Dmitri Likhatchov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Likhatchiov.
Dmitri Likhatchov
Dmitry Lihachev.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Philologie, Culturologie, histoire de l'art (en), linguistiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Staline
Médaille pour le Mérite au Travail (en)
Médaille du Jubilé "50e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre Patriotique 1941-1945 (en)
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Médaille d'or de l'Exposition des réalisations de l'économie nationale de l'URSS (d)
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Médaille pour la défense de Leningrad
Héros du travail socialiste
Prix national d'URSS
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Ordre de Lénine
Médaille Lomonossov ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Dmitri Likhatchov

signature

Dmitri Serguéievitch Likhatchov (en russe : Дми́трий Серге́евич Лихачёв, Dmitri Sergueïevitch Likhatchiov), né le à Saint-Pétersbourg, mort le à Saint-Pétersbourg) est un universitaire soviétique considéré comme l'un des meilleurs spécialistes du vieux russe et de sa littérature.

Philologie et stylistique[modifier | modifier le code]

Likhatchov propose un schéma d’évolution de la littérature en vieux-russe, contre l’idée jusque là ancrée d’une littérature reflétant l’âme éternelle de la Russie orthodoxe et demeurée inchangée jusqu'au bouleversement du règne de Pierre le Grand[1]. Pour lui, cette évolution peut se décomposer comme suit :

  • XIVe et XVe s. : « prérenaissance » avec l’influence des Slaves du sud, mise en valeur de l’intériorité et de l’émotion
  • XVIe s. : « Deuxième monumentalisme », une culture officielle mettant en valeur l’idée de réalisation.
  • XVIIe s. : Style baroque et penchant au didactisme.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Œuvres en russe[modifier | modifier le code]

  • 1942 - Défense des villes vieilles-russes
  • 1945 - Conscience nationale de l’Ancienne Rus
  • 1947 - Les Chroniques russes et leur signification culturelle
  • 1950 - Le conte des années écoulées (2 volumes)
  • 1952 - Genèse du Dit de la Campagne d'Igor
  • 1955 - Le dit de la Campagne d'Igor
  • 1958 - L'homme dans la littérature de la Russie ancienne: ouvrage à dimension plus anthropologique.
  • 1962 - La culture russe à l'époque d'Andreï Roublev et Epiphanius le Sage
  • 1968 - Poétique de la littérature russe ancienne, Léningrad, 1962, 1971
  • 1971 - L'héritage artistique de l'ancienne Rus à notre époque
  • 1973 - Évolution de la littérature russe: du XIe au XVIIe siècle
  • 1975 - Le grand héritage: les œuvres classiques de la littérature vieille-russe
  • 1976 - Le monde moqueur de l'ancienne Rus
  • 1978 - Le Dit de la Campagne d'Igor et le culture de son époque
  • 1981 - Notes russes
  • 1981 - Littérature - Réalité - Littérature
  • 1982 - La poésie des jardins
  • 1983 - Textologie, Léningrad
  • 1985 - Lettres sur le Bon et le Beau
  • 1987 - Œuvres choisies, en trois volumes
  • 1989 - Des carnets des années passées
  • 1992 - L'art russe de l'antiquité à l'avant-garde
  • 1995 - Réminiscences
  • 1996 - Essais sur la Philosophie de la Créativité artistique
  • 1997 - Articles sur l'Intelligentsia
  • 1999 - Méditations sur la Russie
  • 2000 - Essais sur la culture russe

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • 1988 - Poétique historique de la littérature russe du Xe au XXe siècle, trad Françoise Lesourd, L'Âge d'homme, 1988. Cette œuvre reprend des chapitres extraits de:
    • Poétique de la littérature russe ancienne, Léningrad, 1962, 1971
    • Évolution de la littérature russe: du XIe au XVIIe siècle, 1973

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Bushkovitch, Religion and Society in Russia: the Sixteenth and Seventeenth Centuries, New York-Oxford, 1992, p. 5

Liens externes[modifier | modifier le code]