Dix plaies d'Égypte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les dix plaies d'Égypte sont les dix châtiments que, selon le Livre de l'Exode, Dieu inflige à l'Égypte pour convaincre Pharaon de laisser partir le peuple d'Israël :

Liste[modifier | modifier le code]

1 - Les eaux du fleuve changées en sang :

« [...] Le Nil fut nauséabond, et les Égyptiens ne purent boire des eaux depuis le fleuve [...] »

— Exode 7:14-25

2 - Les grenouilles :

« [...] les grenouilles tombèrent et recouvrirent l’Égypte [...] »

— Exode 8:1-25

3 - Les moustiques :

« [...] toute la poussière du sol se changea en moustiques [...] »

— Exode 8:16-19

4 - Les mouches (ou les taons) ou les bêtes sauvages :

« [...] des taons/ bêtes sauvages en grand nombre entrèrent [...] dans tout le pays d’Égypte [...] »

— Exode 8:20-32

5 - La mort des troupeaux :

« [...] tous les troupeaux des égyptiens moururent [...] »

— Exode 9:1-7

6 - Les ulcères :

« [...] gens et bêtes furent couverts d’ulcères bourgeonnant en pustules [...] »

— Exode 9:8-12

7 - La grêle :

« [...] Adonai fit tomber la grêle qui se transforme en feu sur le pays d’Égypte [...] »

— Exode 9:13-35

8 - Les sauterelles :

« [...] Elles couvrirent la surface de toute la terre et la terre fut dans l'obscurité ; elles dévorèrent toutes les plantes de la terre et tous les fruits des arbres, tout ce que la grêle avait laissé et il ne resta aucune verdure aux arbres ni aux plantes des champs dans tout le pays d'Égypte [...] »

— Exode 10:13-14,19

9 - Les ténèbres :

« [...] il y eut d’épaisses ténèbres [...] »

— Exode 10:21-29

Lamentations over the Death of the First-Born of Egypt, Charles Sprague Pearce (1877), Smithsonian American Art Museum.

10 - La mort des premiers-nés :

« [...] tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte [...] »

— Exode 12:29-36

Symbolique[modifier | modifier le code]

Chacune des plaies constitue une victoire de YHVH sur les dieux égyptiens. En changeant les eaux du Nil en sang, le dieu des Hébreux triomphe d'Hâpy. Les ténèbres démontrent au pharaon que le dieu lui-même ne peut rien pour lui. La dixième plaie constitue une malédiction totalement inédite dans la mythologie. En tuant le premier né de chaque famille, c'est l'avenir du peuple égyptien que l'ange de la mort anéantit.

La description de la destruction du peuple égyptien par les rédacteurs de la bible s'explique probablement comme une revanche symbolique contre un ennemi qui venait de triompher d'eux à la fin du règne du roi Josias, tué par le pharaon Nékao II alors qu'il tentait de négocier avec lui[1].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le film de Robert Fuest, L'Abominable Docteur Phibes (1971), le docteur Phibes assassine les chirurgiens dont il veut se venger en s'inspirant des dix plaies d’Égypte.

Bryan Perro s'est inspiré des dix plaies d'Égypte pour créer son roman de la série d'Amos Daragon, Les dix plaies d'Enki.

Les dix plaies d'Égypte sont en partie mises en scène dans les films comme La Momie, Le Prince d'Égypte, Les Dix Commandements ou Les Châtiments un film à suspense de Stephen Hopkins, réalisé en 2007.

Une chanson de Metallica, Creeping Death sur Ride the Lightning, est inspirée des dix plaies d'Égypte.

Un album de Machine Head, Unto the Locust, ainsi que son titre phare, Locust, est inspiré de la huitième plaie (« locust » signifiant « sauterelle » en anglais).

L'album 666, du groupe Aphrodite's Child, comporte un morceau intitulé « The Battle of the Locusts » inspiré lui aussi par la huitième plaie.

L'album plague songs compilation de plusieurs artistes relate au travers de 10 morceaux les 10 plaies d'Égypte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Israël Finkelstein, Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée : Les nouvelles révélations de l'archéologie, 2001

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :