District du Val-de-Travers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District du Val-de-Travers
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
Chef-lieu Val-de-Travers
Communes 3
N° OFS 2406
Démographie
Population 12 073 hab. (2015[1])
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 54′ 45″ nord, 6° 36′ 45″ est
Superficie 16 644 ha = 166,44 km2
Localisation
Image illustrative de l'article District du Val-de-Travers

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
District du Val-de-Travers

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
District du Val-de-Travers

Le district du Val-de-Travers est un district suisse, situé dans le canton de Neuchâtel. Il compte 3 communes.

Communes[modifier | modifier le code]

Voici la liste des communes composant le district avec, pour chacune d'entre elles, sa population.

Les communes du district
Nom N° OFS[2] Population
(décembre 2015)[1]
La Côte-aux-Fées 6504 +000469,
Les Verrières 6511 +000699,
Val-de-Travers 6512 +010 905,
Total +012 073,

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Jusqu'au 31 décembre 2008, le Val-de-Travers était composé des 11 communes suivantes

Nom de la commune Population (au 31.12.2007) Population max. (année) Superficie en ha
Boveresse 392 577 (1900) 1 290
Buttes 601 1 436 (1870) 1 820
Couvet 2 755 2 900 (1950) 1 641
Fleurier 3 518 4 300 (1960) 774
La Côte-aux-Fées 469 1 096 (1900) 1 285
Les Bayards 369 1 020 (1880) 1 915
Les Verrières 669 1 838 (1888) 2 868
Môtiers (NE) 825 1 043 (1900) 642
Noiraigue 506 954 (1900) 638
Saint-Sulpice (NE) 644 1 243 (1900) 1 309
Travers 1 226 2 152 (1900) 2 465

La population maximale permet de mesurer le déclin démographique qu'a connu la région durant le XXe siècle, du moins jusqu'aux années 1980.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Gorges de l'Areuse
Creux-du-Van
  • Les gorges de l'Areuse. Avec ses 25 kilomètres, l'Areuse est la plus longue rivière entièrement neuchâteloise, elle prend sa source à Saint Sulpice et va se jeter dans le lac de Neuchâtel. Ses eaux proviennent d'une part du vallon des Verrières et, d'autre part, de la vallée de la Brévine par les emposieus (entonnoirs naturels qui récupèrent les eaux du lac des Taillères).
  • Le Val-de-Travers est le berceau de l'absinthe. Plus particulièrement, elle fut élaborée à Couvet, et le village de Boveresse y consacre annuellement une fête. Un centre d’interprétation, la maison de l'absinthe[3] a été inauguré au mois de juillet 2014 à Môtiers[4].
  • Les mines d'asphalte[5] de Travers sont une curiosité appréciée des touristes. Les mines ont été créées par un médecin grec : Eirini d'Eyrinis. En XIXe siècle elles passent en mains anglaises sous le nom de la « Neuchâtel Asphalte Company Limited ». Les mines de la Presta ont fonctionné de 1712 à 1986. Les galeries et couloirs atteignaient 100 kilomètres
  • Le Creux-du-Van est un impressionnant « monument » naturel. Il est né du travail d’érosion de l’eau et de la glace et mesure plus d’un kilomètre de diamètre. Le mur atteint une hauteur d’environ 200 mètres. Il appartient à une vaste réserve naturelle, créé en 1960 : la plus grande du canton (1000 hectares).
  • Jean-Jacques Rousseau a passé trois années de sa vie, entre 1762 et 1765, à Môtiers.
  • Prix Nobel: Le Val-de-Travers peut se targuer d'avoir vu naître et grandir 2 lauréats du prestigieux Prix Nobel. Charles Edouard Guillaume (1861-1938) s'est distingué en remportant le nobel de physique en 1920, et Daniel Bovet (1907-1992) a remporté le Nobel de médecine en 1957.
  • La glacière de Monlési est une doline où se forme naturellement de la glace. On y accède à pied depuis les Sagnettes par un chemin pédestre balisé (15 min de marche). Cette zone est accessible à l'aide d'une échelle permettant de descendre sur la glace mais il est très dangereux de s'aventurer plus loin sans équipement (crampons entre autres).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2015 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2016 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 17 février 2016)
  3. Maison de l'absinthe, « Maison de l'absinthe », sur www.maison-absinthe.ch (consulté le 14 septembre 2015)
  4. www.rtn.ch, RTN, Radio Télévision Neuchâtel, « La Maison de l’absinthe prête à accueillir les visiteurs - RTN votre radio régionale », sur www.rtn.ch (consulté le 14 septembre 2015)
  5. « Mines d'Asphalte - Présentation »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]