Discussion:Pronoms personnels japonais

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

anta あんた poli; kimi 君 familier; otaku お宅 vulgaire

Concernant les trois points ci-dessus, je ne peux m'empecher de constater qu'il s'agit d'erreur.

Anta, dans le Kansai est peut-etre couramment utilise, mais dans le Kantou, et dans le Hyoujungo (langue standarde), il est limite pejoratif.

Kimi n'est pas forcement familier. Un omawarisan, policier en patrouille, pourra interpeller de la voix quelqu'un (de plutôt jeune), en lui disant "kimi!". Il est couramment utilise pour parler a une personne plus jeune que soi, meme dans des meetings (entre personnes du "uchi"). Enfin, c'est par exellence le pronom personnel que les hommes etrangers utilisent pour parler aux filles (surtout a leur petite-amie). L'usage d'Omae etant quand meme a reserver aux japonais.

Quant a otaku, il est couramment utilise pour parle de la maison de quelqu'un et par extension de cette personne. Il n'est pas "vulgaire".

Personnellement je suis assez d'accord avec l'article en question, mais il manque de precision sur les termes. Ore n'est pas forcement vulgaire. Je crois qu'il ne faut pas placer la discussion sur la distinction "vulgaire", "familier", "formel" car les japonais ne voient pas les choses de cette facon. Il vaut mieux voir les choses comme "uchi" et "soto", ca simplifie grandement la vision des choses.

Sinon, quid de yo en pronom personnel ? et de chin ? Il y en a encore d'autres.