Discussion:Ministère de l'Éducation nationale (France)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Personnellement, j'estime que la dernière modif n'a rien à voir avec le sujet. L'article en question est consacré à l'administration du Ministère de l'Education Nationale, pas à celle du Ministère de la Culture dont relèvent les DRAC. Beaucoup de ministères collaborent avec l'éducation nationale, l'article n'a pas pour objet de recenser toutes ces collaborations.

Système éducatif et ministère de l'Éducation nationale

Voir les remarques mises ici et éventuellement le débat.

O. Morand 12 septembre 2006 à 22:36 (CEST)

Bonjour,
Comme dit la bas, j'ai deux interrogations à propos de cet article :`
  • à propos du titre : c'est surprenant, en suivant des liens sur des articles des gouvernements de la 4e république, d'arriver sur Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, alors que ce n'était évidemment pas l'intitué à l'époque. D'autre part, comment allons nous faire pour l'évolution de cet article ? Faudra t'il le renommer au gré des constitutions de gouvernement si, par ex, il était à nouveau accollé au ministère de la jeunesse et des sports ? Est ce qu'il ne faudrait pas mieux le nommer Ministère français de l'Éducation nationale puisque c'est de çà qu'il parle ?
  • à propos du paragraphe sur l'histoire, j'ai été étonnée de trouver toutes ces informations aussi ici, alors que l'article histoire de l'éducation en France est particulièrement indigent ... En fait je n'aurais jamais eu l'idée de consulter l'article sur le ministère pour trouver des infos sur l'histoire. A réfléchir...
Mica 13 septembre 2006 à 21:22 (CEST)
Merci de ces remarques.
Pour le titre, la question se pose en effet, même si ce n'est pas cela qui me choque le plus. Pour suivre, il suffit de renommer l'article et de changer les liens, au besoin en faisant appel à des robots. Quand une institution change de nom, il ne me paraît pas choquant de nommer l'article d'après son nom actuel. J'ai déjà fait des liens [[Bibliothèque nationale de France|Bibliothèque royale]] sans que cela ne me choque ; pour autant je n'écrirais pas un article distinct sur la Bibliothèque royale française. Un lien vers ministère de la jeunesse et des sports peut très bien lui aussi ne pas se retrouver d'actualité. Du reste, si le titre et les attributions d'un ministère évoluent dans le temps, ne faut-il pas en rendre compte ? Wikipédia est une encyclopédie qui doit refléter l'état actuel des choses et savoir évoluer, non ?
Ceci dit, je ne suis pas opposé à un renommage, l'ennui est qu'il n'y a pas de règle claire sur le nommage des ministères français. Je constate toutefois que la forme la plus courante est Ministère de X (France). Pourquoi ne pas lancer une discussion plus générale afin de l'entériner de manière consensuelle ? Si cette discussion aboutit, d'accord pour renommer.
Pour l'histoire, je ne vais pas me reprocher d'avoir écrit quelque chose qui ait l'air complet ;)
Mais si l'on retire de l'article les paragraphes sur l'histoire, la répartition des compétences (dont je ne sais toujours pas si elle a sa place ici, je dirais non) et que l'on ne met rien ici sur le personnel ou le budget parce qu'on le (dé)place ailleurs, que va-t-il rester ?
Le fait que l'article histoire de l'éducation en France soit à retravailler (et je dirais même à reprendre complètement) ne doit pas AMHA empêcher la présence de ce paragraphe Histoire ici. Quand je l'ai écrit, j'ai surtout voulu retracer l'histoire des administrations en charge de l'Éducation nationale (ou de l'instruction publique comme l'on disait à certaines époques). C'est vrai que je me suis laissé aller au passage à des considérations sur les structures éducatives (allusion aux lycées, aux grandes lois sur l'éducation) qui peuvent être élaguées si la rédaction n'en souffre pas trop.
Voilà ce que j'avais à répondre pour le moment.
O. Morand 14 septembre 2006 à 09:00 (CEST)


Orthographe: Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement... ou Le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement...

Toutes les autres majuscules n'ont pas lieu d'être (Académine française et JO).

Pacte PME

Le Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est signataire du Pacte PME.

Est-ce véritablement utile dans l'introduction ? Dans le corps de l'article même ? L'Education nationale est signataire de dizaines de pactes, accords et autres conventions. Faut-il les citer pour autant ? J'en doute fortement. Je me permettrai de retirer cette phrase si cela ne vous gêne en rien.

Guilhem 19 janvier 2007 à 22:39 (CET)

Bon, puisque ça ne pose vraisemblablement pas de soucis, j'enlève la phrase en question.
Guilhem 26 janvier 2007 à 11:32 (CET)
Et je la réenlève aujourd'hui.
Guilhem 23 septembre 2007 à 02:26 (CEST)

Renommage

Je propose de renommer donc Ministère de l'Éducation nationale en Ministère de l'Éducation nationale afin d'obtenir un article par ministère, en attendant de pouvoir compléter ceux concernant les ministères nouvellement créés. Qu'en pensez-vous ? Ekto - Plastor 23 mai 2007 à 13:01 (CEST)

Établissements publics nationaux

Dans le texte consacré au ministère de l'éducation nationale, attention les Centres régionaux de documentation pédagogique sont des établissements publics nationaux au même titre que le CNED, le CNDP, le CEREQ, le CNOUS, les CROUS .......--193.48.4.6 (d) 14 mai 2010 à 17:59 (CEST)--193.48.4.6 (d) 14 mai 2010 à 17:59 (CEST) --193.48.4.6 (d) 14 mai 2010 à 17:59 (CEST) --193.48.4.6 (d) 14 mai 2010 à 17:59 (CEST)

Vous avez tout à fait raison. En fait, c'était clair dans mon esprit, mais j'ai quand même reformulé car ce n'est pas forcément facile à comprendre si on n'explique pas clairement les choses. Cordialement, O. Morand (d) 18 mai 2010 à 00:33 (CEST)

renommages de novembre 2010

Bonjour,

Il est fort probable qu'il faille renommer cette page, mais rien n'interdit d'en discuter avant. Notamment pour éviter de procéder à 4 renommages successifs, dont le dernier contient un point incongru...

Le dernier renommage semblant indiquer une volonté de remettre le nom initial, j'ai rétabli celui-ci. Cela ne correspond pas à une prise de position de ma part, juste une action technique. Si un renommage n'est pas possible avec un compte utilisateur standard, il faut faire une demande de renommage aux administrateurs.

Cordialement,

--Hercule Discuter 27 novembre 2010 à 00:20 (CET)

Voir aussi cette discussion (le renommage dépasse le cadre de cet article). Skippy le Grand Gourou (d) 27 novembre 2010 à 11:31 (CET)


Place de l'Éducation nationale dans les premiers employeurs du monde

Bonjour,

Selon un article de La Croix du 29 mars 2012, l'Éducation nationale ne figure par dans le top 10 des principaux employeurs mondiaux. [1] Elle ne peut donc pas être sixième employeur mondial comme indiqué précédemment. --San Kukai   || || | |||| || 16 mai 2012 à 10:02 (CEST)

Les joies des remaniements ... en espérant qu'il ne faille pas faire l'opération inverse dans six mois ... Tiraden (discuter) 10 août 2014 à 00:14 (CEST)

Renommage

Suite à la nomination du nouveau gouvernement, il faudrait probablement renommer à nouveau la page, puisque l'enseignement supérieur et la recherche sont à nouveau dans un ministère séparé. Pas sûr de la procédure à suivre... --Rowinner (discuter) 17 mai 2017 à 15:54 (CEST)

Au temps pour moi, la page porte déjà le bon nom. Il suffira de changer le cartouche. --Rowinner (discuter) 17 mai 2017 à 15:55 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur Commons

Message déposé automatiquement par un robot le 12 novembre 2017 à 02:23 (CET).

Du soutien aveugle à l'ordre éditorial établi à la plaisante accusation de vandalisme

Soyons de bonne foi : prêtons à HaT59 la connaissance théorique et pratique de la logique usuelle. Ainsi, la volonté de ce contributeur d'affubler un ministre M de l'Éducation nationale du qualificatif de « personne clé » relève nécessairement du modus ponens A ^ B => C avec :
(A) Si un ministre remplit un ensemble de critères X, alors il peut être qualifié de « personne clé » du ministère de l'Éducation nationale.
(B) Le ministre M remplit l'ensemble de critères X.
(C) Le ministre M peut être qualifié de « personne clé » du ministère de l'Éducation nationale.
Bon. Logique élémentaire me dira-t-on. Oui, logique élémentaire, mais hautement méprisée dans cet article. Voici pourquoi.

  • D'abord, l'ensemble des critères définissant une « personne clé » n'est précisément jamais défini. Qu'est-ce donc qu'une « personne clé » ? On aimerait que les thuriféraires de ce qualificatif passe-partout (!) nous le disent ! Peut-être nous répondront-ils avec naïveté qu'une « personne clé » est un ministre qui a fait passer une « grande loi ». Soit, mais voilà bien un critère de journaliste, qui n'a aucune rigueur scientifique : la notion de « grande loi », quel que soit le prédicat moral qu'on lui associe (« dans le bon ou le mauvais sens » entendait-on déjà, avec autant de naïveté), est toujours une notion politique, une construction contemporaine — on est d'ailleurs ravi d'apprendre que seuls les récents ministres, ou presque, peuvent être des « personnes clés », comme si le ministère n'avait pas existé avant notre époque... — aux contours si flous qu'elle est insaisissable pour qui fait preuve de rigueur conceptuelle. Mais, beau joueur, ne jouons pas plus longtemps la naïveté — nous sommes sur Wikipédia après tout — et tolérons cette « définition » journalistique.
  • Demeurent toutefois les critiques sur la liste des heureux élus au titre de « personne clé », qui correspondent, si on suit avec intelligence cette démonstration, à la démolition de la prémisse mineure du syllogisme. En effet, c'est avec stupeur que l'historien de l'éducation en France découvre que Ségolène Royal et Jack Lang ont porté de « grandes lois » (en comparaison de leurs prédécesseurs et de leurs successeurs naturellement) — et l'infobox se garde bien de préciser lesquelles par exemple ! Mais c'est avec consternation qu'il découvre que sont omis de cette liste des noms que connaissent tous les professionnels de l'éducation un peu informés : Mgr Frayssinous (oubli certes pardonnable mais majeur), François Guizot (ah ! qui ose méconnaître les lois Guizot et parler d'éducation ?), Jean Zay (ce grand réformateur de l'entre-deux-guerres, inconnu au bataillon sacré des « personnes clés »), René Haby (et son collège unique, péché originel des politiques actuelles), Alain Savary (un million de Français dans les rues, une bagatelle sans doute), Alain Devaquet (qu'on n'aille pas chicaner sur la délégation, c'est le cas pour Madame Royal), Claude Allègre (et ses légendaires éructations contre les profs), autant de noms plus marquant que Jack Lang, Ségolène Royal ou Xavier Darcos... Mais soyons de nouveau beau joueur et ne couvrons pas davantage de ridule les thuriféraires de la « personne clé ».
  • En réalité, la critique centrale de cette liste repose sur la notion de travail inédit, indépendamment des criantes carences évoquées précédemment. De fait, tout discours distribuant des points de notoriété aux différents ministres (même si cela est fait convenablement) sans s'appuyer sur une source déclarant que « tel ministre est une personne clé du ministère » (et la source, en tant que source, a en ce cas autorité pour donner ou ne pas donner de définition à « personne clé » et pour ranger qui elle veut derrière cette appellation) relève du travail inédit au sens de Wikipédia : il s'agit de recouper des informations (typiquement, tel ministre a fait passer telle loi et cette loi a mobilisé les foules) pour en donner une nouvelle (ce ministre est une « personne clé » du ministère). C'est très bien, mais pour un historien, pas pour un contributeur de Wikipédia, qui est censé distinguer la compilation de la création.

CQFD (ou, pour les latinistes qui savent le latin, QED). Conclusion : il manque une source mentionnant clairement que « tel ministre [présent dans la liste de l'article] est une personne clé du ministère » pour être fondé à maintenir cette liste. Jean-Baptiste P.--37.171.213.225 (discuter) 12 juillet 2018 à 11:53 (CEST)

Je suis d'accord avec les arguments de 37.171.213.225, pas d'accord avec le titre polémique de cette section. Sur quels critères juge-t-on que ces ministres sont à l'origine d'une « grande loi » de l'Éducation nationale : si c'est mentionné dans leur article dédié, pourquoi pas, mais la loi Guizot, la loi Savary, le projet de loi Devaquet, la loi Allègre de 1999 sur l'innovation et la recherche ont aussi marqué l'histoire de l'éducation nationale en France ? Et la liste de 37.171.213.225 est loin d'être exhaustive, d'où sa question pertinente : quels critères objectifs pour éviter une liste à rallonge ou une liste correspondant à un WP:TI ? Salsero35 12 juillet 2018 à 12:31 (CEST)
Je notifie Notification Celette, Panam2014, Cheep, Krwy, Nomen ad hoc et TwoWings à titre indicatif. Je répondrai sous peu plus en détail à Jean-Baptiste P. Mais je suis décidément toujours exaspéré par les utilisateurs sous IP qui viennent nous expliquer comment l'encyclopédie sur laquelle nous sommes inscrits et contribuons depuis des années devrait fonctionner, et qui se permettent en plus des leçons personnelles et des jugements à peine voilés. HaT59 (discuter) 12 juillet 2018 à 12:55 (CEST)

Notification Celette, Panam2014, Cheep, Krwy, Nomen ad hoc, TwoWings, HaT59 et Salsero35 : pour commencer, une question de forme. L'iP en question (dynamique) a vu son auteur bloqué pour trois jours pour attaque personnelle. Par conséquent, elle devrait être rebloquée pour contournement de blocage et revenir discuter dans trois jours en évitant les attaques personnelles. Ensuite, je pense qu'on doit se baser sur les sources pour voir si toute loi fait du titulaire de la fonction un personnalité notoire du ministère. --Panam (discuter) 12 juillet 2018 à 15:40 (CEST)

  • +1 HaT59. J'appuie également le propos sur le ton (un peu méprisant) et la méthode (les passages en force), comme si l'IP pouvait s'affranchir de certaines règles et que nous devions, nous, le regarder avec admiration au pied de sa chaire. La « plaisante accusation de vandalisme », on s'en passera aussi : vous révoquez plus de trois fois de suite en moins de 24 heures, théoriquement vous devriez être bloqué à cette heure. Regarder ces règles avec dédain n'appuiera pas votre argumentation.
  • Toute liste est subjective, et l'IP semble le découvrir ici. Écrire un article Wikipédia est subjectif, vu que le voisin n'aura certainement pas sélectionné les mêmes sources, les même formulations, la même présentation. Choisir une iconographie sur un article est également subjectif : pourquoi la photo de tel personnage et pas de tel autre ? C'est stupéfiant, non ? Il ne faut pas avoir fait Saint-Cyr pour comprendre que Ferry, Guizot, Haby ou Allègre ont davantage marqué l'histoire du ministère que Gilles de Robien. Et finalement, vous semblez comprendre ce qu'est un « personnage clef » (ou majeur)… puisque vous allez jusque citer des noms manquants ! Vous voyez…
  • Cela dit, je n'ai pas de religion particulière sur les noms qui doivent figurer, et on peut tout à fait discuter d'une sélection ici, représentant toutes les grandes époques. L'IP a raison, de grands noms manquent, d'autres figurant sont plus superflus. Mais si l'IP avait initié une discussion sur cette base dès le départ au lieu de passer le bulldozer en estimant que, plus elle passera en force, plus elle aura raison, le problème aurait déjà été réglé.
  • Pour le reste, si d'aucuns estiment que le paramètre « personnage clef » doit être aboli tant il est subjectif, ce n'est pas du tout le lieu pour le faire mais sur la PdD de l'infobox. Le paramètre existe ===> on l'utilise. Si d'aucuns considèrent qu'on ne doit plus l'utiliser, alors on le supprime sur toutes les infobox de ce type, comme ça le problème sera réglé. Mais en attendant il est là. Cette question se réglera donc sur la PdD de l'infobox mère.
Celette (discuter) 12 juillet 2018 à 21:22 (CEST)
Me revoilà ! Et en fait @Celette m'enlève mes arguments Clin d'œil Que dire de plus ? Effectivement, cette liste est totalement subjective. Néanmoins, je ne crois pas que supprimer ce paramètre soit une bonne chose. L'infobox donne les informations essentielles en un coup d’œil, et en un clic nous permet ici d'accéder aux articles de ces ministres qui ont fait l'Éducation nationale.
L'IP a raison également lorsqu'il dit que beaucoup de ministres cités dans la liste actuelle sont des ministres récents, et qu'ont été omis d'autres grands noms de l'histoire de l'éducation (pour information, j'ai rajouté Jean Zay et René Haby).
Pour mettre fin aux reverts, je propose à Jean-Baptiste P., à @Celette, à @Panam2014 et à tous les contributeurs notifiés (si tenté qu'ils suivent le débat) d'engager ici une discussion plus constructive que celle de savoir si l'on garde ou non la liste, mais afin de définir quels ministres on y intègre. Je pense que nous serons déjà tous d'accord pour dire que Ferry, Guizot, Haby et Zay y ont toute leur place… Que dites-vous d'une telle proposition ?
HaT59 (discuter) 12 juillet 2018 à 22:16 (CEST)
Bien sûr que c'est tout l'intérêt d'une infobox de lister les personnages clés : pour moi, ce paramètre n'est pas à remettre en cause. Sauf qu'ici, on est en présence de plus d'une centaine de ministres de l'Éducation nationale. D'où le problème du listing. Allez , je rajoute loi Falloux, loi Duruy. Comment choisir, on ne va pas en mettre 20 quand même ? Salsero35 12 juillet 2018 à 22:26 (CEST)
Notification Salsero35 : On peut peut-être se limiter à 10, ce qui sera déjà pas mal. En veillant à un certain équilibre des époques… Cordialement, HaT59 (discuter) 12 juillet 2018 à 22:52 (CEST)
Ben c'est là le hic : si on prend les deux critères équilibre des époques et ministre à l'origine d'une loi notable, on a actuellement dans l'infobox 8 ministres de la 5e république (auxquels pour moi il faut rajouter Savary, Devaquet, Allègre). Ça fait déjà 11 rien que pour cette période Euh ?. Lesquels sélectionner ? Salsero35 12 juillet 2018 à 23:03 (CEST)
Notification Salsero35 : Je ne comprends pas très bien… Justement, puisque la liste actuelle dérange, nous n'allons a priori pas garder la totalité de ceux qui y figurent actuellement. Je suppose qu'on enlève déjà Ségolène Royal, Xavier Darcos, Luc Chatel, Jack Lang et dans une moindre mesure Lionel Jospin, qui ne sont pas à l'origine d'une loi « mémorable ». En admettant que l'on conserve René Haby, François Bayrou qui a fait la réforme du Bac et Najat Vallaud-Belkacem qui a fait la réforme du collège, cela ne nous en fait plus que 3 pour la Ve République… HaT59 (discuter) 12 juillet 2018 à 23:16 (CEST)
Bon, prostituons-nous intellectuellement quelques instants. Pour la Ve République : virer impérativement Royal, Lang, Ferry et Bayrou ; très éventuellement conserver Chatel ; plutôt conserver Vallaud-Belkacem ; conserver Haby et Jospin ; ajouter impérativement Savary, Devaquet et Allègre ; ajouter éventuellement (Edgar) Faure. Pour la IVe République : aucun (la Quatrième République n'est pas, comme on le sait, le régime des « personnes clés ») ou éventuellement André Marie. Pour le régime de Vichy : aucun ou Carcopino. Pour IIIe République (période que je maîtrise le moins ; j'y réfléchirai demain) : maintenir impérativement Jules Ferry et Jean Zay. Pour le Second Empire : Victor Dury. Pour la IIe République : Falloux (évidemment !). Pour la Monarchie de Juillet : Guizot. Pour la Restauration : Mgr Frayssinous. Trois notes. 1) Présentation par ordre chronologique. 2) Il s'agit ici des « ministres clés », et non des « personnes clés » du ministère ; la différence est à notre époque importante. 3) Cet exercice est vraiment stupide : comparer un ministre de l'Instruction publique de la Troisième République avec un ministre de l'Éducation nationale de la Cinquième République n'a aucun sens. La mort dans l'âme et le courage dans les doigts, Jean-Baptiste P. --37.168.31.228 (discuter) 12 juillet 2018 à 23:59 (CEST)
Je me permets de ne pas revenir sur les différents méta-arguments de Celette pour me concentrer sur ses arguments.
  • Tout discours est tenu par un sujet ; tout discours est donc, stricto sensu (c'est-à-dire au sens strict pour les non-latinistes), subjectif. Soit. Personne n'a heureusement prétendu le contraire — en réalité sauf Wikipédia et quelques gens fort naïfs avec leur hypocrite neutralité de point de vue, mais n'entrons pas ici dans ces considérations. Reste que si tous les discours sont au sens strict subjectifs, tous n'échappent à la science : certains sont construits à partir d'une méthode explicite et précise (traduction personnelle de Popper) et sont réfutables, donc scientifiques. Et l'un des fondements de cette méthode explicite et précise est la définition (même si, à la vérité, ce point est en l'état inexact). Ainsi, en ne définissant pas ce qu'est une « personne clé » (quels cuistres écrivent encore « clef » ?), la liste de cet article est un discours qui n'est pas scientifique, mais politique ! Et mon précédent message vise de surcroît à dire que la notion de « personne clé » telle qu'elle est usuellement entendue, c'est-à-dire sauf à procéder à une totale redéfinition, est toujours (au-delà de cet article donc) une notion politique (au sens faible du terme) : c'est une construction qui regroupe plus (« davantage... que », vraiment ?) de charges émotives et conatives que référentielles ; et l'emploi par certains de « personnage » pour « personne » le confirme. Cette notion politique est certes évidemment utilisable — voilà la réponse à l'étonnement de Celette à propos de mes compléments à la liste (notez d'ailleurs que votre exemple est fort mal choisi : le nom de Gilles de Robien est bien plus souvent prononcé dans le monde de l'Éducation nationale que celui de René Haby ; eh oui, les fameux remplacements de Robien sont plus connus que la réforme du collège unique...) —, mais il faut avoir conscience de son caractère politique et non-scientifique. Or, on peut orgueilleusement penser que les soi-disant successeurs des Encyclopédistes préfèrent un discours scientifique à un discours politique (encore que ce point prête le flanc à la critique).
  • Je ne réponds pas au méta-argument du deuxième point.
  • Common law ou droit romano-civiliste en somme ? Oui, cela semble tout à fait plaidable. Mais d'un point de vue scientifique, tolérer une erreur sous prétexte qu'il en existe d'autres est guère convainquant — il n'y a pas le problème de l'égalité face à l'injustice (comprendre ici le faux). Je m'en tiendrai donc à demander la suppression du paramètre « personnes clés » sur cette page et à pousser la requête sur la page de discussion de l'infobox elle-même le cas échéant.
Jean-Baptiste P. --37.168.31.228 (discuter) 12 juillet 2018 à 23:31 (CEST)
Je propose qu'on laisse de côté l'IP 37.168.31.228 qui joue au cuistre et n'est pas constructif. Forcément il faut faire des retraits HaT59 mais loi Debré, loi Faure, loi Savary, projet de loi Devaquet, loi Jospin, loi Allègre sont suffisamment « mémorables » pour avoir un article dédié. Pour moi, on remonte à 9. Or, il y en a pas mal aussi pour la 3e république et ses « hussards noirs » (Zay, Ferry, Combes, Goblet …), et il faut ajouter la loi Daunou, celle de Guizot, Falloux, Duruy… Bref, le tri va être compliqué. Salsero35 12 juillet 2018 à 23:59 (CEST)
Accessoirement, je viens de bloquer l'intéressé pour les insultes ci-dessus (« prostituons-nous intellectuellement quelques instants ») qui succèdent à un ton auparavant condescendant et à un mépris affiché. Les bénévoles de ce site doivent pouvoir discuter tranquillement sans avoir à composer avec cela. --d—n—f (discuter) 13 juillet 2018 à 00:12 (CEST)
Conflit d’édition +1 avec @Salsero35 : on laisse l'IP vandale de côté. Pour le reste, je crois que vous compliquez inutilement la chose… Je pense qu'avec les articles « Ministère de l'Éducation nationale (France) », « Système éducatif en France » et à plus forte raison « Histoire de l'éducation en France », toutes les lois que vous citez ont déjà suffisamment d'échos en plus de leurs articles respectifs. Il ne me semble donc pas indispensable d'inclure dans la liste Michel Debré (qui n'a été présent que 23 jours au MEN, qui plus est par intérim), Alain Devaquet dont la loi n'a pas abouti, et Lionel Jospin dont on retient plus le passage à Matignon pendant la troisième cohabitation. Quant à Daunou et Duruy, je n'en ai jamais entendu parlé… Vraiment, il s'agit là de mentionner les noms les plus marquants. HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 00:28 (CEST)
Éclaircissons le débat : on choisit comme critères "équilibre des époques" (3-4 ministres pour la 5è république, 3-4 pour la 3è, et qqs autres pour les autres régimes), "ministre à l'origine d'une loi notable" (en prenant en compte que les lois qui ont le plus marqué l'histoire de l'enseignement en France), mais aussi "ministre à l'origine de grandes réformes" (ce qui permet d'intégrer Najat Vallaud-Belkacem car je ne vois pas en quoi sa loi est plus importante que la loi Savary dont beaucoup de dispositions sont encore en vigueur, et alors Alain Savary mériterait d'y figurer aussi) ? Salsero35 13 juillet 2018 à 01:02 (CEST)
C'est tout à fait cela ! Je vais créer une nouvelle section car celle-ci devient illisible. HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 01:10 (CEST)

« Personnes clés » du ministère

Pour résumer, voici donc les critères qui semblent les plus évidents :

  • Équilibre des époques (3-4 ministres pour la Ve République, 3-4 pour la IIIe, et quelques autres pour les autres régimes, soit une dizaine de noms) ;
  • Ministre à l'origine d'une loi notable ;
  • Ministre à l'origine de grandes réformes.

En ne prenant en compte que les lois qui ont le plus marqué l'histoire de l'éducation en France.

Je propose donc la liste suivante :

Qu'en pensez-vous ? En avez-vous une autre à proposer ?

HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 01:30 (CEST)

D'ailleurs, à la réflexion, je me demande même si Vincent Peillon (instigateur des lois de Refondation de l'École et de la réforme des rythmes scolaires) n'aurait pas aussi sa place au côté de Najat Vallaud-Belkacem, et peut-être davantage que René Gobelet ou Claude Allègre… HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 01:35 (CEST)
OK pour ma part. Celette (discuter) 13 juillet 2018 à 01:49 (CEST)
Arfff c'est dur d'en supprimer certains qui ont marqué aussi l'histoire mais puisqu'il faut s'en tenir à une dizaine, c'est bon pour moi aussi. Ce serait top si on rajoutait quand même Victor Duruy qui est à l'origine de plusieurs lois et de plusieurs réformes. Salsero35 13 juillet 2018 à 02:02 (CEST)
Fait Ok, ça fait donc douze (je rajoute Victor Duruy et Vincent Peillon du coup). Je modifie tout de suite l'infobox. Merci à tous pour vos contributions !
HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 02:08 (CEST)

@Celette et @Salsero35 : J'ajouterai même, quel plaisir de contribuer avec vous ! Cordialement, HaT59 (discuter) 13 juillet 2018 à 02:18 (CEST)

À partir du moment où ça se passe entre wikipédiens de bonne foi qui recherchent WP:Consensus et pas à imposer chacun son point de vue, c'est tjrs agréable. En plus, grâce à toi HaT59, l'ajout de cette nvle section a permis de ne pas s'éterniser sur cette pdD. Au plaisir de se recroiser, Salsero35 13 juillet 2018 à 02:26 (CEST)