Dolmen de Roche-Cubertelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dolmen de Roche-Cubertelle
Image illustrative de l’article Dolmen de Roche-Cubertelle
Vue générale.
Présentation
Type dolmen
Période Néolithique ou Chalcolithique
Protection Logo monument historique Classé MH (1916)
Visite accès libre
Caractéristiques
Matériaux granit
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 07″ nord, 4° 05′ 21″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Commune Luriecq
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Dolmen de Roche-Cubertelle
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Dolmen de Roche-Cubertelle
Géolocalisation sur la carte : Loire
(Voir situation sur carte : Loire)
Dolmen de Roche-Cubertelle

Le Dolmen de la Roche-Cubertelle est un dolmen situé à Luriecq, dans le département de la Loire, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans un petit vallon des monts du Forez, la Roche-Cubertelle se trouve en bordure du chemin du Dolmen, au sud de la route D498, à quelques centaines de mètres à l'est du bourg de Luriecq. Son accès est libre.

Description[modifier | modifier le code]

Ce dolmen, dont le nom signifie Pierre-Couverte, est constitué de quatre dalles de granit de couleur bleuâtre avec des teintes roussâtres : un bloc posé sur champ, côté nord (2,5 m de longueur sur 1,30 m de hauteur et 0,15 m à 0,30 m d'épaisseur), deux blocs posés également verticalement, côté sud (1,80 m de long et 0,20 m à 0,35 m d'épaisseur pour l'une ; 1 m de largeur et 0,30 m à 0,40 m d'épaisseur pour l'autre) et enfin, reposant sur ces trois supports, un bloc de 2,20 m sur 2,50 m et épais de 0,15 m à 0,50 m.

Cet ensemble mégalithique semble former une chambre ou une allée couverte ayant une hauteur moyenne de 1,80 m et une largeur de 2 m d'un côté et 1,50 m de l'autre.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est l'un des rares dolmens connus dans cette région et serait daté du Néolithique ou du Chalcolithique.

Un acte du XVIe siècle le mentionne sous le nom de Roche Cubertelle mais les habitants ne le considéraient que comme une "cabane", sans légende. Un muret, aujourd'hui détruit, avait été ajouté sur l'une des ouvertures afin de transformer ce mégalithe en abri pour les gardiens de bestiaux.

Protection[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, afin de le préserver du propriétaire du sol qui menaçait de le faire sauter car les visites occasionnaient des dégâts à ses récoltes, le dolmen est racheté par la commune de Luriecq le 4 mai 1916 avec un chemin d'accès, juste avant d'être cédé à l'Etat.

Le 2 septembre 1916, le dolmen de Roche-Cubertelle est Logo monument historique Classé MH[1].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • M. Bataille, « Le dolmen de Luriecq », Bulletin de La Diana, vol. 21, no 4,‎ , p. 120-125 (lire en ligne, consulté le ).Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • J.-E. Dufour, Dictionnaire topographique du département de la Loire, Saint-Etienne, PUSE, 2006 (1946) (lire en ligne), page 819Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • V. Durand, « Dolmens présumés près de la Croix de l’Homme mort et de Luriecq », Bulletin de La Diana, vol. 3,‎ 1885-1886, p. 6263 (lire en ligne, consulté le ).Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Marc des Monets, « Le dolmen de Luriecq », Bulletin des amis du vieux Saint-Bonnet-le-château, no 7,‎ , p. 712.

Articles connexes[modifier | modifier le code]