Doğan Holding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Doğan Holding
Création 22 septembre 1980
Fondateurs Aydın Doğan
Siège social Drapeau de Turquie Üsküdar (Istanbul(Turquie)
Direction Begümhan DOĞAN FARALYALI[1]
Actionnaires Adilbey Holding A.Ş. 52,68 %
Aydın Doğan 10,08
Famille Doğan 4,12 %
Autres actionnaires 33,12 %[2]
Site web doganholding.com.tr
Capitalisation 2 450 000 000 TL[3]

Doğan Holding ou Doğan Şirketler Grubu Holding A.Ş. est une holding turque opérant dans les domaines de l'énergie, du commerce, des médias, de l'industrie, de la finance, de l'assurance et du tourisme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé le par Aydın Doğan, celle-ci est aujourd'hui leader en Turquie dans le domaine pétrolier et des médias. Au départ, Aydın Doğan est un entrepreneur de la construction et se développe avec la mise en place de parkings. Aujourd'hui, la holding appartient toujours en majeure partie aux membres de la famille Doğan, le reste étant coté en bourse à l'İMKB. Environ 200 entreprises dans les domaines de l'énergie, du commerce, des médias, de l'industrie, de la finance, de l'assurance et du tourisme, présentes dans une vingtaine de pays, ont un lien plus ou moins direct avec la holding (actions ou possessions)[4],[5]. Le fondateur, Aydın Doğan, est devenu l'une des plus grandes fortunes de la Turquie. En 197, il s'est lancé également dans la presse avec l’acquisition du journal Milliyet. La présence de la holding dans les médias est devenue particulièrement forte, avec notamment Kanal D et Star TV dans les télévisions généralistes, la joint-venture constituée avec Time Warner CNN Türk, et une présence forte dans la presse. 40 % des quotidiens lus chaque matin en Turquie appartiennent au groupe. le groupe s'adresse à un large lectorat : Fanatik est le quotidien sportif le plus populaire, Radikal est le journal de l'intelligentsia de gauche, Hürriyet est le quotidien populaire de centre droit, et Milliyet est un quotidien de référence situé généralement au centre gauche[5].

En 1996, pour renforcer le rôle social de son groupe, Aydın Doğan a créé également une fondation à son nom, Aydın Doğan Foundation, intervenant dans le domaine de la formation, mais cherchant aussi par exemple à renforcer l'autonomie des femmes dans la société turque[6]. Dans les années 2000, les 4 filles de Aydın Doğan ont vu leurs rôles respectifs renforcés dans le groupe. L'aînée, Arzuhan, née en 1965, a la mainmise sur la télévision et siège au conseil d'administration de la TÜSIAD, le patronat turc. Vuslat, la seconde, née en 1971, dirige une partie du groupe de presse, dont le quotidien Hürriyet. La troisième, Hanzade, née en 1973, dirige la rédaction de Milliyet, mais est aussi très active dans la diversification du groupe dans le numérique et dans les actions de la fondation. Begum, la plus jeune, née en 1976, est chargée du développement international[5].

Entreprises du groupe[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Énergie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Finance[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Perrier, « Les quatre sœurs Dogan, impératrices des médias », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • (en) Jay P. Pederson, « Dogan Sirketler Grubu Holding AS », dans International Directory of Company Histories, t. 83, St. James Press, , p. 107-110.
  • (en) Samuel O. Idowu, René Schmidpeter et Matthias S. Fifka, Corporate Social Responsibility in Europe: United in Sustainable Diversity, Springer, .
  • (en) Zainab Salbi, « Sisters fight to uphold media freedom in wake of Turkish election », The New York Times,‎ (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel