Diviser pour mieux régner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En politique et en sociologie, diviser pour régner (du latin divide et impera) est une stratégie visant à semer la discorde et à opposer les éléments d'un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer. Cela permet de réduire des concentrations de pouvoir en éléments qui ont moins de puissance que celui qui met en œuvre la stratégie, et permet de régner sur une population alors que cette dernière, si elle était unie, aurait les moyens de faire tomber le pouvoir en question[1].

La maxime divide et impera est attribuée à Philippe II de Macédoine[2],[3].

Cas historiques[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • En Inde britannique, à la suite de la révolte des cipayes où musulmans et hindous se sont alliés contre les Britanniques, le pouvoir colonial britannique a attisé la haine de chaque communauté religieuse pour l'autre et instrumentalisé tout conflit religieux. Lors de leur règne, les Britanniques prirent le parti de la Ligue musulmane contre le Parti du Congrès. Cela eut comme conséquence la partition de la colonie en Inde et en Pakistan[5],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ilia Xypolia. 'Divide et Impera: Vertical and Horizontal Dimensions of British Imperialism'. Critique: journal of socialist theory, vol 44, no. 3, p. 221-231, 2016. p. 221.
  2. sur www.fil.univ-lille1.fr
  3. mondialisation.ca, L’Irlande du Nord comme modèle de conquête impériale par Conn Hallinan, 19 mars 2007
  4. a et b Marc Ferro, La colonisation expliquée à tous, Éditions du Seuil, (ISBN 978-2-02-117514-1), chap. 7 (« Les indépendances: guerre ou négociation »), p. 143-144.
  5. Marc Ferro, La colonisation expliquée à tous, Éditions du Seuil, (ISBN 978-2-02-117514-1), chap. 6 (« Aux sources des luttes de libération »), p. 133