Discussion:Martine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Martine et Confucius[modifier le code]

"On peut remarquer également que chaque grande civilisation a eu son type humain idéal : "l'homme de bien" pour Confucius, le "sage" pour la Grèce antique, le chevalier au Moyen-âge, le clerc à la Renaissance, l'"honnête homme" au XVIIe siècle et le gentleman sous Victoria. Le fait que la période précitée ait eu le sien témoigne sans doute aussi de l'esprit qui y régnait, et le fait que ce modèle ait été pour une fois féminin semble tout à son honneur".

N'est-il pas un peu outrancier de mettre Martine sur le même plan que Confucius ?

S'il s'agissait d'enseignemnts de philosophie, sans aucun doute. Mais ce serait se montrer injuste envers Confucius que de le réduire à son seule enseignement philosophique - ou plus exactement Confucieus a été philosophe comme notre Epictète, rappelant que la philsophie n'a pas été faite pour qu'on en parle, mais pour qu'on s'en serve; qu'elle est affaire de comportements et d'attitudes davantage que de discours. En ce sens, la comparaison ne mesemble pas déplacée : les deux - chacun a sa façopn bien sûr - ont proposé de considérer une sorte de modèle humain idéal, préoccupation absente par exemple de bandes dessinées comme Peanuts, Donald ou Le petit Spirou dont le but n'est que de distraire. Certes, j'aurais pu en dire un mot dans l'article pour péciser la question, mais je craignais de l'alourdir par cette digression... François-Dominique2 15 oct 2004 à 15:58 (CEST)

P.S. Cela dit, on peut évidemment virer Confucius et ne garder que le reste, mais c'est dommage pour deux raions. Premièrement, parce qu'à tout seigneur, tout honneur, et ensuite parce que sans cette nécessaire référence l'ensemble devient un peu européo-centré.

ça me semble un chouia hors-sujet. Confucius n'est pas un personnage de fiction (et même s'il a profondément marqué les chinois, il ne s'adressait, à l'origine, qu'à l'empereur ou aux princes), mais surtout, l'histoire a connu bien des équivalents directs à Martine, les livres pour jeunes filles c'est une vieille tradition, en tout cas depuis le début du 19e, notamment en angleterre, il y en a eu des tas.



J'interviens dans la conversation pour dire (1) que Peanuts n'est pas une BD de distraction est est plus philosophique que Confucius d'ailleurs, que (2) Confucius a un petit rapport avec Martine, il établit une sorte de monde stable et immobile avec ses valeurs... Mais Martine n'a pas initié quelques milliers d'années de civilisation, au contraire, elle s'est ringardisée en 25 ans. (3) Donald il ne faut pas le limiter non plus à la distraction, bien qu'il y ait des tas d'épisodes sans intérêt, mais le Donald de Carl Barks parle, en termes symboliques, très bien de son temps (4) le petit Spirou je ne peux rien pour lui par contre (et dire que Yann le Pennetier est nègre sur les scénarios (5) Martine européano-centriste : ben... ouais... Je vois mal comment y faire quelque chose (6) un rapport entre Martine et la chine quand même : certains affichistes de la révolution culturelle avaient un genre graphique assez proche de celui de Martine. Jean-no 15 oct 2004 à 16:24 (CEST)

Martine et Confucius[modifier le code]

La comparaison me parait légèrement fumeuse. J'aurais trouvé plus intéressant un parallèle avec les images d'Epinal...

en passant, je corrige le e à Epinal parce que ça me fait mal aux yeux sinon

Désuétude[modifier le code]

Elle peine d'autant plus à « échapper à une certaine désuétude » que le nom même de l'héroïne a pris un coup de vieux depuis quelques lustres. Le prénom Martine se concevait aisément dans les années 50, au temps de la (pleine) gloire de Martine Carol. Si Martine avait suivi l'air du temps, elle s'appellerait aujourd'hui Nolwenn, Cindy, Jen(n)ifer et autres... Un prénom « d'icône médiatico-jetable du début du TTTroisième MMMillénaire » , quoi, et qui, d'ici dix ans paraîtrait lui aussi « ringard » aux consommateurs/trices du moment. Ma'ame Michu | Discuter 15 oct 2004 à 18:34 (CEST)

A propos des parodies[modifier le code]

Les parodies de martine ne méritent pas un lien externe sur cet article. Non pas parcequ'elles visent ou non un public ou un autre. Mais surtout car le phénomène reste limité dans l'histoire. Des parodies sur des personnages de fiction il y en a beaucoup, en voilà une qui fait parler d'elle aujourd'hui, mais en attendant une publication ou une information dans des sources externes (cf. règles de wikipédia concernant la notoriété) ce lien ne peux pas apparaître. --Paulokoko comptoir 25 octobre 2007 à 19:26 (CEST)

références nécéssaires[modifier le code]

Je ne trouve pas que les demandes de références qui encombrent l'article se justifient franchement. En effet tout ça (en tout cas la description physique des gouaches de Martine ou le fait que la série ait toujours du succès) tombe sous le sens (il n'y a qu'à regarder) mais il est probable qu'on ne trouvera pas de références en dehors des quelques articles de presse peu inspirés sortis pour l'anniversaire de la série il y a quelques années. Je pense que la demande de sources n'est pas illégitime, mais il y a quand même des sujets hautement polémiques qui imposent de citer des sources et d'autres pour lesquels la question est moins urgente. Ce qui me chagrine c'est que l'article est devenu complètement vide. (->Jn) 19 novembre 2007 à 11:12 (CET)

L'article est déjà moins vide qu'avant. Un passage vraiment non neutre a été viré c'est vrai il y a peu, et on peut pas dire qu'il était bienvenu : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Martine&diff=22940616&oldid=22928939 . Le passage sur les couvertures est depuis le début sujet de mini-guerres. Je pense qu'il est pertinent vu le calme relatif qu'il y a autour de cette série, cet évènement a un peu sorti du grenier une série qui vieillissait un peu. Bref. En ce qui concerne le nombre important de demande de références pas mal sont de moi, car je suis certain que Martine a été traité au moins une fois dans des ouvrages disponibles en bibliothèque. En ce qui concerne le style je ne sais pas. Ca tombe sous e sens pour ceux qui ont lu la BD et qui ont des connaissances en peinture, mais pour moi qui n'ai jamais lu un seul des tomes c'est pas évident. --Paulokoko comptoir 19 novembre 2007 à 15:52 (CET)
Hmmm... C'est pas une bd, Martine, ce sont des livres illustrés. Je pense que la description physique d'une image n'a pas nécessairement besoin d'être sourcée si elle ne risque pas de faire polémique. Les études de style des livres pour enfants, c'est rare ! (->Jn) 20 novembre 2007 à 23:35 (CET)
Ouaip... je ne sais pas quel est l'usage pour ce genre de description.. Je te laisse faire :) --Paulokoko comptoir 21 novembre 2007 à 10:40 (CET)
"Série qui vieillissait un peu", je ne suis pas du tout d'accord, on trouve largement les albums dans les librairies et grandes surfaces. Il y a toujours plein de parents qui offrent des Martine à leurs filles. J'en reviens pas qu'on accorde un paragraphe pour ce site internet (illégal en plus!). Pauvre Martine, elle n'a pas mérité ça... --Guil2027 (d) 6 décembre 2007 à 13:34 (CET)
Si ça peut faire avancer le schmilblick, je ne me vexerai pas si vous enlevez ce paragraphe :). Un buzz étant éphémère par définition, cela m'étonnerait qu'on se souvienne encore bien longtemps du générateur de couvertures... Deelight (d) 8 janvier 2008 à 23:47 (CET)

Anectodique[modifier le code]

Je propose la scission de cette section. Le site Martine cover generator semble avoir eu un échos non-négligeable dans la presse (Le Figaro, Libération). --pixeltoo⇪員 20 novembre 2007 à 20:41 (CET)

Le phénomène parodique est plutôt intéressant, je trouve. L'effet comique est obtenu du fait d'un décalage entre l'innocence du personnage et les aventures souvent graveleuses qu'ont prétend lui faire vivre. Ca marche beaucoup moins bien avec d'autres séries. C'est dans la lignée de Happy Tree Friends ou South Park. Ca illustre une certaine forme d'humour, l'humour irrévérencieux, quelque peu sacrilège. ..."univers bourgeois"? pas vraiment, ce n'est pas vraiment bourgeois de faire visiter une ferme à ses enfants... enfin, Martine n'est pas issue d'un milieu social bien précis. L'idée serait plutôt d'épanouir l'enfant à travers toutes sortes d'activités, enfin de lui donner envie de faire des activités épanouissantes, un truc comme ça. "Petit rat de l'opéra", c'est plutôt bourgeois, mais aller à la ferme ou faire la cuisine, pas vraiment... Enfin, Martine n'est pas non plus née dans un milieu défavorisé - d'où l'idée "comique" de l'imaginer en train de se droguer, de devenir fille-mère, ou des trucs dans le genre... C'est plutôt triste, en fait, ce qui fait rire, en général...--Rflock (d) 14 novembre 2012 à 13:27 (CET)
Le succès de Martine dépend surtout aussi, je pense, du talent de l'illustrateur Marlier, au style original, reconnaissable entre tous, et qui correspond bien à l'enfance. Marlier est vraiment un très grand illustrateur.--Rflock (d) 14 novembre 2012 à 14:51 (CET)
Je verrais bien des chapitres comme : Public visé - Valeurs défendues (enfin, Marlier, a priori, comme Hergé, a baigné à ses débuts dans le milieu de la presse -de l'édition plutôt- catholique, ce qui transparaît dans les Martine/ influence sur le fait qu'on propose aujourd'hui des tonnes d'activités aux enfants pour leur épanouissement, ou sur le développement du fait...) - Polémiques - Produits dérivés... Il a beaucoup d'éléments de l'article consacré à Marlier, aussi, qu'on pourrait transférer dans l'article Martine. C'est un génie du dessin, Marlier, zut enfin ! Il y a, dans les Jean-Lou et Sophie - bon, c'est plus Martine -, des chefs-d'oeuvre absolus, genre. Comme aurait dit Michael Jackson paraît-il, il y a Dieu là-dedans :) Ce qu'il a d'assez fascinant avec ce personnage de Martine, aussi, c'est qu'il n'a pas d'identité graphique particulière, c'est juste une petite fille, n'importe quelle petite fille. Si on compare par exemple avec Tintin ou Astérix, leur graphisme évolue forcément au fil du temps, mais ils conservent certains traits qui leur sont propres, qui font qu'on les reconnaît malgré tout. Enfin, je prends mes exemples dans la bd, c'est autre chose mais, même dans les livres illustrés pour les plus jeunes, la plupart des personnages sont caractérisés. Martine, non. "Martine" est comme le symbole d'une petite fille, ou d'un enfant en général. Je me pose une question quelque peu "philosophique" en passant: le joli est-t-il le beau de l'enfant ? Les dessins de Marlier sont entre le joli et le beau, je trouve. Est-ce le kitsh de l'adulte ? Le monde de l'enfance est-il un monde parallèle, inaccessible à l'adulte qui, pourtant, en vient ? Peut-on encore se souvenir ?... A thing of beauty is a joy for ever. oui, bon, bref :)--Rflock (d) 17 novembre 2012 à 15:41 (CET)

Copyvio[modifier le code]

Il y a de gros problèmes de copyvio sur cet article!! Je pense qu'il faudrait interroger CopyKut à ce sujet. Jetez un coup d'œil sur l'article de ce site: [1] --Guil2027 (d) 6 décembre 2007 à 14:12 (CET)