Doloire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Doloire de droite.
Doloire « épaule de mouton ».

La doloire est un ancien instrument tranchant utilisé pour amincir ou régulariser l'épaisseur d'une pièce de cuir ou de bois. Elle fut également utilisée comme instrument de décapitation des roturiers[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le verbe doler, qui signifie aplanir, amincir vient du latin dolare (rendre plat).

Les instruments pour doler sont le doleau pour les ardoises et la doloire pour le cuir ou le bois[2].

Description[modifier | modifier le code]

La doloire de charpentier est une grande hache à manche court, mesurant en général 24 cm, à lame rectangulaire ou en forme d'épaule de mouton, à tranchant droit, déportée sur le côté du manche.

La doloire de tonnelier a une lame rectangulaire et sert à dégrossir les merrains pour ébaucher les douelles.

Le doloire de relieur est un petit outil appelé aussi couteau à parer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christiane Raynaud, À la hache: histoire et symbolique de la hache dans la France médiévale, XIIIe-XVe siècles, Le Léopard d'or, , p. 303
  2. Larousse illustré 1993

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]