Discussion:Système international d'unités

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives



SI en 2011[modifier le code]

Il serait peut-être utile de réfléchir au futur du SI , et de corriger les fautes qui émaillent la wikipedia et qui ne sont pas à notre honneur. Certes, cela n'est pas facile, à la fois d'être sérieux et de conserver un certain humour gavroche. Mais mettre quinze ChS( chiffres significatifs) à une unité , cela frise le ridicule ( on a appuyé sur une touche de calculette à 15 chiffres ?).

Voici une proposition pour aller vers un "article de qualité " :

  • lire le Petley
  • lire le Crovini&Quinn
  • lire le Quinn
  • + tout ce qui est indiqué dans l'article

et alors se constituer en petit groupe de gens qui se respectent mutuellement (esprit wiki) et apportent constructivement leur contribution.

Nos erreurs pourront alors être utiles ( car souvent les membres de la Commission de l'Académie des Sciences n'ont pas toujours conscience de la difficulté: la brave ménagère que je suis doit-elle comprendre pourquoi , quand elle achète ses patates , le kilogramme devrait se définir via Josephson , Klitzing et la balance du Watt :

exemple de question peut-être stupide, ne m'en veuillez pas, des questions à 2 sous comme cela je m'en pose tout le temps : pourquoi Josephson²/Klitzing fait disparaître miraculeusement e²= q²/ ? le calcul? , oui , cela , c'est la réponse superficielle) .

wikialement --Guerinsylvie 24 janvier 2006 à 13:05 (CET)


Système international 2011[modifier le code]

Bonjour , je viens de visiter le BIPM et de me renseigner auprès de monsieur Bordé. Tout cela apporte confirmation des dires précédents. D'où la création d'un aticle Système international 2011 ; Cela apportera aux enseignantes un peu d'avance sur ce qu'elles devront enseigner dans quelques années . Les étudiants sont tellement pantois devant des explications sybillines .

J'ai reproduit aussi dans mètre, discussion , les notes prises au séminaire d'un de mes maîtres, Monsieur Bouchareine , longtemps au BNM : cela permet de comprendre ce que signifie : FIGER la valeur d'une constante fondamentale , qui est une phrase un peu étrange des physiciennes , il faut bien l'avouer .

Wikialement sylvie --Guerinsylvie 27 février 2006 à 14:15 (CET)


CR de la séance publique de l'Ac des Sc , Ma 10/01/06[modifier le code]

Christian Bordé ( Villetaneuse), au nom de la Commission , a rapporté l'état d'avancement du remplacement de l'étalon kilogramme : dès que de nombreuses équipes de "balance du watt" auront pu comparer leurs travaux, on abandonnera cette masse de platine-iridié qui a bercé notre scolarité.

Il semble que Oct 2007 soit une date prématurée pour opérer le "gel" de la valeur de la constante de Planck ( tout comme le "gel" de la célérité de la lumière avait été choisi en 1981 ).

Le changement de l'étalon temps par une horloge optique est prévu , car le peigne de Hansch fonctionne remarquablement bien.

(+si désiré). wikialement --Guerinsylvie 24 janvier 2006 à 13:05 (CET)

« anciennement » MKSA ?[modifier le code]

On trouve dans le texte (gras ajouté) : « Anciennement, [le Système international d'unités] était désigné comme système MKSA. » ¿¿?? Je croyais que le SI avait succédé au MKSA. Qq'un a des infos ? --83.176.33.104 22 avril 2006 à 11:10 (CEST)

"Système métrique hexadécimal"[modifier le code]

«

Le grand avantage du système métrique décimal est sa faculté de notation positionnelle. Cette supériorité au système de mesure à l'ancienne a causé son adoption réelle dans le monde entier, y compris  – du moins en science –  aux États-Unis.
Jusqu'il y a relativement peu de temps, les systèmes de mesure basés sur le pied  – malgré leur tradition aussi vieille que la civilisation humaine –  semblait être condamnés à disparaître. Mais depuis quelques années, un SI hexadécimal est proposé. Son aune mesure respectivement quatre pieds nouveaux universels ou 64 doigts hexadécimaux.
La mesure de longueur est déduite, par pi du rayon majeur de la Terre : 6 378 137 m selon le Système géodésique mondial et définit une chaîne de 19,109 257 mètres exactement.
Cela représente la moitié de la circonférence de la Terre à l'équateur divisée deux fois par 1024. Divisé une nouvelle fois par 1024, ce système de mesure moderne et hexadécimal retrouve et détermine, à nouveau et universellement, l'unité ancestrale du doigt. Seize doigts font le pied depuis toujours ; cf. par exemple : Les unités de mesure romaines.
Un nouveau jeu de chiffres hexadécimaux, dit "omni-littéral", basé sur seize lettres de l'alphabet – sélectionnées et classées selon de principes linguistiques – assure une notation positionnelle et évite en même temps les ambiguïtés des chiffres hexadécimaux d'IBM qui datent des années 1950.

»

J'ai retiré ce ramassis de non-sens, mal écrit d'ailleurs, pour qu'il puisse être mis en forme acceptable si c'est possible. Un système d'unités de mesure est totalement indépendant de la notation numérique utilisée (12 Pa est 12 Pa, que 12 soit écrit en base dix, en base deux (11002 Pa), en hexadécimal (0x10 Pa), ou que sais-je). Idem pour les préfixes, comme en fait foi le système de préfixes binaires ISO/CEI.

Urhixidur 14 septembre 2006 à 18:46 (CEST)


Salut Urhixidur,
Je crois, on s'était déjà rencontré sur Wikipedia. Je viens de revertir avant d'apercevoir ton message.

Je pense tu n'as pas bien compris le topic. (S'il y a des amélioration de style à faire, vas-y.) Je m'explique:
Le système métrique décimal a gagné – tout en abolissant les mesures basées sur le pied, vieux de plus de 5000 ans – parce que les systèmes à l'ancienne était basés sur des nombres hautement composés. Ainsi, il s'agissait de systèmes "mixed", (fois trois, fois quatre, etc.) sans base unique.

Donc, tout traitement arithmétique d'une valeur, multiplication ou division, par exemple, demanda une conversion préalable et à la fin, une fois le résultat obtenu, une nouvelle reconversion fastidieuse. C'est en cela le système métrique décimal était progressiste, moderne et gagna.

Le système métrique hexadécimal a le triple avantage d'utiliser premièrement une base plus moderne que dix, à savoir, base-16. Deuxièmement, de respecter la tradition pluri-millénaire de mesures basés sur le pied humain, préféré jusqu'à nos jours – du moins en technique et dans la vie de tous les jours – par les anglo-saxons. Troisièmement ce nouveau système proposé est pleinement positionel, car il n'est plus basé sur des nombres hautement composés, mais pouvu d'une base unique, base seize.
Bref, un nouveau système, vraiment à l'hauteur de notre temps. Paul Martin 16 septembre 2006 à 17:24 (CEST)


J'ai crée un nouvel article pour ce système hexadécimal et ajouté un lien dans la liste des articles connexes. Il n'est pas utilisé à ce jour et ne le sera probablement jamais (voir explications plus loin). Ce nouvel objet n'a donc rien à faire ici.
De plus, en ce qui concerne vos "avantages"
  • Plus moderne que dix ? Et pourquoi donc ? Parce que la base seize est utilisée par les ordinateurs ? Nous ne sommes pas des ordinateurs !
  • Le pied était utilisé parce qu'à l'époque il n'y avait pas d'autre solution. Les choses ont quelque peu évolué.
J'ajouterai que compter en base 16 est autrement plus difficile qu'en base 10 puisque cela nécessite l'apprentissage de table de multiplication à 256 résultats (au lieu de 100)
Laurent75005 19 octobre 2006 à 17:54 (CEST)


"Nous ne sommes pas des ordinateurs !"
 Que non !   Mais, les utilisateurs de cet outil. Vaut mieux le maîtiser.
"Le pied était utilisé parce qu'à l'époque il n'y avait pas d'autre solution."
 Le pied est le pied, est le pied, est le pied...   In æternam!
"J'ajouterai que compter en base 16 est autrement plus difficile..."
Vrai et faux.
"Cela nécessite l'apprentissage de table de multiplication à 256 résultats..."
 Bien entendu.
Tu sais Laurent75005, les mômes apprennent ce que l'on leur présente.
Aux adultes, il faut leur presenter, à eux, de la monnaie hexadecimale ;-)
À partir de là, et seulement à partir de là, ils vaincront leur fainéantise.
Paul 4 novembre 2006 à 20:24 (CET)

Incohérence dans l'article : nombre de pays n'utilisant pas le système métrique[modifier le code]

"Début 2007, trois pays seulement dans le monde n'avaient pas migré officiellement au métrique : les USA, le Liberia et le Myanmar (ex-Birmanie). (...) Les pays qui travaillent encore officiellement avec des unités ne faisant pas partie du SI (Royaume-Uni, États-Unis, Liberia et Birmanie) définissent ces dernières d'après le système international."

Alors ?...

Ocilya42 12 février 2007 à 18:26 (CET)

Modifications[modifier le code]

Je vais essayer d'améliorer cet article. Comme je ne peux pas tout faire d'un coup le travail que je suis en train de réaliser se trouve sur ma page personnelle. N'hésitez pas à me faire part de vos suggestions.Swannp 19 juillet 2007 à 16:14 (CEST)

J'ai effectivement réécrit l'article. Sauf erreur de ma part, toutes les informations présentes précédemment sont reproduites. Notamment :
  • j'ai référencé proprement l'article en utilisant un système de référencement "moderne"
  • j'ai réorganisé l'article
  • j'ai supprimé les listes (d'unités de base, d'unités dérivées et de préfixe) car des articles, vers lesquels il existe des renvois, les contiennent déjà ; il est inutile de faire des articles détaillés si leur substantifique moelle est déjà présente dans l'article qui, justement, est supposé ne pas être détaillé
  • j'ai ajouté quelques illustrations
  • j'ai malheureusement été contraint de ne pas remettre la couverture de la brochure sur le système international, car, comme vous pourrez le voir sur l'article anglais en cliquant sur celle-ci (c'est une autre version de la même image), il s'agit de fair use, lequel est interdit sur le wikipédia francophone.Swannp 23 août 2007 à 18:21 (CEST)

En Belgique avant la France[modifier le code]

Voir pour info : [1] Si ça peut aider les rédacteurs...NB: je croyais que c'était notoire...--Michel Barbetorte 27 août 2007 à 20:07 (CEST)

J'ai rajouté un paragraphe, je n'avais pas connaissance de ce fait. Merci.Swannp 28 août 2007 à 15:40 (CEST)

Bel historique[modifier le code]

Mais cet article ne devrait-il pas s'appeler Histoire du Système international d'unités ? Car les aspects techniques et scientifiques du SI n'y sont pas précisés. Par ailleurs il serait bien de mettre des ouvrages en référence. LyricV 7 septembre 2007 à 23:28 (CEST)

Il est vrai que l'introduction était un peu trop "historisante" (le beau néologisme) (je l'ai revue). Cependant l'article ne traite pas que de l'aspect historique, il l'aborde, certes, mais dans sa deuxième partie, il est aussi question de son usage et de ses unités. Il me semble qu'un système d'unités est défini par ses unités, chacune d'entre elles ayant une définition technico-scientifique (on peut voir à cet effet les liens vers les articles concernant chacune des unités, à travers les pages sur les unités parfois). Le système international n'est autre chose que ses unités, il me semble. Je ne vois donc pas d'aspect technique ou scientifique qui pourrait être ajouté à l'article, mais si vous pouviez préciser certaines idées en particulier, je serais éventuellement et avec plaisir partisan d'enrichir l'article...
Par ailleurs quels ouvrages de référence ? La plupart des sources (nombreuses) émanent directement des organes officiels ayant pour mission unique de définir le système international. Ceux-ci le définissent scientifiquement. Ce sont elles qui, il me semble, doivent faire et font plus que tout référence.Swannp 8 septembre 2007 à 00:25 (CEST)
Je voulais dire que les définitions des unités ont évolué vers plus de précision, et il me semble qu'ici aussi il serait bien de donner ces différentes étapes d'évolutions et ainsi que les raisons : les évolutions techniques ou les observations qui nécessitaient plus de précision. Pour les ouvrages de référence, il s'agirait de livres que l'internaute pourrait lire pour avoir plus de détails sur un thème traité ici, ou sur toute l'histoire du SI. Cordialement. LyricV 8 septembre 2007 à 10:11 (CEST)
Il est vrai qu'un paragraphe sur la motivation de l'évolution de la définition des unités (d'étalon à définition physique par exemple) serait intéressant ici ; en revanche je pense qu'il est important de ne pas expliquer l'évolution de chacune des unités de base dans son individualité puisque ça devrait être le fait des articles portant sur ces unités. Quant aux ouvrages de référence, il serait effectivement intéressant d'en préciser quelques uns, cependant je n'en ai pas en particulier à proposer, j'appelle donc quiconque a une idée à la proposer, de mon côté je vais chercher mais c'est sans garantie (le temps de trouver et de lire). Je m'attelle en tout cas à la première proposition dans les jours qui viennent. Merci de vos suggestions. Cordialement, Swannp 9 septembre 2007 à 21:56 (CEST).

Problème de dates Restauration / 1800-1812[modifier le code]

Dans la partie consacrée à La Révolution française et la naissance du système métrique, il est écrit: "Après la Restauration française, le système métrique est aboli en France (les noms des unités sont modifiés en 1800 puis le système métrique proprement dit est retiré en 1812)".

Je ne suis pas historien, donc je vous laisse faire les recherches nécessaires pour régler cette petite incohérence.

--D2paysac (d) 21 janvier 2009 à 19:38 (CET)

Erreur ?[modifier le code]

Il me semble qu'il faudrait rajouter une "erreur" à cet endroit = "de même, on écrira « 30,2 °C » et non pas « 30,2 °C » ", qui est situé dans la première section de l'article SI, parce que j'ai beau m'écorcher les yeux je vois deux fois la même chose... J'imagine que le second doit être remplacé par « 30,2°C », mais je ne suis pas compétent— Le message qui précède, non signé, a été déposé par Antinomiste (discuter).

Oui il y avait bien une erreur (deux fois la même chose dans le code). Néanmoins même corrigé cela ne saute pas facilement aux yeux puisqu'une espace insécable est seulement parfois un peu plus fine qu'une espace simple (en plus d'être insécable bien sûr). Pas simple à voir à l'écran en taille normale. Kropotkine_113 11 octobre 2009 à 11:54 (CEST)

épellation des unités[modifier le code]

Je suis souvent en Inde et là bas, ils épellent les unités : "key-dji" pour kg, "èm-èm" pour mm, etc.

Ça me hérisse mais avant de m'insurger, est-ce que quelqu'un sait si c'est un "indianisme" où si c'est commun aux pays de langues anglaise ?

Pour passer le plus clair de mon temps avec des chimistes, même en France, l'utilisation du èm-èl (ml) est très courante.
Napy1kenobi (d) 11 septembre 2011 à 22:50 (CEST)
Pour èm-èl je connais et j'utilise moi même dans mon métier (agroalimentaire) parce que quand il faut répéter souvent c'est vrai qu'une petit abréviation est bienvenue. Mais en Inde c'est systématique (km key-èm, cm ci-èm) même pour dire le mot une seule fois et je ne sais pas pourquoi mais là ça passe plus et ça me fait "grognasser" à chaque fois.

Ma question porte donc sur l'usage systématique de l'épellation pas sur un jargon de métier.

Sylveno (d) 12 septembre 2011 à 13:05 (CEST)

Tu devrais peut-être poser la question sur la page en anglais... — Alasjourn (Discussion) 12 septembre 2011 à 18:59 (CEST)

Et la NASA ?[modifier le code]

On dit dans l'article que les états-uniens ont adopté le SI, du moins dans le domaine de la science. Bien que la conquête de l'Espace soit plutôt une technologie qu'une science, il faut faire remarquer que la NASA, après avoir utilisé, dans ses grandes heures de la conquête de la Lune, le système métrique, en est revenu au système moyenâgeux des pieds. Ceci bien que, à ma connaissance trois vaisseaux spatiaux de découverte (inhabités) se soient perdus pour cause d'erreur d'unités (confusion, entre autre, du yard avec le mètre, de mémoire). Ne peut-on pas en tirer la conclusion que les forces de l'obscurantisme sont plus que jamais à l’œuvre ?... Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 22 avril 2014 à 11:02 (CEST)

Doute concernant l’utilisation de l’espace fine[modifier le code]

Bonjour,

Il est dit dans l’article que l’espace fine insécable devrait être utilisée entre la valeur et l’unité (entre 23 et cm dans : « 23 cm »). A-t-on la référence normative sur ce point, car je n’arrive pas à la trouver (le Bureau international des poids et mesures ne parle que d’espace, quant aux autres normes, elles ne sont pas publiques) ? J’ai à vrai dire des doutes sur ce point car l’espace fine, dans ses utilisations communes, est insérée pour des raisons de lisibilité lorsqu’il ne « devrait » pas y avoir d’espace (séparation des milliers dans un nombre, avant le point-virgule, etc.) ; d’ailleurs, les anglophones, les Canadiens, etc. ne l’utilisent pas (et pour reprendre les deux exemples, utilisent la virgule pour séparer les milliers dans un nombre, et ne mettent aucun espacement avant le point-virgule). Dans le cas qui nous occupe, il est plutôt naturel d’avoir une espace (normale) entre 23 et cm, de la même façon que l’on écrit « 23 centimètres ». Bien sûr, cette espace doit être insécable, puisqu’on doit éviter en toutes circonstances de séparer un nombre écrit en chiffres du mot auquel il se rapporte (voir par ex. : Pour des espaces impeccables).

En résumé, soit il existe une norme préconisant l’utilisation de l’espace fine insécable, soit il semblerait naturel de corriger l’article en remplaçant « espace fine insécable » par « espace insécable ».  () — 26 octobre 2014 à 20:15 (CET)

La brochure du BIPM, article 5.3.3 - Écriture de la valeur d'une grandeur, précise : « La valeur numérique précède toujours l'unité et il y a un espace entre le nombre et l'unité ». De même, la norme internationale ISO 80000-1:2009, Grandeurs et unités (Partie 1 Généralités), article 7.1.4 - Expression des grandeurs, spécifie : « Dans l'expression d'une grandeur, le symbole de l'unité doit être placé après la valeur numérique en laissant un espace entre la valeur numérique et le symbole de l'unité ». À l'article 7.3 Nombres, la norme précise aussi : « Afin de faciliter la lecture des nombres comportant beaucoup de chiffres, ces nombres peuvent être séparés par groupes de trois chiffres, à compter de part et d'autre du signe décimal. Aucun groupe ne doit comporter plus de trois chiffres. Lorsqu'une telle séparation par groupes de trois est utilisée, les groupes doivent être séparés par un petit espace, jamais une virgule, un point ou d'une autre manière ». La brochure du BIPM, dans l'article 5.3.4 Écriture des nombres et séparateur décimal, est moins précise : « les nombres comportant un grand nombre de chiffres peuvent être partagés en tranche de trois chiffres, séparés par un espace, afin de faciliter la lecture. Ces tranches ne sont jamais séparées par des points, ni par des virgules. […] L'habitude de grouper ainsi les chiffres est question de choix personnel ». - Cdlt, Ggal (discuter) 27 octobre 2014 à 06:56 (CET)
Ça c’est de la documentation ! Merci ! Donc à priori pas de notion d’espace fine pour séparer la valeur de l’unité (il en est question uniquement, ce qui est normal, pour séparer les milliers). Je viens de trouver la diff qui a introduit « fine », en février de cette année. Je vais consulter son auteur.  () — 27 octobre 2014 à 23:54 (CET)
En conclusion, l'utilisation du modèle {{unité}} sur Wikipédia règle simplement les espaces. Ce n'est pas très grave d'utiliser des espaces normales pour séparer les milliers, au lieu des espaces fines. Cdlt, Ggal (discuter) 28 octobre 2014 à 10:40 (CET).
Notification Bécarre : j'ai effacé toutes mes petites erreurs introduites en février 2014 dans cet article à l'instant, suite à la lecture de ce paragraphe. Avantage de m'avoir prévenu : je n'introduirais pas d'erreurs. MerveillePédia dial. 28 octobre 2014 à 14:05 (CET)
Notification MerveillePédia : Super ! Merci,  () — 28 octobre 2014 à 22:59 (CET).

Couleur Carte montrant l'année d'adoption du Système international,[modifier le code]

Il n'est pas clairement indiqué ce que représente la couleur jaune sur la première carte.

Evolutions du système métrique au XIX ème siècle[modifier le code]

Bonjour à tous, Je trouve que la rédaction de ca paragraphe devrait être clarifié. Par exemple 1. Expliquer pourquoi la République Helvétique a -semble-t-il- été la première à tenter d'introduire le "nouveau" système métrique et pourquoi « la loi ne fut jamais appliquée » — il fallut attendre 1877. 2. Je ne vois pas en quoi le Royaume-Uni des Pays-Bas ... l'adopte A NOUVEAU LE PREMIER (il est premier ou second ?) en 1816, ... quatorze ans avant la révolution française de 1830, qui signe sa réintroduction en France, jamais évoquée par ailleurs, alors qu'on mentionne seulement la loi du 4 juillet 1837. 3. Il n'est pas clair si le décret impérial du 12 février 1812 ou/et l'arrêté du 21 février 1816 signifient la suppression du système métrique ou en modifient seulement certaines modalités. 4. Clarifier si le système de Gauss peut être considéré comme une évolution, un perfectionnement, etc. du système métrique original ou non. 5. Même commentaire pour les efforts de Maxwell et Kelvin, leur relation avec le système métrique et le système de Gauss ? 6. Je propose de sortir le paragraphe commençant par "Dans les années 1880,.." de cette section et de l'insérer, après les modifications appropriées dans la suivante. --LECLERC (discuter) 4 mai 2018 à 17:19 (CEST)

Erreur ?[modifier le code]

« C’est finalement la dix-millionième partie d'un quart de méridien qui est choisie provisoirement en 1793. » - Or un méridien va d'un pôle à l'autre. C'est donc la dix-millionième partie de la moité d'un méridien, il me semble ? Michel en Savoie--78.127.82.39 (discuter) 7 août 2018 à 07:52 (CEST)

Excellente remarque ! L'article Wikipédia Méridien donne deux définitions incompatibles suivant que l'on est en géographie et en astronomie. Un quart c'est quand on prend la définition astronomique et un demi quand on prend la définition géographique. Il faut donc préciser quelle définition on prend. --Pierre de Lyon (discuter) 7 août 2018 à 09:13 (CEST)
Merci de votre avis ! Je pense qu'on reste dans la géographie, dans ce sens le méridien de Paris va du pôle nord au pôle sud en passant par Paris, mais son opposé n'est plus le méridien de Paris ! c'est celui de la Nouvelle-Calédonie ou à-peu-près. Je propose de corriger si vous le voulez bien. Michel--78.116.186.123 (discuter) 7 août 2018 à 12:18 (CEST)
Avant de faire des modifications, il faut vérifier les sources et s'assurer de la définition donnée en 1793 par la Convention. Dans le livre La Convention nationale, son oeuvre, 1792-1795 , par G.-R. Cheslay (1884) je trouve « la dix-millionième partie de la distance de l'équateur au pôle, c'est-à-dire, la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre ». Pour être encore plus précis, il faudrait retrouver le décret de la Convention sur Gallica par exemple. --Pierre de Lyon (discuter) 7 août 2018 à 12:52 (CEST)
Alors on peut peut-être en rester -provisoirement- à « la dix-millionième partie de la distance de l'équateur au pôle » (sans plus) et là il n'y a aucune ambiguïté.Michel--78.116.186.123 (discuter) 7 août 2018 à 12:58 (CEST)
Voici le décret de la Convention du 8 avril 1795. On notera qu'il ne parle ni de quart, ni de moitié. Je propose de s'en tenir à cette stricte définition. Le décret du 9 août 1793 est plus vague. Du coup, on peut rétablir précisément les dates et parler plutôt de 1795 que 1793, pour la définition précise, en citant les références. Je peux le faire si vous voulez. --Pierre de Lyon (discuter) 7 août 2018 à 13:02 (CEST)
Vu les deux décrets. Je penche aussi pour 95. Donc: « Mètre: la mesure de longueur égale à la dix millionième partie de l'arc du méridien terrestre compris entre le pôle boréal et l'équateur ». Ainsi quelle que soit la définition qu'on donne du méridien, il n'y a plus d'ambiguïté. Je vérifie que dix-millionième prend actuellement un tiret ! Je vous laisse modifier. Par curiosité je suis allé voir l'article « mètre », et la note a en annexe, que je ne modifie pas. Michel--78.116.186.123 (discuter) 7 août 2018 à 14:57 (CEST)
Je n'ai fait que citer, entre guillemets, le décret de la Convention, (y compris le tiret). D'ailleurs, l'adjectif boréal est un peu désuet. S'il y a une ambiguïté entre « méridien » et « partie de l'arc de méridien » , elle est dans le décret de la Convention et est donc intéressante du point de vue historique. Ce n'est pas à nous de la corriger en 2018. --Pierre de Lyon (discuter) 7 août 2018 à 15:05 (CEST)
J'ai ajouté une note donnant votre définition plus rigoureuse. --Pierre de Lyon (discuter) 7 août 2018 à 15:44 (CEST)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil[modifier le code]

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecdote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 23 novembre 2018 à 13:16, sans bot flag)

Angles en radians ?[modifier le code]

Il me semble que le radian est l'unité d'angle préconisée par le bureau international des poids et mesures - par rapport au degré, au grade, au tour.

Pourtant il ne figure pas dans l'article. Pouvez-vous confirmer ou non si le bureau des poids et mesures réglemente l'unité d'angle ou pas. Merci. Magnon86 (discuter) 11 novembre 2019 à 21:08 (CET)magnon86

Confirmé. je lis "L’unité cohérente du SI pour l’angle plan et l’angle de phase est le radian, symbole rad, et celle de l’angle solide est le stéradian, symbole sr." dans la brochure BIPM (page 40 papier soit page 42 pdf) https://www.bipm.org/utils/common/pdf/si-brochure/SI-Brochure-9.pdf

Le présent article wikipedia existe depuis avril 2002 et personne n'a remarqué que l'unité d'angle manquait ? Il faudrait l'insérer dans l'article ; car sans angle, la géométrie euclidienne est difficile.Magnon86 (discuter) 11 novembre 2019 à 21:13 (CET)magnon86

De mon point de vue, il est normal de ne pas mentionner les angles et le radian dans cet article. La vocation de cet article est de présenter le Système international d'unités et de lister les unités de base, mais pas de faire la liste exhaustive de toutes le unités dérivées. Le radian et le stéradian sont des unités dérivées et figurent bien dans l'article Unités dérivées du Système international. (Pour mémoire, 1 radian est 1 m.m-1 c'est-à-dire qu'un angle au centre interceptant un arc de longueur 1 m sur une circonférence de rayon 1 m mesure 1 radian - voir l'article Radian pour plus de détails). Notification Magnon86 : --Benîot (discuter) 13 novembre 2019 à 18:17 (CET)
Tout à fait. En revanche, un mot d'explication dans l'article (avec un renvoi) s'imposerait probablement...--Dfeldmann (discuter) 13 novembre 2019 à 18:42 (CET)

Le radian est ... à part. Le meilleur traitement de ce cas d'exception en est donné dans analyse dimensionnelle (et Grandeur d'orientation), j'explicite le lien. Michelet-密是力 (discuter) 13 novembre 2019 à 18:59 (CET)

Merci Benîot et Micheletb pour votre intervention. Autant la mole et la ppm (particule par million) me semblent anecdotiques et arbitraires (pkoi sur 10^6 et pas sur 10^4 par exemple ? Pkoi la mol et pas la 10^24 éléments...) ; Autant le choix de l'unité d'angle est important. Dès la classe de 2nde de lycée, le radian remplace le degré abordé au lycée (et dès les années 60, Michelin imprime ses cartes avec des longitudes et latitudes en degrés au lieu du grade). Ainsi sin (1°)~0,01745 n'est pas la même fonction que sin (1rad)~0,84. Or ces fonctions doivent être utilisées régulièrement dans le monde industriel y compris dans la fonction publique (cadastre précis, ou simple évaluation métrique d'un ingénieur envoyé sur un néobidonville...). Utiliser le radian plutôt que le degré est aussi courageux que d'utiliser le mètre plutôt que la toise. (l'ancien système tout le monde y est habitué, rares sont les esprits acceptant de changer leurs petites habitudes ; si une institution préconise une unité, ce n'est pas une mode ni un caprice. La souplesse d'esprit doit être utilisée même pour ce qui semble compliqué inutilement... jusqu'à ce qu'on s'aperçoive par exemple qu'un développement limité de fonction est plus simple en radian qu'en degré). Le radian, c'est important. Magnon86 (discuter) 23 janvier 2020 à 22:59 (CET)magnon86
A ce jour je lis "Certaines unités apparemment hors-système, comme le radian (unité d'angle), sont en fait des unités dérivées ; voir l'article détaillé pour une explication rigoureuse."

Où est cet "article détaillé" ? Sans angle, pas de triangle. Sans triangle, pas de géométrie dans le plan ; ni de polygone.Magnon86 (discuter) 23 janvier 2020 à 23:03 (CET)magnon86