Dolmuş

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un dolmuş minibüs sur un trajet allant de Kadıköy à Kartal, à Istanbul

Le dolmuş (prononcé [doɫ.muʃ ]) est une forme de transport en commun principalement urbain et périurbain en Turquie, un minibus parcourant un trajet fixe mais ne disposant pas d'horaires ou de station définis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le dolmuş comme moyen de transport collectif est apparu et s'est développé spontanément, comme conséquence de l'incapacité des pouvoirs publics à assurer une demande de mobilité toujours plus grande dans un espace urbain croissant et de plus en plus dense[1].

La Turquie est sévèrement touchée par la Grande dépression de 1929. En 1931 un chauffeur de taxi, Aşçı Halit[Note 1], compte parmi ses seuls clients un homme d'affaires juif dont il assure chaque jour les courses entre son domicile, à Nişantaşı, et son lieu de travail à Eminönü. Il lui fait part de ses inquiétudes sur le devenir de son activité, les 20-25 livres mensuels des trajets ne suffisant plus pour maintenir son activité rentable. Il se voit alors proposé d'assurer en même temps les courses de quatre autres collègues du client, ce qui lui apporterait 80 à 100 livres mensuels. Le chauffeur accepte[3],[2],[4].

Législation[modifier | modifier le code]

Le fonctionnement des dolmuş est assuré par des petites entreprises qui obtiennent une autorisation d'exercer de la part de l'autorité municipale (laquelle est détenue dans les grandes agglomérations par des municipalités de métropole), qui élabore les trajets et délivre les concessions[Note 2][1],[5]. La réglementation des dolmuş et des taxis relèvent des mêmes règlements. Les prix sont fixés au niveau national

Istanbul[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Istanbul est compétente pour créer, modifier, fusionner, supprimer des circuits et des arrêts dans les limites de la province d'Istanbul

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le parcours du dolmuş est indiqué à l'aide de panneaux derrière le pare-brise.

Dolmuş signifie en turc « rempli » ou « plein » : il est censé partir une fois que toutes ses places sont occupées[5]. Un voyageur pressé peut « forcer » le départ en payant les places restées vacantes[6]. Le départ et l'arrivée sont les deux seuls points d'arrêt, les voyageurs manifestent leur désir de monter en se tenant sur le bord de la chaussée au passage du dolmuş, et peuvent demander à descendre sur demande au chauffeur (la phrase habituelle étant Müsait bir yerde inebilir miyim?, « Puis-je descendre à un endroit convenant ? ») Il n'y a, habituellement, pas d'heures fixes[5].

Le coût d'un trajet dépend du niveau de confort offert par le véhicule et parfois de la longueur de la course. Le paiement se fait après la montée à bord et uniquement en argent liquide. Le prix, très souvent inférieur à deux livres turques, fait du dolmuş un transport en commun accessible aux populations les plus modestes[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

Il existe quatre formes principales de transport collectif pouvant être qualifiées de dolmuş[7].

Midibüs[modifier | modifier le code]

Le mibibüs est un midibus (autobus de taille réduite), seulement utilisé pour le transport scolaire ou de salariés vers leur entreprise (qui en assure la gestion ou la sous-traitance).

Minibüs[modifier | modifier le code]

Le minibüs (« minibus »), généralement de couleur bleu ou beige, est un véhicule initialement conçu pour le transport de personnes (14 à 20 passagers), c'est le plus compétitif et le plus inconfortable.

Dolmuş[modifier | modifier le code]

Le dolmuş stricto sensu, de couleur jaune, est un fourgon ou un van aménagé, après sa construction, pour le transport collectif de personnes (6 à 8 passagers), offre un bon niveau de confort mais est plus cher qu'un minibüs.

Taksi dolmuş[modifier | modifier le code]

Le taksi dolmuş, de couleur jaune, est un taxi (immatriculé et identifié comme tel) qui peut assurer les missions d'un dolmuş en fonction de la demande et de l'état du trafic. Cette forme est visible essentiellement à Istanbul.

Véhicule[modifier | modifier le code]

Un dolmuş est un minibus pourvu d'une dizaine de places assises[5].

Réseau et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le transport par dolmuş ou minibüs peut être interprété comme un compromis entre la voiture individuelle et les transports collectifs, en suivant étroitement les besoins des usagers pour fonctionner.

Istanbul[modifier | modifier le code]

En 2015, les dolmuş assurent à Istanbul la mobilité de 50 000 personnes chaque jour[8]. En décembre 2016 le prix d'une course de moins de 2 km est de 1,80 livre, de 2,25 livres pour un trajet d'une longueur supérieure, et de 1,15 livres en tarif étudiant[9].

Lignes de dolmuş à Istanbul en 2015
Trajet Longueur en km
D11 Bakırköy - Taksim 14,85
D12 Bakırköy - Şişli 16,85
D13 Yeşilköy - Taksim 19,00
D14 Florya - Taksim 24,30
D15 Yenibosna - Taksim 18,70
D20 Üsküdar - Sultantepe - Kuzguncuk 3,00
D21 Üsküdar - Kadıköy 4,45
D22 Üsküdar - Bağlarbaşı 2,70
D23 Bağlarbaşı - Kadıköy 4,80
D24 Üsküdar - Beykoz 20,50
D25 Üsküdar - Erzurum sitesi 4,35
D26 Üsküdar - Çekmeköy 20,00
D27 Üsküdar - Acıbadem 4,80
D28 Kadıköy - Çekmeköy 24,00
D29 Üsküdar - Çavuşdere 2,60
D30 Üsküdar - Emniyet 5,20
D31 Kadıköy - Taksim * 15,8
D32 Kadıköy - Nişantaşı * 15,1
D33 Kadıköy - Şişli * 15,5
D34 Kadıköy - Bostancı 8,69
D35 Bostancı - Şişli * 20,1
D36 Bostancı - Taksim * 21,75
D37 Bostancı - Pendik 17,75
D38 Söğütlüçeşme Metrobüs - Bostancı 7,80
D40 Kadıköy - Moda Ring 3,60
D41 Cevizlibağ - Taksim 8,70
D42 Topkapı - Taksim 7,70
D43 Aksaray - Taksim 4,60
D44 Mustafakemalpaşa - Taksim 6,75
D45 Eminönü - Şişli 9,00
D46 Eminönü - Nişantaşı 5,90
D51 Beşiktaş - Harbiye 3,00
D52 Beşiktaş - Taksim 2,70
D53 Teşvikiye - Taksim 2,10
D61 Ataşehir - Taksim 18,60
D61 Kadıköy - Acıbadem - Taksim * 15,90

Culture[modifier | modifier le code]

Taxis stationnés près du pont de Galata en 1965.

Le dolmuş, en raison de son omniprésence et de son accessibilité, est devenu une image associée aux classes populaires urbaines, stambouliotes en particulier. Le film Şoför Nebahat (« Nebahat la chauffeuse de taxi ») met en scène Nebahat, une femme qui se retrouve chauffeuse de taxi, en l'occurrence de dolmuş, pour subvenir aux besoins de sa famille. Les taksi dolmuş représentés dans ce film de 1970 sont des véhicules anciens et usés des années 1950-1960, inadaptés à l'activité de taxi classique (destinée à une clientèle aisée), reconvertis au transport collectif de personnes.

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un chauffeur prénommé Halit et nommé Aşçı Halit, « Halit le cuisinier » ; il a vendu son restaurant pour acheter son véhicule[2],[3].
  2. Cette compétence est exercée en vertu des lois no 5216 du modifiée portant sur les municipalités de métropoles et no 5362 du modifiée portant sur les corporations des métiers de l'artisanat et de l'art.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) İhsan Tekeli, « Cities In Modern Turkey », sur courses.arch.ntua.gr, (consulté le ). [PDF] Accès libre
  2. a et b (tr) Buket Aşçı, « Beyler, arkayı dörtleyelim! », sur sabah.com.tr, (consulté le ).
  3. a et b Toker Özkurt 2012, p. 78
  4. (tr) Milliyet, « Dolmuşu İcat Eden Adam : Aşçı Halit », sur milliyet.com.tr (consulté le ).
  5. a b c et d (en) M. Anıl Yazıcı, Herbert S. Levinson, Mustafa Ilıcalı, Nilgül Camkesen et Camille Kamga, « A Bus Transit Line Case Study: Istanbul's Metrobüs Sustem », Journal of Public Transportation, vol. 16, no 1,‎ , p. 153-178 (ISSN 1613-7159, lire en ligne, consulté le ) [PDF] Accès libre
  6. Toker Özkurt 2012, p. 42
  7. Toker Özkurt 2012, p. 43 et suiv.
  8. Philippe-Schmerka Blacher, « Le Transport public à Istanbul : Le rail comme solution », sur Observatoire urbain d'Istanbul, (consulté le ). Accès libre
  9. (tr) İHA, « Taksi ve dolmuş ücretlerine zam », sur haber.sol.org.tr, (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Arzu Hüsniye Toker Özkurt, Evolution of paratransit system and its implementations in Turkey: potential design and technology impact on ameliorating the dolmuş-minibus, Thèse, Université technique d'Istanbul, institut des sciences, département de conception industrielle de produit, , 229 p. (lire en ligne) [PDF] Accès libre Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :