Dolly Golden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dolly Golden
Description de cette image, également commentée ci-après

Dolly Golden dans une scène du film Exhibition 99, de John B. Root (1998)

Nom de naissance Samia Bouzitoune
Alias
Dolly
Dolly Tresallet
Naissance (44 ans)[1]
Annecy[1], Haute-Savoie, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Distinctions
Conjoint
Caractéristiques physiques
Taille 1,65[1]
Yeux Bleus
Cheveux Blonds
Signes distinctifs
Carrière
Années d’activité 1996 - 2006[1]
Nombre de films + 150[1]

Dolly Golden est une actrice pornographique française, née le à Annecy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dolly Golden est active dans le cinéma pornographique pendant les années 1990-2000. C'est en 1996 qu'elle fait ses premiers pas devant une caméra avec son compagnon, pour les besoins d'un film amateur réalisé par Laetitia. Elle et son ami, qui prend le pseudonyme de Marc Barrow, entament alors une carrière professionnelle dans le X[2]. Elle remporte en 1997 l'European X Award de la meilleure starlette européenne au festival de l'érotisme de Bruxelles. On la voit alors dans de nombreuses productions françaises, européennes mais aussi américaines. En parallèle, elle se produit également dans des spectacles érotiques en discothèque.

En 1999, elle remporte le Hot d'or de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Croupe du Monde 98, puis l'année suivante celui de la meilleure actrice française pour son rôle dans Les Tontons tringleurs. Avec Marc Barrow, elle produit et réalise en 2000 un film pour le marché américain.

Elle cesse par la suite de tourner mais continue de fréquenter un temps le milieu du X : elle travaille jusqu'en 2010 comme chargée de relations publiques pour Marc Dorcel[3].

Dolly Golden a par ailleurs tenu des rôles secondaires dans divers films non pornographiques.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • European X Award de la meilleure starlette européenne en 1997
  • Hot d'or de la meilleure actrice européenne second rôle en 1999
  • Hot d'or de la meilleure actrice française en 2000

Nominée presque 50 fois dans diverses cérémonies à travers le monde.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pornographique (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Pervenches ou les risques du métier (2002)
  • Sottopaf et Saccapine font leur cinéma d'Alain Payet (2001)
  • Les Tontons tringleurs d'Alain Payet (2000)
  • Educating Joy (2000)
  • Dolly and the Anal Whores (2000)
  • Twelve Strokes to Midnight (2000)
  • Chamber Of Whores 2: Porn World (1999)
  • Hot Bods And Tail Pipe 11 (1999)
  • Monella di provincia (1999)
  • Gangland 5 (1999)
  • Exhibition 99, de John B. Root (1998)
  • Croupe du monde 98 d'Alain Payet (1998) avec Anita Blond, Océane, Fovéa, Olivia del Rio (1998)
  • Buttman's Bubble Butt Babes (1996)
  • Initiation 1996 ou 97 (film amateur avec l'actrice Sirkis)
  • Illusion""(Marc Dorcel)
  • Le Fétichiste (Marc Dorcel)
  • Rap Intégral (Marc Dorcel)
  • La Fête à Gigi d'Alain Payet (Marc Dorcel)
  • Les 12 coups de minuit (Marc Dorcel)
  • Désir Fatal (Marc Dorcel)
  • Le point Q (Marc Dorcel)
Dolly Golden sur un plateau de tournage.

Non pornographique[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Le Meilleur des perles du X par Dolly Golden, préface de Marc Dorcel. Éditions Michel Lafon, 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f biographie de Dolly Golden
  2. Dolly Golden, fiche biographique sur le site de Hot Vidéo, consulté le 20 février 2017
  3. Spécial sexe : Que deviennent les stars du X ?, Les Inrockuptibles, 29 août 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]