Djebahia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Djebahia
Djebahia
Mosquée Ali ibn Abi Talib
Noms
Nom arabe الجباحية
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Bouira
Daïra Kadiria
Président de l'APC
Mandat
Rachid Djebri
2017-
Code postal 10036
Code ONS 1026
Démographie
Gentilé Djebahis
Population 17 842 hab. (2017[1])
Géographie
Coordonnées 36° 28′ 35″ nord, 3° 45′ 28″ est
Altitude 413 m
Localisation
Localisation de Djebahia
Localisation de la commune dans la wilaya de Bouira.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Djebahia
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Djebahia

Djebahia (anciennement Laperrine durant la période de l'Algérie française) est une commune algérienne située dans la wilaya de Bouira, en Kabylie, sur le massif du Djurdjura.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Djebahia est situé à 20 km au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Bouira et à environ 60 km du sud-est d'Alger.

Villages et hameaux de Djebahia[modifier | modifier le code]

Les différents lieux-dits de Djebahia sont : Aïn Laazra (Herchaoua), Aïn Chriki, Ben Haroun, Boulerbah, Dechra Lahguiat et Ouled Allal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période romaine[modifier | modifier le code]

Pièce de monnaie à l'effigie de Juba II.

Dans les alentours du village de Ben Haroun, les Romains avaient installé un sanatorium pour leurs centurions blessés[2]. En effet des pièces de monnaies romaines ont été trouvées en contrebas de Ben Haroun, Djebahia était donc un lieu de passage des centurions pour se rendre à Auzea, où a eu lieu la dernière bataille de Tacfarinas avant d'y mourir[3].

Période ottomane[modifier | modifier le code]

Il n’existe ni repères ni vestiges pour témoigner de la présence des Ottomans à Djebahia. L’endroit portait juste le nom de Draâ Lebghal (col des Mulets) et servait de halte aux caravanes turques chargées des produits de l’impôt ramenés de Fort Hamza[4]. C'est à cette halte qui se situait entre Ben Haroun et le centre de Djebahia que les Janissaires se divisaient pour rejoindre Aïn Bessem et le Titteri ou pour continuer vers Fort Hamza et les Bibans[5].

À l'est de Djebahia, la commune limitrophe de Aïn El Turc était un lieu de repos des Janissaires qui assuraient la liaison entre Alger et Constantine où était établi Ahmed Bey.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2008 2017
15 592[6]17 842[1]

Économie[modifier | modifier le code]

Eau minérale Ben Haroun[modifier | modifier le code]

Bouteille en verre de 100cl.

Le village de Ben Haroun situé à 4 kilomètres du centre-ville abrite dans ses souterrains la source d'eau minérale Ben Haroun.

Infrastructures routières et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route nationale 25 reliant Aïn Bessem à Dellys ainsi que par l'Autoroute A2[7]. Il existe également un projet d'autoroute reliant Bouira à Tizi Ouzou. La Pénétrante de Tizi Ouzou reliera la ville de Tizi Ouzou à l'Autoroute A2 au niveau de l'échangeur de Djebahia (wilaya de Bouira).

La ville de Djebahia n'est pas très bien desservie en matière de transport en commun. La gare d'Aomar (ligne Alger-Skikda) est la gare la plus proche à 5 km au nord de la commune. Des compagnies de bus privés relient Djebahia à Aomar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Monographie de la wilaya ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2017.
  2. Comptes Rendus Géoscience, « Anciens établissements romains »
  3. Dernière bataille de Tacfarinas, « Présence romaine à Djebahia »
  4. Passages des Janissaires, « Passage des ottomans par Djebahia »
  5. Route de la Mehalla, « Halte des ottomans aux environs de Ben Haroun (Djebahia) »
  6. « Wilaya de Bouira : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  7. Trafic routier, « Autoroute A2 à Djebahia »