Dolmen de la Table

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dolmen de la Table
Présentation
Type Dolmen
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1895)
Caractéristiques
Matériaux quartzite
Géographie
Coordonnées 46° 59′ 34″ nord, 2° 10′ 07″ ouest
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Commune Noirmoutier-en-l'Île

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
Dolmen de la Table

Le dolmen de la Table est un dolmen submergé, situé près de l'île de Noirmoutier, dans le département français de Vendée.

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice est mentionné pour la première fois en 1888[1]. Il est décrit par Arsène Charier-Fillon, en 1892, puis classé comme monument historique en 1895[2]. Une balise et une inscription, indiquant en lettres de bronze son élévation au-dessus des basses mers à la date de 1896, ont été posés à la suite de son classement : «Propriété de l'État - Dolmen de la Table - Repère sol 2,535 m au-dessus de la basse mer - Du 30 novembre 1896»[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le dolmen est situé en mer, sur le plateau de la Vendette, à 6 Km à l'est de la côte de Noirmoutier-en-l'Île[1]. Il est submergé la plupart du temps, ne se découvrant que lors des grandes marées. La table de couverture, qui a donné son nom au dolmen, est une large dalle de quartzite de 4,85 m de long sur 2,77 m de large, orientée est-ouest[1]. Elle ne repose plus que sur un seul support de même nature, les débris rocheux situés à l'autre extrémité correspondent probablement à une deuxième dalle et peut-être une troisième dalle de support désormais brisées[1].

Sa submersion atteste de l'affaissement de la côte de Noirmoutier[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Arsène Charier-Fillon, L’Île de Noirmoutier, V. Péril et défense, Niort, Clouzot, 1892, p. 15, 48 et 58 (extraits).
    Voir aussi, l'Appendice du tome VII (1897), p. 47-48 (en ligne).
  • Robert Milliat, « Un dolmen submergé près de Noirmoutier », Archéologia,‎ mai-juin 1971 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]