Discussion utilisateur:Thib Phil/Bac à sable 1

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tranchée[modifier le code]

Le terme de « tranchée » désigne une faille, une brèche ou une saignée longitudinale ouverte naturellement dans un sol ou un relief ou une excavation, une fosse artificielle longitudinale creusée ou pratiquée à ciel ouvert dans un terrain ou un site.

Agriculture et génie civil[modifier le code]

  • Les tranchées ont été utilisées depuis l'Antiquité pour assurer la circulation de l'eau et l'irrigation des cultures en reliant un cours d'eau ou un puits aux parcelles cultivables pour les arroser par le biais d'un réseau de rigoles. Elles peuvent également être utilisées pour le drainage et l'assèchement de marécages ou de zones humides à des fins d'exploitation agricole.
  • Canal Albert

Géologie et topographie[modifier le code]

En anglais, le mot trench ( tranchée ) est utilisé, dans la terminologie géologique et géographique, pour désigner une fosse océanique, dépression sous-marine profonde, plus ou moins longue et étroite, présente dans les zones de subduction ou de divergence tectonique. Il sert également à désigner le lit asséché d'un cours d'eau ancien disparu ou un oued.

Dans la toponymie, le terme est utilisé pour désigner certains lieux-dits, comme la Tranchée d'Arenberg, secteur pavé emblématique de la course cycliste Paris-Roubaix, la Tranchée de Calonne ou la Tranchée de Caster, creusée dans la Montagne Saint-Pierre à Lanaye (Belgique) lors du tracé du Canal Albert.

Art de la guerre[modifier le code]

Article détaillé : Tranchée (militaire).

Les tranchées sont des ouvrages militaires servant à la fois de lignes de défense et de voies de progression ou de liaison creusées dans le sol, établis dans le but de protéger les mouvements de troupes contre les actions ennemies. Escarpe et contre-escarpe sont souvent consolidés au moyen de palissades, clayonnages de bois ou de sacs de terre. Ces ouvrages sont parfois fortifiés ou couverts.

Les tranchées sont organisées en systèmes ou en réseaux. Différents secteurs de tranchées peuvent être reliés entre eux par des boyaux, passages en général très étroits permettant tout au plus la circulation d'un ou deux individu(s) de front. Un système ou réseau de tranchées défensif exigeant des garnisons plus ou moins permanentes comme ce fut le cas lors de la Première Guerre mondiale s'organise en espaces de vie et en espaces de combats. Ces derniers peuvent inclure des alvéoles plus ou moins fortifiées pour mitrailleuses ou mortiers ainsi que des soutes à munitions.

Si le terme « guerre des tranchées » reste indissociablement lié à la Première Guerre mondiale, leur usage dans l'art de la guerre est bien antérieur à cette époque.

Voir aussi : Poliorcétique - Guerre de positions - Fortification

Paléontologie et archéologie[modifier le code]

Dans les domaines de l' archéologie et de la paléontologie, une tranchée est une excavation pratiquée en longueur dans le sol à des fins de prospection ( étape de diagnostic ). Le creusement d'une tranchée permet de dresser une coupe stratigraphique géologique ou historique d'un site et de visualiser ainsi une tranche verticale définissant les séquences géologiques et morphologiques des sols ou les étapes d'occupation humaine d'un lieu dans une opération de fouille paléontologique ou archéologique. Cette méthodologie a été inaugurée par Kathleen Kenyon lors de fouilles en Israël.

Une tranchée de plusieurs mètres permet à l’archéologue de vérifier l’existence d’un mur ou d’une fondation dans une aire plus ou moins grande. Généralement étroite, d’environ 50 centimètres de large, la tranchée permet aussi à l’archéologue d’observer les couches de sol et de distinguer la succession historique des traces d’occupation humaine. Elle permet l'établir une Matrice de Harris, modèle utilisé pour mieux visualiser les séquences stratigraphiques d’un site archéologique et les analyser de façon systématique.


Liens externes[modifier le code]

Autres sens[modifier le code]

Le termes de « tranchées » au pluriel désignait dans le vocabulaire médical et vétérinaire d'autrefois de violentes douleurs abdominales. Pour les chevaux, l'on parlait ainsi de « tranchées rouges » [1].

Bibliographie[modifier le code]

  • Philippe Delerm :La tranchée d'Arenberg et autres voluptés sportives, Editions du Panama, Paris 2006 (ISBN 9782755702156)

Notes et références[modifier le code]

Notes.
Références.

Catégorie:Méthode liée à l'archéologie Catégorie:Architecture militaire Catégorie:Art de la guerre

Podologie diabétique[modifier le code]

Article principal : Diabète.

Les lésions du pied chez les diabétiques sont très fréquentes, le plus souvent provoquées par des traumatismes, souvent très minimes. Les lésions du pied doivent être prises en compte très sérieusement chez une personne diabétique car elles peuvent, dans certaines situations, aller jusqu'à entrainer une amputation.

Les lésions du pied peuvent être provoquées par une artérite ou une neuropathie, deux complications fréquentes du diabète, parfois associées à une infection.

Pathologies et lésions[modifier le code]

L'atteinte des nerfs (neuropathie diabétique) et l'atteinte des artères (artériopathie diabétique ou artérite diabétique) constituent les principales pathologies du pied chez le diabétique et provoquent une fragilisation du pied pouvant causer des lésions sérieuses voire graves pouvant entraîner la gangrène en cas de blessure.

Neuropathie[modifier le code]

Neuropathic heel ulcer.jpg

L'atteinte des nerfs entraîne différent types de problèmes:

  • Diminution progressive de la perception de la douleur et de la chaleur.

Ces modifications se manifestent par la perte progressive des différentes sentations qui protègent contre les blessures. Ses pertes sont peu perceptibles et la personne atteinte ne s'en rend souvent pas compte.

  • Diminution de la sudation.

La diminution de la transpiration peut apparaître banale mais elle fragilise la peau en la rendant sèche et friable. Le risque de blessure est augmenté.

  • Perte du réflexe artério-veineux physiologique.

La perte du rélexe artério-veineux est responsable d'oedèmes qui entravent la circulation sanguine et fragilisent les os du pied.

  • Troubles moteurs et de la sensibilité profonde

Ils sont à l'origine de déformations et de troubles de position du pied. La déformation du pied modifie les points d'appui naturels et les déplacent vers des zones non conçues pour supporter les charges. Pour se protéger les nouvelles zones d'appui vont fabriquer de la corne (callosités). Cette corne peut provoquer des blessures des tissus avoisinants ou se fendiller en raison de la sècheresse de la peau. Ces deux problèmes peuvent entraîner des infections.

Artériopathie - artérite[modifier le code]

Les diabetes.png

Une artériopahtie est une occlusion progressive des artères. Le sang circulant dans les artères amène l'oxygène, les nutriments et les cellules de défenses vers les organes et les tissus. Lorsque les artères sont atteintes, les organes et les tissus sont moins bien oxygénés et défendus ce qui les fragilisent. Si une artère se bouche complètement il y a risque de gangrène.

Les symptômes sont :

  • Pieds très pâles qui ont tendance à devenir bleu lorsqu'on les surélève
  • Peau fine et sèche sans poil, ongles épais et cassants
  • Douleurs à la marche

Blessures[modifier le code]

Une blessure, même anodine, peut s'avérer grave chez le diabétique. La diminution des sensations de douleurs ralentit le processus naturel de défense du corps humain.

En temps normal dès qu'il y a une blessure, l'endroit atteint envoie un signal nerveux (douleur) pour informer qu'il y a un problème. Le corps va réagir en dilatant les petites artères périphériques (l'endroit enfle) et envoyant des globules blancs (agents de défense). Ce processus permet de nettoyer naturellement une zone blessée. Il est fortement ralenti chez une personne souffrant d'une neuropathie, ce qui entraîne un risque d'infection. Une atteinte des artères augmente encore le problème car la réparation du tissu blessé va être ralentie ou compromise.

Hyperkératose[modifier le code]

L'hyperkératose est une surproduction de peau morte ou corne. Le corps développe des zones de corne en réponse à une pression ou à un frottement régulier. Ces zones protègent l'endroit de blessures. Chez la personne diabétique ces réponses sont disproportionnées, l'abondance de corne provoquant finalement l'effet contraire en causant notamment des blessures.

Soins et prévention[modifier le code]

Soins[modifier le code]

Chaussures et chaussettes[modifier le code]

Prévention par le suivi médical[modifier le code]

Articles connexes[modifier le code]

Autres pathologies liées au diabète.

Liens externes[modifier le code]

Notes et références[modifier le code]

Notes[modifier le code]

Références[modifier le code]

Catégorie:Diabète

Eau sulfureuse[modifier le code]

Venditrice d'acqua sulfurea.jpg

Voir ces occurences sur FR-WP et sulfur water sur EN-WP.

Famine du coton[modifier le code]