Doane Harrison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harrison.
Doane Harrison
Description de cette image, également commentée ci-après
De g. à d. : Charles Brackett, Billy Wilder et Doane Harrison (photo promotionnelle, vers 1942)
Naissance
Paw Paw
Michigan, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 74 ans)
Riverside
Californie, États-Unis
Profession Monteur (80 films)
Producteur (8 films)
Films notables La Vie facile
Le Poison
Boulevard du crépuscule
Certains l'aiment chaud

Doane Harrison est un monteur et producteur américain, né le à Paw Paw (Michigan), mort le à Riverside (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme monteur, Doane Harrison débute sur Un fameux journaliste de James W. Horne (avec Richard Talmadge), sorti en 1925. Suivent soixante-dix neuf autres films américains à ce poste (pour la Paramount Pictures majoritairement), le dernier étant Une fille qui promet (en) de Mitchell Leisen (avec Jane Powell et Cliff Robertson), sorti en 1958.

Il achève ainsi avec Leisen une collaboration sur neuf films, entamée à l'occasion de Thirteen Hours by Air (en) (1936, avec Fred MacMurray et Joan Bennett). Citons également La Vie facile (1937, avec Jean Arthur et Edward Arnold), L'Aventure d'une nuit (1940, avec Barbara Stanwyck et Fred MacMurray) et Mon secrétaire travaille la nuit (1942, avec Rosalind Russell et Fred MacMurray).

Cette même année 1942 sort Uniformes et jupons courts (avec Ginger Rogers et Ray Milland), premier des dix films qu'il monte réalisés par Billy Wilder, le dernier étant Sabrina (1954, avec Audrey Hepburn et Humphrey Bogart). Entretemps, le tandem travaille notamment au montage de Le Poison (1945, avec Ray Milland et Jane Wyman), La Scandaleuse de Berlin (1948, avec Jean Arthur et Marlène Dietrich) et Boulevard du crépuscule (1950, avec William Holden et Gloria Swanson).

Après Sabrina, Billy Wilder associe Doane Harrison à la production de huit autres de ses films, depuis Sept ans de réflexion (1955, avec Marilyn Monroe et Tom Ewell) jusqu'à La Grande Combine (1966, avec Jack Lemmon et Walter Matthau), en passant entre autres par Certains l'aiment chaud (1959, avec Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon).

Hors Leisen et Wilder, comme monteur, mentionnons encore L'Étudiant de Leo McCarey (1929, avec Eddie Quillan et Sally O'Neil), La Légion des damnés de King Vidor (1936, avec Fred MacMurray et Jean Parker), Le Choc des mondes de Rudolph Maté (1951, avec Richard Derr et Barbara Rush) et Porte de Chine de Samuel Fuller (1957, avec Gene Barry et Angie Dickinson).

Durant sa carrière, Doane Harrison obtient trois nominations à l'Oscar du meilleur montage (sans en gagner), pour trois films de Billy Wilder, Les Cinq Secrets du désert (1943, avec Franchot Tone et Anne Baxter), puis Le Poison et Boulevard du crépuscule précités.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Monteur[modifier | modifier le code]

Réalisations de Mitchell Leisen
Réalisations de Billy Wilder
Autres réalisateurs (sélection)

Producteur associé[modifier | modifier le code]

Réalisations de Billy Wilder

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]