Disgrâce (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Disgrâce
Auteur John Maxwell Coetzee
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais
Titre Disgrace
Éditeur Secker & Warburg
Lieu de parution Royaume-Uni
Date de parution
ISBN 0-436-20489-4
Version française
Traducteur Catherine Lauga du Plessis
Éditeur Seuil
Collection Cadre vert
Date de parution
Nombre de pages 252
ISBN 2020387557

Disgrâce (titre original (en) Disgrace) est un roman de John Maxwell Coetzee, publié en anglais en 1999 et traduit en français en 2001. Disgrâce est un chef-d'œuvre[non neutre] de la littérature contemporaine qui a reçu le prestigieux prix Booker en 1999.

Résumé[modifier | modifier le code]

Disgrâce raconte l'histoire de David Lurie, professeur à l'université du Cap en Afrique du Sud, deux fois divorcé, qui a une aventure avec l'une de ses étudiantes, Melanie Isaacs. Cela vient à se savoir et David passe rapidement devant une commission disciplinaire. Sans même attendre le jugement, David décide de quitter tout ce qu'il a pour se réfugier chez sa fille, Lucy.

Cette dernière vit dans une exploitation agricole dans la campagne de Grahamstown avec son associé, Petrus. David participe à la vie de la ferme en s'occupant des chiens recueillis, en faisant les marchés… Il se trouve rapidement une occupation en travaillant avec Bev Shaw, une amie de Lucy qui soigne les animaux blessés et euthanasie les cas désespérés. Malheureusement, David et sa fille seront confrontés aux horreurs de la vie quotidienne dans une Afrique du Sud post-apartheid : viol, violence…

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce roman très sombre décrit avec une extrême froideur la société sud-africaine post-apartheid, dans laquelle aucune justice n'existe, laissant place à des horreurs en tout genre, sous le couvert d'un gouvernement impuissant. L'auteur utilise très peu de descriptions, il s'attache essentiellement aux personnages, à leurs relations, à leurs actions et à leurs états d'âme. Le roman est dans la tradition du bildungsroman ou roman d'apprentissage dans lequel le personnage principal évolue dans sa compréhension du monde environnant ou des autres personnages au fur et à mesure de la narration. C'est ici un homme mûr qui voit ses convictions s'ébranler et qui réalise son impuissance à agir sur le monde.

Disgrâce est le dernier roman de Coetzee avant son départ pour l'Australie.

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Adaptation au théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Disgrâce | La Colline - théâtre national », La Colline - théâtre national,‎ (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2016)