Discussion:Trouble de stress post-traumatique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Anglais[modifier le code]

Merci d'avoir mis ce sujet en francophonie.

D'origine en psychiatrie militaire du "shell shocks" de la "Première Guerre Mondiale" et du "Battle Fatigue" de la Seconde Guerre Mondiale", le "PTSD" est bien connu dans les lois et institutions des pays de langue anglaise ou bilingue comme le Canada. De la sorte, l'article anglophone est beaucoup plus riche et plus complet.

Takima 1 mars 2006 à 15:25 (CET)

Renvoi[modifier le code]

  • Je ne comprends pas le pourquoi du renvoi de névrose traumatique à cet article d'inspiration behavioriste et DSM. Quand on pense à l'importance du traumatisme pour la psychanalyse, à l'usage du terme de névrose (banni par le DSM!) et qu'on lit ce qui est ici, on devient vraiment confus. Je pense qu'il faudrait un article névrose traumatique en suivant Sigmund Freud, Barrois, François Lebigot ou, simplement dit la psychanalyse, et l'autre issu de la pensée unique DSM. Qu'en pensez-vous ?

Léon99 27 juin 2007 à 19:48 (CEST)

Réponse :

  • Je ne vois pas pourquoi, sur un article consacré au Syndrome de Stress Post-traumatique (plusieurs noms ont été utilisés pour désigner ce trouble, mais il reste le même), on n'aurait le droit d'exposer UNIQUEMENT la théorie de Freud ou autres psychanalystes, et pas les définitions du DSM-IV ou les théories issues de la psychologie cognitive ou comportementale. Nous sommes sur une encyclopédie, dont le but est d'informer les gens, par conséquent toutes ces théories ont leur place, y compris les théories non-psychanalytiques.
  • Le DSM-IV ou la psychologie comportementale ne sont pas de la pensée unique. Cette encyclopédie (Wikipedia) n'est pas adepte de la pensée unique non plus. Dans cette article, elle tente de faire connaître à ses lecteurs toutes les théories (et pas uniquement celles issues de la psychanalyse), elle ne se borne pas non plus aux théories comportementales ni au DSM-IV : lisez bien l'article et vous verrez également des passages consacrés à l'hypnose, à l'EMDR... donc ce n'est pas du tout de la pensée unique.

Le seul adepte de la pensée unique ici, c'est vous, puisque vous prétendez, dans votre message, qu'on n'aurait le droit de parler QUE de psychanalyse et rien d'autre. Alors arrêtez d'inverser les rôles, vous êtes malhonnête.

+1, les 2 articles ont leur place, a moins de créer un article "traumatisme", qui regrouperait les différents courants.--Yugiz (me répondre; p; c) 27 juin 2007 à 23:23 (CEST)
P.S:Je viens de voir qu'il existait Traumatisme psychique. Il faudrait créer une page d'homonymie.


Le "traumatisme psychique" au premier temps est distinct des dégats post-traumatiques au deuxième temps de la théorie de la séduction du traumatisme à deux temps. Dieu n'a pas créé tous les traumatismes psychiques égaux!!!

Takima 8 octobre 2007 à 01:55 (CEST)

Doute concernant l'affirmation d'un internaute[modifier le code]

Un internaute ayant participé à l'écriture de cet article prétend que : "il est possible d'assimiler ce trait à l'élégie dans la culture gréco-romaine humaniste, antérieure au rationalisme scientifique". J'ai beaucoup de doutes concernant cette affirmation, qui me paraît très imprécise. Il me semble qu'on ne peut pas prétendre que tel ou tel type de poésie est l'équivalent de tel ou tel symptôme d'une maladie... c'est complètement absurde. D'autant plus que la notion d'élégie telle qu'elle était conçue dans la culture gréco-romaine ne sert pas uniquement à désigner l'état d'un traumatisé... elle sert à désigner toute forme d'expression poétique d'une détresse psychologique (qu'il s'agisse d'un traumatisme psychologique, d'une intense tristesse, d'une dépression etc.)... Un autre terme provenant lui aussi du monde de la poésie (anglo-saxonne plus précisément) est le terme de spleen.

Beaucoup de bruit pour rien[modifier le code]

"Much ado about nothing" (Shakespeare), depuis plus d'un an, c'est le statu quo.

Takima 6 octobre 2007 à 19:18 (CEST)

Traitements[modifier le code]

"[...] Les seuls traitements efficaces actuellement sont la Psychothérapie cognitivo-comportementale et surtout l’EMDR".

À vérifier auprès des institutions appropriées.

Puisque vous le dites, c'est évidemment que ça doit être vrai... Une petite recherche INSERM ne s'impose-t-elle pas ? Léon99 (d) 11 janvier 2008 à 14:51 (CET)

Takima 8 octobre 2007 à 19:17 (CEST)

L'EMDR est une pseudo-science absolument pas scientifique: http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article913

Certaines IP contributrices cherchent à glisser la cocaïne parmi les traitements médicamenteux, proposée dans certaines sources Grand-public, dans des essais de faisabilité :
  1. la cocaïne n'est pas un médicament jusqu'à preuve du contraire ;
  2. les essais proposés sont essais scientifiques, limités à quelques patients volontaires en Suisse et aux États-Unis ;
  3. quelques références correctes se trouvent éventuellement à http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?linkname=pubmed_pubmed&from_uid=23118021 mais certainement pas dans la presse généraliste qui monte ce genre d'essai en épingle sans en expliquer le caractère particulièrement expérimental.--BonifaceFR (d) 20 novembre 2012 à 14:04 (CET)

Biais et limitations[modifier le code]

Praticien depuis 1973 sur le terrain chez les militaires aux USA et ensuite dans la population civile au Québec des femmes en CLSC et des enfants à la DPJ, mon apport ne peut pas être exhaustif à toutes les catégories de la clientèle dans toutes les situations.

Takima 13 octobre 2007 à 18:54 (CEST)

Cet article est beaucoup trop long[modifier le code]

Y figurent trop de références de tous ordres, de toutes écoles (on réussit à référencer un ouvrgae de Jean Piaget en anglais ce qui est tout de même un comble (!) outre l'utilisation discutable qui y est faite du concept d'assimilation); un peu syncrétique à mon avis Léon99 (d) 11 janvier 2008 à 14:56 (CET)

Effectivement illisible en l'état, une coupe sévère est à faire. --Grook Da Oger 18 février 2008 à 23:43 (CET)

Dans cet article je lis[modifier le code]

"À l’époque de la construction des chemins de fer, Charcot avait remarqué de semblables symptômes chez ses patients et patientes à l'hôpital la Salpêtrière de Paris."

La construction de la phrase laisse à penser que la construction des chemins de fer est responsable de cet état. Il vaudrait mieux mettre au milieu du XIX ème siècle (qui je crois est l'époque de la construction des chemins de fer. A moins que leurs constructions est réellemnt entrainé de tels troubles et dans ce cas il faut mettre la référence.

--Jfcracco (d) 11 août 2008 à 16:59 (CEST)

le stes peut avoit un inpect sur la sante des hommes et des femmes il peut engendrer des quiste cancerigene

Autre approche prometteuse et manquante ici[modifier le code]

Le 13 décembre des célébrités ont données un gala à NYC en faveur d'un traitement du Trouble de stress post-traumatique : David Lynch tackles post-traumatic stress with transcendental meditation. US combat veterans join Clint Eastwood and Russell Brand in praising technique at launch of Operation Warrior Wellness

Une telle mobilisation mériterait de figurer dans les annales. Quand à la recherche médicale :

Dans une étude antérieure du Trouble de stress post-traumatique. Il a été comparé différents traitements, Brooks et Scarano répartissent de façon aléatoire les anciens combattants du Vietnam, soit dans le groupe Méditation Transcendantale (MT) ou dans le groupe de psychothérapie. Après trois mois de traitement d'un traitement hebdomadaire, les sujets MT, mais pas les sujets psychothérapie, ont montré une amélioration significative du stress post-traumatique et des symptômes qui y sont liés.

"In an early PTSD treatment comparison study, Brooks and Scarano(3) randomly assigned Vietnam combat veterans to either Transcendental Meditation (TM) or psychotherapy (generic) treatment conditions. After three months of weekly treatment, the TM subjects, but not the psychotherapy subjects, showed significant improvement in PTSD and related symptoms."

Ref : Brooks, J.S., & Scarano, T. (1985). Transcendental meditation in the treatment of post-vietnam adjustment. Journal of Counseling and Adjustment, 64, 212-215.


Une étude publiée dans une revue indépendante (peer-reviewed) Current Issues in Education. L’étude retrouve une réduction de 53% de l'anxiété et de la dépression en milieu scolaire des élèves atteints de (Attention Deficit Hyperactivity Disorder - ADHD) et une baisse de 26% des symptômes du ADHD après que ces étudiants aient médité durant 10 minutes deux fois par jour pendant trois mois. "L'effet a été beaucoup plus grand que ce à quoi nous nous attendions", a déclaré le chercheur principal, J. Grosswald Sarina, un spécialiste de l'apprentissage cognitif. "Les enfants ont également montré des améliorations de l'attention, de la mémoire, de l'organisation et du comportement."

En 2009, une revue indépendante (peer-reviewed) International Journal of Psychophysiology publie les résultats d’une étude sur l’impact de la Méditation Transcendantale sur la vie des étudiants de college. Après 10 semaines, le groupe MT a montré une meilleure intégration du cerveau, une réduction de la somnolence, et une adaptation rapide. Les auteurs de l'étude concluent que la Méditation Transcendantale "peut être un outil efficace non médicinaux pour les étudiants, pour se prémunir contre le stress intense de la vie du collège."


Autres liens :

Meditating veterans experience reduced PTSD symptoms

Legendary directors mobilize to bring Transcendental Meditation to veterans – Wall St. Journal

Une référence à ces dernières recherches prometteuses mériterait de figurer dans cette page WP Cordialement -- -- Fortu (de la discussion jaillit la lumière) 15 décembre 2010 à 17:14 (CET)

inéimmédiate ?[modifier le code]

Quel est le sens du mot inéimmédiate (2ème paragraphe, 2ème phrase) ? Est-ce une erreur ou un terme de jargon ?

Edit : Apparemment c'est du jargon, personne ne corrige... Ça me semble étrange car on ne retrouve ce terme sur le net que dans des reprises de l'article ici présent. J'aimerai bien avoir une définition de inéimmédiate, btw.

Trauma de Couple - Manipulateur Pervers Narcissique[modifier le code]

J'ai lu l'article sur les troubles stress post-traumtique concernant les victimes de guerre, d'attentats, etc... Je fais des crises de spasmophilie depuis très très longtemps....3 mois après mariage ... changt de comportement du conjoint... écartement de ma vie sociale, amis, etc.... par un déménagement dans une autre ville... et là ça bascule.... j'aurai pû partir mai nous avions 1 fille et il étai hors de question que je la laisse.... Début d'un enfer (alcool, menaces, etc...) sa phrase clé était ""je te ferai plier, je te briserai""..... j'ai vécu la peur au ventre tellement d'années sans vouloir lui montrer que je finissais par apprécier les rares moments de "vie normale avec lui"".... bien des années plus tard(trop...) le moment était venu il fallait que je parte (question de survie)ma fille avait alors 20 ans... Je me suis enfuie 1 an plus tard....

Je me reconstruis et je pourrai même dire que je suis heureuse mais tous ces fantômes me rattrapent toujours.... j'ai de grandes périodes d'acalmie et un jour tout craque, c'est le cas en ce moment. J'ai entamer une psychotérapie en 2009 (6mois) qui m'a aidé... j'ai fait du chemin depuis... Devrai-je en suivre une autre, je ne sais plus, car il y a des moments où tout va bien. Merci à vous. --GENEVA (d) 26 juin 2012 à 12:20 (CEST)

Fusion abandonnée entre Obusite et Vent du boulet et Troubles comportementaux de guerre et Trouble de stress post-traumatique[modifier le code]

Discussion transférée depuis Wikipédia:Pages à fusionner
On s'y perd. L'article Troubles comportementaux de guerre est en demande sources depuis... 2008 ! (logiquement il aurait pu être supprimé). Selon Le Naour, Obusite est un terme dépassé, comme vent du boulet. Proposition : fusionner Obusite et Vent du boulet avec TCG et une partie de TSPT.

Pour
  1. Pour la fusion seul le terme trouble de stress post traumatique est utilisé en clinique et reconnu dans les classifications ou Pour un article principal avec interwiki trouble de stress post traumatique avec conservation d'une approche plus historique sur les autres articles-- Ofix (d) 17 juillet 2014 à 11:00 (CEST)
  2. Pour une fusion partielle, c'est-à-dire :
    1. entre Obusite et Vent du boulet (seulement la deuxième partie) et Troubles comportementaux de guerre car on peut très bien avoir une page sur les troubles psy liés à la guerre (ce qui inclut le stress aigu et le stress post-traumatique, sans pour autant les fusionner car ces troubles ne sont pas spécifiques à la guerre) - cf par ex. le livre Les Traumatismes psychiques de guerre de 1999. Mais je ne sais pas quel titre prendre : "troubles psychiques liés à la guerre" ?.
    2. La première partie de vent du boulet serait en revanche plutôt à fusionner avec effet de souffle, comme ChoumX le propose, avec redirection vers celui-ci, en me basant sur « vent », Centre national de ressources textuelles et lexicales (section II.3.d. Vent du boulet).
    3. Enfin, pour ce qui est de Syndrome commotionnel, je pense que l'on peut le fusionner sans problème dans... Syndrome post-commotionnel (comment ça ? encore un autre article !) qui a l'air d'y correspondre. Bloubéri (discuter) 24 juillet 2014 à 15:27 (CEST)
Contre
  1. -? Plutôt contre : certaines notions sont psychologiques, d'autres physiques, certaines notions sont liées au champ de bataille, d'autre à la vie courante, enfin différents codes CIM-10 ont été identifiés et notés, quand ils étaient disponibles, permettant d'apporter une distinction encyclopédique. Certes des interwiki peuvent être judicieusement revus par les contributeurs polyglottes. -- BonifaceFR (discuter) 11 juillet 2014 à 15:01 (CEST)
    À la proposition par IP s'ajoutent les articles repérés par choumix : névrose de guerre, redirection vers Syndrome commotionnel (d · h · j · ), sans source depuis sa création par IP en 2011 et évoquant dès son résumé introductif l'article en:Shell shock, lié par Wikidata à Obusite (d · h · j · ), je crois… Bref, face à des articles parfois non sourcés et aux notions en fait spécifiquement liées à certains conflits, l'utilisation d'une catégorie, par exemple, ou d'un {{Article principal}}, voire de renvois avec {{Article détaillé}} pourraient être envisagés, rappelant que l'OMS classe “tout ça” à CIM-10 F43.0, appelé dans ce domaine « fatigue de combat »--BonifaceFR (discuter) 12 juillet 2014 à 08:37 (CEST)
  1. Contre, pour les raisons exposées par mes prédécesseurs. Skiff (discuter) 14 juillet 2014 à 08:16 (CEST)
  2. -? Plutôt contre
    1. Obusite a un réel intérêt historique et médicohistorique en soi ;
    2. Vent du boulet est un mélange de troubles psy sur CIM + PMSI et faits de guerre sur CIM10 +PMSI. Cet article a un intérêt historique et médicohistorique en soi ;
    3. L'article Troubles comportementaux de guerre semble proche du réel trouble médical décrit par le CIM10 qui est classé F43.1 Etat de stress post-traumatique, mais en même temps l'article envisage la toxicité des munitions qui me paraît spécifique à cette pathologie de guerre.
Comme nous ne sommes pas là pour (re)classer les maladies, mon avis est que l'on s'en tienne à ce qui est écrit en précisant les niveaux historiques. A bientôt. --Dimdle (discuter) 25 juillet 2014 à 16:47 (CEST)
  1. Contre en raison des liens inter-wiki, on ne doit pas supprimer des articles existant dans plusieurs langues. D'autre part wikipédia n'est pas plus une encyclopédie médicale qu'un encyclopédie historique, donc je ne vois aucune raison de donner la primauté à une approche sur une autre. Chacune des notion à sa raison d'être et l'approche spécifiquement attaché aux situations de guerre ne peux pas être fusionné avec celle spécifiquement attaché au effets traumatique de tous les types de chocs, et pas exclusivement guerriers. --:-) 19 août 2014 à 09:06 (CEST)
Neutre
-? Plutôt contre pour cette grosse série de fusions. Déjà, je pense qu'il faudrait réattribuer certains interwikis. Obusite correspond me semble-t-il à l'article anglais en:Shell shock. Je ne pense pas qu'obusite soit à fondre dans autre chose, car même si le terme est dépassé « et renvoie automatiquement à la Grande Guerre » ce n'est pas pour autant qu'il doit perdre son autonomie. Troubles comportementaux de guerre ressemble en état un peu à un fourre-tout, notamment sa section "voir aussi" qui devrait beaucoup maigrir. Ensuite, cette locution, je ne la trouve pour l'instant pas autre part que sur Wikipédia, ou des publications s'en inspirant - voir en particulier ce livre, « high quality content by wikipedia articles » - ! - sur la couverture. Par contre, vent du boulet, il me semble que cela pourrait être fusionné avec obusite, pour ce qui est de la section "Trouble du comportement et/ou mental" ; la section "L'effet de souffle", ben, à fusionner avec effet de souffle, non ? Tiens, encore un article sans iw, ce qui peut être surprenant. Bref, ça fait beaucoup de sujets distincts, il va peut-être falloir à mon avis clore proprement cette proposition trop vaste pour relancer des démarches plus restreintes. Cordialement, choumix (discuter) 10 juillet 2014 à 10:56 (CEST).
 Neutre En complément, j'ai oublié de parler de l'iw actuellement lié à obusite, à savoir en:Combat stress reaction. Celui-ci me mène à trouver cette page qui indique : « Post-Traumatic Stress Disorder (PTSD) is a complex and debilitating condition that can affect every aspect of a person's life. PTSD has been known to exist since ancient times, albeit under the guise of different names. During the First World War it was referred to as "shell shock"; as "war neurosis" during WWII; and as "combat stress reaction" during the Vietnam War. In the 1980s the term Post Traumatic Stress Disorder (PTSD) was introduced - the term we still use today. » Du coup, cette phrase assez claire milite pour une grande partie pour la fusion proposée. Elle indique donc que le Trouble de stress post-traumatique s'est successivement appelé obusite lors de la Première Guerre mondiale, névrose de guerre lors de la Seconde, Combat stress reaction / CSR - je n'ai pas d'équivalent français sous la main - lors de la guerre du Vietnam ; au final, trouble de stress post-traumatique réalise la synthèse de ces trois aspects d'une même chose. Tiens, névrose de guerre est une redirection vers syndrome commotionnel, page sans iw. Donc de deux choses l'une selon moi : 1/ soit on fusionne obusite, syndrome commotionnel et on évoque le CSR au sein d'un gros article de synthèse Trouble de stress post-traumatique, avec une section historique dont les sous-sections portent directement les différentes appellations rencontrées au fil des conflits ; 2/ soit on estime que chaque cas est traitable de manière suffisamment indépendante pour que l'on puisse avoir des articles indépendants. Dans ce cas, il faut préciser dès l'introduction qu'il y a un article principal, Trouble de stress post-traumatique, et l'usage réservé à une certaine époque de l'expression. En outre, je maintiens mon point de vue sur troubles comportementaux de guerre, sauf à considérer qu'il s'agit là de la traduction de CSR, mais je n'ai pas d'élément pour attester de cela, et sur vent du boulet. Dernier point, l'iw allemand de:Kreigszitterer, alias en français « trembleur de guerre », justifierait-il d'une page à part ? Ce n'est peut-être qu'un cas particulier de l'obusite, ou alors du Trouble de stress post-traumatique, car apparemment on en trouve également au sortir de la guerre d'Algérie. Bref, à vous lire. Cordialement, choumix (discuter) 11 juillet 2014 à 13:08 (CEST).
 Neutre. Ma tendance est plutôt pour mais je crains que faire un seul article risque de produire une soupe indigeste. C'est déjà un peu le cas si on cherche à faire le tour des problèmes de cette nature en sus de ceux présentement proposés à la fusion. Logiquement, chacun des articles existants devrait citer les mêmes articles connexes. Ce n'est pas le cas. En fait, je pense qu'il manque un article chapeau qui liste en tableau le nom de chaque syndrome, la date et la cause présumée de son apparition avec le lien vers l'article détaillé. Finalement, c'est peut-être un portail des traumatismes des conflits qui conviendrait. --PatSchW (discuter) 11 juillet 2014 à 16:13 (CEST)
Note, discussion

Notification Ofix : Bonjour, depuis le 29 juillet, vous êtes en train de faire des modifications lourdes sur l'une des pages faisant l'objet de cette proposition de fusion ; ne serait-il pas opportun soit d'attendre la conclusion de cette discussion, soit de venir expliquer clairement ce que vous êtes en train de faire ? Cordialement, choumix (discuter) 2 août 2014 à 16:07 (CEST).

Notification ChoumX :. Ces modifications ne concernent que le contenu et l'organisation de l'article. Il y aura peut être une modification prochaine par rapport aux hallucinations dans le TSPT. La seule modification qui a un rapport lointain avec la discussion est la modification de toutes les abréviations en TSPT qui est le titre de l'article. Je laisse la discussion à propos des articles apparentés sus-cité en cours. Ma position par rapport au débat est déjà ci-dessus.-- Ofix (d) 2 août 2014 à 16:50 (CEST)

Pas de consensus pour (3 pour, 3 neutre et 4 contre). Je clos la demande. Jerome66 (discuter) 21 août 2014 à 09:02 (CEST)

et le syndrome post commotionnel ?[modifier le code]

Classiquement, en France, on parle de syndrome post commotionnel (subjectif). Quelle est la difference? Je sais, l'article sur le trouble de stress post traumatique est drectement traduit de l'Anglais et inspire des guerres USA/Vietnam, ou Irak, Pakistan, etc. Mais ne s'agit-il pas de la meme chose? Dans le bareme des accidents du travail, le spc est bien inscrit. Quid du TSPT? Je suis toujours agacee par l'importance de la culture americaine sur tout. Merci de vos precisions.— Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 65.94.214.29 (discuter), le 1 novembre 2014 à 23:36 (CET).

Pistes à Syndrome post-commotionnel--BonifaceFR (discuter) 2 novembre 2014 à 07:35 (CET)
Voir peut-être aussi : http://ada-posturologie.fr/SPC.htm--Selhene (discuter) 15 décembre 2014 à 14:41 (CET)

Origine biologique du Stress Post Traumatique et proportion[modifier le code]

Il manque à ce sujet l'explication du comportement du cerveau à l'origine de l'ESPT au niveau de l'amygdale cérébrale :

- production d'adrénaline et de cortisone (hormones de stress),

- état de sidération lorsque la réponse logique à cet état (réaction de fuite ou d'attaque) n'est pas possible,

- déclenchement de production de morphine et kétamine dans le cerveau pour isoler l'amygdale et stopper les hormones de stress (la dissociation),

- incapacité alors de l'amygdale à évacuer le traumatisme vers l’hippocampe chargée d'analyser les souvenirs,

- le traumatisme reste piégé, en l'état, dans l'amygdale (mémoire traumatique),

- chaque situation ensuite qui rappellera le traumatisme fait déclencher à nouveau une production de morphine et de kétamine (de moins en moins efficaces par effet d'accoutumance, aggravant l'état de la victime dans le temps).


Par ailleurs, l'ESPT des victimes de guerre et d'attentat (ainsi que, dans une moindre mesure, les catastrophes naturelles) est très médiatisé, notamment dans les films et séries. Cependant, si on dénombre pour tous les traumatismes 24 % de risques de développer des troubles psycho-traumatiques ensuite, pour le viol et la torture, le taux est estimé à 80 %. Il me semble qu'il faut tenir compte de ces chiffres pour développer le sujet en proportion.

--2A01:E35:2E26:80E0:81BE:B515:20BC:7EB8 (discuter) 27 janvier 2015 à 10:39 (CET)Coloquinte

Image de bienvenue Nous vous remercions pour votre suggestion. Lorsque vous pensez qu'un article devrait être amélioré, n'hésitez pas à faire vous-même les changements nécessaires. Wikipédia est une encyclopédie basée sur un système wiki, que n'importe qui peut éditer en suivant le lien Modifier situé en haut de chaque page. La communauté des utilisateurs de Wikipédia vous encourage à être audacieux. Ne vous inquiétez pas pour les erreurs que vous pourriez commettre de bonne foi, elles seront probablement détectées et corrigées très rapidement par d'autres contributeurs. Si vous n'êtes pas sûr de la manière de modifier une page, vous pouvez lire Comment modifier une page ou vous entrainer dans le bac à sable. Les nouveaux arrivants sont toujours les bienvenus. Bien que cela ne soit pas obligatoire, vous pourriez trouver des avantages à vous créer un compte utilisateur. Bienvenue parmi les éditeurs de Wikipédia !

Et idéalement, citez vos sources. Merci pour les apports actuels et futurs. Nguyenld (discuter) 27 janvier 2015 à 11:05 (CET)

Mise au point sur l'efficacité des traitements[modifier le code]

Un article publié dans un journal Américain "The Hill - covering Congress, Politics, Political Campaigns and Capitol Hill" qui est un journal lu par les principales personnalités politiques des US ... Bien connus pour leur pragmatisme, et au vu du nombre de victimes de ce syndrome, il fait le bilan des tratements et de leur efficacité déclare : "Primary treatments for post-traumatic stress disorder (PTSD) such as Prolonged Exposure Therapy and Cognitive Processing Therapy are not proving effective. That's the conclusion of a recent Journal of the American Medical Association (JAMA) article calling for new ideas. The reality, the article points out, is that some two-thirds of combat veterans with PTSD are unable to free themselves from PTSD symptoms despite undergoing conventional treatments. Here is a new idea--actually an old idea that has been around for decades--that works: Transcendental Meditation. Research has shown that the practice of Transcendental Meditation (TM) generates significant reductions in PTSD symptoms and in a short period of time." Cordialement WavesOfJoy (discuter) 11 décembre 2015 à 17:44 (CET)

Bonjour, sauf erreur, ce journal n'est pas une référence dans le domaine médical, il faudrait des sources plus sérieuses concernant "an old idea that has been around for decades". Bloubéri (discuter) 12 décembre 2015 à 13:15 (CET)