Discussion:Neutralité du réseau

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Concepts à développer[modifier le code]

Il faudrait développé les deux concepts de neutralité des réseaux:

  1. Celui débattus au gouvernement aux États Unis concernant un transfert des pouvoirs de l'ICANN vers des compagnies comme AT&T Cisco et autres, dans quel cas il y pourrait y avoir prioritisation de transfert de donné pour les clients et utilisateurs payant pour un accés premium; tel que déjà définis dans l'article.
  2. Le démantèlement de l'ICANN ou du moins sa remise en question du a ses attachements gouvernementaux et commerciaux; c'est le sujet principal du débat de le neutralité des réseaux au niveau global(SMSI Geneve 2003 et Tunis 2005 et Forum sur la gouvernance de l’Internet Athenes octobre novembre 2006 et sujet de réelle réflection sur la Gouvernance de l'internet; alors que le premier cas prend place quasi exclusivement aux États Unis ( avec un potentiel de répercussion mondiale ).--Creationist Phil 19 août 2006 à 02:26 (CEST) Titre de section ajouté par Kikuyu3 Sous l'Arbre à palabres 17 octobre 2020 à 22:04 (CEST) pour faciliter la vie du lecteur.

Au niveau Français…[modifier le code]

Si j'ai bien compris, l'exemple le plus connu en France pour la non-neutralité de réseaux… ça serait les abonné-e-s à Free en non-dégroupé. Un bande passante trop petite (à cause de France Telecom…) et Free est obligé de donner des priorités à certains protocoles, ports… et forcemment le choix est subjectif, ou il y a des oublis, etc. Donc il suffit qu'il y ai quelqu'un qui étrangle le débit !

Oui enfin faut pas non plus trop voir Free comme une entreprise philantropique qui se bat seul contre l'ogre France Telecom. La mise en place du QoS par Free pour les abonnés non-dégroupés c'est aussi une tentative de forcer la main à ces abonnés pour les inciter à passer en dégroupage total là où Free fait beaucoup plus de marge. Dans le même genre, Free n'hésite pas à menacer à l'occasion les fournisseurs de contenus de taxer leurs flux quand ils provoquent trop de consommation pour Free (cf. mailing-list FRnOG). Ce sont deux exemples d'un ISP qui privilègerait un Internet à plusieurs niveaux (tiered Internet), ce qui est le sujet de la neutralité des réseaux. Cette neutralité étant une façon de faire baisser le coût de l'accès à l'abonné et donc favorise l'innovation. Le fait d'avoir des réseaux IP aveugles (neutre) au trafic qui circule dans les couches supérieures est une des raisons de l'essor d'Internet...eberkut 8 janvier 2007 à 16:53 (CET)

Comprendre de dont il s'agit techniquement et politiquement[modifier le code]

La neutralité des réseaux est un problème général de même accabit que l'Hadopi, la délégation de l'AFNIC, etc. Il y a un problème au confluent de la société, de l'économie, de la politique avec une force d'agitation importante des lobbies américains. Le problème est maintenant la survie des dominants de l'Internet face à une société de l'information voulue par le SMSI comme "people centered, à caractère humain, centrada en la persona". Les choses vont trop vite pour les gens dont l'investissement doit se rentabiliser à long terme et dont le coût diminue en raison de l'innovation. Dans le même temps de multiples erreurs se propagent (sont utilisée) quant à la nature, l'économie, la technologie, le futur de l'Internet. Erreurs dont on a parfois qu'une correction récente, ou que l'on a pas encore trouvée.

Le réseau a sa propre écologie, où les détails ne comptent guère devant la marée montante de la diversité de l'usage. Toutefois Google, Yahoo!, Microsoft, IBM, Oracle, etc. ne se considèrent pas comme des détails et tentent de faire barrage. Un document important à connaitre est la fin de la première partie de la RFC 3869. L'IAB y décrit comment l'internet va dans le mur, si les commanditaires commerciaux restent aux commandes de la recherche Internet. Ceci est à rapproche de la RFC 3935 qui définit la mission de l'IETF, et qui explique bien que cette mission est d'influencer ceux qui développent, utilisent et gèrent l'internet pour que le réseau marche mieux (pas plus) grâce, non pas à la technologie qui pourrait être imaginée, mais celle qui correspond aux "core values" de l'IETF. Une déclaration de l'IESG dit que les Droit de l'Homme ne concernent pas l'IETF, la RFC 3935 dit que la décentralisation du réseau est une valeur fondamentale (donc hiérarchique déléguée : exemple, l'AFNIC qui doit être acceptée par l'ICANN - alors que le monde est par essence hétérarchique : exemple, l'ICANN peut proposer ses services à l'AFNIC).

J'ai donc mis à jour la page pour refléter cette réalité dans le cadre du sujet, telle que france@large le perçoit, mais sans alterer le texte existant.

— Le message qui précède, non signé, a été déposé par 213.41.175.161 (discuter), le 24 février 2009 à 14:46

Qui est "je" (créez un compte pour signer vos interventions svp, au cas où cela demande discussion et suivi)? Ceci dit, dans la première phrase du second paragraphe, je ne comprends pas là où vous voulez en venir en ce qui concerne ce sujet : la réalité est que Google, Facebook, Amazon, etc., sont "pour" cette neutralité Internet, "contre" les FAI qui veulent jouer les mafieux avec le Web (la corruption afin d'avoir droit aux "belles" bandes passantes d'accès, pour tout site fournisseur d'information devant transiter par ces infrastructures). Car le problème est simple : c'est une question de pouvoir technologique qui monte à la tête des ISP possédant les infrastructures, c'est une question de leur psychologie qui se dérègle. Ils ont le pouvoir de tuer, de sélectionner, de privilégier, de manière totalement arbitraire (le fric de la corruption), et ça les rend ivres... --HawkFest (discuter) 23 février 2015 à 11:13 (CET)

DNS Menteurs[modifier le code]

Il est très important dans la présentation de cet article d'être pointilleux sur ce qui fait partie du débat sur la neutralité du réseau, et les autres pratiques qui, bien que douteuses, relèvent d'un autre débat. Typiquement les DNS menteurs font partie d'un autre débat (non respect du standard DNS, RFC 1034), mais le contenu étant invalide à la base il n'y a pas de problème au niveau de la neutralité du réseau. v_atekor (d) 31 août 2010 à 09:43 (CEST)

Mmh, je ne suis pas d'accord, dans la mesure où s'il y a effectivement un problème technique qui, en soit, n'est pas un problème de neutralité, le résultat est la présentation d'une page choisie par l'opérateur. À partir du moment où il fait ce choix, il n'est plus « neutre » (à vrai dire, c'est même à partir du moment où il fait le choix d'effectuer une modification des données en cas de « retour d'erreur » qu'il n'est plus neutre).
Par ailleurs, puisqu'il ne s'agit pas de donner un avis personnel, c'est bien une atteinte à la neutralité qui est dénoncée ici, ici, ici, ici ou ici... pour ne prendre que des documents en français.
Amicalement — Arkanosis 31 août 2010 à 14:55 (CEST)

Ok, si tu veux, c'est un cas extrême v_atekor (d) 31 août 2010 à 15:03 (CEST)

Nom[modifier le code]

En référence on a un article intitulé "Neutralité du Réseau", et cela semble être la graphie la plus commune : pourquoi ne pas renommer l'article ainsi ? --Vspaceg (d) 2 juin 2009 à 11:42 (CEST)

Section Neutralité du réseau#Neutralité du Net et démocratie[modifier le code]

J'ai beaucoup de mal à comprendre cette section, elle ne me semble pas claire du tout. Je m'explique :

Première phrase : « Contrairement aux moyens traditionnels de communication, tels que la radiodiffusion ou la télédiffusion, la production et la diffusion de l'information sur internet ne requièrent aucun investissement financier significatif ». Déjà « tradionnels » me gêne, vu qu'il limite la communication (en général ? rien ne parle de communication « de masse ») à l'audiovisuel, semble-t-il hertzien (non précisé non plus, les webtv et webradios sont-elles de la télédiffusion ?), en ignorant tout le reste de la communication, comme la presse, l'affichage public, et la communication qui n'est pas de masse, mais limité à un groupe sociétal (familles, amis, associations, café du coin, réseaux sociaux physiques et/ou numériques). La « sphère communicationnelle » n'est pas définie.

La citation de Benjamin Bayart en fin de section parle justement d'écrire, donc la comparaison avec la seule radiodiffusion est insuffisante, et il est nécessaire soit de mentionner la presse et/ou les éditeurs.

Enfin, la comparaison avec les réseaux de diffusion hertzien est pertinente, à condition qu'on mentionne les réelles différences financières. Les bandes hertziennes sont rares et limitées, on ne peut avoir 10 000 stations de radios simultanément dans la bande FM, alors qu'on peut avoir 10 000 webradios sur Internet, sans rareté de ressource. En hertzien la bande passante est bornée, et nécessite donc le contrôle et la régulation des flux (le rôle du CSA), surtout que les fréquences sont un bien commun. En Internet c'est la situation exactement inverse. Les tuyaux sont bornés et privés, mais ils peuvent être agrandis.

Cette dernière considération n'a rien à voir avec la démocratie et donc aurait éventuellement sa place ailleurs. -- 80.67.176.241 (d) 10 janvier 2013 à 12:01 (CET)

Tout à fait d'accord. N'hésitez pas à reprendre ce passage. Les modifications que vous indiquez sont pertinentes. v_atekor (d) 10 janvier 2013 à 16:54 (CET)

Citation incorrecte[modifier le code]

« Sur un plan conceptuel, si le Web était destiné à devenir une ressource universelle, il devait pour se développer sans entraves. [...] Cette citation de Tim Berner-Lee est syntaxiquement incorrecte, ce qui la rend incompréhensible. A rectifier (dans la section "origine").

Signification de "source", "destination", "contenu"[modifier le code]

Les trois piliers de la neutralité souffrent d'un manque de définition dans l'article, ce qui se traduit par une section Neutralité_du_réseau#Exemples_concrets_de_remise_en_cause_de_la_neutralité_du_Net quelque peu anarchique. Pour moi (faute de définition dans l'article) :

  • Source : source de l'information, Google, Facebook, Wikipédia etc.. Discrimination selon le site/service source, quel que soit le contenu.
  • Destination : l'utilisateur. Discrimination selon que l'utilisateur est dans une zone géographique ou une autre, ou le type de matériel destination (mobile/desktop..) etc..
  • Contenu : indépendamment de la source, un type de contenu, par exemple pornographie, informations/news, téléchargement, vidéo etc..

Dans la section "Exemples concrets" on voit que les exemples de discrimination qui favorisent Google par exemple, se retrouvent aléatoirement aussi bien dans "source" "destination" ou "contenu". Les ajouts sont en général sourcé, mais l'appartenance à la catégorie "source", "destination" ou "contenu" ne l'est pas.

D'autre part, certains exemples ne me semblent pas ressortir de la neutralité du Net comme "En Espagne, Vodafone met en place depuis novembre 2009 des offres commerciales internet 3G+ permettant, moyennant surcoût, de surfer plus rapidement que d'autres utilisateurs du réseau" : il me semble normal que qqun en 4G surfe plus vite qu'en 3G. Et cela ne correspond ni à la notion de source, ni de destination, ni de contenu.

Sans réaction, je redistribuerais les exemples de cette section selon les définitions ci-dessus. Cordialement --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 13 mars 2018 à 13:17 (CET)

Fait --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 14 mars 2018 à 20:47 (CET)

Section "neutralité politique"[modifier le code]

Serait-il pertinent d'ajouter une section "neutralité politique" montrant comment le gouvernement d'un pays peu imposer des mesures de restriction d'accès à certaines ressources. Et par exemple que les FAI sont parfois utilisés pour appliquer ces restrictions ? La section pourrait pointer vers Censure d'Internet . — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Vonavi33 (discuter), le 17 octobre 2020 à 13:18 (CEST)

Bonjour bonjour Vonavi33, c'est pertinent si tu as des sources recevables au sens de Wikipédia. Ensuite, la question, c'est la neutralité de ta restitution sur un sujet qui peut facilement virer à la polémique. Dans ce cas, la page de discussion est ouverte à tous, en vue d'une recherche de consensus. Cordialement, et Hop ! Kikuyu3 Sous l'Arbre à palabres 17 octobre 2020 à 22:04 (CEST)
Le sujet risque de vite marcher sur les pieds de Censure d'Internet mais pourquoi pas Ywats0ns (discuter) 17 octobre 2020 à 22:11 (CEST)