Doggerbank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant la {{lang
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et la {{lang|de|Kriegsmarine}}.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dogger Bank (homonymie).
Doggerbank (Schiff 53)
Image illustrative de l'article Doggerbank

Autres noms Speybank
Type Mouilleur de mines
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Chantier naval Harland and Wolff Glasgow Écosse Écosse
Lancement
Statut coulé le 3 mars 1943
Équipage
Équipage 108 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 128 m
Maître-bau 16,38 m
Tirant d'eau 8,05 m
Déplacement 5.154 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesel
Puissance 2 400 cv
Vitesse 11 nœuds)
Caractéristiques militaires
Armement
  • 1 canon de 105 mm
  • 2 canons AA de 20 mm
  • 280 mines

Le Doggerbank était un mouilleur de mines et forceur de blocus de la Kriegsmarine, durant la Seconde Guerre mondiale. C'est le nom d'un banc de sable en mer du Nord le Dogger Bank.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lancé en 1926 comme navire de commerce britannique sous le nom de Speybank, il a été construit au chantier naval Harland and Wolff de Govan près de Glasgow pour la compagnie maritime Andrew Weir & Co.
Le navire a été capturé le 31 juillet 1941 par le croiseur auxiliaire allemand Atlantis (HSK 2) dans l'océan Indien.
Il est ramené en France, à Bordeaux. Il est reconverti en mouilleur de mines auxiliaire pour la Kriegsmarine aux Forges et Chantiers de la Gironde où il reçoit son artillerie, et sa cargaison de mines à La Pallice. Il est rebaptisé Doggerbank (Schiff 53).

Service[modifier | modifier le code]

Le Doggerbank quitte la France, accompagné du sous-marin U-432, en janvier 1942 pour poser des mines au large de la côte de l'Afrique du Sud entre mars et avril. Puis il se rend au Japon. Il embarque des prisonniers de guerre et l'équipage du croiseur auxiliaire Thor (HSK 4) puis du pétrolier Uckermark. Il arrive à Yokohama le 30 novembre 1942. Il effectue aussi une cargaison de 7000 tonnes (caoutchouc, matières premières, huile...). Il a, à son bord, 365 hommes (dont les 108 hommes d'équipage).

Pour son voyage de retour il passe par Kobe, Saigon, Singapour et Jakarta qu'il quitte le 10 janvier 1943. Dans le milieu de l'Atlantique, proche des Îles Canaries le 3 mars 1943 à 21 h 53, il est torpillé accidentellement par le sous-marin allemand U 43 qu'il prenait pour le navire britannique Dunedin Star. Le navire est frappé par trois torpilles et coule en deux minutes avec peut-être 200 hommes.

L'U-43 observe 5 canots de sauvetages lancés du navire et tente, sans résultat, de prendre contact. Après trois semaines de dérive vers les côtes d'Amérique du Sud, un seul survivant est récupéré par le pétrolier espagnol Campoamor le 29 mars 1943.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]