Discussion:Polyamour

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Traduction[modifier le code]

Je viens de traduire cette page directement du Wikipedia anglais. S'il y a lieu, vous pouvez me joindre sur ma page d'utilisateur User:Rama RamaR 21 fev 2005 à 14:08 (CET)

modifications ?[modifier le code]

Bonjour.

(Ma connaissance des wikis est purement théorique, excusez-moi d'avance si je fais une bêtise).

Est-il obligatoire de traduire l'article ou peut-on le modifier ? Autrement dit, sur un sujet donné, y'a-t-il un article de référence, dans une langue donnée ? Comme je pense que non, je suppose que l'on pourrait se passer de la partie sur les pratiques sexuelles (SM et bondage, dans le cas présent), qui ne me semble entretenir qu'un rapport assez éloigné avec le sujet (focalisé plus sur les sentiments que sur un type de pratique sexuelle en particulier, àmha).

Egalement, quelques liens sont morts.

-- Damien

Non non, les articles ont chacun leur vie propre. Tu peux éditer sans merci et sans s'il-vous-plaît également, du coup :) ).
Les liens mort (wiki), à la limite, on peut toujours les laisser, dans l'idée que ça incitera des gens à remplir les trous (par contre, les liens exterieurs morts, s'il y en a, on peut les enlever, ou mieux les remplacer). Cela dit, il y a un certain nombre de liens qui font référence à des journalistes américains obscurs (enfin obscur d'un point de vue francophone (c'est pour ça que les articles peuvent varier d'un wiki á l'autre, la perspective n'est pas forcément la même)), s'il paraissent trop suagrenus il ne faut pas hésiter à élaguer un peu (on pourra toujours les remettre quand le temps sera venu).
Bonne édition, et n'hésite pas à te créer un compte utilisateur, c'est indolore et plein d'avantages ! Bienvenue à bord ! RamaR 19 mai 2005 à 10:44 (CEST)

Étymologie[modifier le code]

Je ne veux pas jouer au chieur, mais le mot en lui même est très moche, comme « Thermocolorimètre ».

Ou bien on adopte une racine latine, et l'on parle de multiamour, ou quelque chose du genre, ou bien on prend une racine grecque, et l'on parle de polyérot… quelque chose. Après tout, on a bien « polyglotte » ou « multilingue » mais pas « polylingue » ou « multiglotte » ! :) Que dirait Platon dans son Banquet ?

²°¹°° 27 août 2005 à 20:15 (CEST)

Pas faux, mais le terme me semble massivement utilisé tel quel, et a, je suppose, été créé afin de ressembler au mieux à son parent anglais.

Peut-on arbitrairement le modifier au motif qu'il soit incorrect ? Je ne crois pas, mais je trouve que tu devrais ajouter cette précision dans la définition de la page principale, dans l'espoir de changer les usages de la majorité. --Damien 20 septembre 2005 à 23:31 (CEST)


Une difficulté de cette proposition de vocabulaire est que les mots grecs pour décrire l'amour n'ont pas la même polysémie qu'en latin. En effet, là où l'amour peut désigner une large gamme de sentiments, en grec il y a :

  • l'eros, amour charnel ;
  • la philia, amitié ;
  • l'agapè, amour du prochain ;

etc. Aucun ne retranscrit vraiment l'ensemble des sentiments mis en œuvre dans une relation amoureuse. Polyéros aurait une connotation sexuelle, polyphilie serait trop général (ou assimilé à une déviance, genre pédophilie, zoophilie, etc.), et polyagape serait un pléonasme inadapté.

De même, le préfixe latin multi exprime plutôt la notion de grand nombre que la notion de pluralité. Et puisqu'on est dans des appréciations esthétiques, "multiamour" c'est moche.

Alibaba 26 mai 2007 à 04:35 (CEST)

Le polyamour est une déviance par définition, puisqu’il sort de la norme. Diti le manchot 31 janvier 2010 à 13:25 (CET)

Françoise Simpère[modifier le code]

Bonjour !

(de même que l'utilisateur plus bas, désolée si je fais des gaffes, je débute sur wiki ! Notamment en ce qui concerne l'emplacement de ce commentaire, ça me semblait logique de que le plus récent soit en haut, mais est-ce l'usage ?)

Concernant l'article, on pourrait peut-être citer Françoise Simpère ? Si, d'après mes souvenirs, elle n'utilise pas le terme de "polyamour" (il faut dire qu'il est assez laid, comme dit plus bas), ni ne se réclame d'un quelconque "mouvement" de ce genre, ce dont elle parle s'en rapproche assez fort... Cf son livre Aimer plusieurs hommes... Ca ferait une référence francophone, en plus... Non ?

Tinnid 4 février 2007 à 07:21 (CET)

Bonjour, j'ai déplacé votre message puisque l'ordre chronologique est du haut vers le bas dans les pages de discussion, mais il ne faut pas considérer ça comme une gaffe, c'est tout à fait normal de faire ce genre d'erreur quand on n'a pas encore l'habitude ;-) Concernant votre question, je suis tout à fait incapable d'y répondre, désolé... PieRRoMaN 4 février 2007 à 11:17 (CET)
Je pense que Françoise Simpère est plutôt dans le libertinage, concept distinct du polyamour.SoCreate .

Pas d'accord avec la remarque précédente: "Aimer plusieurs hommes" est totalement dans le concept des amours plurielles, plus proche du polyamour (bien que je n'aime pas ce mot) que du libertinage. Françoise Simpère est mariée depuis plus de 30 ans, mère de famille, et entretient des relations amoureuses pas forcément sexuelles avec des hommes autres que son mari qui sont dans sa vie depuis 1,2,5, 15, 20 et même 30 ans. Cette pluralité est également vécue par son compagnon, et les deux conjoints le savent, en parlent, mais préservent la discrétion de leurs amours, ni cachées, ni exhibées. Plus que l'aspect sexuel des relations- caractéristique du libertinage- elle s'intéresse à l'aspect relationnel et surtout à la découverte de ce qu'elle appelle "la planète masculine". Par ailleurs, elle s'intéresse aux relations entre la vie amoureuse et la politique: pour elle, la monogamie exclusive est le reflet d'une société capitaliste fondée sur l'appropriation, tandis que les amours plurielles sont en cohésion avec un point de vue écologique et féministe. Elle va d'ailleurs publier début mai un livre sur ce sujet intitulé "Guide des amours plurielles pour une écologie amoureuse" aux éditions Pocket Elle en parle dans son blog http://fsimpere.over-blog.com ( source: Françoise Simpère elle-même)

Absence de source / référence[modifier le code]

"Les relations conventionnelles sont souvent décrites en termes de contrôle et d'appartenance : « tu m'appartiens ». Ceci implique que les gens ont le droit d'imposer des restrictions à la liberté de leur partenaire, et toute autre relation est une menace, puisqu'elle remet ce contrôle en question." Une petite référence pour justifier ce "fait" ?

tout l'article manque cruellement de sources et me semble orienté Rinaldum (d) 14 avril 2012 à 21:59 (CEST)


You can look for sources in the German article, it has lots of good sources cited.--84.135.52.56 (d) 16 septembre 2012 à 19:06 (CEST)

Liste de personnalités polyamoureuses[modifier le code]

Bonjour,

Outre le fait que cette liste semble être un travail inédit ne reposant sur aucune source, il me semble qu'une telle liste ne devrait inclure que des personnalités ayant publiquement revendiqué pratiquer le polyamour, ce qui n'est clairement pas le cas actuellement.

Au maximum, on peut rajouter celles dont les théoriciens et militants du polyamour se revendiquent, mais uniquement sources à l'appui.

El Comandante (discuter) 2 juin 2014 à 02:11 (CEST)

Le “polyamour” est déjà nommé en français : “polyphilie”.

    • L'infidélité du chevalier d'Éon ne lui avait point fait oublier la pauvre Nadège. Chacune de ces deux femmes, Nadège et Sophie-Charlotte, étaient tellement liées dans sa pensée, et unies dans son cœur, que la seconde ravivait, au lieu de l'effacer, le souvenir de la première. Il était comme un frère entre ses deux sœurs, et l'attachement éprouvé qu'il portait à celle-ci n'était affaibli en rien par la passion nouvelle dont il était épris pour celle-là. Un frère vous fait-il moins aimer un autre frère ? L'exemple de cette polyphilie, c'est-à-dire de deux passions vivant ainsi côte-à-côte, du même sang, de la même vie, sans que l'une soit fatale à l'autre, est plus commun qu'on ne pense, en amour. (Frédéric Gaillardet, Mémoires du chevalier d'Éon, tome premier, chapitre XII ; Éditions de Saint-Clair, Paris, 1967, page 190.)

Note : C'est la réédition d'un ouvrage publié en 1836.

L'échangisme n'est pas un "cas plus général"[modifier le code]

J'ai remplacé "le cas plus général de l'échangisme" par "l'échangisme". Ce quelques mots pouvaient laisser à penser que le mot "échangisme" recouvrent des réalités plus "générales" que le polyamour. Quelle que soit le sens du mot "général" ici, ce n'est pas le cas. --Viybel (discuter) 11 octobre 2015 à 17:22 (CEST) Lien vers la modification : [[1]]

manque de neutralité[modifier le code]

L'article a été écris par des polyamours ou du point de vue polyamour. Le maigre paragraphe "critique" devant logiquement exposer de manière neutre l'avis divergeant était directement réfuté avec un sophisme. Je me suis permis une correction sur ce point mais l'article entier souffre d'un défaut de neutralité et un bandeau devrait être apposé.--Mayishtar (discuter) 5 septembre 2019 à 14:21 (CEST)

En l'état ça ressemble juste à une discussion de comptoir ou tu n'as fait qu'apporter ton POV. J'ai reformulé mais ça reste toujours non sourcé, et c'est surtout ça le vrai problème. Totodu74 (devesar…) 5 septembre 2019 à 15:42 (CEST)



Autant virer la première pseudo critique (sur l’économie de famine) qui n'est pas plus sourcée. Dans ce paragraphe ont parle des critiques opposée au polyamour, et la parallèle avec l'ultra libéralisme se trouve en quelque clic sur google. L'avis critique des gens est précisément un avis et non un fait (saut si on parle de l’existence de ces critiques). --Mayishtar (discuter) 6 septembre 2019 à 17:23 (CEST)
« D'après The Ethical Slut » c'est bien une source. Je n'en vois pas pour le reste... Totodu74 (devesar…) 6 septembre 2019 à 17:47 (CEST)