District de Buner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District de Buner
Le district de Buner est en rouge sur la carte. Il fait partie de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert). Les régions tribales sont en bleu.
Le district de Buner est en rouge sur la carte. Il fait partie de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert). Les régions tribales sont en bleu.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Khyber Pakhtunkhwa
Chef-lieu Daggar
Démographie
Population 897 319 hab. (2017)
Densité 481 hab./km2
Langue(s) pachto
Géographie
Superficie 186 500 ha = 1 865 km2

Le district de Buner (en ourdou : ضلع بونیر), parfois aussi appelé vallée de Buner, est une subdivision administrative de la province Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan. Constitué autour de sa capitale Daggar, le district est entouré par le district de Swat et le Shangla au nord, le district de Mansehra et de Haripur à l'est, le district de Swabi et de Mardan au sud et enfin le district de Malakand à l'ouest.

Créé en 1991, le district est peuplé de près d'un million de personnes en 2017 et la population d'ethnie pachtoune parle majoritairement le pachto. C'est une région montagneuse située entre les zones stratégiques des régions tribales et du Cachemire, et la population est quasi-exclusivement rurale et assez pauvre, vivant surtout de l'agriculture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les ruines de Ranigat sont situées sur un point culminant.

La région de Buner a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment le Sultanat de Delhi puis l'Empire moghol. Elle a ensuite été prise par l'Empire sikh en 1818, puis en 1848, elle est conquise par le Raj britannique. On trouve plusieurs sites historiques remarquables dans le district de Buner, comme les frises de Buner et Ranigat, des ruines bouddhistes du IIe siècle héritées de la civilisation Gandhara.

Lors de l'indépendance vis-à-vis de l'Inde en 1947, la population majoritairement musulmane soutient la création du Pakistan. Le district de Buner est créé en 1991 à partir du tehsil du même nom qui était auparavant situé dans le district de Swat[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le district de Buner est une région montagneuse située aux pieds de l'Himalaya et du Cachemire. Il est principalement constitué de reliefs et de vallées, parfois irriguées de rivières. Son climat est à la confluence entre climat de moussons et climat montagnard.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 506 048 personnes, quasi-exclusivement rurale. Le taux d'alphabétisation était de 23 % environ, soit bien moins que la moyenne nationale de 44 % et que la moyenne provinciale de 35 %. Il se situait à 38 % pour les hommes et 8 % pour les femmes, soit un différentiel de 30 points, tout de même inférieur à la moyenne provinciale de 32 points mais bien supérieur à la moyenne nationale de 23 points[2].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 897 319 habitants, soit une croissance annuelle de 3,0 %, supérieure aux moyennes provinciale et nationale de 2,9 % et 2,4 % respectivement[3].

La population du district est très majoritairement d'ethnie pachtoune et la langue la plus parlée est le pachto.

Administration[modifier | modifier le code]

Village de Salarzai.

Le district est divisé en quatre tehsils, Daggar, Gagra, Khado Khel et Mandanr, ainsi que 27 Union Councils. Aucune ville ne dépasse les 30 000 habitants dans le district, qui est quasi-exclusivement rural. Le quartier-général du district Daggar est une petite ville peu peuplée.

Tehsil Union Councils Population (rec. 2017)[4]
Daggar 355 692
Gagra 270 467
Khado Khel 118 185
Mandanr 152 975

Insurrection islamiste[modifier | modifier le code]

Famille déplacée lors des combats de 2009.
Article détaillé : Seconde bataille de Swat.

Durant le printemps 2009, l'armée pakistanaise mène des opérations militaires contre les insurgés islamistes dans le district de Buner, dans le cadre de la Seconde bataille de Swat. C'est d'ailleurs l’intrusion des talibans dans le district le 23 avril 2009, en violation d'un accord de paix avec le gouvernement fédéral, qui marque le début des hostilités. C'est aussi ici que l'armée pakistanaise débute sa contre-offensive contre environ 500 combattants[5]. Le lendemain, les forces spéciales de l'armée (le Special Service Group), appuyées d'hélicoptères, reprennent la capitale du district, Daggar, après que des parachutistes de la 50e division aéroportée ont sauté sur la ville vers une heure du matin depuis les C-130 de la force aérienne pakistanaise[6]. Les autorités reprennent le contrôle total du district dans les semaines qui suivent[7].

Politique[modifier | modifier le code]

Le district est représenté par les trois circonscriptions no 77, 78 et 79 à l'Assemblée provinciale de Khyber Pakhtunkhwa. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été toutes remportées par des candidats du Parti national Awami[8], et durant les élections législatives de 2013, respectivement par un candidat du Parti national Awami, un de la Jamaat-e-Islami et un de la Jamiat Ulema-e-Islam (F)[9].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]