Discussion:Sadomasochisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Bondage ≠ SM[modifier | modifier le code]

Juste une réflexion : le bondage peut se pratiquer en dehors d'une relation SM, l'illustration donc n'est pas totalement pertinente. Un fouet serait sans équivoque…

Réponse

Je reviens très vite sur le mot sadomasochisme qui devrait être rayé de notre vocabulaire, cela fera partie d'une deuxième note.(avec références philosophiques)
Les pulsions que vous nommez sadomasochistes sont déclenchées dans nos cervelles par des images : (film, images cruelles de nos sociétés pratiquant les châtiments de toutes sortes, tortures de pirates, femmes fouettées, images de l'inquisition, interrogatoires musclés, martyres religieux, lectures etc). C'est ce que l'on nomme la scène originelle L'Homme peut pervertir les images sociales et cruelles, insultes humiliations en un jeu érotique qui peut aller vers le sadisme Maître victime (relation non consentie) ou vers le masochisme dominant dominée (relation faisant l’objet d’un pacte. Et donc consentie). Lorsque le masochiste festif a goûté à cet état d'extase, il sera toujours en quête et affamé de plaisir...

Selon Deleuze Masoch était touché par les images religieuses des saints martyres outre la scéne vécue dans son enfance ici : [[1]]

Concernant le bondage aucune équivoque, ce sont bien les images érotiques ou sociales qui déclenchent cette envie de bonder un sujet ou de se faire bonder, sauf que le bondé n'est pas forcément masochiste alors que le « bondeur » l'est du côté dominant de l'entité masochiste, Et peut l’être aussi de l’entité sadique.

Pour le reste voir ce que j’ai dis sur discuter :bondage. Bien à vous.--Françoise Maîtresse (d) 9 juin 2008 à 10:29 (CEST)

Du mot sadomasochisme :[modifier | modifier le code]

Gilles Deleuze dans sa présentation de Sacher Masoch nous dis : « Sado-masochisme est un de ces noms mal fabriqués, monstre sémiologique. »

Il nous explique qu’à la lecture de Sade et de Masoch le sadisme et le masochisme ne peuvent absolument pas être considérés comme de parfaits contraires, ni comme une complémentarité.

Parce que dans le sadisme il n’y a pas de consentement de la victime. Et que le sadique jouit d’une vraie douleur morale de sa victime. Il est le vrai maître de la relation. Quant au masochisme, le maître, la maîtresse ne le sont qu’en apparence. C’est la victime qui enseigne son bourreau.déjà dit ici

C'est quoi un masochiste ? "C'est un maître blasé", répond René Girard dans Mensonge romantique et vérité romanesque.
Pour terminer quelques pensées intéressantes :
« Il y a des plaisirs dans la vie psychique, comme il y a des douleurs; mais on aura beau retourner sous toutes leurs faces les idées de plaisir et de douleur, jamais on en tirera la forme d’un principe d’après lequel nous cherchons le plaisir et fuyons la douleur. » Hume
« Si la souffrance, si même la douleur a un sens, il faut bien qu’elle fasse plaisir à quelqu’un Dans cette voie, il n’y a que trois hypothèses possibles. L’hypothèse normale, morale ou sublime ; nos douleurs font plaisir au dieux qui nous contemplent et nous surveillent. Et deux hypothèses perverses : la douleur fait plaisir à celui qui l’inflige, ou à celui qui la subit. Il est évident que la réponse normale est la plus fantastique et la plus psychotique des trois. » Nietzsche


  • Gilles Deleuze : Présentation de Sacher Masoch avec le texte intégral de la Vénus à la fourrure collections arguments : Les éditions de minuit.--Françoise Maîtresse (d) 9 juin 2008 à 11:29 (CEST)

Fusion abandonnée entre Sadomasochisme et Sado-masochisme selon Sacher Masoch[modifier | modifier le code]

La seconde entrée est non-sourcée. Un tel titre est à l'évidence à intégrer à l'article principal. Chris93 (d) 26 juillet 2008 à 13:17 (CEST)

Il me semble en effet. Flot2 (d) 9 août 2008 à 20:20 (CEST)
! Attendre voir Discussion_Utilisateur:Françoise_Maîtresse -- Xfigpower (pssst) 27 août 2008 à 16:32 (CEST)
Je lui avait posé la question à cause de sa remarque concernant la possible suppression de son article. Elle dit qu'elle va bientôt intégrer une grande quantité d'informations dans plusieurs articles, mais que l'on peut supprimer son ébauche. Je pense donc que l'on peut passer Sado-masochisme selon Sacher Masoch en SI. Jerome66|me parler 28 août 2008 à 13:02 (CEST)
Sado-masochisme selon Sacher Masoch supprimé à la demande de son auteur. Jerome66|me parler 29 août 2008 à 09:04 (CEST)
Copie de la discussion :
Bonjour,
Une fusion a été demandée entre les deux articles cités en titre. J'ai lu votre remarque concernant la durée de vie de votre article (Sado-masochisme selon Sacher Masoch). Pour satisfaire tout le monde, pensez-vous qu'il serait possible d'insérer votre article en tant que paragraphe de Sadomasochisme plutôt que de lui dédier un article à part? Merci pour votre réponse. Cordialement. Jerome66|me parler 27 août 2008 à 10:45 (CEST)
Cher Jerome, je suis au canada, j'ai pris un abonnement sur un service qui rame comme une tortue, donc pas facile, j'ai ecris la dominatrice, je suis entrain d'ecrire un article avancé a 70% sur sacher masoch et sa sexualité a travers sa vie et ses romans, de ce fait il ne peut pas etre fusionné avec le sadomasochisme, quant a l'article a peine ebauché mieux vaut le supprimer. Apres l'article sur sacher masoch et sa sexualite, different de l'article historique de son oeuvre et a ne surtout pas fusionner avec l'article de son oeuvre, j'ai proposé a alchemina de faire un troisieme article qui fusionne bdsm et sadomasochiste, et ce quand j'aurais fini ce qui est dans mon bac a sable. Je rentre mardi prochain et je me remets à ecrire. cordialement--Françoise Maîtresse (d) 27 août 2008 à 13:35 (CEST)

Merci pour vos interventions, je rentre aujourd'hui et je serai a Paris demain matin, je viens de m'apercevoir que vous aviez mis dans la bibliographie le livre d'Eric Brunet, je n'ai pas lu tous les livres cités, mais j'ai lu celui là. Je ne comprends pas pourquoi ce livre est cité, l'écriture d'eric brunet n'est pas neutre on a l'impression qu'il est commandité par un puritanisme délirant, il n'apporte rien à la compréhension de cette sexualité si ce n'est a prendre les pratiquants pour des monstres à culpabiliser ceux qui sont mal dans leur peau. Et de plus ses allégations sont d'un ridicule inouï. Cordialement--Françoise Maîtresse (d) 1 septembre 2008 à 15:55 (CEST)

A Jerome66 : J'ai finallement écrit le masochisme de masochisme de Masoch et publié depuis plusieurs mois.[[2]]


Références demandées[modifier | modifier le code]

Je suis repassée ici et j'ai demandé quelques références. Car on ne peut être d'accord avec ce texte :

"Il faut cependant nuancer ces étymologies : dans La Vénus à la fourrure, le plaisir que prend le narrateur à devenir l'esclave d'une femme et de l'amant de celle-ci est tout relatif. Il faut donc être prudent avec l'analogie entre l'histoire romanesque et la pensée moderne du sadomasochisme. De même, le « sadisme » décrit dans les œuvres de Sade ne saurait être réduit à une seule pratique sexuelle et n'a que peu à voir avec la représentation moderne que l'on s'en fait. Il représente, de manière plus générale, une confrontation philosophique entre la pensée de l'homme bon par nature et l'homme mauvais qui doit brider ses passions. Le sadomasochisme de Sade formule une vision du monde par l'image sexuelle qui est en réalité une confrontation morale de valeurs et de systèmes.
L'utilisation du terme sadique dans le cadre du sadomasochisme implique une relation de domination codifiée.[réf. nécessaire] Elle implique un jeu de règles établies entre les partenaires, qui fixe des limites dans les actes posés[réf. nécessaire][3] Chapshard (fr), « Charte en 9 points d'un S.M. propre et consensuel ». Le terme sadique représente ainsi plus une personne dominante que réellement sadique[réf. nécessaire]. Une relation entre un sadique véritable et un masochiste est très rare dans le cadre d'un consentement libre et éclairé. Une telle relation n'a normalement lieu que dans le contexte d'une relation de dépendance affective vécue par la personne soumise dans le cadre de problèmes psychologiques cliniques. Voir DSM-IV"

Et avant de transformer ce passage je voudrais en discuter.En outre le renvoi en référence 4 [4] cité en référence n'est autre qu'un site hard publicitaire qui ne peut servir de référence cordialement--Françoise Maîtresse (d) 10 octobre 2009 à 19:15 (CEST)


Pourquoi ce passage ne peut être accepté :

"L'utilisation du terme sadique dans le cadre du sadomasochisme implique une relation de domination codifiée. Elle implique un jeu de règles établies entre les partenaires, qui fixe des limites dans les actes posés."

Parce que lorsqu'on parle de "relation codifié et de règles établies entre les partenaires", on est dans une relation contractuelle. Le sadisme n'a jamais été une relation contractuelle, et il n'existe pas de sadisme "moderne" qui serait codifié. Le sadisme est une relation forcée, hors consentement, c'est pour cela que Deleuze insiste sur "le monstre sémiologique" Et le renvoi sur un site ne peut en aucun cas servir de références seules comptent les références universitaires sérieuses, de même qu'il faut être prudent avec certains livres publiés par des pratiquants qui possèdent peut-être une certaines expérience charnelle, mais ont une sorte d'incompréhension de leurs agissements par manque de lectures. Ce qui les empeche de bien comprendre dans quel domaine ils se trouvent.

Deleuze fait partie de ces philosophes capables de plonger au coeur de l'être vivant. Il n'a jamais cessé d'être un philosophe nomade en quête de territoires hors normes. Ces lieux-là étaient les lieux de la pensée philosophique et de tous les univers : du monde du music-hall, avec Piaf et Claude François, au monde des sexualités les plus troubles. Pour affirmer, les "devenirs", le "corps sans organes" "les lignes de fuites".

D'où la qualité de wikipedia qui réclame des sources. Bon dimanche à tous--Françoise Maîtresse (d) 11 octobre 2009 à 09:56 (CEST)


Salò ou les 120 Journées de Sodome[modifier | modifier le code]

Ce film n'est pas une référence au sm. Il ne doit pas être placé dans le sadomasochisme. C'est un film qui traite du fascisme et du sadisme à l'état pur, une sorte de "Vichy italien" comme le dit wikipedia ici :Salò_ou_les_120_Journées_de_Sodome Rien de semblable aux relations entre adultes consentants


Le cinéma cité sur sadomasochisme wikipedia[modifier | modifier le code]

C'est en général grave car cela permet de tout confondre, la plupart des films sont de films violents rien à voir avec le sadomasochisme entre adultes consentants, même si certains de ces films mettent en scène un court passage que l'ont peut attribuer aux relations contractuelles du Sm. Il faut donc citer le film, situer le passage non violent et l'attribuer au SM en le différenciant des passage de violence non consentie. Sans cela on tombe dans l'amalgame qui fait que le grand public confondra criminalité et jeux entre adultes consentants. Exemple Kill Bill, Pulp fiction etc. . Alors qu'un film comme "Maîtresse" illustre le Sm. Je vais essayer de re visionner tous les films cités pour m'en expliquer, mais je dois trouver le temps. Toute aide serait bienvenue.--Françoise Maîtresse (d) 5 décembre 2009 à 11:43 (CET)

J'ai re visionné The Cell ce soir. Il s'agit d'une intrigue policière basée sur les agissements d'un serial killer schizophrène à la fois masochiste très hard et sadique criminel. Certes, il a un fétiche. Il transforme ses victimes en poupées. Il les lave, les purifie à l'eau de javel. Il collectionne les jouets les poupées et lorsque l'on voyage dans son imaginaire. Ce qui est le but du film. On découvre des scènes fétichistes d'une grande beauté. Néanmoins on est toujours dans le crime et non dans le sadomasochisme entre adultes consentants. Les poupées vues sous tous les angles sont très belles. Il y a même une poupée pony girl. On y retrouve des objets de supplice qui ont été copiés par les fabricants de matériel SM sur des anciens accessoire de tortures et de bondage, telle la splendide minerve de Jennifer Lopez. Qui est sûrement fabriquée par un designer autrichien. Magnifique scène de rédemption par la femme à la fin du film. Et la on pourrait parler de la rédemption par la femme Dominatrice. Mais il est impossible de citer ce film en vrac sans explication. Car on donnerait de fausse piste au lecteur. Donc ou on développe le film dans l'article ou on supprime the Cell. J'ai supprimé pour le moment--Françoise Maîtresse (d) 31 décembre 2009 à 00:58 (CET)
Re visionné *Pulp Fiction 1993, de Quentin Tarentino. Il s'agit encore d'une suite d'actes criminels. Si c'est la scene de viol dont il est question elle ne fait pas l'objet de consentement et se situe dans le sadisme criminel.--Françoise Maîtresse (d) 2 janvier 2010 à 09:10 (CET)