Distorsion de marché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Distorsions de marché)
Aller à : navigation, rechercher

Une distorsion de marché est un écart dans l'attribution des ressources économiques de l'état dans lequel chaque agent maximise son propre bien-être. Un impôt proportionnel sur le revenu, par exemple, est distorsionnaire, tandis qu'un impôt forfaitaire ne l'est pas. Dans un équilibre concurrentiel, un impôt proportionnel au revenu décourage le travail.

Concept[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dans une concurrence parfaite sans éléments extérieurs, il y a aucune distorsion dans un marché équilibré de l'offre et de la demande où le prix est égal au coût marginal pour chaque entreprise et produit. Plus généralement, une mesure de distorsion est l'écart entre le prix du marché d'un bien et son coût social marginal, c'est la différence entre le taux marginal de substitution de la consommation et le taux marginal de transformation de la production. Un tel écart peut résulter de réglementations gouvernementales, de tarifs monopolistiques et de quotas d'importation, ce qui en théorie peut donner lieu à des rentes de situation. Autres sources de distorsions sans rapport avec éléments extérieurs, des taux d'imposition sur les biens ou les revenus, l'inflation, et des informations incomplètes. Chacun d'entre eux peut conduire à une perte nette de surplus social.

Notes et références[modifier | modifier le code]