District de Minamikawachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 29 décembre 2019 à 06:10 et modifiée en dernier par Jean-Oscar (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
District de Minamikawachi
Image dans Infobox.
Nom officiel
(ja) 南河内郡Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Préfecture
Superficie
76,73 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Subdivisions
Coordonnées
Minamikawachi District in Osaka Prefecture.svg
En jaune, le district de Minamikawachi au sein de la préfecture d'Ōsaka
Démographie
Population
34 709 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
452,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Remplace
Shiki district (d), Ishikawa district (d), Nishigori district (d), Yakami district (d), Furuichi district (d), Asukabe district (d), Tannan district (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le district de Minamikawachi (南河内郡, Minamikawachi-gun?, très souvent orthographié « Minami-Kawachi ») est un district de la préfecture d'Osaka au Japon. Lors du recensement de 2000, sa population était estimée à 76 117 habitants pour une superficie de 90 km2 (réestimé depuis à 37 461 personnes pour 77 km2 en )[1].

Faisant auparavant partie de l'ancienne province de Kawachi, l'histoire du district de Minamikawachi remonte au Japon primitif[2]. De nombreux vestiges nous sont ainsi parvenus, et en premier lieu des kofun et haniwa remarquables[3],[4]. Puis, ce sont temples et châteaux qui y sont bâtis, en particulier le Chihaya-jō au XIVe siècle, exemple classique de l'architecture militaire sous l'époque Nanboku-chō[5]. À la fin de l'époque Kamakura, Masashige Kusunoki, célèbre chef militaire, y commence son ascension vers le sommet en remportant la bataille de Chihayaakasaka.

Légèrement en retrait du littoral, la géographie du district est plutôt montagneuse, y abritant notamment le mont Kongō, plus haut sommet de la préfecture (1 125 m d'altitude)[6].

Communes du district

Notes et références

  1. (en) « Counties of Japan », Statoids
  2. M. W. De Visser et Loren Coleman, The Dragon in China and Japan, Cosimo, 2008, p. 211. (ISBN 9781605204109)
  3. Seiroku Noma, The Arts of Japan: Ancient and medieval, Kodansha International, 2003, p. 263. (ISBN 9784770029775)
  4. Louis Frédéric, Japan encyclopedia, Harvard University Press, 2005, p. 473. (ISBN 9780674017535)
  5. Seiichi Iwao et Teizō Iyanaga, Dictionnaire historique du Japon, vol. 1, Maisonneuve & Larose, 2002, pp. 18, 243-244. (ISBN 9782706815751)
  6. Office du tourisme de la préfecture d'Ōsaka