División Minúscula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
División Minúscula
Pays d'origine Drapeau du Mexique Mexique
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant, pop rock
Années actives Depuis 1996
Labels Universal Music México, Sones del Mexside
Site officiel divisionminuscula.com.mx
Composition du groupe
Membres Javier Blake
Alejandro Blake
Alejandro Luque
Efren Barón
Ricardo Pérez
Rodrigo Monfort

División Minúscula est un groupe de rock alternatif mexicain, originaire de Matamoros, Tamaulipas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1996 par les frères Javier Caballero Blake et Alejandro Caballero Blake, deux des cinq membres qui composeront le groupe[1]. Ils recruteront par la suite Efrén Barón, soutenu par Toy Hernández du groupe Control Machete, qui les présentera au label Sones del Mexside[2],[3].

Ce n'est qu'en 2001 qu'ils sortent leur premier album, intitulé Extrañando casa, sous le label du label Sones del Mexside[2]. Cet album comprend au total treize morceaux dont Televidente et Cursi, qui sortent comme singles. Le groupe apparaît plus tard dans l'album Nuevos tiempos, viejos amigos, produit par Class Music, et collaborant sur la chanson Betty Boop, qui apparait à l'origine sur leur premier album. En 2011, pour fêter les dix ans de l'album, ils se lancent dans deux dates spéciales, le 30 avril à Monterrey, au Café Iguana, et le 30 juillet à Mexico, au José Cuervo Salón.

Defecto perfecto[modifier | modifier le code]

Alors que le groupe se fait connaitre sur la scène musicale underground au Mexique, ce n'est qu'en 2006, signé par Sones del Mexside, et distribué par Universal Music México, qu'ils sortent leur deuxième album intitulé Defecto perfecto, atteignant une plus grande popularité dans les médias[2], barbotant dans les programmes de la chaine télévisée MTV Latinoamérica. Avec cet album, ils abandonnent le style punk rock qui les caractérisent pour expérimenter le rock alternatif, ainsi que dans le genre ballade rock (comme c'est le cas avec les chansons Sognare et Me tomé una pastilla). Le premier single, Sismo, sort suivi plus tard par le deuxième single Veneno es antídoto (S.O.S.), suivi du troisième, Sognare.

Le style musical du groupe change radicalement. Ce changement de style ainsi que son exposition dans les médias grand public mènent le groupe à se populariser bien plus significativement. En 2006, le groupe est nommé aux MTV Latin America Awards dans les catégories « Groupe prometteur » et « Meilleur groupe alternatif », sans récompense. Le 6 juin 2007, l'Asociación Mexicana de Productores de Fonogramas y Videogramas, A.C (AMPROFON), leur décerne le disque d'or pour 50 000 exemplaires de Defecto perfecto vendus, lors d'un événement organisé au Hard Rock Cafe à México[4]. En juillet 2007, l'album est réédité accompagné d'un DVD contenant des scènes du groupe en studio, et des clips.

Sirenas et División[modifier | modifier le code]

Sirenas est le troisième album du groupe et, pour beaucoup, leur meilleur album (catégorisé pop[5]), comprenant les morceaux Control, Las luces de esta ciudad, et Tan fuerte tan frágil sont publiés comme singles. Après l'enregistrement, le groupe intègre Efren Barón comme guitariste principal.

En 2009, ils tournent brièvement au Pérou, leur première fois en dehors de leur pays, après avoir annulé un concert prévu à Bogotá, en Colombie. Le 10 octobre la même année, ils jouent pour la première fois à Arequipa, des morceaux de chaque album et d'une reprise, Que no hay huella, interprétée à l'origine par le groupe mexicain Bronco. Le jour suivant, ils jouent à Lima, au Pérou.

En 2010 sort le single Cuenta hasta diez[6]. Le clip est produit par Alex García. Le , División Minúscula annonce, lors d'un concert à Aguascalientes, la sortie d'un nouvel album. Le 22 août 2011, División Minúscula publie une vidéo expliquant l'avancée de leur nouvel album, en plus d'annoncer l'arrivée de l'ancien guitariste, Ricci Pérez. Le 11 mai 2012, Javier Blake annonce sur les réseaux sociaux avoir terminé d'enregistrer l'album. Enfin, le 28 novembre 2012, l'album División est publié sur iTunes. Quelques mois plus tard sort le premier single non officiel de l'album, SED, pour faire place au single officiel Voices.

Secretos[modifier | modifier le code]

En 2016, División Minúscula lane son premier EP intitulé Secretos[7].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Musicien live[modifier | modifier le code]

  • Rodrigo « Bucho » Montfort - claviers, synthétiseur, chœurs (depuis 2012)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Extrañando casa
  • 2006 : Defecto perfecto
  • 2008 : Sirenas
  • 2012 : División

Démos[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Televidente
  • 2003 : Cursi
  • 2003 : Betty Boop
  • 2006 : Sismo
  • 2006 : Veneno es antídoto (S.O.S.)
  • 2007 : Sognare
  • 2008 : Control
  • 2009 : Las luces de esta ciudad
  • 2009 : Tan fuerte, tan frágil…
  • 2010 : Cuenta hasta diez
  • 2012 : S.E.D
  • 2013 : Voces
  • 2013 : Cuenta Hasta 10 (feat. Natalia Lafourcade)
  • 2014 : Humanos como tú
  • 2016 : Frenesí

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « División Minúscula retornará a los escenarios de la capital el próximo sábado 28 de octubre en el Teatro Metropólitan. », sur pacozea.com/, (consulté le 22 juin 2018).
  2. a b et c (en) Jason Birchmeier, « División Minúscula Biography », sur AllMusic (consulté le 22 juin 2018).
  3. (es) « Biografía de Division Minuscula », sur buenamusica.com (consulté le 25 mars 2018).
  4. (es) « División y su disco de oro », sur rock.com.mx, México, (consulté le 10 février 2018).
  5. (es) « Historia de División Minúscula », sur Exa FM (consulté le 10 février 2018).
  6. (es) El Universal, « Lafourcade y Javier Blake juntos en soundtrack de filme », sur archivo.eluniversal.com.mx, (consulté le 22 juin 2018).
  7. (es) « División Minúscula mostrará sus “Secretos” en el Auditorio Nacional », sur amqueretaro.com (consulté le 22 juin 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]