Discussion:Système éducatif français

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Salut ! voila j'ai pas mal amélioré la forme et le contenu de l'article. Il faudrait toutefois aborder :

  • les grands principes (gratuité, laïcité ...)
  • histoire de l'éducation

ThierryD 33 23 août 2006 à 21:54 (CEST)

J'ai corrigé deux ou trois fautes d'orthographe... un comble sur une page comme celle-ci. ;-)

Il en reste certainement.

Entre autres : j'ai hésité sur le terme Les études des santé. Ne sachant pas trop s'il s'agit d'un terme technique de l'Enseignement français (études des santés ?) ou simplement d'études de santé, je laisse ça aux spécialistes.

A mon sens, certaines capitalisations devraient aussi être revues.

Denis Frère 27 août 2006

c'est bien études de santé, que veux tu dire par certaines capitalisations ? ThierryD 33 27 août 2006 à 19:06 (CEST)

Par capitalisations, j'entendais le fait de mettre des majuscules à certains mots (lettres capitales). L'ensemble devrait être cohérent et on ne devrait pas en abuser. Denis Frère 24 septembre 2006 (et oui, je ne passe pas souvent...)

Titre[modifier le code]

Je pense renommer l'article en Système éducatif français; les articles sur les autres pays sont tous de cette forme. Mica 2 septembre 2006 à 09:23 (CEST)

... ou plutôt demander l'inversion du redirect qui vient d'être créé. Mica 2 septembre 2006 à 09:28 (CEST)
oui c'est une bonne idée.ThierryD 33 4 septembre 2006 à 09:57 (CEST)

Système éducatif et ministère de l'Éducation nationale[modifier le code]

Bonjour / Bonsoir,

L'article Système éducatif français va en s'améliorant et c'est une bonne chose. Pour ma part, je suis l'article Ministère de l'Éducation nationale, pour en améliorer la qualité globale. Il y a encore beaucoup à faire mais je suis un peu embarrassé. L'article sur le Ministère est effectivement consacré au ministère comme institution, comme administration. Il y a déjà une partie sur l'historique du ministère, ainsi qu'une partie sur l'organisation administrative (administration centrale mais également déconcentrée). J'ai tendance à considérer qu'il manque une partie sur les personnels de l'Éducation nationale mais je vois déjà dans le tableau « Quelques chiffres » de l'article Système éducatif français des indications intéressantes précisément sur les personnels. Je vois un risque de doublonnage d'information. Je m'inquiète aussi quand je vois des paragraphes (certes encore vide) intitulés « organisation administrative ». J'ai peur que ce ne soit une invitation à répéter ce qu'il y a déjà dans l'article Ministère de l'Éducation nationale.

En revanche, dans ce dernier figurent de grandes considérations sur les compétences respectives, en matière d'éducation, de l'État et des différentes collectivités territoriales. C'est intéressant, mais cela me semble hors sujet dans l'article sur le ministère. Faudrait-il le transférer ici (en renommant au besoin le paragrape « organisation administrative » en « répartition des compétences ») ? J'aimerais que certains contributeurs me donnent leur point de vue sur la meilleure manière de présenter les choses car si j'éprouve des problèmes, je ne suis pas sûr des solutions.

Pour couronner le tout, ce ne sont pas mais seules interrogations concernant les articles sur l'éducation en France mais je vais commencer par essayer de voir comment traiter ce premier aspect.

Merci de votre attention.

O. Morand 12 septembre 2006 à 22:34 (CEST)

J'ai crée ces entêtes de paragraphes (encore vides), parce que j'essaye de trouver un plan à peu près standard pour les différents articles sur les systèmes éducatifs. L'ajout de l'infobox résulte de la même question : quels sont les éléments essentiels caractérisant un système éducatif ?
Dans la plupart des articles il y a déjà l'articulation primaire/secondaire/supérieur; je pense qu'il faut y ajouter les éléments + généraux.
  • un bref historique
  • qui décide (des programmes en particulier), et qui finance
  • comment sont recrutés et formés les enseignants
Si pour la France ou le Québec, il y a des articles plus détaillés tant mieux; il ne faut pas doublonner les informations, mais dire ici les grandes lignes, et renvoyer vers, par exemple :
Par contre, pour la plupart des pays, il n'y aura probablement pas d'article + détaillé.
J'ai aussi quelques interrogations sur l'article Ministère de l'Éducation nationale (son titre par exemple, ou le paragraphe histoire) mais j'y reviendrais sur sa propre page de discussion.
Mica 12 septembre 2006 à 23:59 (CEST)
Je comprends très bien ta volonté de faire un plan standard pour tous les systèmes éducatifs. Je confirme d'ailleurs que l'article Système éducatif français va dans le bon sens et qu'il n'y a aucune raison de le présenter différemment de celui du Japon ou du Canada.
J'attends avec intérêt tes remarques sur l'article Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Je m'inquiète un peu quand tu évoques le paragraphe sur l'histoire du ministère, car comme c'est le seul sur lequel je sois beaucoup intervenu, j'espère qu'il ne sera pas démantelé.
En tout cas, il me semble important de savoir où doivent aller les différentes informations, histoire d'éviter les doublons (ce qui n'empêche pas de faire des renvois vers des articles plus détaillés, plus généraux ou connexes) et d'aborder tous les aspects, y compris la question du personnel de l'Éducation nationale et les répartitions de compétences entre les différentes institutions (État et collectivités territoriales). C'est un sujet qui mérite discussion, afin d'éviter les décisions unilatérales, raison pour laquelle j'ai décidé de mettre le premier message. À suivre donc...
O. Morand 13 septembre 2006 à 08:37 (CEST)

Formation des enseignants[modifier le code]

Les expériences à l'IUFM sont extrêmement variables, je parle en connaissance de cause. Il est de bon ton de dénnoncer les IUFM pour leur innéfficacité, mais il me semble qu'il s'agit là d'une généralisation tout à fait dommageable: il y a partout en France de très bons formateurs (et de moins bons) et leurs conseils en début de carrière peuvent fournir une aide précieuse, d'autant que c'est une des rares occasions d'échanger sur ses pratiques professionnelles: il ne faut pas trop compter sur la suite pour pouvoir échanger avec ses collègues, l'individualisme forcené étant souvent la règle dans le secondaire (mais pas toujours!)

(Je déplace ici ce commentaire de Rdo placé par erreur dans l'article. Mica 20 octobre 2006 à 11:36 (CEST))

Enseignants dans le supérieur[modifier le code]

Les enseignants dans les établissements publics d'enseignement supérieur sont bien des fonctionnaires de l'Etat, et accèdent à ce statut comme tous les autres fonctionnaires par concours. Ce concours prend une forme particulière de recrutement par un comité de sélection créé dans chaque université pour chaque poste. Vu la difficulté d'accès à ces postes, oser écrire que l'accès au titre d'enseignant à l'université se fait par cooptation est une contre-vérité, et dans les faits et du point de vue légal

Ce n'est pas parce que c'est difficile qu'il n'y a pas de cooptation. –MaCRoEco [oui ?] 12 avril 2008 à 15:05 (CEST)

Il n'y a pas de cooptation. Le conseil national universitaire (à moitié élu, à moitié nommé par le gouvernement) décerne la "qualification" et par la suite une commission de spécialistes choisit entre les candidats qui se présentent. Johncmullen1960 (d) 14 avril 2008 à 12:20 (CEST)

"La commission choisit". En effet. –MaCRoEco [oui ?] 15 avril 2008 à 21:22 (CEST)
Petite précision : au CNU, les deux tiers des membres sont élus, et un tiers nommé, sauf cas particulier (constitution d'une nouvelle section, candidats trop peu nombreux...). Cela ne change pas grand chose au fond du problème. O. Morand (d) 16 avril 2008 à 00:30 (CEST)

Dans les entreprises privées un manager ou un comité recrute. Personne ne parle de cooptation! Johncmullen1960 (d) 17 avril 2008 à 10:08 (CEST)

on parle de cooptation quand ce sont des gens en interne qui sont recrutés. –MaCRoEco [oui ?] 17 avril 2008 à 10:54 (CEST)
On parle de cooptation quand on a des billes pour en parler, pas un pauv'site internet à deux balles. Et tu vas devoir montrer, avec des sources sérieuses, c'est à dire autre chose que tes lectures habituelle, que le "problème" de la cooptation est suffisamment important pour être mentionné de la sorte dans ce paragraphe.--EL - 17 avril 2008 à 12:53 (CEST)
J'introduis une source, un chapitre entier d'un rapport du Sénat, et tu me revertes ? Ton manque de neutralité est particulièrement frappant ici, EL. –MaCRoEco [oui ?] 17 avril 2008 à 23:09 (CEST)
Personnellement, je me demande surtout si ce type d'information est pertinent dans un article aussi général. O. Morand (d) 18 avril 2008 à 01:47 (CEST)
Exactement! C'est cela que tu dois sourcer MacCRoEco : que cet ajout est pertinent. Et puisque j'ai de la patience, je vais t'indiquer ce qu'on attend : une étude académique du système d'enseignement supérieur français (on trouve ça facilement du côté de Musselin, au CSO, par exemple), qui explique que la "cooptation" est un problème important. Je passe sur ta manière d'utiliser le texte du Sénat, et sur l'utilisation d'un article de presse. Enfin quand je dis que je passe, c'est pour le moment...--EL - 18 avril 2008 à 06:56 (CEST)

pour une étrangère...[modifier le code]

C'est bien l'article... mais pour les francophones. Je voulais comprendre votre système éducatif mais avec tous les abrègements que j'ai vu, je ne comprends pas trop... Attention, je ne dis pas que ce soit un mauvais article, seulement qu'il faut le faire pour tout le monde... Je ne sais pas si j'ai réussi à m'expliquer....

Désolée pour les fautes d'orthographe (et de grammaire...)

introduction de comités de sélection[modifier le code]

Le changement de méthodes de recrutement est présenté dans l'article comme une simple réation à un dysfonctionnement constaté. ceci est faux, il s'agit de changements politiques, qui font partie d'une conception nouvelle du rôle de suniversités, vision ouvertement revendiquée par le gouverneemnt Fillon. Ainsi on est obligé de mettre quelques phrases sur les deux côtés de c controverse. Sinon c'est POV. Johncmullen1960 (d) 24 avril 2008 à 20:55 (CEST)

Réorganisation[modifier le code]

Si personne ne s'y oppose, j'aimerais bien réorganiser l'article sur le modèle de sytème éducatif finlandais qui me semble plus cohérent. Maffemonde (d) 14 novembre 2008 à 14:05 (CET)

Étant en vacances à ce moment-là, je n'ai pas réagi mais tu as bien fait. J'ai tout de même l'impression que des passages du texte antérieur ont été purement et simplement supprimés sans explication. Tu avais sans doute une bonne raison, mais j'aimerais en savoir plus. O. Morand (d) 23 novembre 2008 à 01:06 (CET)

Beaucoup de travail et souvent utile; néanmoins je crois qu'il reste quelques POVs, et aussi, M Maurin est cité trop! Johncmullen1960 (d) 17 novembre 2008 à 21:53 (CET)

J'ai resséré l'article sur l'analyse du système éducatif donc exit, les concours d'enseignants.... Il me semble qu'on ne peut limiter un article encyclopédique à une seule notice technique simple doublon du cite de l'EN. Cordialement. Maffemonde (d) 29 novembre 2008 à 10:08 (CET)

npov[modifier le code]

Un paragraphe entier a été supprimé avec comme seule justification npov. Il s'agit d'un paragraphe tirée d'un livre sérieux d'Etic Maurin. Il est dûment sourcé et ne comprend aucune énormité. Ce serait sympa de dire en quoi les propos d'Eric Maurin, chercheur reconnu, qui publie dans des revues prestigieuses sont npov ou pov, je ne sais pas. Maffemonde (d) 22 novembre 2008 à 07:54 (CET)

En général, il est difficile de faire un article neutre en s'appuyant sur une source unique, en tout cas pour un article de synthèse comme celui-ci. O. Morand (d) 23 novembre 2008 à 01:06 (CET)
Après une lecture plus attentive de l'article, je vois que les positions sourcées à partir du livre d'Éric Maurin sont assez équilibrées, ce que me conduit à relativiser la critique émise ci-dessous. En effet Maurin semble lui-même s'appuyer sur des sources dont les avis divergent parfois. O. Morand (d) 23 novembre 2008 à 18:27 (CET)
effectivement et rien n'empêche un autre contributeur de nuancer les propos d'Eric Maurin par une autre source. C'est, il me semble, une solution de facilité que d'effacer un paragraphe qui "dérange" sans se justifier source à l'appui. Je demande donc à Utilisateur:Johncmullen1960 de ne pas effacer mais de nuancer source à l'appui. Si plusieurs positions sont possibles, le lecteur doit pouvoir en bénéficier. Le bouquin de Maurin n'est pas un pamphet, c'est plutôt une étude. Enfin, très cher O. Morand, j'ai lu un livre, j'en ai fait bénéficier WP. C'est tout. Si un autre contributeur lit un autre ouvrage sur le même sujet, il peut faire de même s'il le souhaite. Si chacun ajoute ses lectures, l'article sera enfin complet et nuancé. Je ne prétends pas avoir fait L'ARTICLE définitif sur le système éducatif. J'ai juste apporté ma pierre, euh ma lecture à l'édifice WP.
Enfin j'aimerais réellement savoir en quoi le passage que Utilisateur:Johncmullen1960 s'obstine à reverter est pov: Éric Maurin souligne que pour que la logique de marché soit efficace, il faudrait que les parents puissent juger de la capacité d'une école à faire progresser les élèves[1]. Or cette capacité est très difficile à évaluer. De ce fait, les parents sont attentifs aux résultats au brevet ou au baccalauréat, c'est à dire en fait à la composition sociale des établissements scolaires. Pour recruter les meilleurs élèves, les établissements développent des filières d'excellence. La concurrence aboutit donc à une hiérarchie des établissements liée à la ségrégation géographique urbaine[2].
  • J'écris Maurin souligne. Je laisse donc à l'auteur la paternité de ses propos
  • Maurin doute de l'efficacite de la logique de marché dans le système éducatif. si Utilisateur:Johncmullen1960 pense le contraire, il peut produire un texte en ce sens et défendre l'idée que l'éducation est un bien comme les autres qui doit être soumis à la libre concurrence. Moi, ce n'est pas mon point de vue et ce n'est pas celui de Maurin. Il montre d'ailleurs dans son ouvrage un exemple de mise en concurrence du système public dans l'Amérique de Bush et montre que celui-ci ne cahnge pas grand chose aux performances des élèves. mais comme il s'agit ici du système éducatif français, je n'en ai pas parlé.
  • Or cette capacité est très difficile à évaluer la encore c'est la conclusion de Maurin et j'avoue qu'en l'absence de test et d'études précises, il a raison.
  • De ce fait, les parents sont attentifs aux résultats au brevet ou au baccalauréat, c'est à dire en fait à la composition sociale des établissements scolaires. c'est un réalité. Y'a pas que Maurin qui l'a constaté. Il n'ya qu'à voir les palmarés établis par les hebdo comme l'express qui mettent les établissemnt en concurrence. Et dans les zones qui concentrent les populations en grande difficulté sociale, les résultats sont moins bons même si les enseignants dépensent une grande énergie à faire progresser les élèves et sont souvent remarquables.
  • Pour recruter les meilleurs élèves, les établissements développent des filières d'excellence.: les sixièmes bilangues, les classes européennes; les classes étoilées les options rares...
  • La concurrence aboutit donc à une hiérarchie des établissements liée à la ségrégation géographique urbaine, voir plus haut. il existe dans ce pays une véritable ségrégation sapciale et de ce fait, la sectorisation la reflète.
Si Utilisateur:Johncmullen1960 veut bien expliquer son pov, cela me permettrait de mieux comprendre. Maffemonde (d) 29 novembre 2008 à 10:06 (CET)

Bien sûr. En deux mots - Maurin est un auteur parmi de très nombreux et ne mérite pas autant de place. Mais c'est pas tellement cela , ce sont des mots tels que "souligne". On ne peut souligner quelque chose que si c'est juste, alors que l'efficacité du marché est controversé. Supposer que c'est évident c'est POV.

L'expression "libre choix" elle-même me semble POV. S'il y a disons 100 écoles dans une ville, 50 bonnes et 50 mauvaises, le faut de laisser les parents choisir ne peut pas améliorer l'expérience moyenne de l'éducation pour les enfants... Johncmullen1960 (d) 9 décembre 2008 à 14:00 (CET)


Maurin est-il le seul auteur à avoir écrit sur l'éducation nationale? Sa pensée est largement surreprésenté dans cet article...


  • Je partage en effet le point de vue précédent, la pensée de Maurin retranscrite ici et de manière parcellaire donne surtout au lecteur l'impression de lire un tract politique de circonstance. Ce, pour mieux critiquer des choix gouvernementaux. C'est réduire les débats actuels du système éducatif a des choix limités dans le temps, n'ayant pas vocation a s'y inscrire durablement. Replacée dans une perspective ou l'on considère que l'espace éducatif évolue et n'est pas figé, et confronter les différents modèle sur une base statistique aurait du sens. Hors ici ce n'est pas le cas. L'auteur de l'article laisse en effet plus parler son opinion personnelle en s'appuyant arbitrairement sur le travail d'un seul auteur. Il ne la contrebalance par aucune antithèse. Un article qui ne vise donc qu'a critiquer des choix politique peut difficilement se lire objectivement. Il renvoie le lecteur a ses propres apriori idéologiques. La conclusion : "La concurrence aboutit donc à une hiérarchie des établissements liée à la ségrégation géographique urbaine[44] et non pas à une amélioration globale du système." est l'exact reflet du mélange des genres. Associé liberté de choix et autonomie de l'école a une concurrence éducative est un raccourci très surprenant et difficilement justifiable. Elle prête le flanc a l'argumentation inverse. L'auteur est trop subjectif. Je demande la réecriture de ce passage. Et supprime la conclusion bien trop catégorique.
--Cornichon973 (d) 6 février 2010 à 17:51 (CET)
Merci de nous faire connaître votre position. L'article n'étant pas protégé, rien ne vous empêche d'apporter des éléments différents en vous appuyant sur un autre auteur, en citant vos sources et en résumant vos modifications.
Bien cordialement,
O. Morand (d) 6 février 2010 à 00:13 (CET)
  • Affirmer que liberté de choix et surtout autonomie scolaire signifie de facto concurrence éducative. C'est un point de vue partisan. Et le partisan adverse pourrait affirmer qu'une non liberté serait en fait une forme d'asservissement idéologique a un système figé. Refusant toute remise en cause de son modèle. Et toute critique. Au nom de l'affirmation dogmatique de l'amélioration globale. Aboutissant en contrepoint à une remarquable tolérance a la détérioration du niveau global comme du niveau individuel.
  • Même en admettant que la liberté de choix et l'autonomie aboutie a la concurrence, et que la concurrence aboutie à une hiérarchie des établissements liée à la ségrégation géographique urbaine et non pas à une amélioration globale du système. Doit on conclure que la non liberté de choix et la non autonomie aboutie a la non concurrence qui elle même n'aboutit pas à une hiérarchie des établissements liée à la ségrégation urbaine et le tout amenant une amélioration globale su système ?
  • Qu'appelez vous donc une amélioration globale du système ? L'amélioration globale du système éducatif est-il lié a l'amélioration individuelle de l'éducation ? Le second est-il concurrent du premier ? Quels sont les critères d'évaluations d'améliorations globale du système ? Sur quel corpus de pensée prend t-il pied pour confirmer ou infirmer une amélioration globale du système ? Sur des critères moraux, des critères statistique ? Sont-ils eux même reconnus globalement quand ils existent, ou sujet a caution quand il y en a ?
  • Le seul système comparatif est l'évaluation PISA. Dont on ne parle pas ici, et dont les élèves Francais sont régulièrement déclassés. Serait-il plus pertinent de faire un article sur cet a priori déclin ? De plus affirmer qu'une forme d'autonomie est propre a des gouvernements conservateurs est un comble quand on sait que le système éducatif Britannique a été réformer sous Tony Blair. Qui du champ politique Britannique peut difficilement être qualifié de conservateur. Comment peut-on assénez de telles sentances sans ciller sur un article a vocation encyclopédique ? Qui plus est le fait de promouvoir une éducation conservatrice est-elle une tare ? En s'appuyant sur le texte n°4 de Hannah ARENDT, la crise de l'éducation de son ouvrage La crise de la culture disant : "C'est justement pour préserver ce qui est neuf et révolutionnaire dans chaque enfant que l'éducation doit être conservatrice ; elle doit protéger cette nouveauté et l'introduire comme un ferment nouveau dans un monde déjà vieux qui, si révolutionnaires que puissent être ses actes, est, du point de vue de la génération suivante, suranné et proche de la ruine".Promeut une éducation conservatrice, dont l'objectif avoué est de renouveler la société.
  • J'étais venu pour m'informer et je trouve un article, truffé d'apriori politique. Qu'il ait été écrit dans le sens inverse aurait eu le même effet. Si l'on ne trouve pas une meilleure balance, je demanderais que l'article sur le système éducatif soit évacué des débats et des polémiques contemporaine. Ou que ces questions fassent l'objet d'un autre article. Ou alors que l'article soit déclassé au rang BD. Car ces réponses sont frappés de la relativité idéologique et temporelle et sont non essentielles a l'information, elles doivent être laissé au domaine concerné, le politique.
  • Ce passage sur la question du libre choix et de l'autonomie de l'école est non objectif. Il est laconique, parcellaire, déséquilibré et réducteur. Il laisse dubitatif sur le contenu du reste de l'article. S'est-il écrit dans un monopole de pensée ? Quand on constate l'omni-citation du seul Maurin. On ne sait pas, mais on est en droit de s'interroger. Quoi qu'il en soit ca discrédite l'ensemble du texte. Wikipédia n'ayant pas vocation a devenir une arène politique. En s'appuyant sur Hannah ARENDT, toujours disant : "Nous devons fermement séparer le domaine de l'éducation des autres domaines, et surtout celui de la vie politique et publique." Je demande fermement que l'auteur ou les auteurs, de "Les Débats actuels" et plus particulièrement de "La question du libre choix et de l'autonomie" revoient leurs copies.
  • En attendant jugeant l'article trop politisée, je maintiens la suppression de la conclusion trop subjective. Le reste est tout aussi subjectif, mais cette conclusion est bien trop excessive dans le genre. Par avance merci de maintenir cette suppression jusqu'à un équilibrage du contenu. Je ne suis pas familier de la rédaction de Wikipédia, je viens de m'y inscrire. Si quelqu'un pouvait indiquer que la question du libre choix et de l'autonomie de l'école, appartenant au débat actuels, fait lui même débat, je lui en serais reconnaissant.
--Cornichon973 (d) 6 février 2010 à 16:53 (CET)
Bonjour,
Je maintiens la suppression de la conclusion. J'ai par ailleurs ajouté une introduction à la partie sur les débats actuels et supprimé la mention "propre aux gouvernements conservateurs".
Mais sur Wikipédia on n'est jamais mieux servi que par soi-même, raison pour laquelle je vous incite à rééquilibrer vous-même l'article. Vous avez déjà commencé à vous familiariser sur Wikipédia, d'ici peu vous pourrez modifier les articles sans hésitation.
Ce n'est pas que je ne veuille pas vous aider, mais actuellement je ne me sens pas en mesure de rééquilibrer l'article. Une chose est sûre : l'auteur des paragraphes contestés ne viendra pas les corriger, il ne participe plus à Wikipédia depuis longtemps.
Cordialement,
O. Morand (d) 7 février 2010 à 00:10 (CET)

Contrat?[modifier le code]

Il serait utile pour le lecteur curieux de dire ce qu'est ce contrat ("sous contrat", "hors contrat"). Est-ce un bail, un contrat d'association entre enseignants, avec les élèves, avec les parents? Qui sont les contractants? — Стефан Иванович [tauquetoumie] 19 juin 2009 à 00:54 (CEST)

N'y a-t-il pas 2 types de contrat ? contrat simple, et contrat d'association, correspondant à 2 de degrés de contrôle et de financement ? Lf69100 (discuter) 9 décembre 2013 à 10:59 (CET)

Notes et références[modifier le code]

  1. Éric Maurin, p 226
  2. Éric Maurin, p 227

absence d'article sur l'enseignement public[modifier le code]

Pourquoi y-a t'il un article sur l'enseignement privé et pas sur l'enseignement public?? --Lushie (d) 2 décembre 2011 à 09:12 (CET)

[modifier le code]

Je ne suis pas convaincu que le logo de l'éducation nationale affiché soit le dernier en date : sur le site du ministère il est de couleur violette et non pas jaune...

Redoublement[modifier le code]

La seule phrase du parapgraphe est une généralisation abusive tirée d'un rapport concernant exclusivement l'enseignement au primaire et pas tout le système scolaire. Je suis assez convaincu de l'inutilité du redoublement quel que soit l'âge mais il faudrait des sources plus diversifiées pour faire une telle généralisation. Je rajoute dans le texte un chiffre sur le redoublement plus important en France que dans la plupart des autres pays de l'OCDE.

De l'enseignement privé à l'enseignement public, et réciproquement[modifier le code]

Quand l'enseignement public est-il né en France ? Avec l'école palatine de Charlemagne ? Avec la Sorbonne de Louis IX ? Avec le Collège de France de François Ier ? Depuis l'effondrement de l'Empire Romain, l'Eglise a longtemps été en France le principal vecteur des connaissances, et de fait, l'enseignement a été très longtemps religieux, dans une sorte de délégation de service public, concrétisée par des avantages fiscaux accordés au clergé. Si le pouvoir voulait un établissement d'enseignement, il procédait plutôt par fondation que par prise en charge annuelle. L'enseignement public au sens actuel est ainsi né tard et lentement, par la création de ci de là, avant la Révolution, d'écoles municipales, puis à la Révolution par la nationalistaion de l'Université et la création de certaines grandes Ecoles nationales comme Polytechnique, ou par la création de certaines écoles municipales professionnelles comme La Martinière à Lyon (fondation privée instituant la municipalité comma administratrice).

Ce n'est donc pas l'enseignement privé qui est de création récente, mais plutôt l'enseignement public. Si Jules Ferry fut grand en ce domaine, il le fut peut-être moins que Jean-Baptiste de La Salle en 1696.

Les analyses PISA montrent que l'enseignement français manque de souplesse et d'adaptabilité : en ce sens, un enseignement privé reste donc en 2013 non seulement utile, mais surtout nécessaire. --Lf69100 (discuter) 9 décembre 2013 à 10:59 (CET)

Education ou instructions?[modifier le code]

L'éducation, je pense avoir été bien éduqué mais mon problème est plutôt l'instruction. Pas terrible en math, le français passable, l'histoire ça va et le dessin... peut faire mieux. L'éducation, il me semble que c'est la famille ou ceux qui nous sont proches qui enseignent cela et on s'instruit à l'école. On peut être un élève très doué à l'école mais avoir une très mauvaise éducation ou pas d'éducation du tout, il me semble. On change?

et l'enseignement agricole ?[modifier le code]

Bonjour, Vous oubliez tout un pan du système éducatif français : celui de l'enseignement agricole, sous l'égide du ministère chargé de l'agriculture (et du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, dans ce territoire).--202.171.79.197 (discuter) 16 mai 2014 à 03:56 (CEST)

Nouvelle section "Performances éducatives"[modifier le code]

Je propose la création de cette nouvelle section au vu de l'article "American education system" qui en comporte une équivalente, et au vu du site du Ministère de l'éducation nationale, qui renvoie aux diverses instances mesurant les performances éducatives ; voir "L'évaluation globale du système éducatif" ici : http://www.education.gouv.fr/cid265/l-evaluation-globale-du-systeme-educatif.html . Certaines sous-sections de "Débats actuels" ont trouvé là une nouvelle place. --90.35.29.94 (discuter) 23 avril 2016 à 16:19 (CEST)

Pas un article d'encyclopédie, mais plus une réflexion ou une recherche personnelle[modifier le code]

Je me demande qui écrit les articles. Etant donné qu'il y a un bon paquet de travail qui semble personnel (aucune source), les articles devraient être signés, pour savoir de quelle autorité parle la personne.

Par exemple:

"La mixité sociale (et par prolongement l'hétérogénéité de niveau scolaire ou la mixité scolaire) semble être favorable mais sous certaines conditions. Se pose ainsi la question de l'équilibre de la composition de la classe, du point de vue du niveau scolaire des élèves notamment. La mixité scolaire aurait des effets asymétriques sur la performance des élèves. Une hétérogénéité de niveau modérée serait très favorable aux plus faibles et favorable aux meilleurs. Une trop grande hétérogénéité de niveau serait défavorable aux élèves les meilleurs, avec un effet neutre pour les plus faibles. Un seuil d'hétérogénéité au-delà duquel les effets pourraient être défavorables semble exister, même si sa quantification est complexe (source : rapport CNESCO, 4 mai 2015). L'élève le meilleur peut jouer le rôle de leader et entrainer les autres élèves dans une dynamique d'apprentissage. À l'inverse, un seul "mauvais " élève peut avoir un effet très défavorable sur le reste de la classe. Ce sont ainsi les images de la "Pomme pourrie" ou de "Elève exemplaire "évoquées dans le dossier du CNESCO."

Il n'y a aucune source liée. Qui dit que la mixité sociale "semble être favorable mais sous certaines conditions"? L'auteur de l'article? — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 2A01:E35:8A8D:FE80:747F:788B:7728:AA20 (discuter), le 4 octobre 2017 à 14:57 (CEST).