Diversion (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diversion (homonymie) et Focus.
Diversion
Titre original Focus
Réalisation Glenn Ficarra
John Requa
Scénario Glenn Ficarra
John Requa
Acteurs principaux
Sociétés de production Kramer & Sigman Films
Zaftig Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 104 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Diversion (Focus) est un film américain réalisé par Glenn Ficarra et John Requa, sorti en 2015.

En 2020 le deuxième opus sortira avec jared leto , zac effron ainsi que de la nouveautés française magic micke , luc langevin , enzo wayne le casting prévu pour novembre se déroulera à berlin .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nicky Spurgeon est un escroc “professionnel” à la tête d'une équipe de nombreux arnaqueurs et pickpockets. Un soir, il croise Jess Barrett, une arnaqueuse débutante. Nicky décide de l'intégrer pour un gros coup à La Nouvelle-Orléans. Trois ans plus tard, il la retrouve sur sa route à Buenos Aires...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre français : Diversion
  • Titre original : Focus
  • Réalisation et scénario : Glenn Ficarra et John Requa
  • Direction artistique : Kelly Curley
  • Décors : Beth Mickle
  • Costumes : Dayna Pink
  • Photographie : Xavier Pérez Grobet
  • Montage : Jan Kovac
  • Musique originale : Nick Urata
  • Production : Denise Di Novi
Producteurs délégués : Charlie Gogolak et Stan Wlodkowski
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

En avril 2012, Emma Stone et Ryan Gosling sont pressentis pour tenir les rôles principaux. Ils avaient déjà tourné ensemble sous la direction de Glenn Ficarra et John Requa pour la comédie Crazy, Stupid, Love. sortie en 2011[7]. En octobre 2012, Ben Affleck est annoncé en remplacement de Ryan Gosling[8]. Un mois plus tard, le nom de Kristen Stewart est évoqué, après le départ d'Emma Stone[9]. En décembre 2012, c'est au tour de Ben Affleck de quitter le projet, en raison d'un emploi du temps surchargé[10]. En avril 2013, le magazine Variety annonce que Will Smith est en négociation pour reprendre le rôle[11]. Le premier rôle féminin revient finalement à Margot Robbie.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à La Nouvelle-Orléans, puis se poursuit à Buenos Aires à partir du et pendant trois semaines[12]. Le dernier jour de tournage en Argentine a lieu le [13]. Le tournage s'achève à New York le [14].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Focus
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Divers artistes
Sortie [15]
Genre rock, pop, blues et soul
Label WaterTower Music[16]

La musique originale du film est composée par Nick Urata du groupe DeVotchKa. L'album de la bande originale contient cependant davantage de chansons non originales présentes dans le film.

Liste des titres
  1. I’m A ManchildUptown Funk Empire (Bruno Hovart)
  2. Sofa Rockers (Richard Dorfmeister Remix) – Sofa Surfers
  3. Please!Edward Sharpe and the Magnetic Zeros
  4. Wind It Up – Stooges Brass Band
  5. You Don’t Have To Worry (Guts Remix) – Doris & Kelley
  6. Meet Me In The CityJunior Kimbrough
  7. Gimme DangerIggy & The Stooges
  8. Chorra – Los Mareados
  9. La Espada De Cadorna – Mauro Alberelli, Fernando Diego Barreyro, Maria Carla Flores, Fermin Echeveste, Manuel Gonzalez Aguilar, Mateo Gonzalez Aguilar et Carlos Maximiliano Russo
  10. Gerli Hood – Ivan Diaz Mathe, Jorge Estenbenet, Sebastian Martinez, Francisco Olivero, Daniel Michel, Juan Manuel Meyer, Gala Iglesias Brickles, Camilo Castaldi Lira et Alberto Manuel Rodriguez
  11. Corazon De Piedra (Te Amo) – Alejandro Medina
  12. White BirdIt's a Beautiful Day
  13. Love Makes The World Go Round – Barbara Lewis
  14. Focus (Love Theme) – Nick Urata
Autres chansons présentes dans le film[15]
  • Small Time – Orgone
  • Buck It Like A Horse – Lil’ Rascals Brass Band Courtesy of Mardi Gras
  • Let Me Do My ThingHot 8 Brass Band
  • The Windmills of Your MindRay Conniff & The Singers
  • First WaltzTerrance Simien
  • Let Me Go Home, WhiskeySnooks Eaglin
  • Anything You Want (Not That) (Aldo Vannucci Presents The Cinnamon Kings Remix)Belleruche
  • Baby, Please Don't GoThem
  • Kernkraft 400 (Sport Chant Stadium Remix)Zombie Nation
  • Backatown – Trombone Shorty
  • Do It AgainRebirth Brass Band
  • It Takes Two – Rob Base & DJ EZ Rock
  • Sympathy for the DevilThe Rolling Stones
  • RumberoDead Combo
  • Lisboa Mulata – Pedro Gonçalves & Tó Trips
  • Today Tomorrow – Amparo Battaglia, Sergio Martín Grasso & Demian Ariel Soler Cheblis
  • Body Speaking – Luomo
  • Rap Para Las Madres – María Paz Ferreyra
  • Comfortable – The Knocks featuring X Ambassadors
  • Regalo – Los Cheremeques
  • Mismo Lado – Los Cheremeques
  • La Distancia – Los Cheremeques
  • El Blus – Fernando Diego Barreyro, Juan Felipe Correa, Martin Fernandez Batmalle, Maximiliano Prietto Sosa, Miguel Mactas & Santiago Moraes Trinidad
  • Today Tomorrow – Marciano’s Crew & Catnapp

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film reçoit des critiques partagées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, Diversion obtient 55% d'opinions favorables, pour 174 critiques recensées[17]. Sur Metacritic, le film obtient une moyenne de 56/100 pour 42 avis[18].

En France, les critiques sont également partagées. Sur le site AlloCiné, Diversion décroche une moyenne de 2,6/5 pour 23 titres de presse[19]. Du côté des avis positifs, Caroline Vié écrit dans 20 minutes « Will Smith se régale dans le rôle du gentleman cambrioleur de Diversion (...) Toujours aussi cool, il transporte le spectateur avec lui de la Nouvelle-Orléans en Argentine pour une suite de péripéties sans langueur »[19]. Dans Cinemateaser, Emmanuelle Spadacenta apprécie Will Smith et Margot Robbie qui « font valser les codes du film d'arnaque et de la comédie romantique, devant la caméra élégante de Glenn Ficcara et John Requa »[19]. Hélèna Villovitch du magazine Elle écrit « Will Smith nous entraîne dans une histoire rocambolesque où il incarne un escroc plutôt sympa à la tête d’une florissante organisation de pickpockets hyperactifs »[19].

D'autres journalistes apprécient le film mais notent quelques défauts, comme Jean-Christian Hay qui écrit dans Gala « un zeste d’imagination supplémentaire aurait pu lui permettre de se ranger dans le top des meilleurs films de ce genre »[19]. Alain Spira de Paris Match juge le film « aussi invraisemblable que les dernières productions Marvel » mais apprécie « le charme des deux acteurs principaux, Will Smith et Margot Robbie »[19].

Frédéric Strauss de Télérama regrette que les réalisateurs Glenn Ficarra et John Requa ne possèdent pas « le brio qui pourrait nous bluffer »[19]. Dans Metro, Mehdi Omaïs écrit « la mise en scène pataude de cette comédie fait corps avec un récit cousu de fil blanc (...) Pour le coup, autant se refaire la saga "Ocean's" ou, si on veut rester dans l'illusion, s'attaquer aux Insaisissables C'est dire »[19]. Julien Gester de Libération trouve que le film est un « thriller à twists [qui] s’essouffle »[19]. Pour Hubert Lizé du Parisien, « le film louvoie entre médiocre thriller et comédie romantique à 2 $. Flairant l'arnaque, on constate que le rôle féminin a été refusé par Emma Stone et Kristen Stewart, que Ryan Gosling, Brad Pitt et Ben Affleck ont successivement décliné celui de Will Smith. On comprend mieux l'embrouille »[19].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
53 862 963 $[1] (en cours)
Drapeau de la France France 836 991 entrées[20] (en cours)
Alt=Image de la Terre Mondial 158 862 963 $[1] (en cours)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Focus », sur Box Office Mojo (consulté le 17 juin 2015)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. http://www.allodoublage.com/acteurs_vo/definition.php?val=162_smith+will sur AlloDoublage, consulté le 3 juillet 2015
  4. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=4182 sur Doublage Québec, consulté le 3 juillet 2015
  5. http://www.allodoublage.com/acteurs_vo/definition.php?val=231_robbie+margot sur AlloDoublage, consulté le 3 juillet 2015
  6. http://www.rsdoublage.com/film-16937-Diversion.html sur RS Doublage, consulté le 3 juillet 2015
  7. « Focus : Ryan Gosling et Emma Stone ne se quittent plus ? », sur AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014)
  8. « Ben Affleck remplace Ryan Gosling pour Focus », sur AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014)
  9. « Kristen Stewart amoureuse de Ben Affleck dans Focus ? », sur AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014)
  10. « Ben Affleck quitte le tournage de Focus », sur AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014)
  11. « Will Smith reste Focus », sur AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014)
  12. (en) « Will Smith hangs out with Argenine model at the polo », sur Mail Online,
  13. (en) « Will Smith & Margot Robbie Keep Their Distance On Their Last Day Of Shooting In Argentina », sur Perez Hilton.com
  14. (en) « Will Smith and Margot Robbie Wrap "Focus" », sur WhoSay.com
  15. a et b (en) « Focus Soundtrack List Movie (2015) », sur SongOnLyrics.net (consulté le 30 mars 2015)
  16. (en) « Focus Soundtrack announced », sur FilmMusicReporter.com (consulté le 30 mars 2015)
  17. (en) « Focus (2015) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 30 mars 2015)
  18. (en) « Focus », sur Metacritic (consulté le 30 mars 2015)
  19. a b c d e f g h i et j « Critiques presse de Diversion », sur AlloCiné (consulté le 30 mars 2015)
  20. (en) « Diversion », sur JP box-office.com (consulté le 17 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]