Diversification menée par l'enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La diversification menée par l'enfant (ou DME), est une méthode d'introduction de la nourriture chez les bébés, qui consiste à laisser le bébé découvrir et manger seul les aliments avec les doigts.

Principes[modifier | modifier le code]

L'enfant est encouragé à explorer la nourriture par lui même, à découvrir les goûts et les textures, ce qui lui permet de développer sa motricité fine et sa coordination main-bouche.

À la naissance, les bébés ont un réflexe de haut-le-cœur lorsqu'ils introduisent des objets dans la bouche, la langue poussant l'objet hors de la bouche. En grandissant, celui-ci disparaît et lui permet alors d'avaler des aliments de taille et de texture appropriée.

L'alimentation principale d'un enfant étant le lait jusqu'à 1 an, la diversification peut se faire très progressivement, et il ne faut pas se soucier des calories absorbées à cet âge. L'enfant découvre par lui même la sensation de satiété et gère son appétit[1].

Aliments proposés[modifier | modifier le code]

Les aliments proposés doivent être faciles à attraper, mous et d'une taille pas trop petite (par exemple carotte cuite, demi-banane, quartier d'avocat...)[2]

Précautions[modifier | modifier le code]

  • L'enfant doit être prêt physiologiquement (il doit pouvoir porter des aliments à sa bouche, les écraser avec sa langue, et idéalement savoir tenir assis seul)[1].
  • Il doit être assis avec le dos droit, soit sur une chaise soit sur les genoux d'un adulte. S'il est incliné en arrière, il y a plus de risque de fausse route[3].
  • Il doit toujours être sous la surveillance d'un adulte. Il faut en effet pouvoir réagir rapidement pour libérer ses voies aériennes dans le cas où il ferait effectivement une fausse route.

Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code]

Des recherches montrent que les enfants se nourrissent avec plus d'entrain par la suite, ont moins de risque d'obésité, et moins de risque d'étouffement avec des objets[1].

L'enfant peut partager le repas des parents (à la condition que ceux-ci mangent sainement), il n'y a donc pas de purées à préparer ou acheter.

Cette méthode est par contre beaucoup plus salissante, l'enfant pouvant jeter et étaler la nourriture plus facilement. L'enfant mangeant à un rythme plus lent, le repas prend également plus de temps.

Histoire[modifier | modifier le code]

La diversification menée par l'enfant a pu être utilisée par de nombreuses cultures, mais son usage est devenu connu en occident récemment. Le terme "Baby-Led Weaning" en anglais est utilisé depuis 2001[4].

Le Canada recommande officiellement les finger foods comme méthode de diversification.

En Europe et aux États-Unis, la pratique est encore peu reconnue par les professionnels de santé, mais cela change avec les publications concernant le sujet qui sont de plus en plus nombreuses[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Health Canada, « Nutrition for Healthy Term Infants: Recommendations from Six to 24 Months », sur Gouvernement du Canada, (consulté le )
  2. emiliepinard, « Les premiers aliments », sur Bébé mange seul, (consulté le )
  3. a et b (en) Gill Rapley, Renata Forste, Sonya Cameron et Amy Brown, « Baby-Led Weaning: A New Frontier? », ICAN: Infant, Child, & Adolescent Nutrition, vol. 7, no 2,‎ , p. 77–85 (ISSN 1941-4064, DOI 10.1177/1941406415575931, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) G. A. Rapley, « Baby‐led weaning: Where are we now? », sur Nutrition Bulletin, (DOI 10.1111/nbu.12338, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]