Discussion:Mythe

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Autre sens du mot mythe[modifier le code]

Bonjour (c'est la première fois que j'utilise cet outil dans le but d'améliorer un article, j'espère ne pas être trop maladroit). Il me semble que la première phrase de l'article est impeccable mais que vous pourriez y associer un soupçon d'étymologie, ce qui permettrait d'organiser l'article sous une forme d'entonnoir. Cela permettrait de présenter le terme « mythe » dans son acceptation la plus large (sans vexer les religieux, voir commentaires ci-dessous), puis dans ses acceptations les plus étroites.
Je propose : Mythe vient de μῦθος / mýthos « parole ». Le mythe est un récit, une parole, dont le but est de donner du sens à un phénomène, généralement lorsque ce phénomène est invisible. L’existence d’un monde invisible qui sous-tend le monde visible est l’objet même du mythe (Joseph Campbell, puissance du mythe). Dans cette acceptation large, le mythe peut donc aussi bien être pris pour un discours erroné que pour un discours de vérité (cf. Paul Veyne, les Grecs ont-ils crus à leurs mythes ?). Ensuite vous pouvez enchaîner avec la définition d’Elias qui fort intelligente.
Je propose de remplacer « le mythe est souvent employé » par « le mythe est également employé ». Enfin vous ne pouvez pas distinguer les mythes et les contes en affirmant que ces derniers se veulent inventifs sans expliquer. Il existe un très grand nombre de contes (qu’on appelle contes étiologiques) dont le but est d’expliquer le monde (pourquoi l’existence des moustiques par exemple). La différence entre le mythe et le conte ressemble plutôt à celle qui existe entre musique classique et musique populaire.
Bien à vous
Robin --Robinraconte (discuter) 11 janvier 2016 à 23:44 (CET)


Salut, Je constate que cet article ne dit pas un mot de l'utilisation du terme "mythe" pour désigner des faits ou notions qui sont prises pour réelles alors qu'ils ne le sont pas. Plusieurs pages (minoritaires d'accord) pointent vers celle-ci avec le mot mythe pris dans cette acception : entre autres : consanguinité, Bulle spéculative, et même Wikipédia. Il n'y a que la partie "mythes urbains qui s'en rapproche, mais c'est un point particulier. D'ailleurs il y a cette même sous partie dans l'article mythologie Je n'ai pas analysé assez pour voir s'il y a lieu de demander la fusion de ces 2 articles, mais c'est quand même pas loin d'être la même chose. Astirmays 19 avril 2006 à 23:36 (CEST)

liste de héros

Je propose que la liste des héros (d'origine variée ais grandement occidentaux) soient déplacés vers la liste des mythologies auxquels ils appartiennent, dont l'accès se trouve dans l'article mythologie.
En outre, le Graal et Excalibur sont à la frontière du mythe et de la légende et appartiennent au cycle arthurien. Ils tienennt plutôt de la postérité du mythe.
Je propose le déplacement de David et Goliath vers la mythologie biblique.

Dans l'article mythe, le héros dont on parle n'a ni nom ni prénom. Il s'agit d'un archétype : le demi-dieu, l'enfant merveilleux, etc..., ce à quoi il s'affronte et ce qu'il enseigne.
Cordialement
Mulot


Ok, je te laisse re-organiser tout ca. Par contre, essai de rendre tes textes plus accessible aux lecteurs un peu neuneu comme moi ;o)

Aoineko


Oui, mais pour l'instant, j'essaie de donner des indications et un plan cohérent. C'est ce que je nomme "work in progress". Pour peaufiner et rendre la chose plus accessible, j'ai convoqué de plus savants que moi. L'expérience montre que plus on est savant, plus on s'exprime simplement. Donc, je leur ai donné les textes à évaluer. Le problème est que, en France, c'est la saison des vacances. Donc, ils partent et reviennent. Dès Septembre, je pense que tout sera plus accessible quand ils auront regardé si j'ai pas dit trop de bêtises sur ce plan là, je commence d'avoir des retours favorables), si le pré-requis pour lire mon texte est trop important et si j'ai mis suffisamment de "sous-textes" pour donner le pré-requis si manquant (là, y'a beaucoup à dire et à faire : j'ai une tendance abusive à considérer que le lecteur a fait du latin, du grec, de l'hébreu, et de la philo, plus de l'éléctronique, de l'informatique et des langues étrangères).

oui, fais attention Mulot. Je ne me considère pas comme complètement a-culturée, bien que les domaines religieux, philosophiques...me soient peu connus. Mais, bien qu'ayant suivi une éducation assez poussée, et essayant de continuer de m'éduquer, je n'ai fait ni de latin, ni de grec, ni d'hébreu, pas vraiment de philo, très peu d'électronique. Il ne reste que les langues et l'informatique dans ta liste. C'est peu ! Tes articles sont très intéressant, mais attention de rester a la portée des gens.

Après quoi, on discutera pour regrouper les éventuels sous-textes excessifs.
Mon idée directrice est que :

  • parler de Religion est différent de faire du catéchisme.
  • la religion ne sert pas forcément à faire la guerre

Ce qui nécessite une vision laïque et qusiment athée de la religion. A+ Mulot


En fait je pense que les mots generiques (comme Religion, Philosophie, etc...) meriterai des articles simples, claires et neutres. Par contre ca serrai bien d'ajouter dans ces articles une liste de themes d'approfondissement pour ceux qui veulent aller plus loin. Les idées directrices dont tu parle plus haut meriterai des articles a part entiere.
Au fait tu as toujours pas repondu, le dictionnaire culturel dont tu parler c'est un index de tout les articles ?
Si c'est ca, ca exist deja ici: Index.
A+
Aoineko


Si si, j'ai répondu à propos du dictionnaire culturel. Le plan du site ne doit pas se substituer au dictionnaire culturel. Le plan du site existe déjà ; c'est la liste des articles. Toutefois, comme elel n'est pas désignée comme "plan du site" on ne la trouve pas tout de suite.

Le dictionnaire culturel est autre chose. Je reprends tout ce que j'ai dit à ce propos : -1) il comprends des notices biographiques (dont beaucoup existent déjà) au pied desquelles on indique les pages de WIkipédia version française dans lequelles le biographé est cité. On indique aussi les pages du net où des sites lui sont cons&crés , où sa prose est publiée (en ce qui concerne les auteurs anciens, il serait domage de se priver de lancer le lecteur dans le projet PERSEUS qui publie la littérature latine et grecque, qui est un projet perenne financé par des universités et l'UNESCO). Le but de l'encyclopédie n'est pas de garder le lecteur pour soi mais de l'ouvrir à la culture et donc au monde. Le problème du net est que les sources qqu'il contient ne sont pas toutes dignes de foi. DOnc, les projets académiques devraient être sytématiquement indiqués.


2) il crée des pages intermédiaires alphabétiques d'une part et chronologiques de l'autre (accessoirement thématique : car les articles sont thématiques, c'est donc une redondance de faire des listes thématiques)


3) il crée des listes d'oeuvres (car nombre d'oeuvres littéraires , filmographqiues, scientifiques, sont basés sur un scénario unique traité différement : exemple le débat créationniste et les cosmogonies) qui renvoient, le cas échéant, vers des listes de personnages (ceci pour les arts et techniques du récit qu'il s'agisse de fiction ou d'essais). Ce type de découpage fonctionne égaleent pour le non-litt"raire (sciences dures) : La théorie de la relativité est une ouvre de Einstein ; plus exactement est incluse dans une oeuvre dont moi, je ne connais pas le titre, mais dont l'expert de la physique quantique conaît le tite).

L'objectif d'un tel dictionnaire :

  • permet au visteur d'aller vers d'autres sources de savoir que WIkipedia (parce que Wikipédia lui aura fait remarquer (ou parce quil aura remarqué par rapprochement) elle ou telle piste omise le plus souvent. (inter-disciplinarité)
  • met en valeur les courants et viviers culturels, pour une époque donnée (par exemple en consultant la liste des éditeurs et des titres de revues et l'histoire de celles/ceux-ci),
  • favorise la géénration d'idées neuves chez le visiteur : par exemple en constatant que Newton, connu pour la théorie de la gravité, participa à la fondation de l'église unitarienne d'Angleterre et faisait tourner les tables. On ne naît pas littéaire ou scientifique ; on le devietn en fonction des idéologies de l'éducation en vigueur dans le pays où l'on étudie. Le Dictionnaire culturel crée des brêches dans ce cloisonnement.
  • parce que la Universalis en a un. Et si les pros le font, c'est qu'ils ont soupes"é la question (y compris du point de vue du coût/revenu).

A+ Mulot


"En fait je pense que les mots generiques (comme Religion, Philosophie, etc...) meriterai des articles simples, claires et neutres." En ce qui concerne "Religion", je ne vois pas comment faire plus neutre ? T'as une idée ? :-)))
Et vu le nombre des points d'interrogation qu'il contient, on peut parier qu'on aura de nombreux articles "de fond"
Cordialement
Mulot


Tout d'abord je te remerci pour les efforts que tu as fait pour m'expliquer ton point de vue simplement.
C'est plus claire, mais je vois toujours pas concretement a quoi ressemble un Dictionnaire culturel ?
Dommage j'ai pas Universalis... et puis au Japon ca va pas être facile a trouver ;o)
Par contre il y a un point tres tres important a soulever, puisque tu semble pas bien au courant du pourquoi du comment de Wikipedia. Wikipedia n'est pas une encyclopedie, c'est une encyclopedie libre de droit. Le but de Wikipedia est de rendre accessible au gens du contenu encyclopedique gratuis et sans copyrigth. C'est pour ca qu'il est important de remplir les articles avec nos propres definitions et non pas de fournir des liens vers des sites exterieur qui serront surrement protege par des droits d'auteurs. De toute facon, pour du contenu non libre, la meilleur encyclopedie sur internet c'est encore un bon moteur de recheche ;o) (Google, Yahoo, Lycos)
Le principe de base de Wikipedia est que le savoir de devrai pas avoir de prix. Notre role en tant que contributeur est d'offrir au monde (francophone) nos connaisances pour qu'ils puissent les utiliser librement.
Escuse moi pour le neutre je mettais pas en cause ta neutralite intellectuelle, je voulais dire neutre dans le sans plus accessible aux gens non specialistes. Pour moi un mot aussi courant que Religion (bien que ca deffinition soit des plus complexe) devrai avoir un article au contenu tres simpliste avec en bas de la page une liste de sujet d'approfondissement pour ceux que ca interesse.
a+

Aoineko

qu'est ce que tu appelle très simpliste ? - tel qu'il est, il me semble non fini, mais plutôt sympa (et neutre a priori) Anthere (signature ajoute par aoineko) ;o)

Je voulais dire plus accessible aux non-inities. Que l'article de base reste plus, "grand publique". Apres qu'il y est des sous articles plus hard-core, c'est parfait.
Mais bon, je lache l'affaire, je vous laisse vous occupe de ca... moi j'ai d'autre chose plus interessante a faire que parler dans le vide avec Mulot. Aoineko


le lien 'ange' est pas bon, il tombe sur une page sans aucun rapport...
m'enfin existe-t-il une page sur les anges / créatures divines ?
Ryo 09:57 fév 14, 2003 (CET)



merci Vincent Ramos pour les corrections (jsuis un boulay en ortho) mais par contre je ne suis pas sur que la mention "rationnelles" soit adequate : en effet la theorie des atomes de Démocrite n'a pas de support scientifique a cette epoque là, ca marche pas avec une loupe :-) .

Très juste. J'ai hésité avec cet ajectif, mais je voulais indiquer que la démarche se veut rationnelle, puisque l'on utilise sa raison pour trouver une solution.
Ca se tient. je ne sais pas comment tourner la phrase (assez longue déjà) pour faire apparaitre cette nuance, si tu as une idée ne te prive pas.

et c'est justement parceque je ne savais pas quel mot mettre derriere "ils ont apporté des explications" que j'ai rajouté "autrement que par des mythes". c'est pas genial tout ça. enfin si un jour un courageux se met a remplir les articles de philo ont pourra enlever cette tournure (non pas moi, j'ai commencé la philosophie il y a une journée, c'est donc pas sur moi qu'il faut compter...) Fab97 19 jun 2003 ・22:50 (CEST)

Je ne suis pas non plus très calé en philo, juste un peu en logique (syllogismes, par exemple). Vincent Ramos 20 jun 2003 ・09:43 (CEST)
oui d'ailleur j'attends la fin de ton article syllogisme pour ajouter un 'voir aussi : sophisme , rhétorique', qu'en penses tu ? Fab97 20 jun 2003 ・12:17 (CEST) {PS:j'ai mis de la couleurs a mes post pour suivre les interactions)
Bonne idée, pour les liens. Je les mets d'ores et déjà pour ne pas les oublier. Vincent Ramos 20 jun 2003 ・17:38 (CEST)

A propos du mythe de la caverne[modifier le code]

Je suis navré, ceci n'est pas un mythe original, on en trouve la trame dans le récit de la Genèse. Ce n'est d'ailleurs pas un mythe du tout:nos composants ne se trouvent que sur Terre. Nos acides aminés, qui nous fournit la matière première, si ce n'est la Terre? C'est bien plus ce souci de reproduire une source de composants compatibles avec nos molécules biologiques que la technologie pour arriver sur d'autres planètes qui nous retient de nous lancer à la conquête de l'espace. En plus simple, essayez de faire pousser fût-ce un concombre sur la Lune!

Revert du 11/11/06[modifier le code]

En fait, pour comprendre la logique mythique, il faut bien saisir la pensée primitive.Les critères de vérité étaient différents pour ces peuples primitifs : ce qui est vrai l’est même si le réel en démontre l’incohérence ou l’absurdité, car le réel n’est qu’une partie du vrai (pour les bouddhistes il ne contient même aucune vérité), donc le vrai étant méta-réel (métaphysique), le réel ne sera jamais en mesure d’en démontrer « réellement » l’absurdité. Par conséquent, les peuples primitifs continuaient à croire à leurs mythes tout en sachant qu’ils étaient en fait encore plus « grands » que ce qu’ils ne pourraient jamais imaginer dans le méta-réel. Ces mythes prennent alors leur forme la plus subtile, celle d’une métaphore de la vérité (puisque la vérité demeure inaccessible on essaye de la décrire à l’aide de concepts imagés), contredisant l’hypothèse selon laquelle le mythe est "absence de recherche de vérité". Bien entendu, ce processus de métaphorisation du vrai par le mythe n’était (presque) jamais conscient et s’opérait plutôt dans l’inconscient collectif ou inconscient structural (Lévi-Strauss) de ces peuples. Cependant, c’est comme cela qu’il faut imaginer la fonction mythique, et non comme un simple jeu imaginaire sans règles ni principes. Bien sûr, on pourrait se demander qui élaborait ces principes structuraux mythiques, qui fixait l’aspect métaphorique du vrai dans les histoires primitives, comment pouvait-on savoir que telle ou telle métaphore se rapprochait de la vérité ou non ? Je pense qu’à cela il faut répondre : le Temps. Le Temps fixait la structure flexible de ces récits oraux, sculptée à partir du communément accepté, et non pas de tel ou tel individu de la tribu qui aurait eu un jour une illumination transcendante. Forcément, avec l’objectivisation du réel et la raison (devenue purement instrumentale [comme chez Locke contre Descartes]) à l'aube de la modernité, ce genre de pratiques métaphorques et métaphysiques sont tombées dans l’oubli, puisque le métaphysique ne pouvait plus aider à comprendre le réel et que tout devait se tenir dans le réel (nature + pensée).Pourtant, malgré cet apparent sommeil, le mythe continue à nous suivre : comment pourrait-on arrêter la métaphorisation de la vérité ? ...

retiré par . GordjazZ 11 novembre 2006 à 10:23 (CET)

Sciences humaines???????[modifier le code]

Il me semble qu'on ne parle pas beaucoup des différentes interprétations du mythe données par les grands des sciences humaines aux XXème sciècle. Entre autres: Freud, évidemment. En restant accessible il suffirait de, ne donner que son interprétation du mythe des Atrides en parlant du complexe d'Oeudipe (simple et efficace). Foucault, aussi. Interprétation structuraliste du mythe. Me parait indispensable. D'autant qu'il analyse aussi les Atrides (même si le résultat est un peu différent de celui de Freud :p) Young, pourquoi pas. On aura un peu d'inconscient collectif.

Et j'en passe. Ca sera plus interressant que Matrix (non, on ne snobe pas Matrix... quoi que, si, en fait). Vous me répondrez: pourquoi ne le fais tu pas toi même. La, j'avoue que mes connaissances en la matières restent archaiques, mais il y a bien sûrement quelqu'un pour se charger de ce développement.

L'article Mythe est toujours assez mauvais à l'heure actuelle, mais Mythologie fournit quelques éléments de base sur ces sujets. --Eunostos|discuter 2 juin 2011 à 18:34 (CEST)

René Girard[modifier le code]

"Vérité romanesque et mensonge romantique"

Creuser donc cette aspect où le mythe (muthos grec: fable) participe à la violence du sacré dans le désir mimétique et la victime émissaire.

Takima 19 septembre 2007 à 16:49 (CEST)

Mythe du postmodernisme ?[modifier le code]

Je ne suis pas sûr que l'on puisse parler de mythe ici. Il s'agit plutôt d'hypothèses, à valeur certes prophétiques, mais qui ne parle en rien d'origine, ni d'explication du monde à valeur poétique. Il ne fait pas non plus intervenir de personnages ou de forces surnaturelles, plus propre au sens strict du mythe. Je propose de supprimer cette section.

Mythe et Religion[modifier le code]

Bonjour, je n'ai pas bien compris la différence entre "mythe" et "religion", on pourrait m'aider ? merci. la difference entre le mythe et la religion c'est que le mythe est une religion ancienne et que ce dernier et dite par des humains par contre tous les religions sont d'apres dieu. et en revenant a la logique on trouve que la mhyte ne respect pas la logique mais les

religions sont toujours a cote de la recherche scientifique donc les religions sont d'acord avec la logique.''''

Distinction des listes et des explications[modifier le code]

Une vaste partie de cet article est consacré a lister des choses en rapport aux mythes, ce qui le rend difficilement abordable. Pourrait-on faire deux articles, la liste d'un coté dans un article ou même dans plusieurs articles concernant chacune des liste associées à la mythologie? En écrivant ce message je réaliste que chaque liste ici pourrait allègrement faire un article.

D'autre part l'article mythologie est un peut dans le même cas, peut être qu'une réorganisation conjointe des deux serrait profitable aux deux, je n'ai pas l'impression que la distinction entre les deux soit très claire. J'ouvre juste des pistes de réflexion, un appel aux avis. ;-) 4 novembre 2009 à 10:22 (CET)

Bonjour, j'ai beaucoup travaillé sur l'article mythologie ces derniers temps, en essayant de le réorganiser, de clarifier les différents sens du terme, de montrer les différentes méthodes possibles d'analyse des mythes, etc. Ce n'est pas tout à fait fini mais je crois que c'est déjà nettement mieux. L'article mythe a bien besoin d'une réorganisation aussi : actuellement, il mélange une typologie thématique des mythes et des éléments disparates d'analyses possibles, mais il faudrait regrouper tout ça selon un plan plus clair et expliciter les présupposés de chaque approche. Il manque aussi d'autres sens du terme mythe. Je vais essayer de m'en occuper prochainement, mais entre ça et les articles de méthodologie des études mythologiques, il y a du boulot :o) --Eunostos| 8 mars 2010 à 14:47 (CET)

Ajout discutable de Callyre[modifier le code]

Proposé par : Momoyama Panda (d) 6 novembre 2010 à 07:33 (CET)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

L'utilisateur Callyre a ajouté ce paragraphe le 6 novembre 2010 : "Les événements rapportés par la Bible (Genèse — création du monde —, Déluge, etc.) ne sont probablement pas à considérer comme mythes, car certaines recherches et découvertes scientifiques tendent à cautionner les récits bibliques2; elles font encore l'objet d'âpres débats entre les savants (comme par exemple la controverse : créationnisme vs évolutionnisme)." Il cîte l'ouvrage d'Igor & Grichka Bogdanov, Le visage de Dieu (Editions Bernard Grasset, Paris, 2010) comme source. Il me semble qu'il faudrait vérifier si des travaux de ce genre (Bogdanov, créationisme) doivent bénéficier d'une telle place dans une encyclopédie sérieuse.

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Incroyable : la genèse n'est pas un mythe ?[modifier le code]

C'est ce que soutient cet article. Pour le moins à reformuler. Super l'encyclopédie.

Proposé par : 89.80.149.78 (d) 4 janvier 2011 à 16:51 (CET)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

À remplir par le proposant

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Ces lignes ont été ajoutées par Callyre le 6 novembre 2010, cf. cette modification par exemple. J'avais d'ailleurs effacé son premier ajout, réalisé le 4, mais il a ensuite annulé ma modification. Il va de soi que ces lignes n'avaient rien à faire dans le résumé introductif de l'article. Je précise tout de même pourquoi :
- l'affirmation "Les événements rapportés par la Bible (Genèse — création du monde —, Déluge, etc.) ne sont probablement pas à considérer comme mythes, car certaines recherches et découvertes scientifiques tendent à cautionner les récits bibliques" ne reflète pas du tout les thèses majoritaires au sein de la communauté scientifique et tend à faire croire que la Genèse est considérée par les scientifiques comme un événement réel de l'histoire de l'Univers : or il n'en est rien.
- la source citée est un livre des frères Bogdanov, figures on ne peut plus controversées dont les travaux ne sont pas reconnus comme valables par les scientifiques dans le monde.
- une évocation du débat entre créationnisme et évolutionnisme a sa place dans l'article, mais dans une section ou sous-section appropriée, pas dans le résumé introductif. --Eunostos| 4 janvier 2011 à 19:31 (CET)

MYTHE : (du grec : μυθεύω mytheŷo faire un récit fabuleux (μΰθος), μύθευμα, ατος (τό) mŷtheyma (avec la terminaison « atos » et l’article/particule neutre « tό » le/un conte, le/un récit du verbe : 1°) – I – parler, converser, II – dire, raconter qq. chose, qq. chose à qq’un, 2°) – avec « tό » :désigner, nommer, 3°) – annoncer (en particulier un oracle), ordonner de … III – se dire à soi-même, délibérer en soi-même sur … Le même mot, en déplaçant l’accent devient : I – parole, discours, sujet du discours en général ; avec la particule 1°) – discours public// 2°) – récit// 3°) – rumeur// 4°) – nouvelle, message// 5°) – dialogue, conversation, entretien//6°) – conseil, ordre, prescription// 7°) – résolution, décision, projet, II – après Homère : fable, avec la particule 1°) – légende, récit non historique, mythe// 2°) – récit fabuleux, conte// 3°) – fable, apologue (bref récit destiné à illustrer une vérité morale) Abrégé du dictionnaire GREC – FRANÇAIS de Anatole BAILLY, éditions Hachette, Paris 1901 - 1995 David Yves DENIS-MANZ, le lundi 31/12/12 19.10 (CEST) J'ai tenu à partager ce long travail.


En ce qui concerne René GIRARD, désolé, mais je ne m'y retrouve pas. Je n'ai pas vu/lu la référence à la "violence fondatrice" in la Violence et le Sacré 1972 (N'a rien à voir avec les théories freudiennes) ; le Bouc émissaire 1982, des Choses cachées depuis la Fondation du Monde 1978 ; la Route antique des Hommes pervers 1985 ; etc.(Voir aussi Rome - le Livre des Fondations de Michel SERRE qui semble rompre son opposition au Précédent 1983 (Tous ces livres sont édités par Grasset/Frasquelle Paris)


Quant aux onze premiers chapitres de la Genèse (Bible, premier livre de l'Ancien Testament) ils sont tous mythologiques et il y en a bien d'autres par exemple : Moïse/Sargon (boîte bitumée dans laquelle a été déposé un bébé, le tout posé sur un fleuve, coincé par des roseaux, "pour sauver la vie du dit enfanteau". Je pense qu'il serait nécessaire que quelqu'un fasse une étude* sur l'eau et Moïse. A partir du constat : il est "sauvé des eaux" et pourtant en tapant deux fois au lieu d’une sur le rocher d’Horeb (Exode 17. 1 à 7 // Nombres 20. 1 à 13), il se condamne à mort. *Je ne pense pas que cette étude nous revienne. En second lieu, Moïse et son frère Aaron n’entrent pas en « terre promise ». Enfin, les deux références données ne sont pas claires quant aux pourquoi de cette mort, mon interprétation serait spéculation de ma part. (CEST) David Yves DENIS-MANZ ce 31/12/12 20.20

Mythes et religion[modifier le code]

Proposé par : CiterneMTCiterneMT (d) 1 juin 2011 à 19:02 (CEST)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

Prises de position choquantes

Discussions et commentaires[modifier le code]

Je trouve l'article sur les mythes choquant quand on mélange les mythes avec la religion. La religion a une origine divine et non les mythes.

Il est faux par exemple d'écrire :

"La crucifixion et la Résurrection du Nouveau Testament peuvent être comprises comme un mythe de cataclysme suivi d'un mythe de régénération, dont la célébration annuelle se passe au printemps et constitue le début de l'année liturgique dans le Christianisme de pratiquement toutes les confessions".

La crucifixion et la Résurrection sont une réalité et non un mythe. Elles sont le fondement même de la foi chrétienne. Par sa croix, Jésus nous a obtenu la rémission de nos péchés et ainsi, le salut de nos âmes, la vie éternelle pour qui croit en Lui. Il nous appelle à ressusciter avec Lui. Je puis affirmer que les chrétiens sont d'abord un peuple de témoins dont certains sont morts martyrs plutôt que de renier leur foi. Les chrétiens considèrent que la bible est la parole de Dieu et que tous les récits y sont vrais. Le Christ a dit lui-même : "Je suis le chemin, la vérité et la vie". Au cours des vingt siècles de christianisme, les miracles obtenus en invoquant le nom de Jésus ne se comptent pas, tellement ils sont nombreux. De plus, la plupart des saints dont la vie est une réalité historique ont très souvent opéré des miracles et de plus, le corps de beaucoup d'entre eux est conservé (voir par ex Padre Pio), même plusieurs siècles après leur mort ... On ne peut donc pas évoquer un mythe en parlant de Jésus Christ et de la foi chrétienne, mais d'une forte réalité.

A l'époque du Christ, un historien célèbre nommé "Flavius Josephe" nous a parlé de la résurrection de Jésus. Voici un site qui l'évoque : (http://www.1000questions.net/fr/chroniq/flavius.html

De plus, l'année liturgique ne commence pas à Pâques mais au premier dimanche de l'Avent.

Les sites suivants en disent long sur l'Amour de Dieu. Depuis l'aube de l'humanité, il s'est ainsi adressé aux hommes par les prophètes, lorsque cela s'est avéré nécessaire ; rien à voir avec les mythes : http://www.apparitionsmariales.org/ http://www.chretiensmagazine.fr/ http://www.lescoeursunis.net/ http://www.appel-du-ciel.org/ http://www.jnsr.be/ http://www.st-christophe.org/ http://www.lacroixglorieuse.org/

PS : je suis étonnée que le coran ne soit pas évoqué dans votre article?

Peut-être qu'au final, le site suivant est le mieux adapté au niveau des enseignements, notamment pour mieux comprendre la bible et le coran : http://abbepages.wordpress.com/ Cordiales salutations. --CiterneMT (d) 1 juin 2011 à 19:02 (CEST) CiterneMT

Bonjour. Je suis désolé, mais votre argumentation ne tient pas. D'une part, les mythes sont étroitement liés aux religions, comme à peu près toutes les études des différentes mythologies du monde l'ont montré depuis plusieurs siècles. Lisez les articles Mythologie et Mythologie grecque pour des références bibliographiques sur ce sujet. D'autre part, il existe une mythologie chrétienne, qui peut être étudiée au même titre que les autres ; de nombreuses publications fiables ont montré notamment les parentés qui existent entre les récits bibliques de l'Ancien Testament et les mythologies orientales, notamment la mythologie mésopotamienne (voyez par exemple les travaux de Jean Bottéro). L'existence historique de Jésus ne change rien. Prenons garde ici à bien distinguer le point de vue du croyant et celui du scientifique. Cela étant dit, je conviens volontiers que l'article Mythe est encore mauvais et largement incomplet, et qu'il y a beaucoup de travail à faire dessus. --Eunostos|discuter 2 juin 2011 à 14:51 (CEST)

la nature des mythes[modifier le code]

qu est ce qu un mythe? est ce que ce qu on raconte a propo des mythes sont des histoires vraies?

mythe diverses sens[modifier le code]

Proposé par : 41.207.172.26 (discuter) 23 août 2013 à 17:19 (CEST)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

À remplir par le proposant

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Abraham, légende ou mythe ?[modifier le code]

Dans les exemples cités de mythe, on lit "légende d'Abraham"… Ça pose problème car une légende n'est pas un mythe (c'est expliqué au début de l'article et c'est exact). Or il y a un problème d'historicité évident : Il n'existe AUCUNE preuve historique ou archéologique de l'existence d'Abraham. Ce personnage a toutes les caractéristiques d'un mythe et fait de toute évidence partie de la mythologie juive. --Wazouille (discuter) 5 décembre 2013 à 16:05 (CET)