Dolmens de la Betoulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dolmens de la Bétoule
Image illustrative de l’article Dolmens de la Betoulle
Dolmen no 2
Présentation
Type dolmen
Période Néolithique
Faciès culturel Artenacien
Fouille 1874, 1986
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1982, 1984)
Caractéristiques
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 00″ nord, 1° 06′ 40″ est
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Commune Berneuil, Breuilaufa
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Dolmens de la Bétoule
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Dolmens de la Bétoule
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
(Voir situation sur carte : Haute-Vienne)
Dolmens de la Bétoule

Les dolmens de la Betoulle sont un ensemble de quatre dolmens, formant un trapèze, situés sur les communes de Berneuil et de Breuilaufa, dans le département français de la Haute-Vienne en France. Seul le dolmen no 2 a été fouillé, les trois autres étant totalement ruinés.

Historique[modifier | modifier le code]

Le dolmen no 4 est inscrit au titre des monuments historiques le [1], les trois autres sont inscrits le [2],[3]. Le dolmen no 2 a été fouillé puis restauré en 1986[4].

Dolmen no 2[modifier | modifier le code]

La table de couverture du dolmen no 2 mesure 3,60 m de long sur 3,40 m de large. Elle recouvre une chambre de forme rectangulaire (2,40 m de long sur 1,40 m de large), délimitée par sept piliers. La chambre est orientée est-ouest, avec une ouverture au sud-ouest prolongée par un couloir en pierre sèche d'environ 1,20 m de longueur. Le fond de la chambre comportait un dallage grossier. La hauteur du cairn atteignait encore 0,65 m de hauteur en 1874 mais elle n'est plus que de 0,40 à 0,20 m désormais[5].

L'effondrement de la table à l'intérieur de la chambre a contribué à protéger la couche archéologique. Lors de la fouille de 1986, dans une fosse creusée près de la dalle de chevet, un abondant mobilier archéologique a pu être recueilli. Il se compose d'armatures de flèche du type à pédoncule et ailerons, d'outils en silex (poignards, grattoirs, lames tronquées et retouchées, divers éclats) et de tessons d'une céramique décorée. L'ensemble est caractéristique de l'Artenacien[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Martial Imbert, « Les dolmens de la Haute-Vienne », L'Homme préhistorique, no 8,‎ , p. 244 (lire en ligne)
  • Dominique Vuaillat (préf. Claude Masset), « Bref bilan documentaire sur le mégalithisme du Limousin », dans La France des dolmens et des sépultures collectives (4500 - 2000 avant J.-C.), Paris, Éditions Errance, , 356 p. (ISBN 2877721574), p. 180
  • Roger Joussaume, Palets et minches de Gargantua : Mégalithisme dans le Centre-Ouest de la France, Association des Publications Chauvinoises, , 388 p. (ISBN 979-1090534391), p. 279. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :