District de Hangu (Pakistan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis District d'Hangu (Pakistan))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hangu.
District d'Hangu
District de Hangu (Pakistan)
Le district d'Hangu est en rouge sur la carte. Il fait partie de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert). Les régions tribales sont en bleu.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Khyber Pakhtunkhwa
Division Kohat
Chef-lieu Hangu
Démographie
Population 518 798 hab. (2017)
Densité 473 hab./km2
Langue(s) pachto
Géographie
Superficie 109 700 ha = 1 097 km2

Le district d'Hangu (en ourdou : ضلع ہنگو) est une subdivision administrative de la province de Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan. Constitué autour de sa capitale Hangu, le district est entouré par les agences tribales du Waziristan du Nord, de Kurram et d'Orakzai à l'ouest et au nord. À l'est, on trouve le district de Kohat et au sud le district de Karak.

Créé en 1996, le district de Hangu est peuplé de près d'un demi-million d'habitants en 2017, surtout des Pachtounes. C'est une région montagneuse et rurale, peu développée et éloignée des grands centres économiques du Pakistan. Elle est bordée par les régions tribales.

Histoire[modifier | modifier le code]

La vallée de Navidhand.

La région de Hangu a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment le Sultanat de Delhi puis l'Empire moghol, sous lequel la tribu pachtoune Durranis s'étend sur Bannu. Cette dernière a ensuite été prise par l'Empire sikh en 1818, puis en 1848, elle est conquise par le Raj britannique.

Lors de l'indépendance vis-à-vis de l'Inde en 1947, la population majoritairement musulmane soutient la création du Pakistan. Des minorités hindoues et sikhes quittent alors la région pour rejoindre l'Inde. De petites communautés sikhes vivent toujours à Hangu, malgré des persécutions[1].

Le district de Hangu a été créé le 30 juin 1996 en divisant le district de Kohat[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 314 529 personnes, dont environ 20 % d'urbains, contre 33 % au niveau national et 17 % au niveau provincial. Le taux d'alphabétisation était de 30 % environ, soit moins que la moyenne nationale de 44 % et que la moyenne provinciale de 35 %. Il se situe à 53 % pour les hommes et 10 % pour les femmes, soit un différentiel de 43 points, bien supérieur aux 23 points pour l'ensemble du pays ainsi qu'à celui de la province de 32 points[3].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 518 798 habitants, soit une croissance annuelle de 2,66 %, inférieure à la moyenne provinciale de 2,9 % mais supérieure à la moyenne nationale de 2,4 %. Le taux d'urbanisation reste lui semblable, autour de 20 %[4].

La population du district est majoritairement d'ethnie Pachtoune et la langue la plus parlée est le pachto, pour près de 99 %[5]. On y trouve diverses tribus, comme les Bangash, Orakzai et Afridi.

Administration[modifier | modifier le code]

Le ville de Thall.

Le district est divisé en deux tehsils, Hangu et Thall, ainsi que 11 Union Councils.

Tehsil Union Councils Population (rec. 2017)[6]
Hangu 270 295
Thall 248 503

Seules trois villes dépassent les 20 000 habitants d'après le recensement de 2017. Il s'agit surtout de la capitale Hangu, qui regroupe à elle seule près de 9 % de la population totale du district et la moitié de la population urbaine, selon le recensement de 2017.

Ville Population (rec. 2017)[7]
Hangu 48 764
Thall 32 335
Doaba 21 341

Politique[modifier | modifier le code]

Le village de Navidhand.

Le district est représenté par les deux circonscriptions no 42 et 43 à l'Assemblée provinciale de Khyber Pakhtunkhwa. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été respectivement remportées par un candidat du Parti du peuple pakistanais (S) et un de la Jamiat Ulema-e-Islam (F)[8], et durant les élections législatives de 2013, par un indépendant et de nouveau un candidat de la Jamiat[9].

Le district est aussi représenté par la circonscription no 16 de l'Assemblée nationale. Durant les élections législatives de 2002, elle est remportée par un candidat de l'alliance islamiste Muttahida Majlis-e-Amal, durant les élections de 2008 par un candidat du Parti national Awami et durant les élections de 2013 par un candidat du Mouvement du Pakistan pour la Justice[10].

Insurrection islamiste[modifier | modifier le code]

À cause de sa proximité avec les régions tribales, le district d'Hangu est au centre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan et est régulièrement frappé par des attentats à la bombe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sikh community in Hangu 'being forced to convert' sur The Express Tribune, le 16 décembre 2017
  2. (en) [1] sur politicpk.com
  3. (en) Hangu District at a glance sur census.gov.pk.
  4. (en) Provisional province wise population by sex and rural/urban - Census - 2017 Pakistan sur pbscensus.gov.pk.
  5. 1998 District Census report of Hangu. Census publication. 95. Islamabad: Population Census Organization, Statistics Division, Government of Pakistan. 2000.
  6. (en) Tehsil wise provisional resultats of census - 2017, sur pbscensus.gov.pk. Consulté le 2 janvier 2018
  7. (en) Pakistan: Khyber Pakhtūnkhwā (North-West Frontier), citypopulation.de. Consulté le 30 mars 2018
  8. (en) General election 2008 sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  9. (en) General election 2013 sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  10. (en) NA Pakistan 2013 sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]