Djam (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Djam
Réalisation Tony Gatlif
Scénario Tony Gatlif
Acteurs principaux
Sociétés de production Princes Films
Pyramide Productions
Güverte Film
Blonde Audiovisual Productions
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de la Grèce Grèce
Genre Drame
Durée 97 minutes
Sortie 2017


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Djam est un film dramatique franco-greco-turc réalisé par Tony Gatlif, sorti en 2017.

Il reçoit un Coup de Cœur Musiques du Monde 2018 de l’Académie Charles Cros[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Djam, une jeune Grecque, est envoyée à Istanbul avec pour mission de ramener une pièce pour le bateau à moteur de son oncle Kakourgos, ancien marin et grand amateur de musique rebetiko qui vit à Mytilène, sur l'île de Lesbos. Partie sur les routes, seule avec son sac et son baglama, sorte de petite guitare grecque, c'est ce périple et son retour à Lesbos qui font l’objet du film, périple au cours duquel Avril, une Française un peu paumée qui travaille comme bénévole auprès des réfugiés mais qui est à court d'argent, va bientôt l'acccompagner.

Généreuse, intrépide et imprévisible, Djam entame avec Avril un long voyage fait de musique et de rencontres au cours duquel, sur fond de tragédie des migrants et d'une Grèce à genoux, on chante, danse et crie avec toute l'énergie de l'espoir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Coup de Cœur Musiques du Monde 2018 », sur Académie Charles-Cros (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]