Dolores Huerta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dolores Huerta
Dolores Huerta by Gage Skidmore.jpg
Dolores Huerta le .
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (90 ans)
DawsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Dolores Clara Fernández HuertaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
San Joaquin Delta College (en)
Université du PacifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
National Women's Hall of Fame ()
Eleanor Roosevelt Award for Human Rights (en) ()
Prix des quatre libertés de Roosevelt ()
Ohtli Award (en) ()
Personnalité humanitaire de l'année (d) ()
Médaille présidentielle de la Liberté ()
California Hall of Fame (en) ()
Temple de la renommée du Travail ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dolores Clara Fernández Huerta, née le à Dawson au Nouveau-Mexique, est une dirigeante syndicale et militante pour les droits civiques en Amérique du Nord, cofondatrice de l'Association nationale des paysans, qui rejoint plus tard l'Union générale des paysans (United Farm Workers). Huerta a reçu de nombreux prix pour ses services à la communauté et la protection des travailleurs, des immigrants ainsi que pour les droits des femmes.

Figure de la communauté latino-américaine, Huerta est l'objet de nombreuses peintures murales.

Début de la vie[modifier | modifier le code]

Née le 10 avril 1930, à Dawson, au Nouveau-Mexique, Huerta est la fille de Juan Fernandez — un mineur et paysan — et d'Alicia Chavez. Huerta est le deuxième enfant du couple, et sa seule fille ; le couple se sépare quand Huerta a trois ans. Alicia Chavez élève Huerta et ses deux frères, dans la région centrale de la Californie, dans la communauté rurale de Stockton, en Californie. Dans un entretien, Huerta déclare : « La principale personne dans ma vie est ma mère. C'était une femme intelligente et très gentille[1] ».

L'activisme communautaire de Huerta commence quand elle est étudiante au Lycée de Stockton. Huerta est active dans plusieurs clubs scolaires, et est un membre dévoué des Girl Scouts jusqu'à l'âge de 18 ans. Elle fréquente l'université du Pacifique à Stockton (qui devient plus tard le San Joaquin Delta Community College) où elle se spécialise dans la pédagogie. Après avoir enseigné la grammaire, Huerta décide de se consacrer professionnellement à l'activisme[1],[2] :

« Je ne pouvais pas tolérer de voir les enfants qui venaient à l'école sans manger ou en ayant besoin de chaussures. J'ai pensé que je pouvais faire plus, en organisant les travailleurs agricoles plutôt qu'en essayant d'enseigner à leurs enfants affamés. »

Carrière en tant que militante[modifier | modifier le code]

Lors d'une manifestation à Santa Barbara, en Californie, le 24 septembre 2006.

En 1955, Huerta commence officiellement sa carrière en tant que militante, aidant Frank Ross à commencer le Chapitre de Stockton de l'Organisation de Services Communautaires, qui lutte pour l'amélioration des possibilités économiques pour les hispaniques[3]. En 1960, Huerta cofonde l'Association des Travailleurs de l'Agriculture qui effectue un lobbying sur les gouvernements locaux pour obtenir des améliorations dans les quartiers agricoles. En 1962, elle a cofondé l'Association Nationale des Paysans avec César Chávez, qui deviendra plus tard le Comité d'organisation de l'union syndicale des travailleurs ruraux. Ensuite, elle participe à l'Union des travailleurs agricoles[4].

Le 5 juin 1968, Huerta se tient à côté de Robert F. Kennedy, à Los Angeles, quand ce dernier s'exprime à la tribune au sujet de sa victoire électorale. Quelques instants après la fin du discours, des coups de feu sont tirés, blessant cinq personnes. Kennedy est mort à la suite de ses blessures par balle, le 6 juin.

Huerta est présidente de la Fondation Dolores Huerta, qu'elle fonde en 2002[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Huerta est nommée l'une des trois plus importantes femmes de l'année par la revue Ms. en 1997. Elle reçoit le prix Eleanor Roosevelt des Droits de l'Homme, de Bill Clinton en 1998, le Prix d'Excellence Eugene V. Debs et la Médaille présidentielle de la Liberté[2].

En 1998, le Ladies' Home Journal la reconnaît comme l'une des 100 plus importantes femmes du XXe siècle.

Huerta reçoit la Médaille présidentielle de la Liberté, de Barack Obama, le 29 mai 2012[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Dolores Huerta », sur www.deltacollege.edu (consulté le 22 août 2017)
  2. a et b (en) « Dolores Huerta », sur National Women's History Museum (consulté le 22 août 2017)
  3. Frank, M. “Dolores found her calling as an organizer while serving in the leadership of Stockton Community Service Organization (CSO)” "Dolores Huerta:“Sí, se puede—We can do it.”
  4. (en-US) « Dolores Huerta », sur Biography.com (consulté le 22 août 2017)
  5. (en-US) « Dolores Huerta Foundation », sur Dolores Huerta Foundation (consulté le 22 août 2017)
  6. (en) « President Obama Awards the Medal of Freedom », whitehouse.gov,‎ (lire en ligne, consulté le 22 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]