Doctolib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Doctolib
logo de Doctolib
Logo de Doctolib

Création Décembre 2013
Fondateurs Stanislas Niox-Chateau, Steve Abou Rjeily, Jessy Bernal et Ivan Schneider
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Stanislas Niox-Chateau
Actionnaires Eurazeo, Accel Partners, Bpifrance, Pierre Kosciusko-Morizet, Nicolas Brusson, Antoine Freysz, Pierre Krings, Bertrand Jelensperger, Ludwig Klitzsch, Olivier Occelli, Maxime Forgeot
Activité Santé, Internet, Prise de rendez-vous en ligne
Effectif 600
Site web www.doctolib.fr

Doctolib est une startup française fondée en 2013 qui fournit un service en ligne de prise et de gestion de rendez-vous médicaux mettant en relation des patients et des professionnels de la santé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Doctolib se développe d'abord en France, principalement auprès des professionnels de santé libéraux et des grands groupes de cliniques privées[1],[2]. Entre fin 2013 et début 2017, la société lève un total de 61 millions d'euros auprès d'investisseurs tels que Accel Partners ou encore Bpifrance[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9].

En juin 2016, Doctolib étend ses activités en Allemagne en ouvrant un nouveau siège à Berlin[10],[11],[12],[13].

Fin 2016, la société remporte un appel d'offres avec l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris et devient le premier acteur de son secteur en Europe à permettre la prise de rendez-vous en ligne pour des hôpitaux publics[14],[15]. En mai 2017, le service de prise de rendez-vous en ligne Doctolib est disponible dans 9 des 39 établissements de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris[16]. Tous les établissements de l'AP-HP doivent disposer du service Doctolib dès juin 2018[17].

Le 28 novembre 2017, Doctolib boucle une levée de fonds de 35 millions d’euros auprès de Bpifrance et Eurazeo, afin de se développer en Allemagne[18]. Doctolib est dans le top 10 des levées de fond pour l'année 2017 avec 61M€[19].

En juillet 2018, Doctolib acquiert MonDocteur[20]. Le nouveau groupe compte ainsi 600 employés. Ses services sont utilisés par 55 000 professionnels de santé, 1 200 établissements de santé et ses sites et applications enregistrent 20 millions de visites de patients chaque mois[21].

Activités[modifier | modifier le code]

À l'instar de ZocDoc (en) aux États-Unis ou Practo[22] en Asie, Doctolib propose de faciliter la recherche et la prise rendez-vous pour les patients auprès de professionnels de santé[23],[24],[25]. En souscrivant à un abonnement, les professionnels de santé sont réservables sur le site de l'entreprise et gèrent leur agenda par internet à travers une solution SaaS propriétaire. Les créneaux d'ouverture des abonnés (les professionnels de santé) peuvent ensuite être consultés et réservés par les internautes (les patients) gratuitement.

Entre autres, Doctolib permet aux patients de trouver des informations sur les professionnels de santé, telles que : leurs spécialités, leurs motifs de consultation, leurs coordonnées professionnelles, des photographies, un résumé de leur parcours académique et professionnel, ainsi que des informations pratiques concernant l'accès à leur lieu de consultation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Doctolib reçoit le prix de l'innovation BFM Business », sur bfmbusiness.bfmtv.com, (consulté le 12 juillet 2017).
  2. « Doctolib : il vous trouve un rendez-vous chez le médecin en un clic », sur capital.fr, (consulté le 12 juillet 2017).
  3. « La plateforme de gestion des RDV médicaux Doctolib lève 18 millions », sur challenges.fr, .
  4. « L'équipe Doctolib ».
  5. (en) « France’s Doctolib raises $20.5M from Accel and BlaBlaCar founder to fuel European expansion », sur venturebeat.com, .
  6. (en) « A French startup that helps people find doctors just raised £13 million », sur businessinsider.com, .
  7. (en) « Doctolib Grabs $20 Million For Its Booking Platform For Doctors », sur Techcrunch.com, .
  8. « Doctolib part à la conquête de l'Europe », sur https://www.lesechos.fr/, .
  9. (en) Romain Dillet, « Doctolib raises another $42 million for its medical care scheduling service », TechCrunch,‎ (lire en ligne).
  10. « Doctolib se développe en Allemagne », sur Le Figaro, (consulté le 31 mai 2016).
  11. « Doctolib part à la conquête du marché allemand », sur Frenchweb, (consulté le 31 mai 2016).
  12. « Rendez-vous médicaux en ligne : Doctolib veut s'implanter en Allemagne », sur Le Quotidien du Médecin, (consulté le 31 mai 2016).
  13. « Rendez-vous médicaux : Doctolib choisit l'Allemagne pour ses premiers pas à l'étranger », sur La Tribune, (consulté le 31 mai 2016).
  14. « Prise de rendez-vous en ligne : l’AP-HP sélectionne Doctolib », sur www.aphp.fr (consulté le 26 janvier 2017).
  15. « L’AP-HP délègue ses prises de rendez-vous à Doctolib », sur Challenges, (consulté le 17 janvier 2017).
  16. « Doctolib met les médecins hospitaliers à portée de clic », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juillet 2017).
  17. « Les Hôpitaux de Paris vont proposer la prise de rendez-vous en ligne avec Doctolib », sur lemonde.fr, (consulté le 12 juillet 2017).
  18. Vincent Fagot, « Doctolib lève 35 millions d’euros pour accélérer à l’international », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  19. « Top 10 Des Levées De Fonds En 2017 », sur www.forbes.fr,
  20. Cassini, « Doctolib rachète son concurrent direct Mondocteur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  21. Stanislas Niox-Chateau, « Pourquoi Doctolib et MonDocteur se rapprochent », sur Doctolib, (consulté le 12 juillet 2018)
  22. « [Asie] Prise de RDV médicaux en ligne: Practo lève 30 millions de dollars », sur frenchweb.fr,
  23. « Ces metiers qui pourraient bientot etre uberises », sur nouvelobs.com,
  24. « Doctolib, le futur Google français de la santé? », sur lemonde.fr
  25. « Ubérisation : quand internet supprime les intermédiaires », sur https://www.francetvinfo.fr/,

Lien externe[modifier | modifier le code]