealeronline.com, The Montrealer (consulté le )(en)
  2. a b et c Commission de toponymie du Québec - Domaine-Forget - Consulté le 12 mars 2020.
  3. Stéphanie Bergeron et Ginette Gauthier, « Le Domaine Forget Pour l'amour de la musique », Continuité, vol. 91,‎ , p. 44–46 (lire en ligne)
  4. Gregory, Charles, 1943-, Edison diamond disc record labels & discography, Charles Gregory, (ISBN 0-9745432-0-9 et 978-0-9745432-0-8, OCLC 54830855)

Voir aussi[modifier | modifier le code]