Dmitry Gurevich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dmitry Gurevich
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité
Autres informations
Sport
Titres aux échecs
Classement Elo
2 399 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dmitri Borisovitch Gourevitch ou Dmitry Gurevich (en russe : Гуревич, Дмитрий Борисович) est un joueur d'échecs américain d'origine russe né le à Moscou en Union soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grand maître international depuis 1983, Gurevich a émigré aux États-Unis en 1980. Il finit deuxième du championnat des États-Unis d'échecs en 1992 (victoire de Patrick Wolff).

Son meilleur classement mondial fut trente-sixième joueur mondial en janvier 1984.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Dmitry Gurevich a remporté :

  • quatre fois le championnat open des États-Unis :
    • en 1988 (à Boston, seul vainqueur) ;
    • en 1994 (à Chicago, ex æquo) ;
    • en 2009 (à Indianapolis, ex æquo) ;
    • en 2012 (à Vancouver, ex æquo) ;
  • quatre fois ex æquo le World Open disputé
  • quatre fois l'open de Chicago (en 1992, 1994, 1998 et 1999) ;
  • deux fois le North Open de Las Vegas (en 1993 et 1995) ;

Il a partagé sept fois la première place au National Open de Las Vegas (en 1985, 1986, 1990, 1991, 1996, 1997 et 2005).

Il a également gagné les tournois de

En 1988, Gurevich se qualifia pour le championnat du monde de blitz à Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) où il fut éliminé au premier tour par Mikhaïl Tal avec une victoire, deux défaites et une nulle.

Compétitions par équipe[modifier | modifier le code]

Il a représenté les États-Unis lors des olympiades universitaires (championnat du monde par équipe des moins de 26 ans) de Graz en 1981 et du championnat du monde d'échecs par équipes de 1989 (son équipe finit cinquième)[1].

Interzonal et championnats du monde FIDE[modifier | modifier le code]

Il a participé au tournoi interzonal FIDE de Bienne en 1995 et aux championnats du monde FIDE à élimination directe de 1999 (à Las Vegas) et 2001-2002 (à Moscou).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Gurevich sur olimpbase.org.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.