Discussion:Simone Veil

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Untitled[modifier]

On ne peut pas la mettre dans "homme" politique fr. Il faudrait changer le titre de la catégorie en "politicien". Fafnir 27 jan 2005 à 08:44 (CET)

Lien externe mort[modifier]

Bonjour,

Pendant plusieurs vérifications automatiques, et dans le cadre du projet correction des liens externes un lien était indisponible.

Merci de vérifier si il est bien indisponible et de le remplacer par une version archivée par Internet Archive si c'est le cas. Vous pouvez avoir plus d'informations sur la manière de faire ceci ici. Si le lien est disponible, merci de l'indiquer sur cette page, pour permettre l'amélioration du robot. Les erreurs rapportées sont :

Eskimbot 1 février 2006 à 01:33 (CET)

critique pure[modifier]

bonjour mon message est de la critique pure, sans aucune solution à apporter, par manque de connaissances, et surtout de temps. Cet article me parait assez moyen, et me fait me poser des questions. Elle est arrêtée en 1943, est expédiée à Drancy, puis plus loin vers l'EST, est libérée en 1945 mais passe le bac en 1944????? C'était possible, ca, passer le bac a Drancy? Je suis dubitatif, je ne le cache pas. La liste de ses enfants me parait incompréhensible... Bon courage pour remettre ça en ordre, mais je n'ai vraiment pas le temps. Cordialement kallort Kallort (d) 15 février 2008 à 22:53 (CET)

Simone Veil n'a pas été arrêtée en 1943, mais en mars 1944, quelques jours après avoir passé le bac. Pour ce qui est de la liste de ses enfants, je partageais votre avis. Je tente d'y remédier... Hugo2504 (d) 26 mars 2009 à 16:19 (CET)

Décès d'un de ses trois fils[modifier]

'lut,

Il semble que le fils brutalement disparu, soit Claude-Nicolas qui est né en 1948. Mais il m'a été impossible de vérifier qu'il s'agissait bien de lui, ni de trouver la date de son décès. Je n'ai donc fait que corriger la tournure de phrase qui laissait croire (en tout cas à moi) que le fils disparu était l'ainé Jean. Hugo2504 (d) 20 février 2009 à 22:17 (CET)

Discours de Jean d’Ormesson lors de la réception de Simone Veil à l'Académie française "À l’automne 46, vous épousez Antoine Veil. Il vous donnera trois fils : Jean, Nicolas, le médecin – malheureusement disparu il y a quelques années –, Pierre-François" http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2418907&rubId=47604 JGh qui propose la création de la Commission de déontologie de l'administration de Wikipedia (d) 5 octobre 2010 à 17:39 (CEST)

Baccalauréat de Simone Jacob[modifier]

Comment a t elle pu passer son bac la veille de son arrestation?Savait-elle qu'elle allait être arrêtée?--90.2.21.145 (d) 9 janvier 2010 à 10:15 (CET)E.C

Un quart d'heure avant son arrestation, elle était encore libre.... --Olevy (d) 9 janvier 2010 à 12:46 (CET)

Le bac se passe habituellement fin juin.Y a t-il eu une dérogation en 1944 à Nice?--90.2.21.145 (d) 11 janvier 2010 à 21:13 (CET)E.C

Bonne remarque !! mais regardez ceci et cherchez "Baccalauréat des 23 et 24 mars 1944"--Olevy (d) 11 janvier 2010 à 22:52 (CET)

J'ai suivi votre conseil;j'ai lu au chapitre AJ 7147:organisation d'une session du baccalaureat des 23 et 24 mars 1944;cependant, cette session spéciale semble concerner les jeunes hommes nés en 20,21 et 22 en instance de STO 'ou ceux qui ont été mobilisés en 40 .Moi-même,j'ai reçu une convocation pour le STO en août 43 après avoir passé mes examens à la faculté des sciences de Nancy.Or,Simone Jacob était une fille née en 1927.--90.2.21.145 (d) 14 janvier 2010 à 10:41 (CET)E.C

Il semble quand même qu'il y ait eu d'autres sessions spéciales en mars 1944, par exemple à Alger : voir ici et chercher "Jean a passé son bac Phylo en Mars 1944, en session spéciale". Sur internet, je n'arrive effectivement pas à trouver plus de détails sur ces sessions. Quelqu'un veut-il explorer les archives du rectorat de Nice ? --Olevy (d) 14 janvier 2010 à 12:07 (CET)

Si nous normalisions ?[modifier]

  1. ↑ a et b Annick Cojean, « Simone Veil entre à l'Académie française », Le Monde, 22 novembre 2008.
  2. ↑ Simone Veil entre à l'Académie française, par Annick Cojean, Le Monde, samedi 22 novembre 2008.

... nous éviterions ce genre de doublons  :-) 213.41.242.111 (d) 6 mai 2010 à 16:59 (CEST)

oui, bien sûr. Faîtes ! merci. --Olevy (d) 6 mai 2010 à 17:47 (CEST)

réaction[modifier]

il faut donner les motifs d'une suppression de section Littlejazzman (d) 14 décembre 2010 à 23:32 (CET)

Génocide arménien[modifier]

Pas un mot sur sa position concernant le génocide Arménien ?

Euh, elle en a une ? Et elle a été prise en compte ? Parce que moi aussi j'ai une position là-dessus, mais ce n'est pas pertinent (et pas parce que je n'ai pas d'article à mon nom sur WP, mais parce que personne ne s'y est intéressé). Si tu as des sources à proposer ?--SammyDay (d) 3 janvier 2012 à 23:46 (CET)
Je plussoie, des sources ? Celette (d) 4 janvier 2012 à 00:07 (CET)


Numerus clausus[modifier]

Les tontons flingueurs de la censure sont passés par là je vois. Je mets que Simone Veil est l'initiatrice du numerus clausus dans les facs de médecine en 1971. On peut vérifier cette information sur internet en tapant les mots-clés : Veil et numerus clausus, il y a plein de sites qui relaient cette information, alors pourquoi la censurer ? Elle vous fait à ce point honte qu'il vous faut l'éliminer ? On va installer une sorte de numerus clausus de l'information si cette information n'entre pas dans le cadre de la valorisation de la personne décrite ? C'est trop facile; quand on est homme ou femme politique, il faut assumer ses décisions. C'est vraiment trop facile cette pratique oligarchique de créer des lois et après de se laver les mains des répercussions injustes de cette loi. Il est clair que le numerus clausus a été instauré afin de protéger les médecins en place et notamment ceux des grandes villes d'une concurrence sans cesses accrue de nouveaux médecins. C'est une barrière purement mercantile, destinée à protéger le marché de la médecine et à assurer les gros sous des médecins bourgeois bien installés. Mais, ce faisant, ces médecins dit libéraux n'ont pas pensé qu'ils créaient un interdit digne d'un Etat soviétique, car depuis quand un Etat dit libéral se permet-il de fixer à l'avance le nombre de gens qui auront le droit d'exercer une profession libérale ? Y a-t-il un numerus clausus pour les plombiers, les libraires, les menuisiers ? Ce sont des professions libérales, et leur nombre est seulement régi par la loi du marché. Un gros marché, leur nombre augmente, le marché se restreint, leur nombre diminue, l'Etat n'a rien à voir là-dedans, ce serait une atteinte à la liberté du travail. Donc il ne faut pas chercher à dissimuler la vérité, tout doit être dit et analysé.

Effectivement, mais par vous ça ressemble à un pamphlet contre Veil. Vous n'êtes pas habilité à dire ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Donc la prochaine fois, évitez de prendre parti dans un article, et apportez vous-même des sources. Cela ne sert à rien de dire qu'elles existent, les correcteurs ne sont pas à votre service et ne vont pas chercher des bonnes sources à votre place.
Et à propos de censure, Numerus clausus dans l'admission aux études médicales françaises dit bien que c'est Veil qui l'a mis en place. Phrase simple, pas de prise de parti... Bref tout le contraire de votre intervention.--SammyDay (d) 16 juillet 2012 à 10:09 (CEST)
Je rajoute ces quelques mots après une simple recherche sur le net : Simone Veil n'a jamais mis en place le numerus clausus en 1971, pour la bonne raison qu'elle n'était pas ministre à l'époque. Par contre, elle a mis en place une loi qui a instauré un concours d'entrée pour la deuxième année de médecine (en 74 ou 76). Aussi simple que ça : la loi a donc permis au numerus clausus de s'appliquer de façon plus ferme. Et ça n'a aucun rapport avec l'instauration du numerus clausus en 1971.--SammyDay (d) 16 juillet 2012 à 10:17 (CEST)
Grosso modo, on me reproche de ne pas avoir signalé mon information par une référence en bonne et due forme. Or, dans l'article sur Simone Veil, les informations dénuées de toute référence abondent et ne sont pas censurées pour autant. Par exemple, je copie-colle ceci : " Elle passe avec succès en 1956 le concours de la magistrature et occupe dès lors un poste de haut fonctionnaire dans l'administration pénitentiaire au ministère de la justice où elle s'occupe des affaires judiciaires qu'elle délaisse en 1964 pour les affaires civiles. En 1970, elle devient secrétaire générale du conseil supérieur de la magistrature." Or, il n'y a pas la moindre référence confirmant ce passage, et c'est justement dans ce passage que j'avais mis mon information sur le numerus clausus. Donc, je ne vois pas pourquoi vous censurez mon information parce qu'elle n'est pas référenciée, et que vous laissez le reste de l'information qui n'est pas davantage référenciée. C'est totalement injuste et discriminatoire, et je ne peux que m'élever contre un tel traitement.
ce n'est pas parce que des infos non sourcées existent que cela doit vous encourager à faire de même (voir : WP:PIKACHU) ; vous pouvez, comme tout un chacun, demander des références en plaçant les bandeaux {{référence nécessaire}} ou {{référence souhaitée}} ; JLM (d) 16 juillet 2012 à 14:16 (CEST)
je suis censuré, moi, monsieur, et pas les autres, et mes informations valent bien les leurs, à coup sûr, donc où on censure tout le monde, où on ne censure personne, c'est logique, non ?
Pleure ; JLM (d) 16 juillet 2012 à 14:25 (CEST)
Vous êtes censuré parce que vos informations sont fausses. Vous devriez me relire : Simone Veil n'a pas mis en place le numerus clausus en 71. Tous les sites qui reprennent cette information (heureusement ils sont peu nombreux) font un amalgame entre l'introduction du numerus clausus de 71 et la loi (74 ou 76) Veil qui instaure un concours en entrée de deuxième année.--SammyDay (d) 16 juillet 2012 à 15:40 (CEST)
Peu nombreux les sites qui reprennent cette information ? Il y en a des pages et des pages, dont letudiant.fr, devismutuelle.com, et l'anemf.org (site officielle des étudiants en médecine). D'autre part, Simone Veil s'est toujours montrée une ardente défenseur de la baisse du numerus clausus, allant jusqu'à s'opposer à Fillon qui voulait le relever à 3850 quand il était à 3500 environ (on est aujourd'hui dans les 7500). C'est sûr que je n'ai pas le texte officiel de la proclamation du numerus clausus, ou la restriction qui s'y apparente, sous les yeux, mais je ne pense pas que ces sites sérieux aient spécialement inventé cette information dans le seul but de nuire à Mme Veil, qui par ailleurs témoigne de son engagement radical en faveur de ce numerus clausus qui semble très important à ses yeux, et qu'elle ne renie pas du tout. Donc il n'y a aucune raison d'inventer une fausse information, l'intéressée revendique sans aucune gène son adhésion à l'esprit du numerus clausus, il n'y a guère que vous qui trouviez dommageable de rappeler l'attachement de Mme Veil au numerus clausus quand celle-ci le défend mordicus. Voyez-vous, les temps changent, et la perception de la honte également...
A priori je considère que vous savez lire, donc j'arrête là cette discussion. Mme Veil ne faisait pas partie du gouvernement en 71, n'était pas non plus députée, donc je ne vois pas ce qui permet d'affirmer que c'est sa loi (à part une volonté de nier les faits). Sortez-moi la proclamation de la loi de 71, avec marqué le nom de Veil et on en reparle. Qu'elle l'approuve n'implique en aucun cas que c'est elle qui a fait la loi. On pourrait dans ce cas l'attribuer à n'importe qui qui l'approuve...--SammyDay (d) 16 juillet 2012 à 16:36 (CEST)
Après moultes recherches, voici ce que j'ai trouvé : "Il y a 30 ans, alors que Simone Veil était ministre de la santé sous Valéry Giscard d’Estaing, était promulguée une loi instaurant officiellement un concours d’entrée en deuxième année de médecine, avec un numerus clausus déjà en application depuis 1971." Donc elle a transformé officiellement un arrêté de 1971 (j'ai vérifié le mot "arrêté") en loi, ce qui amoindri sa responsabilité directe mais renforce sa responsabilité indirecte. (car celui qui crée une loi n'est-il pas plus responsable que celui qui crée un arrêté ?) Elle a ainsi donné à l'arrêté de 1971 force de loi, ce qui est une responsabilité tout aussi grande, voire plus importante. Voilà donc un point éclairci. Cela ne change pas grand chose au fond de l'affaire sinon ajouter une petite modification temporelle.
Si les faits relatifs à l'arrêté de 1971 transformé ultérieurement en loi sont vérifiés, la loi est d'abord le fait de celui qui la promulgue, en l'occurrence le président de la République de l'époque, VGE, avec le contreseing de son Premier ministre et du ou des ministres concernés. Or personne ne songe à aller mettre l'accent, dans l'article consacré à Giscard, sur cette affaire du numerus clausus, où sa responsabilité est aussi grande que celle de sa ministre. Certes, dans le langage courant, on parle par ailleurs de la « loi Veil » pour évoquer la loi dépénalisant l'IVG, pour une raison simple, qui tient à la vivacité des débats législatifs qui se tinrent au Parlement, et à la ténacité de celle qui était en charge du dossier. Mais peut-on en dire autant dans l'affaire du numerus clausus, qui n'a pas particulièrement surgi dans la mémoire collective française depuis 1974 ? Hégésippe | ±Θ± 16 juillet 2012 à 19:53 (CEST)
Qui plus est, dire qu'elle est responsable indirectement, c'est encore une interprétation que vous ne pouvez ajouter dans l'article sans sources. Tout ce qu'on peut mettre actuellement, c'est "Simone Veil a instauré en 197X le concours d'entrée en deuxième année de médecine". C'est vrai, vérifiable, et factuel.--SammyDay (d) 16 juillet 2012 à 21:09 (CEST)


vous ne citez pas plus vos sources que moi, sammyday, donc balayez devant votre porte avant de faire de l'obstruction systématique à tout ce qui est dit ici. La seule source utilisable ici serait les textes législatifs publiés par le journal officiel, qui sont assez difficiles à trouver du fait de l'éloignement de l'époque ciblée. Ensuite, tout ministre a forcément une responsabilité, ne serait-ce que morale, sur les lois créées par son ministère, ce serait vraiment trop facile cette volonté d’irresponsabilité ministérielle : "je prends les honneurs, et le reste peu m'importe..." Enfin, les ministres apposent souvent leur nom à la loi qu'ils ont créée, par exemple "loi Gayssot", "loi Pasqua" etc...
Effectivement, je n'ai pas parlé de sources. Mais je n'ai pas tenté non plus d'introduire n'importe quoi dans des articles.
Pour la loi sur le numerus clausus, allez voir la loi n°71-557 du 13 juillet 1971, notamment son article 15 (et c'est bien une loi, et non un arrêté). Les signataires sont Pompidou (président), Chaban-Delmas (premier ministre), Guichard (éducation nationale) et Boulin (santé publique). Pas de trace de Veil.
Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous renvoie à cette thèse[PDF] de doctorat en médecine qui a pour sujet le numerus clausus. Ais-je besoin de dire que le nom de Simone Veil n'y apparait pas ? Par contre l'article dont je parlais précédemment est parfaitement cité.
Je ne vois donc toujours aucune raison de coller à Veil cette étiquette.--SammyDay (d) 17 juillet 2012 à 09:51 (CEST)
vous disiez un peu plus haut : "Par contre, elle a mis en place une loi qui a instauré un concours d'entrée pour la deuxième année de médecine (en 74 ou 76). Aussi simple que ça : la loi a donc permis au numerus clausus de s'appliquer de façon plus ferme" Ainsi, 1 - vous ne mentionnez pas la référence qui cite la loi qui met en place le concours d'entrée en médecine 2 - vous dites que la loi sur le numerus clausus n'existait pas avant la loi de 1974 ou 1976, et donc vous disiez n'importe quoi, pour suivre votre discours, puisque vous avez réussi a trouvé dans le journal officiel une loi permettant les arrêtés de 1971... vous n'êtes donc pas exempt des reproches que vous adressez aux autres.
Ce que j'ai surtout dit, c'est qu'il n'y avait pas de rapport entre veil et la loi de 71 sur le numerus clausus. Mais bon, maintenant les sources sont là, donc si vous voulez passer outre et quand même lier Veil et le numerus clausus, ce ne sera plus un problème pour moi.--SammyDay (d) 17 juillet 2012 à 11:21 (CEST)
je ne remettrai pas en cause les sources, mais je peux remarquer que vous avez rectifié une information erronée par une autre information erronée, car il n'y a pas de sources prouvant une loi Veil instaurant un concours d'entrée en 2ème année en 1974 ou 1976. Je noterai quand même que Simone Veil était en faveur d'une non-remise en question du numerus clausus quand celui-ci était à son plus bas historique dans les années 93-95, quand elle était ministre de la santé et de la ville. [1]
Amusant. Dans quel article est-il actuellement écrit que Veil a instauré le concours d'entrée ? Moi, quand je n'ai pas de sources, j'évite d'écrire des bêtises dans les articles.--SammyDay (d) 17 juillet 2012 à 21:07 (CEST)
C'est vous-même qui l'avez écrit plus haut, je copie-colle :"Par contre, elle a mis en place une loi qui a instauré un concours d'entrée pour la deuxième année de médecine (en 74 ou 76)."
Comme quoi, quand on est de mauvaise foi, il vaut mieux savoir lire. Cette page de discussion n'est pas un article.--SammyDay (d) 18 juillet 2012 à 11:20 (CEST)
Et alors ? Le fait que cette page soit une page de discussion n'empêche pas de référencier ses informations, bien au contraire, puisque cette page a comme fonction d'éclaircir tel ou tel point litigieux, c'est donc le lieu privilégié pour avancer et confronter les références.
De plus en plus amusant : après vous être plaint qu'on vous demande des références pour sourcer vos affirmations, et que vous ayez refusé sous prétexte que l'article n'est pas intégralement sourcé, vous vous présentez en chantre de la référence.--SammyDay (d) 18 juillet 2012 à 13:52 (CEST)
n'essayez pas d'embrouiller le sujet : je n'ai pas refusé les références, puisque j'ai cité les sites internet qui relayaient l'information. Donc à qui faire confiance ? Et vous m'avez répondu de manière encore moins référenciée, puisque vous n'avez pas cité le site internet d'où vous teniez votre info censée contredire la mienne (à savoir que la loi Veil sur le numerus clausus serait en fait une loi sur le concours d'entrée de 74 ou 76, ce qui revient au même en définitive). Vous avez seulement opposé l'idée qu'elle ne pouvait être l'auteur de la loi sur le numerus clausus en 1971 puisqu'elle n'était ni ministre ni député à cette époque, ce qui m'avait semblé bizarre aussi, mais enfin, puisque cette information était relayée par les sites de journaux comme le midi libre, pourquoi la remettre en question ? Donc vous avez commis la même erreur que moi, en déplaçant la date de 1971 à celle de 1974 ou 1976, puisque l'attachement de Simone Veil au numerus Clausus pouvait très bien en faire l'auteur de cette loi regrettable. La vérité référenciée oblige à constater qu'elle n'a pas plus plus fait voter cette loi en 1971 qu'en 1974 ou 1976, mais qu'elle l'a toujours soutenue.
  • Elle l'a soutenue, elle y est attachée. Pas de source (et non pertinent : elle ne doit pas être la seule, vu que la loi est passée en 71, et qu'elle est toujours d'actualité).
  • Elle a fait une loi sur le numerus clausus en 71. Pas de source (même pas le Midi Libre).
  • Elle a fait une loi sur le concours d'entrée en deuxième année de médecine. Source : [2] Gilbert Béréziat.
CQFD.--SammyDay (d) 18 juillet 2012 à 16:07 (CEST)
  • Elle y est attachée, voilà la source : [3]
  • ensuite vous citez le blog de Béréziat, moi aussi j'ai pris cette information là, mais je me suis aperçu que cette information était dénuée de fondement. Votre source ne tient pas, je veux du journal officiel, pas autre chose. On ne peut pas citer qui on veut en guise de source.
  • enfin, voilà un site dit sérieux qui reproduit l'info sur le numerus de 71 et la responsabilité de Mme Veil : [4]
Livre intéressant, qui reprend donc le fait que le numerus clausus ait été introduit en 71 par Guichard et pas par Veil. D'ailleurs Veil elle-même accepte de remonter (légèrement) le numerus clausus en 93... alors que les syndicalistes souhaitaient le baisser. Comme quoi elle n'a pas toujours été pour un resserrement.
Sinon une association étudiante est plus sérieuse (sans donner aucune source) que le président d'une université et le JORF réunis... je comprends mieux.--SammyDay (d) 18 juillet 2012 à 17:22 (CEST)
les 2 ont faux, comme ça pas de jaloux. On peut noter ici le soutien de Simone Veil à la loi d'Alice Saunier Seité sur le numerus clausus : [5]. Cette loi est passée le 6 juillet 1979, soit 2 jours après le départ de Mme Veil de son ministère. Voici cette loi, signée par M. Barrot qui a pris la succession de mme Veil : [6] puis (pour la date et les signatures :"[7]

Précision sur le lieu de départ des convois[modifier]

Bonjour, il s'agit juste d'une simple précision mais les convois de déportation de Simone Veil et de sa famille ne partent pas de Drancy (qui est le camps d'internement) mais de la Gare de Bobigny (le trajet Drancy-Gare de Bobigny se faisait en bus). Ce n'est bien sur qu'un détail mais il est important de le rappeler car on a souvent tendance à penser que les trains partaient de Drancy. Bien cordialement, Missiongare (d) 2 août 2012 à 13:11 (CEST)

C'est effectivement un raccourci dans la tête des lecteurs, mais on parle de convois et non de trains. Il faudrait mettre qqchose dans ce style : "le convoi de déporté est amené en bus du camp de Drancy à la gare de Bobigny -gare ne prend pas de majuscule-, et de là part en train pour le camp d'Auschwitz". Bien long pour une aussi faible précision.--SammyDay (d) 2 août 2012 à 13:58 (CEST)

Manif[modifier]

Bon, suite à deux petites modifs (l'une apportant des sources que l'on pourrait considérées comme partisanes, et l'autre consistant à effacer ces sources), je propose de discuter de la pertinence de la mention "participation à la manifestation contre le mariage homosexuel".

J’ai surtout effacé cet amalgame merdique : « (...) organisée par Alliance Vita, association militant contre l'avortement, et en même temps que des groupes antisémites et négationnistes » Dont acte !--Claude Truong-Ngoc (d) 14 janvier 2013 à 20:51 (CET)

D'une part, c'est une mention qui n'a pas grande valeur. Ok, elle a participé, mais elle n'était pas la seule, et cela ne sert à rien de le mentionner, vu qu'elle n'a pas non plus communiqué sur le sujet (contrairement aux autres personnalités politiques qui y sont allées). D'autre part, elle est membre de l'UDI, et la manifestation a vu d'autres membres de l'UDI défiler.

Enfin, on a aucun retour réel sur l'influence de cette action sur le reste de sa carrière/vie. On pourrait noter dans l'article sur la manif que Veil a participé, mais le noter dans l'article sur Veil confère à cet acte (ce n'est pas la première fois qu'elle participe à une manif, que je sache) une aura bien supérieure à ce que cela implique.--SammyDay (d) 14 janvier 2013 à 20:39 (CET)

Sources "partisanes", BFMTV, Le + du Nouvel Obs ? J'ai remplacé par des sources de presse le lien vers le site de la "manif pour tous" (pas partisan du tout, celui-là).
"Amalgame merdique" : il n'y a que la vérité qui blesse. Mâle Perçu (d) 15 janvier 2013 à 02:03 (CET)
Le parcours des deux associations (Barjot et Civitas) était totalement différent, il est impossible que Mme Veil ait croisé le défilé de Civitas. De plus elle ne tiens pas à la main un drapeau noir à croix celtique, mais un drapeau blanc de la Manif pour tous. Donc quand vous laissez entendre que la manifestation qu’elle salue est « (...) organisée par Alliance Vita, association militant contre l'avortement, et en même temps que des groupes antisémites et négationnistes » oui, je le dis, vous faites un amalgame qui pue ! --Claude Truong-Ngoc (d) 15 janvier 2013 à 02:35 (CET)
Pour information : Wikipédia:Requête aux administrateurs#Demande de blocage de Mâle Perçu . Il y a des limites, et il me semble de Mâle Perçu (d · c · b) les a allègrement franchies. Hégésippe | ±Θ± 15 janvier 2013 à 02:59 (CET)
Une demande de blocage indéfini uniquement pour ça... Oh ! Je veux bien reconnaître une erreur de jugement de ma part, mais vous êtes sûr de ne pas franchir des limites non plus ? Mâle Perçu (d) 15 janvier 2013 à 09:39 (CET)
La source apportée à l'appui du contenu litigieux ne contenait nullement les mots « groupes antisémites et négationnistes », ce qui s'apparente en plus à une falsification de source. Hégésippe | ±Θ± 15 janvier 2013 à 12:57 (CET)
Opposé à la mention, car c'est a priori peu essentiel dans les prises de positions de Veil. Sauf à trouver une source centrée sur sa personne. HaguardDuNord (d) 15 janvier 2013 à 09:25 (CET)
Merci pour ta réponse à ma question. A priori personne pour défendre un autre point de vue ?--SammyDay (d) 15 janvier 2013 à 21:16 (CET)
Très bien : au vu du consensus ici, et des sources qui relativisent en disant que « ça ne vaut pas adhésion », j'accepte volontiers de ne pas insister pour la catégorisation dans « Opposition au mariage homosexuel en France », car il se trouve que je suis du genre à respecter les consensus. Comme quoi il suffisait de mettre « voir consensus établi en pdd », ou quelque chose comme ça, au lieu de traiter les gens de vandale, ce qui est probablement la pire insulte qu'on puisse trouver sur WP, et une des pires en général. Cordialement, XoLm56 (discuter) 24 décembre 2013 à 21:51 (CET).
Je précise, puisque les évènements ont été mis en perspective ailleurs d'une manière qui peut prêter à confusion, que le « Cordialement » ci-dessus ne s'adressait nullement à la personne qui m'a insulté, mais uniquement aux autres personnes ayant établi ce consensus ou ayant suivi ces évènements lorsqu'ils se sont déroulés. -- XoLm56 (discuter) 24 décembre 2013 à 22:20 (CET).
Bonjour XoLm56. Merci à toi d'avoir pris le temps de lire la discussion qui a effectivement établi un consensus (temporaire toutefois, il peut être remis en cause, mais pour l'instant je pense qu'il tient toujours). Désolé que ton intervention ait été mal prise par un autre contributeur, mais nous sommes tous humains et capables de faire des erreurs, je souhaite donc que tu lui pardonnes ce mouvement. Bonne continuation en tout cas.--SammyDay (discuter) 25 décembre 2013 à 02:40 (CET)
Oh oui Sammyday, nous sommes humains et capables de faire des erreurs. Moi-même j'en ai fait une récemment, voyez la suite que j'ai donnée à cette erreur. Comme vous pouvez le constater, la personne concernée, malgré mes excuses, a refusé de me répondre. Eh bien je considère que c'est son droit le plus strict, et croyez bien que je ne regrette en rien mes excuses. Dernièrement aussi, une erreur due à mon manque d'expérience sur WP : mes excuses ont immédiatement suivi la prise de conscience de mon erreur.
Donc voyez-vous, pour moi, quand on offense quelqu'un, et la première situation que je vous ai donnée en exemple n'est rien comparée à la présente situation, on s'excuse, et sans exiger, est-il besoin de le préciser, que l'offensé accepte ces excuses. Voilà ce qui, pour moi, est digne du trop fameux et trop réchauffé WP:FOI, que j'aurais pourtant pu ressortir ici à bon escient. Une attitude bien différente en effet de l'exposition plus ou moins partiale (par nature) des faits que l'on trouve ici.
Donc concernant le souhait que vous exprimez dans votre intervention, je suis désolé, mais j'estime que les conditions ne sont pas réunies, et si elles pouvaient encore l'être hier avec des excuses sincères et pas trop tardives, je doute qu'elles puissent l'être désormais. Cordialement, XoLm56 (discuter) 25 décembre 2013 à 10:14 (CET).

Baccalauréat de Simone Veil[modifier]

Mme Veil a passé son baccalauréat trois mois en avance car ce baccalauréat avait été avancé par crainte d'un débarquement allié dans le sud de la France.

Oui, c'est ce qui est marqué dans la note.--SammyDay (d) 12 avril 2013 à 13:18 (CEST)

Le Chagrin et la Pitié[modifier]

Dans son livre Une vie, Stock 2007, Simone Veil (page 236) présente l'évolution de la doxa d'une France résistante et héroïque à la doxa d'une France de « tous collabos » qui dénonçaient les juifs. Elle poursuit :

«Le Chagrin et la Pitié tombait à pic dans ce concert d'autoflagellation, et c'est à ce titre que je trouvais ce film injuste et partisan. En outre, il ne nous épargnait aucun raccourci mensonger. Ainsi la ville de Clermont-Ferrand, où un grand nombre d'étudiants avaient rejoint la Résistance, où nombre d'entre eux furent arrêtés, fusillés ou déportés, était présentée en exemple de la collaboration universelle. Un tel choix témoignait des manœuvres grossières du film. Germaine Tillion, qui avait elle aussi assisté à la projection, partageait largement mon point de vue.»

Notons que Claude Lanzmann partageait cet opinion. Il est possible qu'ensuite, sous la pression d'amis, elle accepta d'édulcorer son jugement. --Jvelo (discuter) 7 novembre 2014 à 11:23 (CET)

Proposition d'ajouts dans la section « Hommages »[modifier]

Bonjour,

Je signale une demande d'intervention sur une page protégée concernant cet article, pour ajouter deux éléments dans la section « Hommages » (il n'y a pas eu de réponse après une semaine).

Orlodrim (discuter) 23 janvier 2015 à 23:11 (CET)