Docomomo International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Docomomo International
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association à but non lucratif
But Documentation et conservation des édifices, sites et ensembles urbains du Mouvement moderne
Zone d’influence Monde entier
Fondation
Fondation 1988
Fondateur Hubert-Jan Henket et Wessel de Jonge
Identité
Siège Depuis 2014 le secrétariat international est installé à l'Instituto Superior Técnico de Lisbonne, au Portugal
Site web www.docomomo.com

Docomomo International (parfois écrit DoCoMoMo) est un organisme à but non lucratif dont le nom en entier est « International working party for DOcument and COnservation of Buildings, sites and neighbourhoods of the MOdern MOvement » ce qui signifie « groupe de travail pour la DOcumentation et la COnservation les bâtiments du MOuvement MOderne, de leur site et de leur ensemble urbain ».

Docomomo International se consacre à la documentation, la valorisation et la protection de l’architecture, de l’urbanisme et des paysages du XXe siècle.

Docomomo International est représenté dans près de 70 pays et régions du monde, et compte plus de 3000 adhérents[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Docomomo est initié à Eindhoven en 1988 par les architectes néerlandais Hubert-Jan Henket et Wessel de Jonge[2]. Sa fondation est inspirée par le travail de l’Icomos (Conseil international pour les monuments et sites) créé en 1965. Le travail de l’Icomos se préoccupe de la protection et la conservation des bâtiments et des sites historiques dans leur ensemble, alors que Docomomo International a été initiée pour relever le défi de la protection et la conservation de l’architecture moderne et la promotion de l’urbanisme.

Le siège du secrétariat de Docomomo International est tournant[2]. De 2000 à 2010, il est accueilli en France, au Palais de Chaillot à Paris par la Cité de l'Architecture et du Patrimoine. De 2010 à 2014, le secrétariat s'installe en Espagne, à Barcelone, au sein de la Fundació Mies van der Rohe. En 2014, le secrétariat est transféré à l'Instituto Superior Técnico de Lisbonne, au Portugal.

Les objectifs d'Eindhoven et de Séoul[modifier | modifier le code]

En septembre 1990 se tient à Eindhoven aux Pays-Bas une assemblée constitutive réunissant les représentants de 23 pays. À l'issue de cette assemblée ont été définis six objectifs, les « objectifs d'Eindhoven» [3]. En 2014, lors de la XIIIe conférence internationale de Docomomo à Séoul, les objectifs ont été actualisés. Ils sont aujourd'hui au nombre de sept[4]:

  1. Promouvoir l'importance de l'architecture du Mouvement moderne auprès du public, des autorités, des professions et de la communauté éducative ;
  2. Identifier et promouvoir l'étude des œuvres du Mouvement moderne ;
  3. Promouvoir la conservation, l'usage et la réaffectation des édifices et des sites du Mouvement moderne ;
  4. S'opposer à la destruction et au défigurement des édifices de référence ;
  5. Favoriser et diffuser le développement des techniques et des méthodes de conservation appropriées, ainsi que des usages et des réaffectations adaptés ;
  6. Promouvoir le financement de la conservation, de la documentation, de l'usage et de la réaffectation ;
  7. Explorer et développer des idées nouvelles pour l'avenir d'un environnement bâti durable basé sur les expériences passées du Mouvement moderne.

Activités[modifier | modifier le code]

Docomomo International ambitionne deux objectifs : créer une méthode de catalogage des constructions modernes afin de permettre leur sauvegarde, tout en considérant les problématiques liées à leur restauration et à leur conservation[5]. De ce fait, Docomomo International a participé - avec l'ICOMOS - à la conception des critères d'évaluation afin d'intégrer l'architecture moderne dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[5].

Conférences et séminaires[modifier | modifier le code]

Tous les deux ans, Docomomo International organise une conférence. Ces conférences permettent de recueillir et d'échanger des informations et études relatives à la protection et à la conservation des constructions. Depuis la création de l'organisation, les conférences se sont tenues à :

La conférence 2018 se tiendra à Ljubljana en Slovénie[6].

En outre, le Comité Scientifique International sur la Technologie (CSI/T) organise des séminaires couvrant les thèmes suivants : la restauration des structures en béton armé, les murs-rideaux des façades, les fenêtres et le verre, le bois, les couleurs ou la pierre dans les constructions modernes... Les séminaires et les conférences sont souvent organisés dans des édifices phares de l'architecture moderne, comme à la Bibliothèque de Viipuri imaginée par Alvar Aalto (séminaire CSI/T 2003).

Publications[modifier | modifier le code]

Docomomo International édite une revue, le Docomomo Journal, qui compte à ce jour plus de cinquante-cinq numéros[7]. Ceux-ci sont disponibles sur le site officiel de l'organisation : www.docomomo.com

Délégations nationales[modifier | modifier le code]

Docomomo International est représenté dans près de 70 pays et régions du monde[8].

Délégations francophones[modifier | modifier le code]

  1. l’éveil de la conscience à la reconnaissance des valeurs du patrimoine architectural du XXe siècle, un héritage parfois mal considéré,
  2. la constitution d’un inventaire du patrimoine accessible à tous, susceptible de servir de fondement objectif aux actions mises en œuvre,
  3. l’organisation d’activités pédagogiques et éducatives pour avertir, guider et instruire le grand public,
  4. le partage et la transmission des connaissances du patrimoine XXe siècle,
  5. le lancement d’alertes lors de menaces de démolition d’édifices ou sites remarquables.
  • Docomomo Belgique

Liste non exhaustive des délégations à travers le monde[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Welcome to Docomomo International », sur www.docomomo.com (consulté le 4 mars 2018)
  2. a et b (en) Docomomo History.
  3. objectifs d'Eindhoven.
  4. « Historique | Docomomo France », sur www.docomomo.fr (consulté le 4 mars 2018)
  5. a et b Docomomo Suisse Histoire
  6. « Welcome to Docomomo International », sur www.docomomo.com (consulté le 4 mars 2018)
  7. (en) « DOCOMOMO JOURNAL | Welcome to Docomomo International », sur www.docomomo.com (consulté le 4 mars 2018)
  8. « Architecture moderne au Québec et ailleurs | À propos », sur docomomoquebec.ca (consulté le 4 mars 2018)
  9. a et b Docomomo France.
  10. « L'association Docomomo France | Docomomo France », sur www.docomomo.fr (consulté le 4 mars 2018)
  11. a et b Docomomo Québec.