Doctor Who and the Curse of Fatal Death

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Doctor Who and the Curse of Fatal Death
Épisode de Doctor Who
Titre original Doctor Who and the Curse of Fatal Death
Réalisation John Henderson
Scénario Steven Moffat
Production Sue Vertue
Durée 4 x 6 minutes
Diffusion sur BBC One
Drapeau : France en France
Personnages Docteur :
Rowan Atkinson (alternatif 9e Docteur)
Richard E. Grant (alternatif 10e Docteur)
Jim Broadbent (alternatif 11e Docteur)
Hugh Grant (alternatif 12e Docteur)
Joanna Lumley (alternatif 13e Docteur)
Compagnon :
Julia Sawalha (Emma)
Chronologie
Précédent Le Seigneur du temps Rose
Scream of the Shalka
Suivant
Liste des épisodes

Doctor Who - The Curse of Fatal Death ou The Curse of Fatal Death (Doctor Who - La Malédiction de la Mort Fatale) est un épisode parodique de Doctor Who, diffusé au profit du Comic Relief le 12 mars 1999 sur BBC One avec Rowan Atkinson dans le rôle du Docteur. Cette première apparition du programme dans ce genre de téléthon, deviendra une tradition lors de la seconde série.

Cet épisode a un statut particulier car bien que s'agissant d'une parodie, il est produit par la BBC et reconnu en tant qu'épisode à part entière, ce qui fait de cet épisode rétrospectivement une sorte de pont entre l'ancienne série et la nouvelle par bien des éléments. Le Maître, les Daleks, les paradoxes temporels, la pudibonderie de la série et la régénération du Docteur y sont tour à tour parodiés.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur invite le Maître sur la planète Tersurus. Après une confrontation basée sur le voyage temporel, le Docteur explique au Maître son envie d'arrêter de sauver l'univers et de se marier. Mais le Maître ne cesse de vouloir lui mettre des bâtons dans les roues et fait alliance avec les Daleks.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épisode commence sur Le Maître expliquant à voix haute son plan pendant qu'il semble espionner le Docteur. En réalité ils sont en communication ce qui lui révèle sa menace. Le Docteur invite son vieil ennemi à se rendre dans un vieux château sur la planète Tersurus. Sur cette planète déserte vivait autrefois une race d'êtres supérieurs qui communiquaient par flatulences et qui disparurent le jour où l'un d'entre eux découvrit le feu.

Le Maître piège le Docteur et son assistante, Emma dans le château, expliquant qu'il est retourné dans le temps avant la rencontre afin de persuader l'architecte de placer un piège mortel dans la paroi. Hélas pour lui, le Docteur avait aussi anticipé ce mouvement en persuadant l'architecte avant lui de placer un contre-piège. Et s'ensuit une sorte de jeu de pièges et de contre-pièges avant que le Docteur n'avoue sa vraie présence ici : ayant estimé avoir « sauvé chaque planète connue de l'univers un minimum de 27 fois », il explique son envie de prendre sa retraite et de se marier avec Emma. Visiblement dégoûté par cette révélation, le Maître leur explique qu'il a convaincu l'architecte une n-ième fois à poser une trappe vers des égouts s'étalant sur des millions de miles, mais tombe dans son propre piège, anticipé par le Docteur.

Quelques secondes plus tard, le Maître réapparaît fortement vieilli : après avoir passé 312 ans dans la fosse il a finalement pu utiliser son propre TARDIS pour revenir à cet instant précis. Il dit aussi avoir fait alliance avec les Daleks dont l'absence de nez l'ont forcément aidé à sortir des égouts. Devenu l'allié des Daleks (qui lui ont greffé une amélioration dont il ignore l'utilité) le Maître leur ordonne de poursuivre le Docteur, tandis qu'il retombera lui-même dans son propre piège ce qui le vieillira considérablement.

Le Docteur et Emma deviennent prisonniers des Daleks et sont attachés sur des chaises dans un de leurs vaisseaux. Le Maître a été régénéré par la technologie des Daleks (et augmenté de protubérances Daleks lui donnant l'impression qu'il a une paire de sein) en échange d'un rayon Zektronic qui pourrait leur permettre de conquérir l'univers en quelques minutes. Apprenant que les Daleks ont pour projet de tuer le Maître dès que celui-ci aura créé le rayon pour eux, le Docteur décide d'utiliser les techniques de flatulences des Tersuriens pour communiquer avec le Maître à l'insu des Daleks. S'ensuit une discussion grotesque qui débouchera sur la révolte du maître qui sabotera sa machine. À la suite des tirs Daleks à l'intérieur du vaisseau, le Docteur meurt et se régénère.

Se régénérant sous son nouveau corps, le Docteur (désormais joué par Richard E. Grant) bien plus jeune, plus confiant et plus sexy décide de s'enfuir avec Emma. Hélas, il doit réparer le rayon Zektronic auparavant, ce qui le tue une nouvelle fois. Le Docteur (désormais joué par Jim Broadbent) est plus vieux et bien plus timide et se défile face à Emma et au Maître (qu'il prend pour une femme à cause de ses protubérances.) Parce qu'il est tué en changeant un fil, le Docteur (désormais joué par Hugh Grant) revient alors bien plus jeune et plus séduisant que jamais avant d'être tué une nouvelle fois par un tir de Dalek.

Le maître apprend à Emma que le Docteur ne pouvait se régénérer à cause du rayon Zektronic et qu'il doit être mort à jamais. Alors que tout semble perdu, le Docteur se régénère une nouvelle fois dans ce qu'Emma pense être la volonté suprême de l'univers. Le Docteur est devenu une femme (désormais joué par Joanna Lumley) et découvre que son Tournevis Sonique possède de nouvelles fonctionnalités. Bien qu'elle veuille de nouveau continuer à sauver l'univers, le Docteur est rejeté par Emma, rebutée par sa nouvelle forme et refuse de la suivre. Toutefois cela donne envie au Maître de suivre son vieil ennemi et de partir avec.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • La planète Tersurus est mentionnée dans un épisode de la première série « The Deadly Assassin. »
  • L'écran titre est le même que celui utilisé durant la période où le quatrième Docteur était joué par Tom Baker.
  • Les images du TARDIS qui vole au début de l'épisode sont reprisent du téléfilm Le Seigneur du Temps.
  • Le titre joue sur une tautologie (la mort est forcément fatale) ce qui était la marque des titres de certains épisodes (« The Deadly Assassin » = l'assassin mortel).
  • La phrase "I'll explain later" ("j'expliquerais plus tard") avait déjà été utilisé par le cinquième et le sixième Docteur.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

C'est la première utilisation d'un épisode « spécial » de Doctor Who pour le Comic Relief. Lors de la seconde série, les mini-épisodes Doctor Who : Born Again, « Time Crash », « Space » et « Time » seront ainsi diffusés afin de marquer un téléthon.

Écriture[modifier | modifier le code]

L'idée de faire une parodie de Doctor Who vint de Richard Curtis, le créateur de la série La Vipère Noire dans laquelle Rowan Atkinson tiens le rôle principal. Il fait pour cela appel à un jeune auteur, Steven Moffat, alors scénariste sur une série pour enfant Press Gang dont les épisodes contenait de nombreuses références à Doctor Who. Steven Moffat sera par la suite scénariste sur la série officiel de Doctor Who, puis showrunner à partir de la saison 5. L'épisode est produit par la femme de Moffat, Sue Vertue.

Bien que principalement destinée aux enfants, cette parodie inclut implicitement de la sexualité dans Docteur Who. Ainsi, le Maître semble dégouté en voyant le Docteur embrasser son assistante, on trouve de nombreux gags sur les protubérances mammaires portées par le Maître et lorsque le Docteur se transforme en femme, son tournevis sonique semble avoir une fonctionnalité vibrante.

Steven Moffat fut par ailleurs le premier à introduire des sous-entendus sexuels dans la nouvelle série avec le double épisode « Drôle de mort/Le Docteur danse » et de confirmer que les seigneurs du temps peuvent changer de sexe dans « La Nécrosphère » On retrouve d'ailleurs d'autres idées qui seront réutilisées dans la série : l'idée d'un Docteur ayant sauvé l'univers de nombreuses fois (« Le Prisonnier zéro ») le mariage entre le Docteur et une humaine (« Le Mariage de River Song ») le fait que les seigneurs du temps puissent vivre des centaines d'années dans une seule vie (« L'Heure du Docteur »), les voyages dans le temps compliqués, l'hybridation Seigneur du temps/Daleks (« La Sorcière et son pantin. ») Même le gag sur les chaises se trouvant dans un vaisseau de Daleks est réutilisé dans ce dernier épisode. De plus, le look d'Emma ressemble assez à celui que va porter par la suite Amy Pond.

Casting[modifier | modifier le code]

  • La plupart des acteurs ont été pressentis à un moment ou un autre pour devenir le prochain Docteur selon les rumeurs des journaux. De plus Richard E. Grant jouera effectivement le Docteur une nouvelle fois dans le dessin animé « Scream of the Shalka » (avant de tenir le rôle de la Grande Intelligence en 2012 à partir de l'épisode « La Dame de glace ») Jim Broadbent avait déjà joué une parodie du Docteur dans une émission à sketch et Hugh Grant fut un temps pressenti pour la nouvelle série pour jouer le rôle qu'occupera Christopher Eccleston[1].
  • Joanna Lumley et Julia Sawalha jouaient ensemble dans la série Absolutely Fabulous ce qui peut être vu comme un clin d'œil lorsqu'Emma semble dégoutée par la nouvelle forme du Docteur. De plus, lors de la planification de la vingt-septième saison, finalement annulée, de la série classique, Julia Sawalha fut pressentie pour jouer le rôle de la nouvelle assistante du Docteur, la voleuse Raine Creevey.
  • On retrouve Roy Skelton pour la voix des Daleks, voix qu'il effectue depuis 1967.

Tournage[modifier | modifier le code]

La salle de contrôle du TARDIS et trois des Daleks utilisés pour cet épisode furent récupérés d'un film amateur nommé le projet "Devious." Le moteur de la console avait différents problèmes. Le décor utilisé est strictement le même pour le Docteur ou pour le Maître, à la différence des lumières qui sont vertes pour le Maître et blanches pour le Docteur (avec une console rouge et son journal posé dessus).

La production s'est volontairement basée sur l'ère du Quatrième Docteur. C'est l'un des rares exemples pré-2005 où l'on peut voir l'intérieur du TARDIS depuis l'extérieur.

Musique[modifier | modifier le code]

La plupart des thèmes musicaux de cet épisodes sont des réutilisations de musiques issues de l'ère du cinquième Docteur, notamment les épisodes « Meglos » et « The Caves of Androzani. » On trouve aussi quelques musiques issues de « The Sea Devils » et « The Greatest Show in the Galaxy. » La musique utilisée à chaque régénération est tirée de « Meglos. »[2]

Diffusions[modifier | modifier le code]

  • Cet épisode a connu de multiples diffusions. Il fut tout d'abord en 4 parties, le 12 mars 1999 sur BBC One lors du Comic Relief. Il fut ensuite rediffusé dans une version en deux parties, puis vendu en VHS dans les mois qui suivent sous le nom de The Curse of Fatal Death avec un générique incluant le visage de Rowan Atkinson. L'argent des ventes de cassette vidéos furent reversées au Comic Relief.
  • L'épisode fut rediffusé deux fois sur la chaîne anglaise Gold en 2003 lors d'un marathon destiné à fêter les quarante ans de la série[3].
  • Absent des rééditions DVD, il a été mis en ligne gratuitement sur YouTube en 2008 sur la chaine officielle du Comic Relief.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]