Dolmen de la Madeleine (Lessac)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Dolmen de la Madeleine.
Dolmen de la Madeleine
Image illustrative de l'article Dolmen de la Madeleine (Lessac)
Dolmen de la Madeleine
Présentation
Nom local Dolmen de Sainte-Madeleine
Chronologie 4500 à 4000 av. J.-C.
Type Dolmen converti en chapelle
Période Néolithique, Moyen Âge
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1900)
Visite accès privé
Caractéristiques
Matériaux Pierres
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 42″ nord, 0° 40′ 52″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Lessac

Géolocalisation sur la carte : Charente

(Voir situation sur carte : Charente)
Dolmen de la Madeleine

Le dolmen de la Madeleine ou dolmen de Sainte-Madeleine est un curieux mégalithe située dans la commune de Lessac en Charente qui a été converti en chapelle.

Description[modifier | modifier le code]

Le dolmen de la Madeleine est un dolmen situé sur une île importante au milieu de la Vienne quelques kilomètres au nord de Confolens, sur la commune de Lessac tout près de Saint-Germain-sur-Vienne, l'île de Sainte-Madeleine ou de Saint-Germain[1].

La table mesure 4,50 mètres sur 3,60 mètres devant, mais va en rétrécissant. Elle est posée sur quatre piliers écartés de 2,40 m devant, 2,15 mètres à l'arrière. Ces piliers qui seraient de XIe siècle sont composés d'un fût cylindrique posé sur une pierre rectangulaire et supportant un chapiteau arrondi surmonté d'un tailloir carré.

Entre les deux colonnes du fond le bloc de pierre serait un reste d'autel[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le dolmen converti en chapelle

Ce dolmen a été transformé en chapelle cimetière au Moyen Âge (une sépulture médiévale y a été trouvée en 1878[3]). Le dolmen de Sainte-Madeleine a porté les noms de Tombeau de la Dame, Pierre-Madeleine, Pierre Couvreau et plus récemment Chapelle-dolmen du petit Lessac[2].

Une légende rapporte que sainte Madeleine a imprimé son pied sur un rocher dans la Vienne en sautant dans l'île, la table du dolmen sur sa tête et les autres pierres dans son tablier. Ses moutons ont eux aussi laissé leurs empreintes[4].

Il a été transformé en cabaret avec tables et bancs en bois au XIXe siècle[2].

Le dolmen de la Madeleine a été classé par liste monument historique en 1900[5]. Son accès est privé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoires de la Société des antiquaires de France, p. 39
  • Jean-Hippolyte Michon, Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache (réimprimé en 1980 par Bruno Sépulchre, Paris), , 334 p. (lire en ligne), p. 141-143

Liens externes[modifier | modifier le code]