Document élohiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le document élohiste (abrégé : E) est un texte dont l'existence a été supposée à partir du XVIIIe siècle selon la théorie de Jean Astruc. Selon les tenants de l'hypothèse documentaire qui s'est ensuivie, ce document élohiste était l'une des quatre sources du Pentateuque. L'hypothèse documentaire n'est plus retenue par les spécialistes depuis le dernier quart du XXe siècle.

Origine[modifier | modifier le code]

L'appellation provient du nom de Dieu, Elohim, dont se serait servi ce document, par opposition à YHWH, censé caractériser l'hypothétique document yahviste.

Les chercheurs modernes s'accordent à séparer des sources et à multiplier les auteurs sous-jacents au Pentateuque mais ils débattent toujours pour déterminer comment ces sources ont été utilisées pour écrire les cinq premiers livres de la Bible[1]. L'explication, dite de l'hypothèse documentaire a dominé le XXe siècle mais le consensus autour de cette théorie s'est aujourd'hui effondré[2],[3].

La recherche actuelle tend à donner un rôle beaucoup plus important aux rédacteurs (éditeurs) qui sont maintenant perçus comme ajoutant de leur propre fonds plutôt que comme des assembleurs passifs[4].

Les alternatives au système de Graf-Wellhausen peuvent être généralement divisées entre l'hypothèse des fragments et celle dite des compléments. L'hypothèse des fragments, visible dans les travaux de Rolf Rendtorff et d'Erhard Blum, considère le Pentateuque comme résultant de l'accroissement progressif de blocs de textes très larges avant finalement d'être joints, d'abord par le Deutéronomiste (le "Deutéronomiste" s'entend comme celui qui a composé le Deutéronome vers la fin du VIIe siècle av. J.-C.) puis par l'auteur P (VIe/Ve siècle av. J.-C.) lequel a aussi ajouté son propre matériel.

L'hypothèse des compléments est développée dans les travaux de John Van Seters, lequel date la composition de J (qui est ici un livre complet contrairement à l'hypothèse des fragments) au VIe siècle av. J.-C. et en fait une introduction à l'histoire deutéronomiste (qui raconte l'histoire d'Israël et de Juda dans la série des livres allant du livre de Josué au deuxième livre des Rois). Plus tard, les auteurs sacerdotaux (P) auraient ajouté des suppléments à ce premier ensemble, cette croissance ayant continué jusqu'à la fin du IVe siècle av. J.-C.[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joel S Baden, J, E, and the redaction of the Pentateuch, Mohr Siebeck, (lire en ligne).
  • Joseph Blenkinsopp, Treasures old and new: essays in the theology of the Pentateuch, Eerdmans, (lire en ligne).
  • Antony F Campbell et Mark A O'Brien, Sources of the Pentateuch: texts, introductions, annotations, Fortress Press, (lire en ligne).
  • Michael D Coogan, A Brief Introduction to the Old Testament, Oxford University Press, .
  • Thomas B Dozeman et Konrad Schmid, A Farewell to the Yahwist?, SBL, (lire en ligne).
  • Richard Elliott Friedman, Who Wrote the Bible?, Harper San Francisco, .
  • Christopher Gilbert, A Complete Introduction to the Bible, Paulist Press, (lire en ligne).
  • Paula Gooder, The Pentateuch: a story of beginnings, T&T Clark, (lire en ligne).
  • Robert Kugler et Patrick Hartin, An Introduction to the Bible, Eerdmans, (lire en ligne).
  • Todd J Murphy, Pocket dictionary for the study of biblical Hebrew, Intervarsity Press, (lire en ligne).
  • Thomas Romer et Thomas B. Dozeman, Konrad Schmid (édition), A Farewell to the Yahwist?, SBL, (lire en ligne), « The Elusive Yahwist: A Short History of Research ».
  • John Van Seters et Steven L. McKenzie, Matt PatrickGraham (édition), The Hebrew Bible today: an introduction to critical issues, Westminster John Knox Press, (lire en ligne), « The Pentateuch ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Van Seters, p. 13–14
  2. Pierre de Martin de Viviés, pss, « La rédaction du Pentateuque : hypothèses contemporaines », 2013.
  3. Thomas Römer, « L'exégèse et l'air du temps » dans Théolib 16, 2001.
  4. Van Seters, p. 13
  5. Kugler et Hartin