District d'Orbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District d'Orbe

1798–2007

Description de l'image Karte Bezirk Orbe.png.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le district d'Orbe est l'un des 19 anciens districts du canton de Vaud. Il a été institué en 1798 et était divisé en quatre cercles: Baulmes, Orbe, Romainmôtier-Envy et Vallorbe[1]. Le district d'Orbe était à la fois une entité administrative dirigée par un préfet et, pendant une période, une circonscription électorale pour les élections au Grand Conseil vaudois.

Il disparaît le à la suite de la réorganisation territoriale du canton de Vaud, les communes le composant se retrouvant toutes incorporées dans le nouveau district du Jura-Nord vaudois.

Communes du district d'Orbe[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Le district d'Orbe comptait 13'203 habitants en 1850, 15'248 en 1900, 16'830 en 1950, 15'501 en 1980 et 19'424 en 2000[1].

Liste des préfets du district d'Orbe[modifier | modifier le code]

Début Fin Nom Parti Fonctions antérieures
Frédéric Chamot
1882 E. Rochat
1882 1913 Alphonse Reymond Substitut du préfet.
1913 1936 Julien Jaquet-Guisan[2] Parti radical-démocratique (PRD) Agent de l'Union vaudoise de crédit à Vallorbe.

Municipal à Vallorbe (1907-1913).

Vice-président du Parti radical-démocratique du district d'Orbe.

1936 1952 John Mermod[3] Parti radical-démocratique (PRD) Géomètre à Yverdon, puis à Baulmes.

Député (1918-1936) et conseiller national (1928-1936).

1952 1968 Auguste Reymond[4] Parti radical-démocratique (PRD) Agriculteur.

Syndic de Vaulion (1941-1952) et député (1937-1952).

Président du Parti radical-démocratique du district d'Orbe.

1969 1993 Daniel Nicole Parti radical-démocratique (PRD) Syndic d'Orbe (1962-1969) et député.
1993 2004 Jacques Resplendino Parti radical-démocratique (PRD) Ingénieur.

Syndic de Vaulion (1985-1993). Substitut du préfet (1988-1993).

2005 2008 Étienne Roy[5] Dessinateur en génie civil, puis chef d'agence du Crédit foncier vaudois.

Municipal (1989-1997), puis syndic de Croy (1997-2004).

Historique des députations au Grand Conseil vaudois[modifier | modifier le code]

Le district d'Orbe forme, de 1998 à 2008, une circonscription électorale pour le Grand Conseil du canton de Vaud. Les élections avaient lieu tous les quatre ans selon le système proportionnel. Le nombre de sièges attribué à la circonscription est de cinq. Avant 1974, les élections ont lieu dans des circonscriptions plus petites (cercles d'Orbe de Vallorbe de 1962 à 1974; cercles de Baulmes, Orbe, Romainmôtier et Vallorbe auparavant), après 2008 dans une circonscription plus grande, le District du Jura-Nord vaudois.

Législature 1998-2002[modifier | modifier le code]

Députés élus le 1er mars 1998 au Grand Conseil vaudois[6]:

  • Jean-Pierre Gaudard, Union démocratique du centre (UDC).
  • Daniel Mange, Parti radical-démocratique (PRD).
  • Jacques-André Mayor, Parti socialiste suisse (PSS).
  • Gilbert Musy, Les Verts.
  • Jean-Marc Thibaud, Parti libéral suisse (PLS).

Législature 2002-2007[modifier | modifier le code]

Députés élus le 3 mars 2002 au Grand Conseil vaudois[7]:

  • Aloïs Olivier Conod, Parti ouvrier et populaire (POP).
  • Jean-Pierre Gaudard, Union démocratique du centre (UDC).
  • Denis-Olivier Maillefer, Parti socialiste suisse (PSS).
  • Daniel Mange, Parti radical-démocratique (PRD).
  • Jean-Marc Thibaud, Parti libéral suisse (PLS).

Le Parti ouvrier et populaire prend le siège acquis par les Verts en 1998.

Tribunal de district[modifier | modifier le code]

Le district d'Orbe a disposé, comme chacun des districts vaudois, d'un Tribunal de district, et ce jusqu'à la réforme de la justice adoptée le 2 mars 1997 par la population vaudoise[8]. Après cette réforme, des tribunaux de première instance, moins nombreux, ont remplacé les tribunaux de district[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick-R. Monbaron, « Orbe (seigneurie, district) », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le 31 décembre 2016)
  2. « La mort du préfet Jaquet », Tribune de Lausanne,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  3. Gilbert Marion, « Mermod, John », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le 31 décembre 2016)
  4. « Un nouveau préfet », Tribune de Lausanne,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  5. Pierre Blanchard, « Un «Roy» se retrouve à la Préfecture », La Presse Nord Vaudois,‎ (lire en ligne)
  6. « Les 180 élus au Grand Conseil », 24 Heures,‎ , p. 28 (lire en ligne)
  7. « Votelec », sur www.elections.vd.ch (consulté le 31 décembre 2016)
  8. a et b « Un enjeu: la justice de paix », 24 Heures,‎ , p. 30