Discussion utilisateur:Jojo V

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bienvenue sur Wikipédia, Jojo V !


Wikipédia est un projet international de rédaction collective d'encyclopédie
développé actuellement dans plus de 250 langues différentes.

Crystal Clear app Login Manager.png

Si vous désirez vous investir dans ce projet passionnant, vous êtes le bienvenu. Tous les contributeurs de Wikipédia vous invitent à corriger et développer les articles existants et à participer aux projets thématiques.

N'ayez aucune crainte d'abîmer l'encyclopédie : toutes les modifications sont suivies par des contributeurs plus expérimentés qui pourront corriger vos éventuelles erreurs. Ne vous offensez pas de ces interventions, ni des messages destinés à vous aider à comprendre le projet et ses règles. Suivez leurs conseils et n'hésitez pas à demander calmement plus d'explications.

ACE.png

Lorsque vous contribuez, gardez à l'esprit que Wikipédia est un projet d'encyclopédie universelle, il faut donc veiller à respecter un point de vue neutre et vérifiable. De plus, le contenu doit rester conforme à notre licence d'utilisation libre (GFDL).

Les utilisateurs travaillent en harmonie et privilégient la discussion aussi courtoise que possible pour régler les oppositions, aussi, prenez le temps de vous habituer. N'essayez pas d'en faire trop au début : Wikipédia est un dédale où il est facile de s'égarer ! Un efficace « Service de Parrainage Actif » peut vous mettre en contact avec des anciens prêts à vous guider dans vos débuts. Pensez à vous présenter également sur votre page d'utilisateur, ce qui nous permettra de connaître vos centres d'intérêt et de mieux vous guider vers les divers projets thématiques.
Bien qu'il s'agisse d'un travail de rédaction complexe, résultant de l'action de plusieurs dizaines de milliers de contributeurs francophones du monde entier, sa philosophie peut être résumée en quelques mots : « N'hésitez pas à l'améliorer ! ».

Plume pen w.png

Au cours d'une discussion, n'oubliez pas de signer vos messages, à l'aide de quatre tildes (~~~~) ou du bouton Button sig.png présent en haut de la fenêtre de modification ; il est par contre interdit de signer lorsque vous modifiez des articles mais l'historique permet de retrouver toutes vos contributions.

Pages utiles[modifier le code]

Pour poursuivre, vous pouvez trouver des éclaircissements à partir des pages :

Vous pourrez ajouter par la suite d'autres pages d'aide ou les informations dont vous pensez avoir besoin dans votre espace utilisateur.

Bonnes contributions ! pixeltoo 1 août 2009 à 15:00 (CEST)

Typographie scientifique[modifier le code]

Bonjour,
Mes précédentes remarques n'ayant pas été couronnées de succès, je viens sur votre PdD pour préciser que les d des différentielles s'écrivent avec un d droit, c'est-à-dire en roman et non en italique ː
\mathrm d \theta
qui donne .
Les fonctions mathématiques s'écrivent également en roman ː
\cos \sin \log \ln
qui donne .
Cordialement. — Ellande (Disc.) 29 mai 2016 à 00:00 (CEST)

Il faut certes que je corrige l'article "Transfert de rayonnement" en ce sens mais pour l'instant je recule devant la lourdeur de la tâche.
Je note dans l'ouvrage "le petit typographe rationnel" que le "d" peut être écrit droit ou en italique. Par ailleurs l'emploi de "\cdot" pour séparer des variables dans une expression est inusité et réservé au cas où son absence peut donner lieu à confusion.--Jojo V (discuter) 29 mai 2016 à 15:21 (CEST)
Vous conviendrez que le d droit évite toute ambiguïté et c'est ce que préconise l'auteur du document que je vous ai envoyé, et je conviens que je fais peut-être un usage abusif du cdot pour des raisons de lisibilité sûrement trop subjectives. Il n'existe pas de règles officielles, le mieux étant de ce qui a été fait dans les articles connexes. — Ellande (Disc.) 31 mai 2016 à 19:27 (CEST)
Je ne sais pas où vous avez lu qu'il fallait une police sans empattement pour les matrices et les tenseurs, et je les ai toujours vus avec empattement. Cependant, vous trouverez comment faire ici : Aide:Formules TeX#Jeux de caractères. — Ellande (Disc.) 31 mai 2016 à 20:58 (CEST)
Je cite la page 12 de la référence [1]: "Les tenseurs sont notés en italique gras, à l'aide d'une police sans empattement. Les matrices sont notées en italique gras."
--Jojo V (discuter) 31 mai 2016 à 21:13 (CEST)
Et bien vous m'apprenez quelque chose, merci. Je cherche comment écrire en gras ET sans empattement...— Ellande (Disc.) 31 mai 2016 à 23:35 (CEST)
Je ne trouve pas et j'ai des bugs d'affichage des équations. Je laisse tomber pour l'instant. Sinon il est intéressant de coller aux notation de l'article plus fondamental : Tenseur#Notation.— Ellande (Disc.) 31 mai 2016 à 23:58 (CEST)

Analyse automatique de vos créations[modifier le code]

Bonjour.

Je suis Phe-bot, un robot dressé par Phe. Je fais l'analyse quotidienne de tous les articles créés deux jours plus tôt afin de détecter les articles en impasse et les articles sans catégorie.

Un article en impasse est un article qui ne contient aucun lien interne. Pour plus de détails sur les liens internes, vous pouvez consulter cette page.

Les catégories permettent une classification des articles. Pour plus de détails sur les catégories, vous pouvez consulter cette page.

Ajouter des liens ou des catégories n'est pas obligatoire, bien sûr, mais cela augmente fortement l'accessibilité à votre article et donc ses chances d'être lu et d'être amélioré par d'autres contributeurs.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à passer voir mon dresseur. De même, si vous constatez que mon analyse est erronée, merci de le lui indiquer.

Si vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pouvez ajouter « * [[Utilisateur:Jojo V]] » en bas de cette page. Phe-bot (discuter) 28 juin 2016 à 17:10 (CEST)

Analyse du 28 juin 2016[modifier le code]

Phe-bot (discuter) 28 juin 2016 à 17:10 (CEST)

Références[modifier le code]

Bonjour,
Il est nécessaire d'indiquer les sources, tout particulièrement lorsque vous modifiez une définition sourcée (source lumineuse isotrope).
Je me permets également de vous rappeler que vous vous êtes engagé à remettre le RI de émissivité au carré. Vous ne m'avez pas non plus répondu sur la PdD de source lumineuse orthotrope. Tout devient extrêment confus actuellement ː les définitions de orthotrope et isotrope sont identiques. Mais je suppose que tout ça est parfaitement sous contrôle (?).
Merci.
Ellande (Disc.) 30 juin 2016 à 14:43 (CEST)

Bonjour,
Quelques éléments d'avançement :
* le résumé introductif de émissivité a été fait ou refait ;
* je rappelle qu'il manque à cet article la notion de transmissivité ;
* j'ai modifié l'article source lumineuse isotrope avec une clarification de la "loi cosinus" en ajoutant une figure ;
* je n'ai aucunement l'intention de modifier l'article source lumineuse orthotrope.
  • Vu. Mais je persiste à penser que cet article devrait être un article court donnant la définition de l'émissivité et renvoyant vers l'article loi du rayonnement de Kirchhoff pour faire le lien avec l'absorptivité. Mais je ne suis pas du tout spécialiste et je ne compte pas aller plus loin que donner mon avis.
  • Idem.
  • Ok, mais je ne vois toujours pas de référence. Autre problème ː l'opposition source lumineuse isotrope et luminance énergétique le premier terme sous-entend photométrie, le second radiométrie.
  • D'accord encore mais vous ne voulez pas non plus me répondre ?
Ellande (Disc.) 4 juillet 2016 à 22:52 (CEST)
Bonjour,
  • Il est toujours possible de segmenter différemment un article et je ne verrai pas d'inconvénient à ce que vous vous en chargiez. Toutefois la loi du rayonnement de Kirchhoff relève de la thermodynamique tandis que l'émissivité et l'absorptivité relèvent du rayonnement, domaine plus vaste que son aspect thermodynamique. D'ailleurs la loi de Kirchhoff ne suffit pas à elle seule à établir le lien entre émissivité et absorptivité. Il faut pour cela montrer que les propriétés du matériau sont des valeurs indépendantes du rayonnement au moins pour un milieu externe d'indice unité (confer discussion de l'article source lumineuse orthotrope), ce qui est fait dans l'article émissivité avec l'introduction des propriétés angulaires et spectrales. Si on renvoie l'absorptivité dans l'article en question il faut préciser ce point.
  • Je n'ai pas trouvé dans la norme ISO 80000-7 d'indication sur l'utilisation du terme source lumineuse. Si vous pensez qu'il y a problème on peut le remplacer par "source de rayonnement".
  • Pour l'article source lumineuse orthotrope je serais bien en peine d'écrire quoi que ce soit. Il existe un article orthotropie (dans lequel je vois apparaître la biréfringence qui n'a rien à faire là). Comme source orthotrope je ne vois qu'une surface striée dans une direction ou dans deux directions perpendiculaires ou peut-être les phares de voitures modernes.
--Jojo V (discuter) 5 juillet 2016 à 10:44 (CEST)
Les deux articles source lumineuse isotrope et source lumineuse orthotrope étaient deux articles de photométrie. Les deux définitions étaient sourcées et issues d'ouvrages de photométrie bien que probablement abusives : isotrope si la source est suffisamment petite devant la distance d'observation donc ponctuelle et intensité constante [2] ; orthotrope si elle est étendue et peut être considérée comme un ensemble de plans et de luminance constante [3]. C'est l'usage courant qui en est fait en photométrie, vous trouverez plusieurs auteurs en suivant les liens. Voilà pourquoi je vous demande, sans remettre en question vos assertions, de bien vouloir indiquer vos sources.
Si le vocabulaire est utilisé différemment en radiométrie et en photométrie, il faut tirer les choses au clair. Si les définitions que l'on trouve dans la littérature sont fausses, il faut tirer les choses au clair. En attendant, il faut sourcer ! — Ellande (Disc.) 5 juillet 2016 à 11:52 (CEST)
Je comprend (enfin je crois !) la confusion relative à la notion d'orthotropie du rayonnement. Elle est relative à la distribution angulaire de la source et au point d'observation. En ce point une source isotrope étendue (pas nécessairement connexe mais possédant une symétrie plane) génèrera une distribution angulaire orthotrope. Si la source est ponctuelle, isotrope ou non elle génèrera un distribution singulière : un rayon.
--Jojo V (discuter) 5 juillet 2016 à 14:10 (CEST)
Moi pas trop mais ça viendra sûrement un jour. Mais le sujet porte sur les références, les sources ǃǃ — Ellande (Disc.) 5 juillet 2016 à 18:44 (CEST)

Source lumineuses orthotropes et isotropes[modifier le code]

Bonjour Jojo V,
J'attends toujours une réponse sur cette page de discussion Sourire. Sinon, je reviendrai à la version précédente sourcée bientôt.
Ellande (Disc.) 13 juillet 2016 à 10:47 (CEST)

Il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre que la notion d'orthotropie portait sur l'intensité et non sur la luminance. Il m'a fallu pour cela lire l'article source lumineuse orthotrope que vous avez réécrit. A ma décharge le fait que l'intensité n'est pas utilisée dans les problèmes de transfert radiatif (vous noterez que dans cet article l'intensité est absente) qui me sont plus familiers que l'optique. Ce n'est que récemment que j'ai découvert que l'intensité était dans la norme ISO une notion différente de la luminance : dans la littérature concernant la physique des plasmas et l'astrophysique (généralement en anglais) on emploie encore indifféremment "radiance" et "intensity" ou "radiative intensity" pour la même quantité. J'ajoute que je trouve que le qualificatif "orthotrope" est trop général pour décrire une distribution de révolution autour de la normale à la surface. De ce fait l'article source lumineuse isotrope est à revoir. D'ailleurs son contenu ne concernant pas spécifiquement une source lumineuse, l'article pourrait être rebaptisé source de rayonnement isotrope ou plus simplement source isotope, ce dernier titre pouvant être trop imprécis.
--Jojo V (discuter) 13 juillet 2016 à 13:38 (CEST)

Wmerge3.svg La discussion initiée par Ellande a été déplacée sur la page de discussion de Source lumineuse isotrope.

Ma réponse en PdD de Source lumineuse isotrope mais un petit commentaire personnel.

Cela souligne l'importance de chercher et de présenter des sources qui permettent (même si ce n'est pas toujours vrai) de mettre à mal les idées reçues que nous pouvons tous avoir, avant de modifier (sourtout si cela a été sourcé). Je parle en connaissance de cause, j'ai déjà été victime de ce que je croyais et que je pensais savoir ː je croyais que la luminance ne pouvait concernait que ce qui était émis... pour ne parler que de la dernière mise au point que j'ai pu faire grâce à vous. Il peut être utile parfois de laisser un message en PdD de l'article et de laisser passer quelques jours, mois voire années avant de s'attaquer à une modification lourde.

Merci toutefois pour vos efforts et vos contributions.

Ellande (Disc.) 13 juillet 2016 à 21:38 (CEST)

Analyse du 17 août 2016[modifier le code]

Phe-bot (discuter) 17 août 2016 à 13:02 (CEST)

Annonce de suppression de page[modifier le code]

Bonjour, Jojo V, et merci de votre participation à Wikipédia Sourire.

Cependant, je vous informe que la page Relations de Rankine-Hugoniot que vous avez créée a été supprimée par l'administrateur Enrevseluj avec le commentaire : « Existe avec un autre titre : Équation de Rankine-Hugoniot ».

Ne recréez pas cette page vous-même. Si vous tentez de la recréer, elle sera automatiquement blanchie par Salebot.


Salebot (bot de maintenance) (d) 27 août 2016 à 14:38 (CEST)
Les relations de saut de Rankine-Hugoniot de l'article "Relations de Rankine-Hugoniot" décrivent les discontinuités à la traversée d'une onde de choc. Ceci n'a rien à voir avec ce qui est contenu dans l'article "Équation de Rankine-Hugoniot" qui donne une relation relative à un écoulement isentropique (sans choc) et que je connais sous le nom de relation d'Hugoniot.
Jojo V (discuter) 27 août 2016 à 14:54 (CEST)

Navier-Stokes[modifier le code]

Bonjour,
J'ai pu voir que vous avez considérablement modifié l'article Équations de Navier-Stokes, d'une façon très positive pour ce que j'en ai lu. Il y a néanmoins quelques points qui me posent problèmes. Préférez-vous

  1. que je fasse les modifications que je juge nécessaire quitte à ce que vous me demandiez des explications,
  2. qu'on en discute (sur la PdD de l'article) et qu'on tombe d'accord avant que j'apporte des modifications ?

Ellande (Disc.) 31 août 2016 à 20:41 (CEST)

Bonsoir,
Je propose que vous fassiez les modifications que vous jugez utiles. Si j'y vois problème je vous en informerai.
--Jojo V (discuter) 31 août 2016 à 21:37 (CEST)
Entendu, j'essaierai de faire autant d'étapes que possible pour permettre un suivi plus confortable. Cordialement. — Ellande (Disc.) 1 septembre 2016 à 19:19 (CEST)


Epaisseur d'une atmosphère[modifier le code]

Bonjour, il n'y a pas de limite binaire d'épaisseur d’atmosphère au sens ou il y a un gradient de densité, certes, mais il reste tout de même bien pratique de définir une épaisseur d'atmosphère au sens par exemple de la ligne de Kármán pour pouvoir comparer les ordres de grandeurs entre différentes atmosphères. Donc je pense qu'il faudrait annuler votre modification quitte à spécifier plus précisément le sens donné à "épaisseur de l'atmosphère". Utilesateur (discuter) 13 octobre 2016 à 12:42 (CEST)

Je suis d'accord pour une définition par les effets induits, même s'il s'agit d'une définition extrinsèque pour laquelle il faut définir une portance de référence dans le cas de la ligne de Kármán. On pourrait également définir un coefficient balistique utile pour la rentrée de sonde spatiale ou d'orbiteur (cette version aurait l'avantage d'être plus proche des applications). On pourrait même donner une définition intrinsèque du type n fois le facteur d'échelle. D'où une difficulté pratique : que choisir ? Cela revient à définir une norme. Ce genre de chose n'est pas aisé à faire.
--Jojo V (discuter) 14 octobre 2016 à 10:09 (CEST)
Effectivement ce serait compliqué et en plus ce serait du travail à priori inédit et donc ne collant pas avec le cadre Wikipédia... Pourquoi ne pas indiquer le même type de valeur que pour l'atm terrestre ? A savoir 800km (ou 690km selon les sources) pour la Terre, c'est à dire la couche entre thermosphère et exosphère et donc 200km pour Mars. Utilesateur (discuter) 14 octobre 2016 à 23:16 (CEST)
On peut sans doute utiliser le "niveau critique d'échappement"[4] défini comme la base de l'exosphère, tout en sachant que ce critère comporte une part d'arbitraire dans son calcul et que sa valeur dépend de l'activité solaire (350 à 800 km pour la terre[5]). La donnée dans un article devrait donc être accompagnée d'une note de bas de page.
--Jojo V (discuter) 15 octobre 2016 à 10:12 (CEST)

et/ou[modifier le code]

Bonjour Jojo V. Merci pour ta relecture attentive de désintégration du neutron libre. Lors de tes corrections, tu as remplacé tous les « et/ou » par des « ou » seuls en indiquant qu'il s'agit d'un anglicisme. Je n'étais par au courant que ce terme était considéré comme tel mais peu importe. Le point important c'est qu'il véhiculait un sens qui ne semble plus être tout à fait le même avec un « ou » seul. En effet, suivant les expériences considérées, les scientifiques mesurent à la fois les électrons et les protons tandis que dans d'autres expériences, les chercheurs ne mesurent que l'un des deux types de particules (les protons ou les électrons). Je pense donc qu'il faudrait revenir à la version du et/ou pour exprimer cette subtilité. Qu'en penses-tu ? Pamputt 25 février 2017 à 22:57 (CET)

Par ailleurs, je ne suis pas sûr d'avoir entièrement compris cette remarque « Suppression du chiffrage « 1 pour dix mille » : pourquoi pas ajouter quelques chiffres après la virgule (voir graphe durée de vie au cours des ages) ». Pourrais-tu développer en particulier ton commentaire sur le graphe et les chiffres après la virgule ? Pamputt 25 février 2017 à 23:00 (CET)

  • Le « or » anglais a une valeur exclusive qui n'existe pas dans le « ou » français qui est une disjonction équivalente au OU logique, parfaitement à même d'exprimer l'idée que l'on souhaite exprimer ici. L'anglais est obligé d'utiliser « and/or » pour cela.
  • S'agissant du chiffrage de la probabilité que la différence entre les mesures soit un alea, je dis qu'avancer un chiffre aussi précis n'a aucun sens. On parle de queues de gaussiennes (je suppose que l'estimation a été faite comme cela) : le théorème de la limite centrale ne peut pas être utilisé pour justifier le calcul d'un évènement d'aussi faible probabilité. Un mot suffit à exprimer l'idée du peu de vraisemblance d'une telle occurrence sans qu'il soit besoin d'avancer une pseudo valeur numérique destinée « à enfoncer le clou ».
  • Et puisqu'on en est aux détails de l'écriture, je remarque que quelqu'un a remplacé mon « , etc. » par « , etc. », ce qui se justifie si l'on considère qu'il s'agit là d'une locution latine francisée. Toutefois si l'on suit les recommandations de l'Imprimerie Nationale il faudrait écrire « et cætera ». En effet un locution latine doit être écrite in extenso lorsqu'elle apparaît pour la première fois dans un texte.
--Jojo V (discuter) 26 février 2017 à 11:16 (CET)

RA à l'encontre de Michelet[modifier le code]

Bonsoir, je vous informe de la requête à l'encontre de Michelet. — Ellande (Disc.) 24 mars 2017 à 01:13 (CET)

Température thermodynamique[modifier le code]

Bonjour. Bravo pour ce premier jet du 1er § de l'article 'Température thermodynamique". Quelques observations :

  • Dans le RI, on ne dit pas en quoi la température thermodynamique différe (est plus précise, est mieux fondée...) de la température ordinaire, celle dont nous parlent tous les jours les bulletins météo.
  • Je pense que le § serait encore plus lisible s'il était mieux appuyé historiquement (ou encore "humanisé", pour échapper eux exposés trop abstraits) : qui a commencé à utiliser scientifiquement les thermomètres, comment a évolué la mesure des températures, comment la grandeur "température" a été reliée à d'autres variables d'état de la matière (en l'espèce, surtout des gaz...), etc.
  • dans le même esprit, la seconde expression de loi lde Fourier () n'a pas sa place ici : elle est un peu trop spécfique pour un exposé historique général de la notion de température. (Elle pourrait être repoussée plus loin dans des considérations sur les lois de propagation de la température dans la matière ou bien dans un autre article).
  • De même, l'introduction de la notions difficile d'entropie, au § suivant, est, à mon sens un peu expédiée et mériterait quelques développement sur la naissance historique du deuxième principe et sur la création du concept d'entropie. (Narrer les aventures de Carnot et Kelvin sur le sujet...)

L'encadré Exemple des gaz parfaits devrait plutôt s'appeler Cas des gaz parfaits.

Voilà quelques remarques en vous remerciant de cette nouvelle rédaction. Gilles Mairet (discuter) 11 juillet 2017 à 01:53 (CEST)

Approximation de Boussinesq[modifier le code]

Bonjour,

Merci pour la réécriture mais pourquoi avoir éliminé la section « Utilisation » et suivantes? Pourquoi ne pas les réécrire à votre manière aussi?

Pierre cb (discuter) 5 janvier 2018 à 01:53 (CET)

J'ai transféré la première illustration vers Équations de Barré de Saint-Venant car elle correspond vraisemblablement à un calcul d'un écoulement en eau peu profonde. De même l'illustration dans le paragraphe « Utilisation » est un calcul d'onde de gravité sans qu'il soit possible d'identifier de quelle approximation il ressort.
Il y a dans l'article Équations de Barré de Saint-Venant une comparaison intéressante d'ondes calculées avec et sans dispersion. Pour l'intégrer dans l'article Approximation de Boussinesq il faudrait commencer par ajouter un paragraphe sur l'intégration en altitude et les ondes générées dans l'approximation : un boulot non négligeable, surtout si on veut faire le lien avec l'Équation de Korteweg et de Vries.
De même il faudrait sans doute introduire la convection libre et pas simplement à ce qui est contenu dans le paragraphe « Inversion » pour faire le lien avec l'article Convection, bien fait mais très qualitatif.
Quant au paragraphe paragraphe « Flux non-Boussinesq », je ne vois pas ce qu'il vient faire là, étant relatif à un problème diphasique avec influence de la tension superficielle.
--Jojo V (discuter) 5 janvier 2018 à 15:34 (CET)
D'accord et merci. Pierre cb (discuter) 5 janvier 2018 à 16:20 (CET)

Friction ou Frottement des fluides[modifier le code]

Cher Jojo V, tu as modifié dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Coefficient_de_tra%C3%AEn%C3%A9e le terme de "friction " en "frottement". Je ne désire pas jouer sur les mots, mais il est de fait qu'en Mécanique des Fluides, on rencontre plus souvent le terme de Friction que de Frottement. Il est probable qu'étymologiquement les deux mots ont un sens commun (effectivement, Friction vient du latin frictio (« action de frotter »). Mon idée (qui est réfutable, bien sûr) est qu'on gagnerait à spécialiser le mot Friction pour l'expression de la friction en MécaFlu : cette friction se distingue évidemment par le fait que ce n'est pas un frottement matériel (avec contact) mais une force ou un moment créé par la viscosité (la première, pour simplifier) pour cause de gradient de vitesse (le principe de vitesse nulle à la paroi étant admis pour le fluide). De fait : --> beaucoup de gens considère le Cx comme dû au "frottement de l'air" alors que, pour une voiture, par exemple, le Cx est principalement un Cx de pression (et d'ailleurs de culot) : à mon sens Wikipédia pourrait aider à lutter contre cette idée fausse. --> dans mes (incessantes) lectures de textes en anglais, je ne trouve, me semble-t-il, que le terme "friction".Il semble que ce mot n'ait pas de synonyme, comme dans le français... Je ne suis évidemment pas pour un alignement sur les us US (jeu de mots) ou GB (je passe mon temps à lutter, dans mes textes contre les anglicismes et à les remplacer par des expressions françaises) mais je trouve utile l'amitié entre les peuples (fussent-ils aussi critiquables que celui des États-Unis). Ce que je défends, donc ce serait une spécialisation du terme "friction" dans le frottement fluide. Cela ne gênera pas le français moyen mais pourra lui mettre la puce à l'oreille qu'il s'agit d'autre chose que le frottement sec, ladite "puce" grattant (un peu) parce que le terme friction reste un peu moins usité que celui de frottement... Qu'en penses-tu ? Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 19 janvier 2018 à 17:08 (CET)

En consultant les dictionnaires et les lexiques comme [6] il est difficile de se faire un avis. De ne vois pas d'inconvénient à ce que vous remettiez « frottement » dans l'article.--Jojo V (discuter) 19 janvier 2018 à 17:59 (CET)
Cher Jojo V, je me rends compte que je vous ai tutoyé alors que vous me vouvoyez. C'était sans malice. Je vais faire un tour rapide du Web français en googlisant "aérodynamique, friction" pour voir. Je vais aussi consulter mes sources habituelles. Mon idée est de profiter du fait que "friction" est un peu moins utilisé que "frottement" pour le spécialiser dans l'effet direct des fluides par leur viscosité (ce genre de spécialisation doit avoir un nom, en linguistique). Comme je l'ai déjà dit, ce serait également une façon de se désolidariser de la conception de la traînée comme un "frottement" de l'air. Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 22 janvier 2018 à 10:47 (CET)
Effectivement, l'anglais semble ne pas disposer de synonyme pour "friction" (qui est donc traduit, dans le lexique mécanique anglais français, indifféremment en "frottement" ou en "friction"). Le texte de Polytechnique http://www.editions.polytechnique.fr/files/pdf/EXT_1332_5.pdf utilise plutôt "frottement" mais une fois quand-même "friction" dans la figure 1.6 (peut-être sous l'influence de l'anglais auquel il doit emprunter ce graphe). Mes maîtres d'Interaction utilisent aussi "frottement" (http://inter.action.free.fr/publications/aero-trainees/aero-trainees.pdf). Le bouquin "Mécanique des fluides" de Yunus, Cengel,et Cimbala, qui est la traduction française de l'ouvrage anglais (https://www.google.fr/search?hl=fr&tbo=p&tbm=bks&q=isbn:2804164837) utilise indifféremment Frottement et Friction. Je suis donc moins sûr de moi, à présent, pour ce qui est des usages français. Mais par contre je crois toujours qu'une spécialisation de "Friction" peut être utile. Quand au sens large de "Frottement", il est même utilisé par ce dernier ouvrage qui nomme Cd : Coefficient de Frottement, même pour un camion. Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 22 janvier 2018 à 11:47 (CET)

Pression[modifier le code]

Bonjour. Comme Patrick.Delbecq (d · c · b) annule très systématiquement tous mes apports, je vous confie le soin de choisir de sa formulation ou de celle que j'avais proposée pour pression, la plus adéquate. PolBr (discuter) 24 février 2018 à 14:48 (CET)

Bonjour, Quand un apport est incorrect, le revert est justifié, voir la page de discussion de l'article pression et la référence donnée. Ma formulation a été apportée à l'article par un autre contributeur et est très exactement celle de l'encyclopédie universalis, je ne fais que la rétablir. Cordialement Patrick.Delbecq (discuter) 24 février 2018 à 14:53 (CET)