Disulfure de fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sulfure de fer.

Disulfure de fer
Kristallstruktur Pyrit.png
__ Fe2+     __ __ S22-
Maille cristalline du disulfure de fer
Identification
Nom UICPA disulfure de fer(II)
Synonymes

pyrite, marcassite

No CAS 1309-36-0
No ECHA 100.031.903
No EC 215-167-7
PubChem 123110
SMILES
InChI
Apparence solide cristallisé inodore couleur laiton
Propriétés chimiques
Formule brute FeS2  [Isomères]
Masse molaire[1] 119,975 ± 0,012 g/mol
Fe 46,55 %, S 53,45 %,
Propriétés physiques
Masse volumique 5,0 à 5,2 g·cm-3[2]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le disulfure de fer est un composé chimique de formule FeS2, constitué du cation de fer Fe2+ et de l'anion disulfure S22–. Il se présente sous la forme d'un solide combustible cristallisé inodore, pratiquement insoluble dans l'eau, ayant la couleur du laiton. Il constitue deux minéraux, la pyrite et la marcassite.

Il peut être obtenu en faisant réagir du sulfure de fer FeS avec du soufre élémentaire :

FeS + S → FeS2.

Il peut également être obtenu en faisant passer du sulfure d'hydrogène H2S sur de l'oxyde de fer(III) Fe2O3 porté au rouge :

Fe2O3 + H2S → FeS2 + 3 H2O + H2.

Par chauffage, le disulfure de fer libère son soufre et brûle en libérant du dioxyde de soufre SO2 et de l'oxyde de fer(III) Fe2O3 :

4 FeS2 + 11 O2 → 2 Fe2O3 + 8 SO2.

Il était autrefois largement utilisé pour la production d'acide sulfurique H2SO4, et sert aujourd'hui essentiellement à réaliser des accumulateurs lithium-ion dits « lithium-sulfure de fer », dont la cathode est constituée de disulfure de fer FeS2.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Entrée de « Iron disulfide » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 2 mars 2013 (JavaScript nécessaire)