Discussion:Violence conjugale

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Un auteur à développer dans la section «féministe radicale (opposition)[modifier le code]

Un pionnier de la recherche sur la violence conjugale comme Murray A. Straus, par exemple, déplore l'obstruction politique et intellectuelle qu'a entrainée, au cours de 30 dernières années, la prédominance de la théorie féministe explicative de la violence conjugale. À la suite de Graham-Kevan, Straus observe que malgré une masse écrasante de recherche empiriques contraires («fully documents overwhelming evidence»), les milieux politiques continuent à croire a l'axiome féministe voulant que domination patriarcale («"patriarcha dominance" theory of partner violence») soit l'explication primale de la violence conjugale.

Très sévère, Strauss précise que, selon lui, l'explication principale de cette obstruction épistémologique est:

«I believe that the predominant cause has been the efforts of feminists to conceal, deny, and distort the evidence. Moreover, these efforts include intimidation and threats, and have been carried out not only by feminist advocates and service providers, but also by feminist researchers who have let their ideological commitments overrule their scientific commitments.» pp 227-8

Straus énumère 7 méthodes à travers lesquelles ce militantisme radical se serait déployé

  • 1) Dissimulation de données: Par militantisme ou par peur de représailles, des chercheurs et chercheuses dissimulent des données qui contrediraient l'axiome féministe;
  • 2) Évitement de données: le processus d'enquête est délibérément détourné de façon à éviter que ne soient enregistrées des données contrevenant à l'axiome;
  • 3) Citation sélective: des auteurs ne citent que les sources montrant les perpétrations masculines ou qui alimentent des thèses féministes adjacentes pourtant contredites par une masse de preuves;
  • 4) Conclure que les données corroborent les croyances féministes alors que c'est exactement le contraire;
  • 5) Créer des "preuves par citations": citer comme sources fiables des conclusions erronées publiées dans des sources officielles même lorsque l'erreur a été dénoncée;
  • 6) Entraver des publications: faire obstruction à la publication de données qui contredisent l'axiome féministe;
  • 7) Harceler, menacer et punir les chercheurs qui produisent des preuves empiriques contraires à l'axiome féministe;


Straus, M. A. (2007). Processes explaining the concealment and distortion of evidence on gender symmetry in partner violence. European Journal of Criminal Policy Research, 13, 227-232.

Graham-Kevan, N. (2007). Domestic violence: Research and implications for batterer programmes in Europe. European Journal of Criminal Policy & Research, 13, 213-225. --70.81.69.11 (d) 7 avril 2013 à 18:46 (CEST)

NON. Ce n'est pas en multipliant les sections que vous pourrez nous convaincre de la validité de votre thèse sur la théorie de la symétrie, que vous exprimez sous la forme de "Analyse féministe radicale". (Ceci n'est qu'une polémique au Canada qui est d'ailleurs plus un point de vue "antiféministe" que "féministe radical"). Ce point de vue minoritaire peut-être expliqué, mais certainement pas affirmé comme étant le seul point de vue valide, et avec cette ampleur, sa la base de sources contestables. Vous violez la R3R en rajoutant de nouveaux contenus allant dans le sens de vos points de vue sur-représentés, sans résoudre la question initialement posée, qui était la pertinence de cette insertion 'et au passage, le masquage de l'origine très militante de l'une des "sources", extraite du site "la cause des hommes". Vous voir parlez de "compromis' est sidérant. Tibauty (d) 8 avril 2013 à 17:54 (CEST)

Ce n'est pas "ma" thèse, C'est la thèse des savants qui critiquent certains excès du féminisme radicale. Ce n'est pas moi non plus qui ai "masqué" la source de la citation de Laroche. Je crois que c'est votre amie chansonnette qui l'a fait disparaitre! Demendez-lui pourquoi! Cordialement--142.83.69.85 (d) 8 avril 2013 à 17:58 (CEST)

Ce n'est pas vous ? [1] (le fait que vous veniez à l'instant de changer d'IP ne vous a pas empêché de répondre quand je m'adressais à 70.81.69.11. J'en conclus que, conformément à ce que nous subodorions, vous multipliez les identités pour mieux passer en force. Tibauty (d) 8 avril 2013 à 18:10 (CEST)

En effet, c'est ce que je disais, ce n'est pas moi mais chansonnette qui a fait disparaitre la source!--142.83.69.85 (d) 8 avril 2013 à 19:02 (CEST)

WP:FOI ne peut pas résister devant la négation de telles évidences. C'est bien vous qui avez masqué que cette déclaration se trouvait sur le site "la cause des hommes". Tibauty (d) 8 avril 2013 à 19:11 (CEST)

Chansonette a fait disparaitre le lien: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Violence_conjugale&diff=91360980&oldid=91360905 --70.81.69.11 (d) 8 avril 2013 à 23:12 (CEST)

Votre changement d'identité n'est pas très discret André. Je vous signale à toute fin utile que les faux-nez peuvent être bloqués lorsqu'ils adoptent des comportements tels que le vôtre. Matou91 (d) 8 avril 2013 à 23:57 (CEST)
Et donc, comment on fait là ? j’ai la vague impression d’avoir été pris pour Schtroumpf…--PetitSchtroumpf et (c’est Ici le SchtroumpfBl@Bl@, correct ?) 9 avril 2013 à 00:06 (CEST)
Et puis moi j’ai erreur 404…,--PetitSchtroumpf et (c’est Ici le SchtroumpfBl@Bl@, correct ?) 9 avril 2013 à 00:07 (CEST)
Corrigé. Matou91 (d) 9 avril 2013 à 00:36 (CEST)
Ok merci, je viens de voir que Chansonnette a fait la RCU. Je vraiment l’impression d’avoir été pris pour un Jambon, puisque les pages touchées sont nombreuses. Enfin…, --PetitSchtroumpf et (c’est Ici le SchtroumpfBl@Bl@, correct ?) 9 avril 2013 à 11:38 (CEST)

Bonsoir. Le résultat de la RCU est positif ; nous avons désormais la preuve que André Tessier (d · c · b) = 142.83.69.85 (d · c · b) = 70.81.69.11 (d · c · b) … donc fônés contribuant sur les mêmes pages (plusieurs articles concernés), pratiquant le viol de R3R et les attaques personnelles. Je prépare une requête aux administrateurs demandant de sanctionner ces multiples abus. Salutations --chansonnette [causer avec dame éliane] 11 avril 2013 à 20:57 (CEST)

Chansonnette, maintenant que vous voilà satisfaite d'avoir dénoncé que j'interviens depuis plusieurs semaines anonimement dans cet article et à partir de deux ordinateurs différents, pourrions-nous revenir au sujet? Qu’est-ce qui vous semble innaproprié dans les articles de revues savantes que je donne en référence pour documenter que les thèses féministes radicales ne sont pas bien reçu dans certains milieux scientifiques? --70.81.69.11 (d) 12 avril 2013 à 19:55 (CEST)
Hep hep ! stop là poussez pas trop ! OK ? Vous etes dans une position malhonnête, et vous venez demander des explications à chansonnette, arrêtez vous là, j’ai été bloqué pour moi que çà ! --PetitSchtroumpf et (c’est Ici le SchtroumpfBl@Bl@, correct ?) 12 avril 2013 à 19:58 (CEST)
L'objet de ma demande d'explication est l'objet de l'article et des références qui le documentent. Je ne suis pas hors sujet! Votre diagnostic de "malhonnêteté" est erroné et il faudra plus qu'une menase de blocage pour m'empêcher de continuer à agir honnêtement. Cordialement--70.81.69.11 (d) 12 avril 2013 à 20:50 (CEST)
Cher IPs & comptes fônés associés. Pouvez-vous préciser si vos viols systématiques de R3R et vos passages en force sont de votre point de vue des pratiques honnêtes ? Bien à vous. --chansonnette [causer avec dame éliane] 14 avril 2013 à 21:22 (CEST)

Problèmes de mesure[modifier le code]

Une référence à ajouter dans la section "Problèmes de mesure"

Vidal Gilles A. (2005) Pour une approche systématique dans L'évaluation des situation de violence conjugale

«Les résultats de statistiques policières (...) ou dans les maisons d'éhébergement, permettent d'explorer d'autres aspectes du phénomène de la violence conjugale. Ces recherches examinent des phénomènes différents aux enquêtes sur les conflits familiaux. (...) Toutes ces recherches sont utiles et nécéssaires pour développer des programmes visant à combattre la violence et protéger les victimes. Elles donnent cependent lieu à des extrapolations souvent douteuses. Il est important d'éviter d'utiliser les résultats basés sur les cas connus de la police ou des maisons d'hébergement pour comprendre et composer avec la violence mineure trouvé dans la population en général.» p.75

Bonjour. Nous avons déjà discuté de la mauvaise qualité de cette référence (revue Intervention), que vous avez publiée sans respecter le débat, en passant en force, sur l'article Antiféminisme. Vous essayez de publier une nouvelle fois la même référence… De mon point de vue, un tel procédé n'est pas respectueux des points de vue majoritaires exposés en pages de discussion – car vous êtes seul contre plusieurs –, et tient encore une fois du passage en force. Salutations --chansonnette [causer avec dame éliane] 14 avril 2013 à 21:31 (CEST)

Madame Chansonnette, j'ai répondu à vos questions à propos de ce périodique officiel de l'Ordre professionnel des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Il répond aux standards les plus exigeants et est recevable sous tout rapport. À ce propos, dans cet article de Wikipédia, il y a de nombreuses affirmations qui n'ont pas de références précises, qui aboutissent à des culs-de-sac ou qui renvoient à des références qui ne sont pas des articles issus de "peer review".

Par exemple:

  • Femmes victimes de violences conjugales, le rôle des professionnels de santé : rapport au ministre chargé de la santé [archive] par Roger Henrion (cf intro)
  • http://www.rue89.com/2012/01/09/sexisme-homophobie-racisme-ou-paillardise-normale-sup-228142 [archive]
  • Rapport publié sur le site de l'INHES [archive] Observatoire national de la délinquance, Grand angle n°14 - juillet 2008
  • Femmes/Égalité [archive] sur Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale [archive
  • Valérian Mazataud, « Faible hausse des homicides au Canada [archive] » sur Le Devoir, 5 décembre 2012
  • Etc…

Ça ne vous dérange pourtant pas. Cette pratique de double standard chez vous me laisse croire qu'en définitive ce n'est pas la revue "Intervention" qui vous pose un problème, mais simplement le fait que l'auteur de l'article ne chante pas la même chansonnette que vous.

Pour ce qui est de la "majorité" des participants à l'article, c'est un argument bien faible. Sur ce genre de question, il n'a pas vraiment de poids.

Réintroduction de « Selon les féministes, radicales notamment[réf. nécessaire], telles Patrizia ROMITO dans "Un silence de mortes, la violence masculine occultée"[réf. incomplète] » (réfnécessaire et réfincomplète par mes soins). Contrairement au POV-Pusheur, qui ne signe pas ses messages, je ne suis pas sur l'encyclopédie pour imposer un point de vue minoritaire militant, mais pour rendre compte avec rigueur des analyses scientifiques dans ce domaine, dans le respect des recommandations.
Ce contributeur a ré-introduit dans l'article ses points de vue personnel, en les imposant par la force (violation de R3R), sur lesquelles il ne pourra apporter de références fiables.
Je sais pour l'avoir constaté sur de nombreux articles que face à des utilisateurs qui veulent utiliser l'encyclopédie comme support de propagande, il ne sert à rien d'essayer de débattre.
Que les supporters militants de points de vue minoritaires (hoministes du Québec) publient ce qu'ils veulent sur l'encyclopédie, l'important est de faire connaître à l'extérieur le mode de production des articles, et les failles encyclopédiques qui permettent la publication de ces articles d'une remarquable médiocrité. Salutations--chansonnette [causer avec dame éliane] 14 avril 2013 à 22:58 (CEST)

Encore des attaques ad hominem et des sophismes adjoints. J'ai peur que vous me mesuriez à l'aune de vos propres restrictions intellectuelles. Si vous continuez à limiter vos commentaires à ce genre d'attaques, je ne tiendrais plus compte de vos remarques. Le point de vue de je mets en valeur n'est pas celui de "hoministes" mais celui de l'institut de la statistique du Québec. Et, en substance, le plus rigoureux et libre de propagande qui soit. --Yves Bleuler 14 avril 2013 à 23:38 (CEST)

Je crains qu'il soit impossible de contribuer sereinement à cet article tant que ce "problème" d'IP multiples ne sera pas résolu. Difficile de faire confiance à un contributeur qui semble, peut-être sans le faire exprès, se cacher. Il serait bon que les esprits se calment avant de pouvoir à nouveau se recentrer sur l'article. Quant à ne plus tenir des compte des remarques, je rappelle que nous sommes sur un média collaboratif et que vous ne pourrez donc pas en faire l'économie. Cordialement, Matou91 (d) 14 avril 2013 à 23:49 (CEST)

Madame Mattou91, Pour les IP, à la recommandation d'un usagé plus expérimenté de wiki, je viens de choisir un pseudo définitif qui dervait régler le problème. Pardonnez-moi si la transition a posé des problèmes aux autres contributeurs. Malgré vos doutes, l'excuse est sincère. --Yves Bleuler 15 avril 2013 à 00:16 (CEST)

à Yves Bleuler (d · c · b). Aller chercher comme éléments à charge des propos diffamatoires publiés sur un blog usurpateur d'identité, propos repris sur un site d'extrême-droite, ne me semble pas une preuve de perspicacité dans la sélection de vos sources.
Pour votre « restrictions intellectuelles », c'est une attaque personnelle caractérisée, merci de relire WP:PAP.
Constater vos actes qui ne respectent pas le bon usage (à savoir, les différentes règles et recommandations de l'encyclopédie) n'est pas une attaque personnelle. Contrairement à vous, qui avez fait de nombreuses attaques personnelles, avez violé les règles et n'avez pas respecté les recommandations, sur de nombreuses pages de l'encyclopédie, je ne vous ai jamais agressé, alors que vous vous êtes autorisé de nombreuses agressions sur de multiples pages.
Pour le viol de R3R, vous le pratiquez depuis plusieurs mois cf. article Homoparentalité ; vous avez été averti sur votre page de discussion que ne pas respecter le R3C était considéré comme du vandalisme, et vous avez persisté dans ces vandalismes. Vos manières de contribuer ne permettent pas une collaboration sereine : utilisation d'IPs pour forcer le R3R, insultes envers les contributeurs, éparpillements des mêmes discussions sur plusieurs pages, non-prises en compte des points de vue contradictoires, aucune recherche de consensus, imposition de vos points de vue (qui souvent ne respectent pas les sources, ou ne fournissent aucune référence). Vous continuez à ne pas respecter les principes de l'encyclopédie, je pense que la seule solution possible est de faire une requête aux administrateurs, pour leur signaler vos manières de faire.
Salutations --chansonnette [causer avec dame éliane] 15 avril 2013 à 09:44 (CEST)

reprise de la discussion sur ce point : je supprimerais bien la section entière pour les raisons suivantes :

  1. elle est trop longue
  2. elle reprend des idées déjà abordées dans la section "sexe des victimes"
  3. elle est partiale, et ne peut être neutralisée qu'en générant de nombreuses redites (critique des CTS notamment)
  4. un des arguments pour justifier des CTS provient de l'un de ses utilisateurs et ardents défenseurs (Laroche). Qui cite de nombreux chercheurs pour justifier ses dires. Malheureusement, ce paragraphe existait dans l'article Échelle des tactiques de conflit, avec à l'appui les références précises citées. Or comme indiqué sur Discussion:Échelle des tactiques de conflit#Références non pertinentes dans l'article, trois des quatre sources ne justifient en rien ces dires, et la quatrième est présentée de façon partiale.

Même en faisant abstraction du 4ème point, les trois premiers me semblent suffisants pour supprimer la section. Qu'en pensez-vous ? Tibauty (d) 14 mai 2013 à 00:17 (CEST)

Ca me va, à condition que les infos correctement sourcées soient reprises dans d'autres articles (Prévalence, Échelle des tactiques de conflit...) et qu'ils soient bien wikifiés. Matou91 (d) 14 mai 2013 à 00:35 (CEST)
Prévalence traite uniquement de l'acception en épidémiologie, il va être difficile d'y insérer ceci. Échelle des tactiques de conflit pourrait être un candidat, mais victimation me semble encore plus indiqué (et il faudra là encore neutraliser, car la présentation actuelle est biaisée). Tibauty (d) 14 mai 2013 à 01:01 (CEST)
Si la section est supprimée, elle devient … trop courte.
  • Mieux vaut la déplacer en tête de la section « Statistiques » (fusion avec le premier paragraphe) Je m'aperçois que c'est déjà proposé dans « Nouvelle structure pour l'article », plus bas. et mettre en note la longue citation de Laroche, qui n’apporte rien de plus (ou la supprimer, vu son peu d’utilité). D’autre part, la section donne l’impression que les problèmes de comparabilité concernent surtout le genre, et non d’autres caractéristiques (classe sociale, culture, niveau d’éducation formelle, âge, statut de résidence, …) ; elle néglige aussi le problème de la taille des échantillons.
  • Une autre option est de déplacer ailleurs la section, par exemple dans l’article victimation (section « Les statistiques ») qui reprend les mêmes considérations, mais en plus général et en beaucoup plus bref. Touchatou (d) 14 mai 2013 à 01:09 (CEST) Zut, Tibauty a déjà fait la même suggestion.
Ou comme je le proposais plus bas, créer un article dédié sur les différentes méthodes de mesure en sociologie. Mais je vous préviens que ce n'est pas moi qui le remplirai... Matou91 (d) 14 mai 2013 à 13:53 (CEST)
Tu avais justement proposé de délester vers l'article dédié victimation (sous le titre "enquête de victimation"). Ce qui me paraissait bien puisque l'article est actuellement squeletique. (et autant éviter la duplication sur x micro-article des mêmes notions). Tibauty (d) 14 mai 2013 à 14:13 (CEST)
Effectivement tu as raison, Victimation est un excellent candidat. Il faudra veiller à bien lier les passages concernés, par exemple : En France, les enquêtes Cadre de vie et sécurité de l'ONDRP (enquêtes populationnelles à question ouverte) portant sur les années 2006 à 2011.. Matou91 (d) 14 mai 2013 à 20:53 (CEST)

Violations de R3R[modifier le code]

Depuis que Picsou a posé le bandeau R3R le 30 mars, le même contributeur avec deux IPs différentes a republié ce qui ne faisait pas consensus. --chansonnette [causer avec dame éliane] 15 avril 2013 à 07:58 (CEST)

Il serait d'ailleurs souhaitable de trouver un accord sur ce qui a provoqué la R3R, à savoir la section Analyse féministe radicale, qu'on puisse se débarrasser de ce bandeau et des balises. Matou91 (d) 20 avril 2013 à 16:10 (CEST)
La conversation sur les motifs du R3R (mélange de POV et de TI, falsification de sources, retrait de sources académiques n'allant pas dans le sens souhaité) a été archivé par une IP. Le plus simple serait de remplacer cette section par un court passage, faisant état de l'affrontement de deux théories : asymétrie ou symétrie des violences conjugales. Tibauty (d) 20 avril 2013 à 17:13 (CEST)
Bof, il y a amha bien plus à tirer de l'analyse féministe qu'une histoire d'asymétrie. D'autant que ce qui est intéressant sur ces deux groupes n'est pas tant qu'ils se bagarrent sur les chiffres — d'autres le fond sans présupposé idéologique— mais pourquoi ils le font. Matou91 (d) 20 avril 2013 à 18:35 (CEST)
Peut-être. Mais sous le titre dAnalyse féministe radicale,la section ne vise qu'à faire démontrer la validité de la théorie de la symétrie. En fait, je doute que seules les féministes "radicales" défendent l'idée de l'asymétrie. Le terme de "radical" n'est présent -imho- que pour tenter de discréditer ceux et celles qui luttent contre les violences conjugales faites aux femmes. En l'état, cette section n'expose pas la vision des "féministes" sur le sujet. Qui va bien au-delà des batailles de chiffres, mais ont planché par exemple sur des modifications de la loi (en France au moins) pour faire en sorte que les victimes n'aient plus systématiquement à quitter le domicile conjugal - par exemple. Je propose de réduire la section pour qu'elle ne devienne pas le lieu de spam cf féminisme, antiféminisme et dernière couche ici malgré les critiques de toutes les thèses anféministe de notre interlocuteur aux identités multiples. Et je trouve inutile de noyer le poisson avec un nouveau plan tant que ce pb n'aura pas été résolu. La mise en archive de la discussion ne peut pas être un prétexte pour permettre à YB/AT de continuer à violer le R3R (le texte précédent était déjà sur "sa version" avant qu'il n'en rajoute une couche). Tibauty (d) 21 avril 2013 à 00:42 (CEST)
Pour info, c'est moi qui ai crée cette section et je t'assure que je ne visais rien de tel. Le but à court terme était de "ranger" un ajout de Nattes à chat dans une section adaptée ; à plus long terme, de développer un point de vue féministe sur les violences conjugales sans se limiter à cette histoire de symétrie/asymétrie. J'ai choisi le titre à partir de que disait Nattes à chat sans le vérifier ; féminisme radical n'est pas un gros mot, c'est un courant qui retourne à la "racine" du féminisme, c'est-à-dire la lutte contre le patriarcat ; le problème étant que la plupart utilisent "féminisme radical" au sens de féminisme extrêmisme. Voilà pour les explications.
Cela étant dit, je suis pour supprimer ou blanchir la section, à regret : en effet les informations apportées par Nattes à chat ne sont pas sourcées et sont très pauvres, et sont écrasées par un long paragraphe de critique, rendant l'ensemble totalement déséquilibré. Les critiques sont par ailleurs intéressantes (à recycler ailleurs ?) mais on ne sait même pas ce qui est critiqué... Je persiste à penser que cette section serait pertinente, mais en l'état elle ne sert à rien. Matou91 (d) 21 avril 2013 à 01:49 (CEST)
Je n'avais pas suivi l'historique, mais en voyant cette version, j'avais tenté de modifier le titre, reverté par AT/YB. Pareil pour les sources apportées revertées. Pareil pour la modification de titre par Chansonette, revertée elle aussi avec un motif pas clair. Bref notre "IP/AT/YB" finit lors d'une guerre d'édition par lâcher le morceau : son objectif est surtout de promouvoir des thèses antiféministes comme il l'explique en dif. Ajoutons à cela la manipulation de sources Discussion:Violence conjugale/Archive 1#falsification d'une source : Tremblay. On a une section dont le titre ne correspond pas au contenu, et dont le contenu s'éloigne notablement du sujet (ce n'est pas un hasard si AT/YB l'a aussi posté sur Féminisme et Antiféminisme). Donc même avis : en l'état, cette section est à supprimer. Si une rédaction plus neutre et mieux sourcée est possible, pourquoi pas. Mais la version actuelle est à blanchir. Tibauty (d) 21 avril 2013 à 04:34 (CEST)

Nouvelle structure pour l'article[modifier le code]

Le sujet est chargé idéologiquement, mais il dispose d'une base empirique qui fait un assez large consensus chez les chercheurs sérieux. Au plan théorique, Straus et Johnson sont les piliers du domaine. Voici une première ébauche:

  • Introduction
    • L'actuelle introduction est assez bonne
  • Problèmes de mesure
    • Les instruments, leur valeur et leur limite
  • Prévalence
    • Statistiques dans le monde
  • Ratio homme/femme
  • Causes
    • Biologiques
    • Psychologiques: "Théorie de l'apprentissage social"; facteurs psychoatriques; victimologie
    • Culturelles: Variations suivant les cultures, stéréotypes sexuels
  • Conséquences
    • Dommages physiques
    • Dommages psychologiques
    • Dommages pour les enfants
    • Dommages culturels
  • Programmes de lutte contre la violence dans le monde (francophones au moins)
  • Problèmes particuliers
    • primat de la théorie patriarcale

SVP Vos idées et sugestions --Cordialement, Yves Bleuler (d) 19 avril 2013 à 12:17 (CEST)

Pour savoir d'où l'on part et avant de donner mon avis, en quelques mots, qu'est-ce selon vous est problématique dans le plan actuel ? Matou91 (d) 19 avril 2013 à 13:47 (CEST)
Le contenu de l'article n'est pas mauvais, mais la présentation est chaotique.
  • L'article est un peu trop descriptif et pas assez explicatif
  • La structure n'est pas logique: des informations nécessaires pour comprendre certaines sections se trouvent dans des sections "après" plutôt "qu'avant".
  • Des informations de même nature ne sont pas regroupées
  • Le texte est aussi curieusement rédigé. L'article a moins l'air d'un article encyclopédique que d'un pamphlet féministe qui dénonce la «violence faite aux femmes». Si le titre de l'article avait été "la théorie féministes de la violence conjugale" ou "la campagne féministe contre la violence faite au femmes" c'aurait été OK, mais cet article ce veux plus général.
  • Certaines thèses devraient donc être clairement énoncées, identifiées et potentiellement critiquées, mais dans des sections appropriées plutôt que de se trouver éparpillées un peu partout dans l'article.
--Cordialement, Yves Bleuler (d) 19 avril 2013 à 21:00 (CEST)
Ce dernier point me paraît plus que critiquable : comme vous le dites, l'article est à quelques paragraphes près très descriptif et finalement plutôt factuel. De plus, les 3/4 de la section Analyse féministe sont occupés par une critique de ce point de vue : parler d'un biais féministe me semble fort. Vous pouvez signaler les passages problématiques à l'aide du modèle [non neutre].
En ce qui concerne l'ordre des sections, les articles suivent généralement un plan qui va du général au particulier et du cœur du sujet aux détails ; les avant-propos n'ont pas cours. Je détaille ci-dessous. Matou91 (d) 20 avril 2013 à 16:03 (CEST)

Mon avis sur le plan que vous proposez :

  • Problème de mesure : amhà n'a pas sa place dans l'article mais dans l'idéal dans un ou plusieurs articles connexes. En effet les problèmes liés aux outils de mesure ne sont exclusifs à l'étude de la violence conjugale. Il est possible de renvoyer vers les articles Enquête de victimation, Échelles des tactiques de conflit, Enquête de prévalence, en les créant/améliorant si besoin ; voire de créer un article dédié à cette question (Outils de mesure (sociologie) ?) à condition évidemment qu'il soit sourçable. Le problème se pose aussi d'ailleurs avec la section Evolutions méthodologiques, qui mériterait peut-être un article. En tout cas je suis défavorable à ce qu'une telle section se trouve au début de l'article, dans la mesure où il s'agit d'informations connexes au sujet principal.
  • Prévalence : je trouve ce terme peu adapté à la vulgarisation et perturbant pour le néophyte, mais je suis peut-être la seule ?
  • Ratio hommes-femmes : défavorable à ce que cela constitue une section (niveau 2) plutôt qu'une sous-section (niveau 2 ou 3). Depuis plus d'un an que je contribue régulièrement à cet article, j'ai constaté que cette question de à quel sexe appartiennent les victimes était le point problématique de l'article, au point qu'en 2011 cette question occupait deux sections et un quart de l'article. Or, cette question est surtout importante d'un point de vue idéologique : ce sont les militants féministes et antiféministes qui ont besoin d'appuyer leurs théories sur ce ratio. En dehors des idéologies et des études de genre, ce point est finalement anecdotique : on ne trouve pas de section sur le ratio dans l'article Cambriolage par exemple. Si nous voulons "décharger" l'article de son aspect idéologique, il est important de traiter la question du genre comme il se doit, c'est-àd-ire comme une information parmi d'autres, et non comme un élément central.
  • Causes : favorable, cela manque.
    • Causes biologiques : je dois dire que je suis un peu effrayée à l'idée de ce avec quoi vous pourriez remplir cette section...
  • Conséquences : favorable, effectivement à l'heure actuelle les causes et les conséquences sont assez mélangées (voir la section Psychologie)
  • Problème particulier : considérer 1. que l'idée du patriarcat prime dans l'analyse de la VC et 2. que c'est un problème est a minima un énorme PdV.

Cdt, Matou91 (d) 20 avril 2013 à 16:03 (CEST)

Je partage l'avis de Matou91 à 98 %, avec un seul bémol : un petit mot sur la/les méthodologies de mesure peut se justifier dans le cadre d'une courte section consacrée aux guéguerres militantes (il faut quand même venir sur WP pour découvrir que cela existe !) ou lorsque des sources sont très contestées par la communauté scientifique. Et comme Matou, je crains le pire en ce qui concerne d'éventuelles "causes biologiques". Tibauty (d) 20 avril 2013 à 16:23 (CEST)
Matou91, Tibaulty, vos critiques, vos questions et vos inquiétudes me semblent justifiées. Je vais tenter de reformuler le plan en apportant des clarifications et des modifications qui en tiennent compte. Il n'y a que la question des instruments de mesure qui posera peut-être un problème. Si on veut savoir ce que signifie une statistique, il faut savoir comment elle a été obtenue. Sinon, ça devient du n'importe quoi. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 20 avril 2013 à 21:04 (CEST)
On est d'accord, je pense simplement que ces informations doivent figurer dans des articles connexes clairement indiquées et pas en début d'article. Par exemple il est illusoire de vouloir comprendre l'article Rock si on ne sait pas ce qu'est une guitare électrique, mais cette dernière a droit à son propre article et pas à une section dans la page. Matou91 (d) 20 avril 2013 à 22:28 (CEST)
Avant de chercher à modifier le plan, il est nécessaire de résoudre en premier lieu le sort de la section ayant donné lieu au R3R, et sur lequel vous continuez depuis le 26 mars à faire des interventions non consensuelles, telles que retrait de sources et ajouts de TI et POV divers. Tibauty (d) 21 avril 2013 à 00:58 (CEST)
J'ai cru que mon ajout serait consensuel. Finalement, ça n'a pas été le cas. Revenons en arrière et procédons méthodiquement, nous aurons plus de chance d'avoir un consensus et d'exploiter les ressources de chacun pour parvenir à un très bon article.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 21 avril 2013 à 13:52 (CEST)

Modification section "Analyse féministe radicale"[modifier le code]

Bonjour, en relisant la section "Analyse féministe radicale" j'ai trouvé tout un tas de fautes d'orthographes, fautes de syntaxe, etc. L'essentiel du contenu est une critique du féminisme radical, c'est pourquoi je propose le titre "Critique du féminisme radical". Je suis partie des conclusions de Tibauty "En l'état, cette section n'expose pas la vision des "féministes" sur le sujet", "Si une rédaction plus neutre et mieux sourcée est possible, pourquoi pas" et de Matou91 "Je persiste à penser que cette section serait pertinente, mais en l'état elle ne sert à rien" exprimées plus haut. C'est loin d'être parfait, mais c'est un début.

J'ai vérifié une partie des références (mais pas toutes, comme la 'ribambelle' de références du début; ce serait pourtant nécessaire vu les imprécisions que j'ai trouvées ailleurs) et procédé à quelques rééquilibrages. Voici ce que ça donne. Vu les précédents de guerre d'édition, je le publie ici avant. Le premier paragraphe n'est pas clair, et n'apporte pas grand chose, je pense qu'il vaudrait mieux le déplacer ailleurs ou le supprimer. En fait, dans l'idéal, il faudrait une section "Point de vue féministe", distincte de la section "Critique du féministe radical"--Seeris (d) 23 avril 2013 à 03:50 (CEST)

Tout le problème vient du fait qu'on a une section "Critique", mais qu'on ne sait pas au juste ce qu'elle critique... Le paragraphe évoque « Les thèses féministes radicales »[Lesquelles ?] «  la théorie féministe explicative de la violence conjugale » [Laquelle ?] « l'axiome féministe voulant que la domination patriarcale » [Quoi ?] mais le lecteur ignore de quoi il s'agit. Outre que cela nuit à la compréhension, cela biaise singulièrement l'article. De plus, je pense que la section gagnerait à être synthétisée, elle me semble très longue, quand bien même les points de vue féministes seraient développés davantage.
Pour ma part je n'ai pas le temps de faire un travail de fond sur ce que pensent les féministes de la violence conjugale, en tout cas pas avant plusieurs semaines.
Pour le découpage des sections, je pense que "Critque" pourrait être une sous-section d'"Analyse", à condition de la développer.
Merci pour les corrections de langue et les ajouts Seeris. Matou91 (d) 23 avril 2013 à 16:22 (CEST)
Je suis d'accord sur les problèmes de cette section. Dans ce cas, pourquoi la laisser publiquement accessible dans l'article (avec ses fautes d'orthographe, de syntaxe, et ses erreurs de référence) ? On pourrait la garder comme proposition dans la page de discussion, et la réintégrer dans l'article seulement lorsque quelqu'un aura fait un travail sérieux de réécriture. --Seeris (d) 23 avril 2013 à 17:12 (CEST)
D'accord avec vous deux. Ce serait en effet la meilleure des choses à faire. Tibauty (d) 23 avril 2013 à 18:04 (CEST)
Moi, j'ai d'importantes réserves à ce sujet. J'aimerais mieux que nous avancions encore un peu sur la question des principes qui doivent entourer la rédaction de l'article avant de le caviarder.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 23 avril 2013 à 19:00 (CEST)
Bonjour Yves, quelles sont vos propositions de principes ? On peut probablement s'entendre là-dessus. Ma proposition est de retirer "temporairement" la section mais de la garder en page de discussion en attendant que quelqu'un s'attèle à l'améliorer. Je rappelle qu'en sa version actuelle, elle est bourrée de fautes d'orthographes et de syntaxe, et certaines des références citées sont inexactes. Je ne dis pas qu'elle n'a pas en soi sa place dans l'article, mais qu'en l'état elle n'est pas au niveau d'être publiée. --Seeris (d) 24 avril 2013 à 05:40 (CEST)

Bonjour, Pas simple ta question! J'avance doucement dans cet article explosif en commençant par le plan et par les principes. En attendant, tu peux toujours corriger les fautes d'orthographes et de syntaxes. Mais attention dans ta réorganisation des phrases, tu changes parfois le sens sans t'en apercevoir. Par exemple, Johnson ne reproche pas à Dutton de confondre féminisme et féminisme radical.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 24 avril 2013 à 06:01 (CEST)

Re-Bonjour Yves, j'ai déjà corrigé les fautes d'orthographe et syntaxe dans la version ci-dessus (il reste des références à mettre en forme, les citations en anglais à traduire et à corriger car il manque parfois des mots). Il me semble comprendre que tu es l'auteur de cette section, ai-je bien deviné ? J'ai un peu de temps (un peu) à y mettre dans les prochains jours. L'article de Johnson que tu cites est intéressant car il expose justement ce qui est critiqué dans la section (je reprends les mots de Matou : "Tout le problème vient du fait qu'on a une section "Critique", mais qu'on ne sait pas au juste ce qu'elle critique"). Donc si on développait une section "Perspective féministe" puis "Critique de la perspective féministe", ça serait plus complet. Jonhson reproche à Dutton de caricaturer la perspective féministe pour pouvoir mieux la critiquer ("Why the comic book caricatures of the feminist analysis?", p.295). Si ce n'est Dutton, c'est la section elle-même en son état qui semble entretenir la confusion entre "perspective féministe" (la plupart de la section reprend l'analyse de Dutton, et donc la critique de la "perspective féministe") et le "féminisme radical" (les deux premiers paragraphes de la section commencent par "Selon les féministes, radicales notamment" et "Les thèses féministes radicales sur la violence conjugale sont ouvertement contestées"). Je suis d'accord que le plan de l'article pourrait être amélioré, mais si on peut commencer par travailler sur cette section, déjà on aura fait un pas. Mon point de vue sur les principes (une amorce pour t'entendre là-dessus), c'est que la critique de la perpective féministe a sa place dans l'article puisqu'elle fait l'objet d'un débat dans la littérature spécialisée. Elle doit être traitée comme les autres sections, avec les mêmes exigences de qualité d'écriture et de références. Ce qui est le plus intéressant dans les débats, c'est de montrer comment les avis contraires se répondent, d'exposer de bonne foi les arguments des uns et des autres et de laisser le lecteur libre de tirer ses propres conclusions.--Seeris (d) 24 avril 2013 à 06:47 (CEST)

Salut Seeris, je crois aussi que la section est pertinante et j'approuve ton idée de la séparer en deux "Perspective féministe" puis "Critique de la perspective féministe. Ton arrivé va peut-être faire baisser la tension. En tout cas, tu as de bonnes idées. Bienvenue! --Cordialement, Yves Bleuler (d) 28 avril 2013 à 04:36 (CEST)

La seconde partie étant aussi abordée sur l'article antiféminisme, je vous signale cette source que j'y ai inséré : (en) Molly Dragiewicz et DeKeseredy, « Claims About Women’s Use of Non-fatal Force in Intimate Relationships - A Contextual Review of Canadian Research », Violence Against Women, no 19,‎ (lire en ligne). Elle fait une recension assez complète des critiques faites aux féministes au Canada, tout en apportant un éclairage critique sur les arguments utilisés (utilisation des CTS, auto-déclaratives, et qui ne tiennent pas compte, par construction, des cas hors périmètre tels que les meurtres, ni des circonstances des violences : autodéfense ou violences initiales). Tibauty (d) 1 mai 2013 à 13:51 (CEST)

R3R[modifier le code]

Vu la discussion ci-dessus et plus haut, peut-on considérer qu'il y a consensus pour le blanchiment temporaire de la section "Analyse féministe radicale" ? Si oui nous pourrons l'effectuer et retirer le bandeau R3R. J'invite les utilisateurs bloqués temporairement à donner un avis consultatif sur leur PDD. Matou91 (d) 1 mai 2013 à 12:51 (CEST)

Peut-être serait-il utile de poser la question directement à l'interessé sur sa PDD, puisque, tant du côté de Seeris que de moi-même, il y a accord sur ce point ? Tibauty (d) 1 mai 2013 à 13:51 (CEST)
Je n'ai jamais essayé de contribuer avec des contributeurs en blocage temporaire, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire. Puisque chansonnette semble ne plus participer à cet article et que les autres contributeurs se sont mis d'accord, je pense que l'on peut considérer qu'il y a consensus. Matou91 (d) 1 mai 2013 à 16:06 (CEST)
Vu les motifs du blocage et la tonalité que prend la discussion sur sa PDD, en effet, cela ne parait plus nécessaire. Chansonnette a elle-même quitté WP en demandant son blocage indef. Il y donc bien consensus. Tibauty (d) 1 mai 2013 à 16:52 (CEST)
Bonjour, Si j'ai bien compris le sens du "blanchiment", on parle de garder la section en page de discussion de l'article et de la republier quand le travail d'écriture sera fait ? Si c'est bien ça, je suis d'accord. Merci Tibauty pour les références plus haut. Je pensais avoir du temps pour y travailler la semaine dernière, mais je me trouve débordée pour 2 semaines. --Seeris (d) 1 mai 2013 à 18:05 (CEST)
Pas d'urgence. Cette partie du texte ne pourra pas être publié tant que l'on n'aura pas analysé à quoi ces critiques se rapportent. Si je reprends le cas de Laroche, et la formulation « Denis Laroche (agent de recherche à l'Unité des conditions de vie, Institut de la Statistique du Québec) critique le discours de Louise Brossard dans son texte "Le discours masculiniste sur les violences faites aux femmes : une entreprise de banalisation de la domination masculine" », il est important de noter que Laroche réagit aux critiques de Brossard, qui dénonçait la faiblesse de sa méthodologie. Chose que j'avais indiqué ici [2] (reverté bien sûr). Tibauty (d) 2 mai 2013 à 21:02 (CEST)

Première cause de décès ?[modifier le code]

À la suite d'une remarque d'Utilisateur:空, j'ai voulu trouver la source primaire de la déclaration en intro. Or, si j'ai pu trouver plusieurs journaux la citant, aucun n'indiquait les supposées données de la Bnaque mondiale et/ou de l'OMS. La phrase est également fréquemmment reprise dans les docs de l'ONU, mais sous une forme légèrement différente et quelque peu ambiguë : « Selon les données de la Banque mondiale, le viol et la violence conjugale représentent un risque plus grand pour une femme âgée de 15 à 44 ans, que le cancer, les accidents de la route, la guerre et le paludisme réunis »[3].

Long story short, après plusieurs heures, j'ai fini par tomber sur ces deux liens (en anglais) [4] [5] dont on comprend que :

  1. L'information est probablement tirée d'un rapport de la Banque mondiale de 1993
  2. Que ce que dit la source est en réalité que les femmes ont un risque extrêmement élévé de subir la violence conjugale, mais pas d'en mourir (ce qui éclaircit l'ambiguïté de la formulatioon française).

Nous nous basons normalement sur des sources secondaires, mais celle présentée en intro semble biaisée ; il faudrait par conséquent l'attribuer et la déplacer dans le corps de l'article plutôt que de la laisser en introduction.

Je n'ai plus le temps de chercher les rapports indiqués dans les liens ci-dessus. Quelqu'un aurait-il le temps de les trouver et d'en tirer les conclusions qui conviennent pour la rédaction de l'article ? Merci d'avance, Matou91 (discuter) 11 septembre 2013 à 17:58 (CEST)

J'ai trouvé ce rapport 1993 sur le développement mondial (en anglais) de la Banque mondiale, où la violence envers les femmes est évoquée en page 50. Il y a aussi un rapport de la Banque mondiale de 1994 (en anglais) qui se réfère à cette publication antérieure d'une année. Litlok (m'écrire) 11 septembre 2013 à 18:07 (CEST)
En fait, selon l'OMS en 2009, la première cause de mortalité des femmes dans cette tranche d'âge serait le VIH (bien que l'OMS indique que « Un faisceau croissant d’éléments indique que la violence à l’égard des femmes est un important facteur de risque pour leur santé, même si l’étendue du problème reste mal mesurée. » Voir p.49. Pour les violences conjugales, impossible d'avoir un chiffre sûr, puisqu'il faut retrancher des violences celles qui ne sont pas conjugales, mais ajouter une partie des morts par "feu" (les indiennes maladroites qui s'enflamment en faisant la cuisine), par suicide, par "affections maternelles" (ces « issues malheureuses de la grossesse, pour la mère et pour le nourrisson »... Dans tous les cas, on n'arrive pas à "la première cause de décès" pour cette tranche d'âge, et je n'ai pas trouvé de sources qui corroborent la phrase. Du coup, je suis d'accord pour un déplacement, (voire une suppression). Tibauty (discuter) 13 septembre 2013 à 03:02 (CEST)

Capharnaum[modifier le code]

Je reviens sur cette page après plusieurs mois et c'est toujours un capharnaüm, un amalgame émotif de termes mal défini et de chiffres incertains d'origine disparate dans un texte sans cohérence et sans vision explicative rigoureuse.

  • Ce n'est pas une page d'encyclopédie. C'est un pamphlet.
  • Je sais que des personnes généreuses ont consacré beaucoup d'énergie pour améliorer le contenu et la mise en forme, mais il manque toujours un principe organisateur au texte.

--Cordialement, Yves Bleuler (d) 7 novembre 2013 à 01:51 (CET)

J'ai remis un peu d'ordre et j'ai corrigé quelques formules trop pamphlétires. Il y a encore des sources à trouver. Je regrette aussi de ne pas pouvoir profiter de l'avis des autres auteurs qui ont contribué antérieurement à la création de cet article. Se modérer soi-même n'est généralement pas facile.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 5 octobre 2014 à 20:15 (CEST)

Statistique Canada déclarations à la police[modifier le code]

«La plupart des incidents de violence conjugale qui ont été portés à l’attention de la police avaient été signalés par les victimes elles-mêmes. Tandis que les victimes de sexe féminin étaient environ trois fois plus susceptibles que les victimes de sexe masculin de dire qu’elles avaient signalé l’incident à la police (23 % par rapport à 7 %), les raisons ayant entraîné la déclaration de l’incident étaient semblables chez les deux groupes.» p. 12

Statistique Canada, 2011 La violence familiale au Canada : un profil statistique

Discussion utilisateur:90.35.11.235[modifier le code]

Je regrette que vous ayez "réformé" l'article «violence conjugale» sans même chercher à ouvrir une discussion. J'ai essayé, récemment, de mettre de l'ordre dans l'article pour lui donner une cohérence interne et le débarrasser de sa forte empreinte idéologique un peu hors d'ordre dans une encyclopédie (voir plus haut: Capharnaum). Pourrais-je connaitre l'orientation que vous croyez devoir donner à l'article et qui guide les changements que vous y avez introduits? --Cordialement, Yves Bleuler (d) 23 octobre 2014 à 02:07 (CEST)

Pour ma part, l'orientation que je trouve souhaitable est justement l'absence d'orientation. Autrement dit un article neutre. Des explications ont été données en commentaire de dif. Ces précisions concernaient la mention d'ajout de sources, une balise référence insuffisante, et la réinsertion de critiques que vous avez déclarées "anachroniques". Cette "réforme" de votre part est donc très maladroite. Je partage l'avis des personnes qui sur le Bistro vous ont fait comprendre que votre vision des choses était biaisée. Je réinsère les interventions que vous avez supprimées. 90.35.73.185 (discuter) 28 octobre 2014 à 21:26 (CET)
Personne sur le Bistro n'a critiqué ma vision des choses sur l'article de la violence conjugale. Les commentaires portaient sur la violence faite aux femmes. Pour le reste, je partage votre préoccupation pour la neutralité. Reprenons item par item --Cordialement, Yves Bleuler (d) 28 octobre 2014 à 23:35 (CET)

Items 4 et 5[modifier le code]

À rebours, vos items 1, 2 et 3 sont corrects.

Items 4 et 5: La source américaine [6] est anachronique de plusieurs points de vue. Premièrement, elle repose elle-même sur une source [ DeKeseredy, Walter S., and Martin D. Schwartz. "Measuring the Extent of Woman Abuse in Intimate Heterosexual Relationships: A Critique of the Conflict Tactics Scales." Exit Notice. Applied Research Forum, February 1998, available on the Office on Violence Against Women's VAWNET Web site.] qui critique la forme initiale de la CTS qui, par exemple, ne comportait pas d'items sur les agressions sexuelles. Ce n'est pas le cas des formes ultérieures comme la CTS2 … et la CTS10 qui comportent plusieurs items sur les agressions sexuelles. Il faut souligner, d'ailleurs, que l'article de DeKeseredy (1998) sur lequel repose pourtant la source américaine souligne que la CTS2 de Straus a corrigé ce défaut. Pourquoi votre source américaine n'en tient pas compte? Pourquoi critiquer des résultats obtenus par des instruments récents à partir de défaut de formes anciennes du même instrument? C'est comme reprocher au quotidien montréalais "La Presse" d'être raciste parce que des articles parus dans ce quotidien dans les années 30 avaient un caractère raciste.

De toute façon, inséré dans un paragraphe qui porte sur les mesures faites à partir des formes modernes de la CTS et des autres grilles à questions fermées n'a pas de sens.

Deuxièmement, la critique est anachronique parce qu'elle se rapporte a une période antérieure de la critique de la théorie de la symétrie elle-même. Initialement, les auteurs reprochaient aux tenants de la théorie de la symétrie d'utiliser un instrument qui:

1- ne tenait pas compte de celui qui initie la violence dans le couple. (sous-entendu que c'est probablement les hommes dans une plus forte proportion). Cette critique n'est plus reprise aujourd'hui parce que les recherches ont montré que les femmes initiaient plus souvent la violence dans le couple que les hommes.

2- ne tenait pas compte de l'opposition entre violence offensive et violence défensive réactionnelle (sous-entendu que les hommes seraient plus souvent offensifs et les femmes plus souvent défensives réactionnelles). Cette critique a également tendance à disparaître parce que, encore une fois, les recherches ont montré que les femmes violentes dans leur couple étaient également plus violentes à l'adolescence, bien avant d'entrer dans une relation de couple.

Il reste des critiques légitimes de la théorie de la symétrie et de nouvelles sont apparue, mais elles sont plus sophistiquées et étaient rapportés dans l'article de Wiki que j'avais mis en forme. Par exemple, les conséquences de cette violence sur les plans physiques et psychologiques sont bien plus graves pour les femmes.

Finalement, la critique de la théorie de la symétrie est pertinente dans cet article de Wiki, mais pas à cette place.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 29 octobre 2014 à 00:50 (CET)

item 6[modifier le code]

Votre sous-titre «analyse masculiniste » constitue un parti pris. Les auteurs cités, pour la plupart, ne s'inscrivent pas dans cette mouvance et ne se reconnaitraient pas dans cette étiquette. Bien au contraire! La sociologue Francine Leduc, par exemple, est la fondatrice de "OLO". Denis Laroche, pour sa part a travaillé avec le conseil du statut de la femme du Québec. Ce sont les auteurs féministes mal renseignés qui leur accolent cette étiquette infamante. Vos commentaires sont ensuite contraires au principe de laisser, dans une controverse, à chaque point de vue le soin de formuler ses propres arguments. Là, vous entremêlez les arguments des critiques du féminisme avec les critiques que les féministes leur adressent en retour. Ça provoque la confusion et ça donne à votre texte une allure follement partisane. Est-ce vous plus haut qui disiez ne pas vouloir orienter l'article?--Cordialement, Yves Bleuler (d) 29 octobre 2014 à 01:11 (CET)

Par ailleurs, vous écrivez: «M.A. Strauss, un spécialiste de la violence conjugale qui a développé la méthode de recherche très controversée nommée Conflict Tactics Scale (CTS) (échelle de conflit tactique), régulièrement critiquée par les féministes spécialistes de violence masculine contre les femmes[A 1]»

1- Francis Dupuis-Déri est bien un féministe, mais où êtes vous allez chercher qu'il était un spécialiste de la violence contre les femmes? Il ne prétend même pas l'être. C'est un prof de science politique qui s'intéresse aux "idéologies", pas aux instruments de mesure.

2- Votre source ne poste pas non plus sur les travaux de Straus. Elle ne les analyse pas. Votre source mentionne la CTS deux fois dans deux phrases qui se veulent un résumé d'une autre source que je ne connais pas. Quoi qu'il en soit, l'auteure, une étudiante en études féministes de l'UQAM, affirme que la CTS est une «méthode de recherche». Vous connaissez pourtant l'article sur la CTS de Wiki. Vous devriez savoir que ce n'est pas une méthode de recherche, mais un instrument de mesure. Pourquoi avoir reproduit cette erreur? --Cordialement, Yves Bleuler (d) 29 octobre 2014 à 01:44 (CET)

Référence :

Cohérence et perspective[modifier le code]

PRINCIPE: Même lorsqu'elle est le produit d'un travail collectif, je crois qu'une encyclopédie devrait chercher la cohérence en adoptant pour des articles interreliés une perspective qui lui permet de couvrir à la fois l'ensemble de la réalité qu'elle décrit et en reflétant la complexité de cette réalité.

CAS D'ESPÈCE: Il y a deux articles sur Wiki qui sont intimement reliés: Violence conjugale et violence faite aux femmes. Il y a beaucoup de recouvrement entre les deux articles parce qu'il y a beaucoup de recouvrement entre les phénomènes que ces articles décrivent. Pourtant, la coexistence des deux articles est pertinente parce qu'elle permet de respecter le principe énoncé plus haut qui consiste à couvrir l'ensemble de la réalité et à en refléter la complexité.

• Pour ce qui est couvrir l'ensemble de la réalité, on doit constater que la violence faite aux femmes peut se manifester dans le contexte de la violence conjugale. Mais, l'expression «violence faite aux femmes» désigne aussi d'autres formes de violence qui se manifestent dans d'autres contextes que le contexte conjugal (viol extraconjugal, esclavage, mutilations, etc.). Symétriquement, la violence conjugale couvre tous les cas "conjugaux" de violence faite aux femmes, mais couvre également d'autres cas de violence qui se manifestent dans un contexte conjugal sans être des manifestations de violence faites aux femmes (violence tributaire d'un autre déterminisme).

• Pour ce qui est de l'objectif de refléter réalité dans sa complexité, la coexistence des deux articles est également pertinente. L'expression «violence faite aux femmes» est associée à une perspective toute particulière qui met en lumière un certain déterminisme social. Cette perspective montre que certaines formes de violence ciblent spécifiquement les femmes en fonction de leur genre. Elle met aussi l'accent soit, individuellement, sur la dynamique de domination dans laquelle la violence s'interpréterait comme une tactique de pouvoir et de contrôle en vue de dominer sa partenaire intime (2), soit, collectivement, pour souligner que tous les cas de violence qu'elle décrit auraient en commun de trouver leurs racines dans l'inégalité socio-économique et politique entre les hommes et les femmes (1) et compteraient parmi les principaux mécanismes sociaux qui entretiendraient ces inégalités (3,4). Symétriquement, l'expression «violence conjugale» devant ternir compte d'un plus large éventail de forme de violence se manifestant dans un contexte conjugal, élargirait l'analyse du déterminisme de ces cas (facteurs socio-économique, toxicomanique, psychiatrique, etc.).

• Au-delà des enjeux scientifiques et sociaux, les deux articles devraient également faire état des affrontements idéologiques dont la question de la violence et des conflits dyadiques font l'objet. C'est évidemment là que les choses ont le plus de chances de se compliquer. Je crois que les articles devraient présenter les courants de pensée les plus importants en les expliquant séparément les uns des autres et séparément du texte principal, en empruntant pour chacun d'eux leurs propres arguments sans les entremêler des critiques des camps adverses qui les condamnent.

1- The Family Violence Prevention Fund (2006)Trousse d’action communautaire de prévention de la violence faite aux femmes Voisin-es, ami-es et familles [7] 2- Linda Baker, L. &. Cunningham, A, (2005) Enseigner en quoi consiste la violence faite aux femmes et ses effets sur les enfants. Centre for Children and Families in the Justice System. [8]

3- Nation Unies (1994) Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes. A/RES/48/104; 23 février 1994 [9]

4- FMHF (2014) VIOLENCE À L'ÉGARD DES FEMMES, DÉFINITIONS IMPORTANTES [10]

--Cordialement, Yves Bleuler (d) 25 octobre 2014 à 14:14 (CEST)

crime d'honneur[modifier le code]

Je crois que c’est cet extrait de la référence qui est importante.

«The other aspect is the aspect of the control of women’s bodies, and in particular their sexual behaviour, by the family as a collective, where it is believed that any failure to conform to the norms of the community reflects upon her entire family. Thus, the family, in its entirety, has a vested interest in maintaining control over women, particularly in tight-knit communities with high levels of interdependence, where for instance, employment and trade may be mediated through personalised family and community connections.»

Elle tente de vulgariser une notion anthropologique complexe. Je crois que la reformulation que j’ai substituée est plus conforme au sens du texte de référence. Nous avons quelques antropologues qui visitent Wiki, ils proposeront peut-être mieux --Cordialement, Yves Bleuler (d) 20 mars 2015 à 15:11 (CET)

Radiation de la section «crime d'honneur»[modifier le code]

Le crime d'honneur est une manifestation de violence contre les femmes. Par contre, par définition, ce n'est pas un cas de «violence conjugale», qui est l'objet de cet article de wiki. Réflexion faite, je propose donc la radiation de cette section.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 31 mars 2015 à 04:47 (CEST)

ajout et suppression[modifier le code]

J'ai supprimé un paragraphe dans "Analyse feministe" qui critiquait cette analyse, ainsi qu'un passage en anglais non traduit. Si on veut faire cette critique il faut la faire dans une autre partie. (critique de l'analyse feministe par ex.)

J'ai aouté l'explication du cycle de la violence conjugale dans Psycgologie. Je savais pas trop ou le mettre, j'espère qu'il est à sa place.

--Minuit-neuf (discuter) 16 février 2016 à 15:29 (CET)

  • Pour l'ajout du "cycle de violence", c'est une très bonne idée. Il faut juste faire attention de ne pas utiliser l'expression "violence conjugale" dans une définition contraire que celle de l'article de Wiki lui-même. En effet, dans l'article de Wiki nous définissons la "violence conjugale" de manière qu'elle couvre toutes les formes de violences dans le couple (situationnelle et terrorisme) et pas seulement les formes extrêmes. Au contraire, dans l'article que vous citez, le sens de "violence conjugale" est compris de manière plus restrictive. J'ai fait la correction et ajoutant également une autre source dans laquelle l'explication est donnée. Pour la critique du féminisme, je vous comprends moins bien. Si vous n'estimez pas que la critique de la théorie féministe a sa place, pourquoi la théorie féministe elle-même y aurait-elle une place? --Cordialement, Yves Bleuler (d) 17 février 2016 à 21:39 (CET)
    • Minuit-neuf, Mille excuses! J'observe que vous avez simplement intercalé un sous-titre entre théorie féministe et critique. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 17 février 2016 à 21:53 (CET)
Cette notion de terrorisme conjugal, qu'il faudrait utiliser à la place de violence conjugale, est portant très peu présente dans les sources. On nos dit en intro que cette séparation existe, mais le sourçage est faible (pas d'année, pas de lien, 1 seule source). Concernant le cycle de violence conjugale, elle n'est pas employée par les sources, alors je crois qu'il ne faut pas inventer cette définition de "terrorisme intime" qui a été rajoutée. Les deux sources parlent l'une de cercle vicieux, l'autre de cycle insidieux. Pourquoi l'avoir supprimé ? Vos quatre modifications successives dénaturent le propos, sur ce qui était un manque de cet article (merci à Minuit-Neuf). Je vais tenter de remettre une version plus proche des sources. --La femme de menage (discuter) 18 février 2016 à 06:50 (CET)
Pardon, cette expression est abordée ailleurs dans un deux documents, qui précise que « Certains auteurs utilisent le terme « terrorisme intime ». Toutefois, la notion d'escalade et de cercle insidieux semblent centraux, et j'ai précisé que ce cycle ne s'appliquait pas dans le cas des violences dites "situationnelles".--La femme de menage (discuter) 18 février 2016 à 08:09 (CET)
Femme de ménage, Si c'est nécessaire, il y a aussi plusieurs autres sources inscrites dans la liste des références qui utilisent cette distinction. Pour ce qui est de votre modification, je trouve votre version plus explicative, plus claire que la précédente (la mienne ...). --Cordialement, Yves Bleuler (d) 18 février 2016 à 20:23 (CET)
D'apres moi cette distinction entre violence conjugale et terorisme conjugale est tres floue. Je ne suis d'ailleur pas tres convaincue par la definition de l'intro de l'article. La violence conugale est structurelle. Lorsqu'elle est circonstantielle, comme definie par l'introduction, on sort du cadre de la violence conjugale pour entrer dans le cadre d'une relation conflictuelle, ce qui est different. Il me semble que la violence conjugale est definie parce le fait meme qu'elle fait partie de la structure du couple. Qu'en pensez vous ?--Minuit-neuf (discuter) 18 février 2016 à 23:15 (CET)
Minuit-neuf, Je comprends votre définition. Elle se tient et certains groupes d'aide aux victimes ont la même. Il y a, par contre, deux raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas l'adopter dans l'article de WIKI. La première est que les statistiques que rapporte l'article ne correspondent pas à votre définition. En effet, les statistiques policières, aussi bien que celles obtenues par questionnaires d'enquête, ne font pas de distinction entre violence situationnelle et terrorisme (du moins dans un premier temps). L'article rapporterait donc des statistiques qui ne correspondent pas à la définition de départ. La deuxième raison, plus importante, c'est qu'en recherche c'est la définition que nous donnons en introduction qui fait autorité. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 19 février 2016 à 15:50 (CET)

Psychologie des agresseurs[modifier le code]

la partie psychologie des agresseurs est tres tres tres insufisante. Quelqu'un aurait-il des element a proposer (et pas seulement des expertises psychiatrique disant que les agresseurs sont des malade mentaux)?--Minuit-neuf (discuter) 18 février 2016 à 23:06 (CET)

Malheureusement, ce champ de recherche a été peu développé. La rumeur veut que pour ceux et celles qui s'y intéressent, il est difficile d'obtenir du financement de recherche. Ensuite, pourquoi trouvez-vous insuffisant que des experts rapportent des mesures de troubles mentaux? --Cordialement, Yves Bleuler (d) 19 février 2016 à 15:58 (CET)
je pense que c'est insufisant car cela n'aborde qu'une seule facette du probleme. La violence, conjugale ou autre, est un probleme complexe qui est rarement le fait du seul trouble mental. Il y a beaucoup de facteus qui entrent en jeu et c'est dommage de rester aussi supperficiel, et je sais bien que le probleme, c'est de trouver des sources ! Par exemple l'approche feministe propose une analyse des relation de domination, c'est une autre aproche de la psychologie de l'agresseur (losqu'il s'agit d'un homme) et je suppose qu'il existe des tat d'autre aproches --Minuit-neuf (discuter) 19 février 2016 à 17:40 (CET)
Minuit-neuf, Absolument! C'est complexe et les facteurs sont nombreux. Je connais quelques sources, mais ce sont des articles "théoriques" qui ne proposent pas de mesures. Ils énumèrent simplement les théories concurrentes qui ont court actuellement (Vidal G. 2005, par exemple). Il y a quelques sources plus empiriques référencées dans la version anglaise de Wiki (Dutton, par exemple), mais je n'ai pas eu le temps de les lire. Il est intéressant de savoir, par ailleurs, qu'il serait possible, en les évaluant simultanément, de mesurer la variance propre à chacun d'eux. Cela montrerait, par exemple, qu'elles sont les parts respectives de la variable culturelle "relation de domination" comparativement à la variable "trouble de la personnalité". Je parie que nous aurions des surprises. Malheureusement, pour le moment, les subventions de recherche ne vont pas de ce côté parce que, comment disent les sociologues et les éthiciens de la recherche, cela risquerait de "stigmatiser" des groupes minoritaires considérés comme socialement vulnérables (i.e. ça alimenterait des thèses qui ne sont pas "politically correct"). --Cordialement, Yves Bleuler (d) 22 février 2016 à 05:46 (CET)
Bonjour Notification Minuit-neuf et Yves Bleuler : J’ai trouvé un rapport d'information du sénat sur l’évaluation des dispositifs de lutte contre les violences au sein des couples. Il est disponible en PDF.
Il y a un paragraphe sur le profil psychologique des auteurs, qui s’appuie de nouveau sur le travail mené par le Dr Roland Coutanceau, mais il est mieux résumé que dans l’article wikipédia actuellement. Le rapport décrit les conséquences psychotraumatiques sur les victimes, avec les travaux du Dr Muriel Salmona ; et le phénomène d’emprise (p. 49 à 52 du PDF). Il parle aussi des actions politiques, de celles de la justice et des associations. A la fin, il y a des comptes-rendus d’auditions de professionnels.
Les mentions légales du site indiquent que ce document n’est couvert par aucun droit d'auteur et que la reproduction est autorisée si on cite la source. J’ai fait ce brouillon avant de modifier. Qu’en pensez-vous ? --PixelPastel (discuter) 5 novembre 2016 à 14:01 (CET)
Notification PixelPastel : bonjour, attention, la licence utilisée par le site du Sénat exclut toute réutilisation dans la mesure où elle ne permet ni la modification ni la publication à des fins commerciales. Merci de (re ?)lire (éventuellement) WP:Droit d'auteur. Une bonne journée (: L'abominable Kumkum 🂮 5 novembre 2016 à 16:11 (CET)
Ah oui, autant pour moi. Merci Kumkum. J’avais jeté un coup d’œil à WP:Droit d'auteur et pensé voir une confirmation dans la phrase « Vous avez trouvé ce contenu (...) dans des textes produits par les gouvernements de certains pays : il est seulement utile d’indiquer cette provenance aux fins de vérifiabilité. ». Mais vu comme ça c’est clair, je ne peux pas publier ce brouillon dans l’état actuel. Bonne fin de journée. --PixelPastel (discuter) 5 novembre 2016 à 18:28 (CET)
J’ai modifié mon brouillon. Les avis sont bienvenus.--PixelPastel (discuter) 16 novembre 2016 à 19:47 (CET)
Je n'ai pas eu d'autre réponse. Je modifie l'article.--PixelPastel (discuter) 24 novembre 2016 à 14:10 (CET)
Je ne modifierais pas ta version, mais je trouve les affirmations mal documentées. Les sources résument une source originale de qui n'est pas accessible en ligne. Malheureusement, il faut donc se demander (1)si la source originale est crédible, mais aussi (2) si ceux qui la résument l'ont bien comprise. Mercie quand même pour l'effort! --Cordialement, Yves Bleuler (d) 23 janvier 2017 à 19:54 (CET)
Toutes les sources que j'ai utilisé sont sur internet, là je peux y accéder (j'ai utilisé des références Harvard, elles ont au début un lien vers la bibliographie, avec des références plus complètes et des liens pour lire les rapports en ligne).
Est-ce que les sources sont crédibles ?
Le Sénat est une institution politique importante. Voici la page de la Délégation aux droits des femmes. Je ne sais pas de quelle manière les professionnels auditionnés sont choisis.
Le groupe de travail de 2006 du Dr Coutanceau est pluridisciplinaire. Il y a la composition à la fin du rapport ; et celui-ci est destiné à un ministère. C'est la même chose pour le rapport de 2001 du Pr Henrion. Il y a à la fin la liste des membres du groupe d’experts. Ces deux rapports étaient déjà dans les sources.
Voici les professionnels que j’ai cité avec leur article Wikipédia s’ils en ont un, ou leur présentation dans les sources :
  • Dr Roland Coutanceau ;
  • Dr Jacques Louvrier, psychiatre hospitalier, président de l’association Le cheval bleu, centre d’hébergement situé à Lens. Cette association « regroupe une équipe mobile psychiatrie précarité et un réseau de santé mentale », et « mène depuis fin 2007 un programme de lutte contre les violences intrafamiliales, spécifiquement orienté vers la prise en charge des auteurs ». Les actions de cette association sont présentées dans les annexes du rapport du Sénat, p.168. J'ai trouvé ce site : lechevalbleu.fr ;
  • Le psychologue Alain Legrand, « qui dirige à Paris l'association SOS-Violences familiales ». Son nom apparaît dans la liste des personnes auditionnées pour le rapport du Dr Coutanceau de 2006. La source était déjà présente. C'est un site amateur, mais il indique que c’est un article du Monde de 2004 ;
  • Luc Frémiot, avocat général à la cour d’appel de Douai ;
  • Maître Isabelle Steyer, avocate spécialisée dans la défense des femmes victimes de violences. Ce n'est pas dans les sources, mais elle apparaît dans un documentaire diffusé sur une chaîne publique (Violences faites aux femmes, la vie d'après, émission du 22/11/2016, visible ici, à 6:00 et 51:40). J'ai aussi vu son site internet ;
  • Pr Roger Henrion, ancien chef du service de gynécologie-obstétrique de la maternité Cochin Port Royal, membre de l’Académie nationale de médecine ;
  • Dr Muriel Salmona.
Est-ce que ceux qui résument la source l'ont bien comprise ?
Si tu parles de la partie du rapport du Sénat de 2016 qui aborde la psychologie des auteurs en résumant le rapport du groupe de travail de 2006 du Dr Coutanceau : je trouve que le vocabulaire et la formulation peuvent être difficiles dans le rapport de 2006. De mon point de vue, le rapport du Sénat résume mieux que dans la version précédente de Wikipédia, en reprenant surtout les premières phrases en italique qui présentent chacun des trois profil. C’est ce que j’ai repris, mais j’ai utilisé les deux rapports. C'est un peu reformulé, par exemple : « où la composante de domination masculine sur les femmes peut être présente » devient dans le rapport du Sénat « où la domination masculine est présente », et dans ma version « peuvent reproduire la domination masculine ».
Le rapport du sénat résume aussi les auditions données en annexe. Je les ai utilisées. Quand je n'ai pas fait de citation, j'ai reformulé pour ne pas faire de copier-coller. J’espère avoir respecté le sens. Mais ce n’est pas mon domaine et c'est la première fois que je m'intéresse à ce sujet de cette manière. C'est en fouillant à partir des informations et des sources déjà présentes que j'en suis arrivé là. Pour la psychologie des auteurs, je ne peux pas dire que c’est un résumé. J’ai repris des informations qui m'ont paru intéressantes sur le moment, mais c’est subjectif. Je ne sais pas si c'est une bonne approche pour écrire un article encyclopédique, sur un tel sujet, et sur de la psychologie.
J’ai lu quelques passages du site de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie présidée par Muriel Salmona. Il y a pas mal de contenu, avec une page sur les violences conjugales, et une autre sur la dissociation traumatique et le processus d’emprise.
J'ai aussi vu cette trousse médias sur la violence conjugale, qui est déjà dans les références, avec une page sur les conjoints ayant des comportements violents, et une page sur les facteurs de risque.
Ils ressemblent aux facteurs de risque et de protection de l’OMS que j’ai mis dans l’article. Là, je n’ai cité que ceux dont « l’effet a été déclaré le plus important ou qui sont invariablement mentionnés dans les études », qui sont en gras et repris à la fin du chapitre dans « 2.8 Messages essentiels ». Il y en a d’autres : « une cinquantaine de facteurs de risque ont été répertoriés ». Je me rends compte que je n’ai pas fait la distinction entre les facteurs associés à la violence exercée par des partenaires intimes et les facteurs associés à la violence sexuelle ; alors que cette distinction est bien faite dans le rapport de l'OMS. Je modifie l'article. PixelPastel (discuter) 7 février 2017 à 21:40 (CET)
Salut PixelPastel. Je n'arrive pas à définir si ce Rapport 425 est le rapport d'un sous-comité du Sénat ou si c'est une espèce de "mémoire" déposé par un groupe d'intérêt qui s'appellerait «délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes». Dans un cas comme dans l'autre, ce n'est pas une source scientifique et les références qui sont données non plus. Je ne trouve que:[*20 - http://www.solidaritefemmes-la.fr/les-auteurs-de-violences-conjugales/] et [*21- Entendu par les membres du groupe de travail le 19 novembre 2015.] Le site d'un groupe féministe de Loire atlantique n'est pas une source scientifique. Que l'on poursuivre n'importe quelle de tes sources, on aboutie jamais à un article dans un périodique scientifique revu par les pairs. Le docteur Roland Coutanceau et ses amis ont droit d'avoir une opinion, mais elle repose sur quoi cette opinion? Quelles sont ses données, sa méthodologie? C'est ça qui permet de juger la crédibilité d'une affirmation scientifique. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 8 février 2017 à 03:37 (CET)
Je pense que cette délégation est tout à fait institutionnelle et officielle, et qu’elle correspond à ce que tu appelles un sous-comité du Sénat. L’article Wikipédia du Sénat la mentionne rapidement. La référence [*20 - http://www.solidaritefemmes-la.fr/les-auteurs-de-violences-conjugales/] : peut-être que le résumé sous cette forme vient de ce site (c'est ce que je viens de comprendre), mais il résume le rapport de 2006 du Dr Coutanceau. La référence [*21 - Entendu par les membres du groupe de travail le 19 novembre 2015.] correspond à l'Audition du Docteur Jacques Louvrier donnée dans l'Annexe 3 (p.168 à 171 du PDF). Je comprends pour la méthode scientifique, et je ne sais pas répondre. Oui, peut-être que ce ne sont que des avis isolés, et ce n’est pas l’idéal. Ils sont néanmoins pris en compte dans un cadre politique national. Ces sources m'ont paru crédibles et j'ai pensé bien faire. PixelPastel (discuter) 8 février 2017 à 23:43 (CET)
Salut PixelPastel. C'est toujours une première approximation. Aux prochains de faire mieux. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 9 février 2017 à 02:13 (CET)
Merci Yves Bleuler, je suis content d'avoir eu ton avis. PixelPastel (discuter) 13 février 2017 à 16:49 (CET)

Violence dans les couples de personnes de même sexe[modifier le code]

  • Sur la forme, je trouve "étrange" de coller une banderole pour affirmer que la pertinence d'une section est en discussion alors que l'auteur de la banderole n'ouvre même pas de discussion sur le sujet...
  • Sur le fond, la question des genres est au cœur des recherches sur la violence conjugale. Il est donc plus que pertinent de connaitre les résultats comparatifs entre groupes hétérosexuels et homosexuels, mais également entre couples de même sexe de part et d'autre. La pertinence de la question n'a d'ailleurs pas échappé à Statistique Canada qui relève la question à chaque enquête.--Cordialement, Yves Bleuler (d) 1 février 2017 à 14:49 (CET)
Mon intervention ne portait pas sur la pertinence de la présence de la section, mais sur le texte de cette section: on confond manifestement « couple de gens de même sexe » et « couple d'homosexuels ». Apokrif (discuter) 16 février 2017 à 18:42 (CET)
Et pour vous la différence entre le deux est ... ?--Cordialement, Yves Bleuler (d) 16 février 2017 à 19:59 (CET)
Ben, c'est la différence entre sexe et orientation sexuelle. Attention aux amalgames ! Apokrif (discuter) 16 février 2017 à 20:01 (CET)
Statistique Canada rapporte des mesures faites chez des couples de gays et de lesbiennes. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 17 février 2017 à 06:59 (CET)
Notre texte ne parle pas de « couples de gays et de lesbiennes » (indépendamment du sexe des membres de ces couples) mais de « couples de personnes de même sexe » (indépendamment de leur orientation sexuelle), puis notre texte fait cette citation: « 15 % des gais et lesbiennes et 28 % des bisexuels, ont déclaré avoir été victimes de violence conjugale » (indépendamment du sexe et de l'orientation sexuelle de leur partenaire). Il est bien sûr possible que les différentes situation se recoupent dans une certaine mesure (par exemple, que les homos soient plus souvent que les hétéros en couple avec une personne de même sexe) mais cela n'est absolument pas expliqué dans le texte actuel. Apokrif (discuter) 17 février 2017 à 16:27 (CET)
J'ai réorganisé les sections. Apokrif (discuter) 17 février 2017 à 16:34 (CET)

Violence domestique : violence familiale ?[modifier le code]

Bonjour, l'introduction affirme que la violence conjugale est une violence domestique. Il me semble que la violence domestique est plutôt synonyme de violence familiale qui est un terme plus général qui englobe, mais n'est pas limité à la violence conjugale. Tandis que la violence conjugale ne concerne que la violence entre partenaires (et non les enfants ou personnes âgées résidant au foyer). Qu'en pensez-vous ? Cordialement, Cathrotterdam (discuter) 4 mai 2017 à 08:00 (CEST)

Oui, "violence domestique" et "violence familiale" sont des concepts plus généraux. Mais, dans une définition, il est parfois très pertinent de dire qu'un item appartient à un ensemble plus large. Par exemples, dans la définition de la "tuberculose", dire que c'est une «maladie» est très pertinent. Le mot maladie, pourtant est un terme bien plus général que «tuberculose». Dans le cas présent, cependant, l'expression «violence domestique» est parfois utilisée comme synonyme de «violence conjugale», même si, comme tu dis elle pourrait définir d'autres formes de violences intrafamiliales. La définition respecte donc l'usage, du moins je crois --Cordialement, Yves Bleuler (d) 4 mai 2017 à 14:23 (CEST)

Ruban pourpre[modifier le code]

L'ancienne illustration, ou un ruban violet utilisé aux États-Unis pour sensibiliser à la violence familiale ?

Avez-vous déjà vu ce ruban de sensibilisation violet ? J’ai l’impression qu’il n’est pas utilisé en francophonie. Je ne l’ai trouvée qu’aux États-Unis. J'ai cherché « ruban pourpre » et « ruban violet ». En dehors des banques d'images, il y a cette liste sur un site français qui n'a pas de ruban pour la violence conjugale (sauf dans un commentaire qui lui associe le blanc). Le violet est utilisé en Suisse, mais pour les MICI. Au Canada (1, 2) et en Australie ce serait un ruban blanc pour les violences faites aux femmes. Aux États-Unis, le violet est utilisé pour la violence familiale (domestic violence). De même sur cette autre liste d'un site basé au Canada, et sur Wikipédia en anglais (List of awareness ribbons, Management of domestic violence). L'illustration a été insérée en 2015 par une IP. J’envisage de déplacer l’image plus loin dans l’article. Et je crois que « violet » est une meilleure traduction de purple (que « pourpre »). PixelPastel (discuter) 1 novembre 2017 à 10:19 (CET)

La violence conjugale est un fléau et ceux qui la dénoncent ou la soignent (c'est mon métier) ont toute ma sympathie et tout mon soutien moral. Cependant, à mon avis, une encyclopédie devrait demeurer un outil de connaissance objectif et le moins partisan possible. Une encyclopédie ne devrait jamais donner l'impression de prendre parti dans une controverse ou une question de politique sociale quelque bonne que soit la cause. Il est bien difficile de décrire objectivement la violence conjugale sans implicitement la condamner puisque, incidemment, les auteurs des articles scientifiques ou politiques que nous citons la dénoncent implicitement ou explicitement. Parler du ruban violet ne me semble pas déplacer, mais j'en ferais un sujet secondaire pour ne pas donner l'impression que le but de l'article est de promouvoir une campagne politique en particulier. --Cordialement, Yves Bleuler (d) 1 novembre 2017 à 14:52 (CET)
Je suis plutôt d’accord. Je cherchais une confirmation après ma recherche, éventuellement le point de vue de wikipédiens d’autres pays, que ce ruban n’est pas utilisé dans un pays francophone. Je ne suis ni professionnel ni engagé plus que cela dans ce domaine. Je suis en France, j’ai déjà vu des affiches de prévention, mais je n’ai pas connaissance d’un ruban pour les violences conjugales ou familiales. Tu as déjà vu ce ruban ? PixelPastel (discuter) 1 novembre 2017 à 23:55 (CET)
J'ai déplacé l'illustration dans une sous-section « Campagnes de prévention » avec quelques mots pour résumer ce que j'ai dit plus haut. J'ai placé l'image comme j'ai pu, pour qu'elle ne s'empile pas avec celle qui était déjà en dessous (diff). PixelPastel (discuter) 6 novembre 2017 à 13:12 (CET)

Cas médiatisés / Maxime Gaget[modifier le code]

En regardant l'historique je me rend compte qu'il y a quelques mois une personne sous IP a voulu inclure l'affaire Gaget/Medkour dans les cas médiatisés, sans mettre la moindre référence. Du coup sa contribution a été logiquement supprimée. Or en cherchant un peu sur le Net on trouve de très nombreuses références médiatique sur cette affaire, les articles couvrant la période de mars 2015 à novembre 2016, soit 1 an et demi. J'en énumère quelques une :

Vu la large couverture que la Presse et la télévision a consacrée à cette affaire, il semble correct de pouvoir l'intégrer dans la liste des cas médiatisés, d'autant plus que par souci de justesse et de parité notre article parle aussi de la violence conjugale subie par les hommes. J'inclus cette affaire dans la rubrique, la question devenant surtout quel article nous pouvons mettre comme référence. Je me permets de mettre celui de Madame Figaro qui comporte nombre de détails. Si quelqu'un a une meilleure suggestion qu'il n'hésite pas à le faire savoir ici pour en débattre. Merci d'avance Hoggan (discuter) 2 novembre 2017 à 03:34 (CET)

Au passage il semble qu'aucune page WP n'ait pour l'instant été consacrée à cette affaire qui s'étale de 2007 à 2016 et qui a été retentissante. Je me propose de m'y coller dans les prochains jours. Hoggan (discuter) 2 novembre 2017 à 03:57 (CET)
Effectivement, les cas de violence médiatisés sont plus souvent des cas stéréotypés où l'agresseur est masculin. Les autres cas ont pourtant aussi leur place. Dans ce cas, le figaro me semble une bonne source. Alors Go! --Cordialement, Yves Bleuler (d) 2 novembre 2017 à 13:13 (CET)
Toutes mes excuses pour mon retard à créer la page (problèmes perso in-real-life). Je tente de m'y coller cette semaine. Merci.Hoggan (discuter) 26 novembre 2017 à 11:53 (CET)
L'article Affaire Maxime Gaget est créé Hoggan (discuter) 26 novembre 2017 à 23:58 (CET)

Lien externe[modifier le code]

J'ai ajouté dans les liens externes un article du site Madmoizelle. Je suis tombé dessus parce qu'il est reproduit sur le site du gouvernement français (pas en entier, il manque une partie en introduction et une partie intitulée : Vouloir « soigner » l’auteur de la violence). Le ton est différent que celui des autres sites, je dirais qu'il s'adresse plus aux jeunes. Il y a aussi une partie sur l’attitude à adopter quand ça arrive à une amie. PixelPastel (discuter) 6 novembre 2017 à 12:12 (CET)

Fichier proposé à la suppression sur Commons[modifier le code]

Message déposé automatiquement par un robot le 27 avril 2019 à 12:27 (CEST).

Ajouter un paragraphe "Emprise mentale et manipulations" ?[modifier le code]

bonjour, je trouve l'article clair mais en le lisant je suis assez surpris de ne voir qu'évoqué, via des sources, la problématique de la manipulation et de l'emprise mentale. Les personnes extérieures bien souvent disent au victimes quelque chose du style "mais tu vois pas comment il/elle est !?". Comme s'il y avait une évidence que la victime devrait voir (ce qui peut être sujet de conflit avec la victime et peu aidant pour elle). De l'extérieur, il y a une évidence bien sur. Mais la victime, elle, vit dans un monde qui est faussé par les manipulations. Un univers ou la limite de ce qui est "normal" a été déplacée. L'article cite d'ailleurs les courriers de personnes manipulatrices qui promettent bien des merveilles, l'amour, etc. De beaux exemple de manipulations perverses. D'où mon interrogation, ne faudrait-il pas ajouter un paragraphe "emprise mentale et manipulations" (par exemple) ? En y ajoutant que la victime, bien souvent, dans son discours défend son bourreau. Une phrase souvent entendue est d'ailleurs : "mais il m'aime"/"mais elle m'aime", "il/elle n'a pas voulu faire ça ?", etc. Des phrases-excuses qui sont le signe de la manipulation mentale subie par la victime et qui conduisent celle-ci à accepter l’inacceptable, juste pour "aider l'autre", qu'elle/il aime. Lorsque la victime s'en sort et fuie la situation de violence, elle s'en veut souvent d'avoir accepté "tout ça" si longtemps et peu, souvent, en éprouver une certaine culpabilité. Culpabilité qui n'aide pas, non plus, à la reconstruction de la personne. Ajouter un paragraphe "Emprise mentale et manipulations" permettrait de soulever très clairement et de manière bien visible cet aspect incontournable des violences conjugales. Ce serait aussi donner des voies de réflexion au lecteur afin qu'il ai davantage d'outil pour déconstruire le discours dans lequel est enfermé la victime ? Cela permettrait de mettre en avant ce mécanisme incontournable de la violence et permettrai de faire un peu de sensibilisation/prévention. Qu'en pensez-vous ? Il faudrait trouver des articles spécifiques à : "la manipulation mentale dans le cadre des violences conjugale". Sur ce point, quelques sources de l'article peuvent déjà être utilisées je pense. N'oublions pas qu'il n'y a pas de violence conjugales sans violences mentales. Courage à tou(te)s. Au plaisir de vous lire --Gaël COSTE-MEUNIER (discuter) 22 août 2019 à 14:10 (CEST)