Discussion:Théorie du Nudge

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Proposition de fusion entre Nudge marketing et Théorie du Nudge[modifier le code]

Discussion transférée depuis Wikipédia:Pages à fusionner
Théorie du Nudge est présent sur plusieurs interwikis, pas Nudge marketing, thème moins large. Fusionner donc le premier dans un article plus large. 90.85.181.209 (discuter) 3 janvier 2017 à 15:19 (CET)

  1. Contre Je proteste ainsi contre les contributions de l'90.85.181.209 (u · d · b) qui squatte une adresse collective en n'intervenant que pour demander des PàS ou autres actions négatives, je suis scandalisée, --Pierrette13 (discuter) 3 janvier 2017 à 15:35 (CET)
  2. Contre Même position que le contributeur ci-dessus. Remarque ajoutée: l'article existant actuel Nudge marketing est beaucoup plus étoffé et référencé que théorie du Nudge. On ne voit pas très bien ce que vise l'IP 90.85.181.209 (u · d · b) en produisant le vague "argument" contraire de "plusieurs interwikis" au profit de "théorie du Nudge". --Bruinek (discuter) 5 janvier 2017 à 09:45 (CET)
  3. Contre Bien que l'article 'théorie du nudge' ne soit pas très développé, il s'agit d'une théorie étudiée scientiquement et aux nombreuses applications dans le domaine de la santé publique. La théorie est très médiatisée et très discutée (scientifiquement mais aussi critiquée en tant que technique de manipulation à grande échelle). il s'agit d'un grand champs de recherche qui touche aussi aux comportements sur la santé et aux comportements écologiques (https://en.wikipedia.org/wiki/Behavior_change_(public_health) et aussi http://www.eufic.org/article/fr/expid/Motiver-le-changement-des-comportements/ (publication de l'union européenne sur le sujet). Or l'article 'marketing nudge' parle des applications uniquement, et uniquement dnas le contexte commercial. C'est donc uniquement un article détaillé sur le sujet. Il faut garder deux articles séparés en espérant que les articles sur le behavior change (dont fait partie la technique du Nudge) seront traduits et développés en français car il s'agit d'un champs d'étude assez important et très controversé pour des raisons éthiques. Cathrotterdam (discuter) 7 janvier 2017 à 12:06 (CET)
Pas de consensus, voir consensus contre. Je clôture. --Nouill 21 janvier 2017 à 16:49 (CET)

Paternalisme libéral et paternalisme libertaire[modifier le code]

Ayant réverté aujourd'hui un ajout de Notification Boulangerbenoit :, il me semble utile de poser ici les bases d'une discussion. Une source à lire avant de commencer : « « Nudge » ou le « paternalisme libéral » », L'Obs,‎ (lire en ligne) dont j'extrais le paragraphe suivant :

« To nudge », c’est pousser du coude, remettre sur le droit chemin par une petite impulsion. « Nudge » propose d’analyser nos choix à la lumière de la psychologie sociale et de les guider doucement, sans contrainte, en utilisant les techniques découvertes par les nouveaux « comportementalistes ». Les auteurs appellent cette philosophie le paternalisme libéral (« libertarian paternalism », mal traduit dans le livre français par paternalisme libertaire). A noter que le mot américain « liberal » est également mal traduit (page 14 de l’édition française) par « libéral » au lieu de gauche ou libertaire.

Il pose les bases du problème : nous avons une traduction française, donc une source, manifestement fautive. Le faux-ami liberal anglophone, qui désigne une orientation politique favorable à la redistribution et aux libertés sociales (droit des minorités, etc.) est pourtant un classique des mauvaises traductions. À l'appui de ce constant, on peut aussi en appeler à l'article académique suivant : Samuel Ferey, « Paternalisme libéral et pluralité du moi, Libertarian paternalism and multiple-selves », Revue économique, vol. 62, no 4,‎ , p. 737–750 (ISSN 0035-2764, DOI 10.3917/reco.624.0737, lire en ligne) note 1.

Je propose donc de conserver les termes actuels de paternalisme libéral dans l'article, en faisant valoir la valeur supérieure des sources discutant explicitement ce choix de traduction, plutôt que d'utiliser une traduction fautive. Bokken | 木刀 15 novembre 2017 à 16:42 (CET)


Merci pour cet argument. Je persiste, amicalement bien sûr, considérant l'utilisation de « libéral » comme inappropriée dans ce cas. En charge de projet prenant appui justement sur la théorie « nudge » (plus qu'une théorie car les applications existent) et pour avoir évidemment travaillé le sujet (sans m'en revendiquer spécialiste) je crois que « libertaire » est bien plus juste. C'est tout à fait personnel j'en convient et je considère que l'idée que chacun se fait du mot libéral induit en erreur. Contrairement au soft-power qui tente d'imposer quelque chose à quelqu'un, « nudge » pose le postulat de l'adhésion naturelle (volontaire ?) au changement voire à laisser la possibilité du changement pour améliorer encore plus qu'initialement prévu. Je suis un peu long mais ... passionné. Merci de l'ouverture du débat. ---

Une confusion de sens qui relève de la pratique d'influence : le nudge[modifier le code]

pour « un paternalisme adoucissant la violence du patriarcat agonisant toujours dominant ? »

Opposer libéral à libertarien est une erreur : le libertarien prône le radicalisme libéral = la liberté (de nuire aux autres) d'obliger les autres à acheter ce dont ils n'ont pas besoin (d'où « la nécessité » sic, du "nudge" masqué « en bienfait pour l'humanité » sic, alors qu'il ne s'agit que d'augmenter encore plus les profits privés à soumettre les populations appauvries au travail), alors que le libertaire prône l'anarchisme pour une société sans maîtres ni hiérarchie ni autorité où la liberté de chacune et de chacun est proportionnelle au respect des autres.--90.96.169.115 (discuter) 11 janvier 2019 à 14:42 (CET)

Nous avons dans cet article le grave problème d'une volonté qui souhaite diffuser de fausses définitions[modifier le code]

Il y a ici un effaceur censeur qui refuse la vérité du sens des termes : libéral, libertarien et libertaire :

Paternalisme libéral ou paternalisme libertaire ?

La traduction de Marie-France Pavillet de l'ouvrage de Thaler et Sunstein traduit l'expression des auteurs libertarian paternalism par paternalisme libertaire. Ce choix de traduction est toutefois critiqué en raison des différences d'acception du sens des termes et entre l'anglais et le français1. En anglais, en effet, l'adjectif "liberal" renvoie à une doctrine politique soucieuse de redistribution économique et de droits des minorités privilégiées, tandis que "libertarian" renvoie à une doctrine politique qui fait de la liberté individuelle un principe fondateur du droit commercial de la propriété. Le libertarianisme est la branche radicale du libéralisme. Et n'a rien à voir avec le libertarisme. --90.96.169.115 (discuter) 11 janvier 2019 à 15:44 (CET)

J'ai révoqué vos modifications dans la mesure où vous avez introduit des erreurs (acception désigne déjà le sens d'un mot) dans le texte. Si vous vous consultez le texte discuté dans le paragraphe, le sujet est une approche de l'action publique (traduite ici par « philisophie »), ce qui dépasse une simple réflexion sur les pratiques. Les nudges (et autres interventions comportementales) sont autant de formes d'application de cette philosophie, mais ils peuvent également être employés dans des approches complètement différentes (y compris autoritaires), et c'est précisément ce que discute l'ouvrage. Par ailleur, l'adjectif liberal désigne, dans un contexte américain, des personnes soucieuses des droits des minorités opprimés (et non privilégiées, comme vous l'écrivez) : Afro-américains, LGBTQ, Latinos, etc. La redistribution dans ce cadre est certes économique, mais aussi des pouvoirs et des capacités au sens d'A. Sen (droits civiques, lutte contre les discriminations, accès à l'avortement).
Quand à l'adjectif libertarian, il fait bien de la liberté le fondement de l'ensemble des droits. Si le droit de propriété y est important, ce n'est que de manière dérivée, selon le raisonnement suivant (que l'on trouve chez Locke) : une condition nécessaire de la liberté est de se posséder soi-même, donc une personne libre est propriétaire d'elle-même. Par le travail, cette personne met une part d'elle-même (son effort) dans la valeur créée. Le respect de sa liberté implique qu'elle est propriétaire de ce qu'elle a ainsi créé ou acquis, et que limiter cette propriété revient à limiter la propriété que la personne a d'elle-même, donc sa liberté. Cette position n'est pas globalement suivi par le libéralisme classique (celui d'un Adam Smith par exemple), qui n'établit pas à ma connaissance un lien aussi fort, l'objectif pour lui (dans une perspective plutôt utilitariste) étant de maximiser le bien commun plutôt que de faire de la liberté un absolu. Bokken | 木刀 11 janvier 2019 à 15:46 (CET)
Vous ne pouvez pas vous opposer aux définitions des dictionnaires ! Vous ne pouvez pas affirmer que libertaire est synonyme de libertarien, puisqu'en effet ils s'opposent, l'un pense à sa propriété et l'autre pense aux autres. Ni que « libéral » est la traduction de libertaire ! En effet, l'anarchisme ne reconnait pas la propriété comme un droit de nuire aux autres, contrairement au libertarianisme qui est la branche radicale du libéralisme qui entre autres, refuse de payer les impôts pour la communauté = refuse de participer à la communauté de biens (mais ses détracteurs n'ont aucun scrupule à faire intervenir les gouvernements pour surtaxer les importations concurrentes !). Par ailleurs, une action publique n'est pas une philosophie, mais une politique. Vous confondez les notions entre elles, ce, pour servir quoi ? votre intérêt pour quoi ? En aucun cas, le libéralisme n’est soucieux des minorités ! Ce n'est qu'une politique de mensonges, pratique pour éviter le soulèvement des populations trompées. Vous mélangez tout, vous ne savez rien. Vous ne devriez pas rédiger cet article, ni effacer les contributions savantes. --90.96.169.115 (discuter) 11 janvier 2019 à 17:13 (CET)
Puisque vous parlez de définition du dictionnaire, je vous invite à consulter celle de liberal sur le Wiktionnaire : https://en.wiktionary.org/wiki/liberal#English, en particulier cette ligne, qui est le sens dont on parle ici : « (US) Someone left-wing; one with a left-wing ideology. ». Je renouvelle ce que j'ai dit : dans le domaine de la pensée politique, cet adjectif est un faux-ami terrible, puisque le terme américain liberal désigne une personne de sensibilité à gauche, voire très a gauche. C'est sur ce faux-amis qu'achoppe la traduction dont parle ce paragraphe.
Je vous invite par ailleurs à relire WP:PAP. Il n'est pas admis sur Wikipédia de faire des supputation sur les motivations des autres contributeurs. Bokken | 木刀 14 janvier 2019 à 10:15 (CET)