Discussion:Métiers de la santé

    Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
    Autres discussions [liste]
    • Admissibilité
    • Neutralité
    • Droit d'auteur
    • Article de qualité
    • Bon article
    • Lumière sur
    • À faire
    • Archives
    • Commons

    Manucure[modifier le code]

    J'ai des scrupules à les enlever mais: qui peux me dire que des professions comme manucure, pédicure et j'en passe... sont des professions MEDICALES? Je ne crois vraiment pas que ce soit le cas. --http://www.20six.fr/kubrick 27 septembre 2005 à 22:43 (CEST)

    Je me lève et je confirme, ce ne sont pas des professions médicales. Et zou, un lien officiel http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/metier_sante/sommaire.htm (lien obsolète, apparemment, le 20/03/13)

    Quelle est la définition de "profession médicale" ? Votre lien donne une liste, mais ni définition ni texte officiel. En plus ce lien est franco-centré (et en France les pédicures-podologues sont des professionnels de santé: http://www.admi.net/jo/19960814/TASP9623066D.html )Apokrif 6 février 2006 à 15:38 (CET)[répondre]

    De quoi je me mele..??!![modifier le code]

    Vous n'etes pas sur un article reserve aux professions uniquement medicales mais aux professions de sante en totalite,auxquelles appartiennent bien les pedicures comme le precise le lien que vous avez vous meme indique.Faudrait apprendre a lire avant de corriger les encyclopedies.Par contre qu'on y trouve le Shiatsu,le Yoga,ou le Reiki,qui est"une technique de guerison par apposition des mains.." d'apres la definition de Wikipedia...ca ne vous derange pas.Le comble c'est qu'on met dans le meme paragraphe et dans la meme liste des superstitions comme le Yoga le Shiatsu et autres fredaines avec la Radiotherapie ou la medecine nucleaire....la neutralite en prend un sacre coup Loupiat 4 février 2006 à 23:44 (CET)[répondre]

    Concernant la différence entre professions médicales et para médicales, je trouve un début de réponse ici : [1]
    "À la différence des professions médicales, les professions paramédicales sont dépourvues de textes spécifiques fixant les règles déontologiques, administratives et techniques encadrant leur exercice."

    Ce texte est tres etrange de la part d'un cadre de la Securite Sociale,a defaut de precision de sa part,je dirai qu'il est abusif voire mensonger de dire que les professions paramedicales sont depourvues de textes specifiques,sur le site Legifrance on trouve tous les textes officiels reglementant ce qu'on appelle le "role propre" de chacun,les conditions d'exercice,la liste des actes autorises,les lieux et le domaine d'exercice de chaque profession...Ces textes sont toujours susceptibles d'etre modifies ou adaptes,mais on a vraiment pas le droit de dire que ces professions en sont depourvues.Quant aux regles deontologiques il existe depuis bien longtemps le Conseil Superieur des Professions Paramedicales qui travaille sur ces sujet,on pourrait a la rigueur elargir sa mission,mais pourquoi proposer la creation d'un nouvel organisme?

    Loupiat 7 février 2006 à 11:49 (CET)[répondre]

    Je pense que l'auteur de ce texte pensait aux conseils de l'ordre. Il en existe un pour les médecins, les pharmaciens, les dentistes et les sages femmes. Je ne sais pas si la distinction médical/paramed. se fait sur ce critère, mais ca semble coller. Je n'ai rien trouvé sur le net :/
    TetardKing 8 février 2006 à 10:00 (CET)

    La distinction se fait sur la pratique,la difference fondamentale entre les professions pre-citees,de medecins a sage femme et les infirmieres,se base sur le fait que les premieres ont le droit de diagnostiquer une pathologie et de prescrire des traitements,pas les infirmieres,meme si depuis quelques temps on parle de "diagnostic "infirmier il ne s'agit que d'un "post" ou d'un "para" diagnostic qui porte le plus souvent sur l'evolution d'une pathologie qui a deja ete diagnostiquee.Quant a la prescription infirmiere,elle ne peut exister que dans l'urgence,si l'infirmiere pense que la vie du malade ou son etat sont en jeu.De plus dans un passe relativement recent (1950/60) la formation des infirmieres n'etait pas uniforme,certaines etaient formees par les chefs de services,d'autres par des medecins militaires,elles ont continue a exercer meme apres la creation du diplome d'etat,d'ou l'utilisation de la precision "infirmiere diplomee d'etat" de nos jours alors que ce diplome est obligatoire pour exercer.Je crois qu'on peut,sans abuser,assimiler le Conseil Superieur des Professions Paramedicales a un Conseil de l'Ordre en tous cas c'est ce vers quoi on doit tendre. Loupiat 9 février 2006 à 12:09 (CET)[répondre]

    Les pharmaciens (dont je suis) n'ont ni le droit de prescrire ni ne font de disagnostic. La différence sur la pratique ne me semble pas non plus une distinction suffisement nette pour être utilisée par la suite dans les lois/reglements/decrets. J'imagine qu'il y a une vraie distinction "légale".

    TetardKing.

    Les pharmaciens ne prescrivent ni ne diagnostiquent ils ne font donc pas partie des professions medicales.J'ai parle de pratiques pour ne pas rallonger un message deja long.parce que les textes de lois ne procedent pas par distinction entre profession medicale et paramedicale,mais definissent article apres article les competences de chaque intervenant en sante.D'abord les diplomes,certificats et titres requis pour l'exercice,les leux d'etudes et d'aprentissage,defini ensuite ce qui releve du "role propre" c'est le terme legal,et termine sur les obligations liees a la fonction.Ainsi la distinction s'impose d'elle meme les medecins,dentistes et sages femmes doivent avoir suivi une formation dans une faculte de medecine et forment le corps medical,les autres agissent sur prescription des precedents et forment le "corps paramedical" et dont le nom legal (sauf erreur) est "auxiliaires de sante".Dans le Code de la sante vous trouverez les textes concernant les medecins aux articles L-4111-1 et suivants.Pour les infirmier(e)s aux articles L-4311-1 et suivants.Pour les pharmaciens aux articles L-4211-1 et suivants.Tous ces articles sont de plus prolonges dans la Nouvelle Partie Reglementaire du code.Mais ce ne sont la que les textes de base il faut tenir compte ensuite d'un tas d'autres decrets,arretes ou dispositions qui apportent des precisions dans differents domaines d'exercice.Il serait donc illusoire de chercher un seul texte qui etablirait en quelques mots la distinction entre medical et paramedical. Loupiat 10 février 2006 à 00:18 (CET)[répondre]

    Pour information, la pharmacie est une discipline médicale, et non paramédicale.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Profession_param%C3%A9dicale par exemple
    ou ici http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/metier_sante/liste_metiers.htm#medicales
    Ce qui ne change rien au problème de savoir comment faire une distinction légale entre les professions médicales et paramed...

    Si le lien du ministere de la sante ne vous suffit pas comme distinction legale....

    Je n'ai pas vu de référence juridique surla page du ministère. Apokrif 14 février 2006 à 12:33 (CET)[répondre]

    Sortir de la confusion...[modifier le code]

    La catégorie "profession de santé est relativement claire. Mais celle de"profession médicale" est beaucoup moins heureuse, voyons pourquoi. La retenir conduit à définir négativement la majeure partie des autre professions, passant la plus grande partie des professionnels concernés. De là l'instauration d'une confusion endémique, puisque partant d'une catégorie restreinte de professionnels de santé (les médecins), on définie un ensemble de pratiques professionnels beaucoup plus vaste (la plupart des professionnels de santé) comme non-médecins. Ce qui interpelle l'épistémologue avec une certaine acuité... L'utilisation de ce type de structure de connaissance n'a, bien sur, guère sa place dans une encyclopédie. Mais, alors comment faire? Une solution consisterait à décrire l'organigramme à partir de "profession de santé" puis en sous catégories "médecins" "soignants" "rééducateurs" etc... celà jusqu'à l'esthétique si nécessaire. Cette solution, épistémologiquement défendable, se heurte uniquement à une forme de centration de la santé sur la guérison des maladies (une forme exorcistique de la question dirait l'anthropologue F. Laplantine). Sauf que les savoirs (et en particulier les sciences de la médecine et du soin) courent plus vite que les traditions sociales. Mais, en tout état de cause, l'article est à réécrire si l'on souhaite qu'il recouvre la réalité des choses... J. C. HAUTE

    Définir comme professionnels de santé ceux qui doivent s'inscrire sur la liste ADELI ?[modifier le code]

    Bonjour, Je ne suis pas podologue, mais avant de renvoyer certaines professions à la corbeille, ne pourrait-on pas considérer l'existant. Les orthopédistes-orthésistes, par exemple, sont tenus de s'inscrire depuis une date qui commence à ne plus être tout à fait récente sur la liste ADELI. Pas de doute en ce qui me concerne, si vous cherchez des professionnels de santé, commencez par regarder s'ils peuvent s'y inscrire :) J'espère avoir contribué à votre travail, qui est malgré le ton déplaisant de cette discussion, très interessant. Cordialement, F.A.

    changer l'interwiki?[modifier le code]

    Allied health professions me parait mieux correspondre à cet article. Fafnir (d) 2 juillet 2008 à 03:54 (CEST)[répondre]

    En france,un docteur en pharmacie est un professionnel de santé mais nullement un professionnel médical. Cet article mériterais donc d'être modifier. cordialement --83.114.199.30 (d) 1 août 2010 à 01:24 (CEST)[répondre]

    Réaction à chaud[modifier le code]

    Bravo à Fafnir: excellente référence!

    Afin de nuancer la phrase précédente (2e) nettement tranchante, en France, le Code de la santé publique (CSP) change tous les 6 mois et ne se référer qu'à un seul code, une seule source est une aberration (j'espère que 83.114.199.30 n'est pas médecin...).

    • le pharmacien est un professionnel médical pour :
    1. L'armée (d'emblée officier de santé, au même rang qu'un médecin);
    2. Les pompiers (d'emblée capitaine, au même rang qu'un médecin) ;
    3. Le pharmacien-conseil est un praticien-conseil du Service médical de la Sécurité sociale (avec médecin et dentiste);
    4. Diverses institutions ou administrations de ce type (pas le temps de lister, c'est juste quelques remarques sur le vif et non référencées ici; c'est une page de discussion);
    • il appartient d'office à la Commission médicale d'établissement (CME) des hôpitaux, cliniques, etc.;
    • il est classé et présenté dans l'équipe médicale des établissements de santé (par opposition à l'équipe de soins);
    • aux USA et dans certains CHR français, il est dans les services où le médecin fait le diagnostic et le pharmacien choisit les médicaments, dosage, prises, voies d'administration, préparation si besoin (Bordeaux notamment, infectiologie, oncologie pour ce que j'en sais d'expérience) tenant compte d'une pharmacocinétique/pharmacologie perturbée par une polypathologie par exemple que les médecins ne peuvent appréhender faute de spécialisation et de temps − sauf médecins pharmacologues, plutôt rares en France, ET aux dires des médecins pharmacologues plutôt scandalisés d'entendre partout dans les médias des médecins non formés à la pharmacologie parler des médicaments et entretenir la confusion sur les rôles respectifs des professionnels de santé − à chacun son métier et les vaches seront bien gardées).

    Last but not least (in cauda venenum comme disait Diafoirus), que dire des biologistes médicaux?

    Ils ont toujours été ou médecins ou pharmaciens (que des «docteurs...» aujourd'hui − M.D. et Pharm.D.). Ils sont leurs propres prescripteurs d'examens complémentaires à des fins diagnostiques...

    Alors, un pharmacien biologiste médical n'est pas un professionnel médical?
    Cherchez... La réponse est dans la question!

    Alors... il y a des pharmaciens «pas pareils» en France...?

    La biologie médicale est une spécialisation du pharmacien. Il y avait des pharmaciens de 1ère et 2e classe avant la 2e guerre mondiale, mais ne reste qu'un seul diplôme aujourd'hui.

    En revanche, il y a des codes législatifs pas pareils... des incohérences administratives à foison... et se référer au seul CSP pour définir une profession de santé et un peu léger!

    Je n'ai rien écrit sur les codes de la Sécurité sociale ni des assurances, ni sur l'histoire de la profession (Hippocrate et Galien étaient-ils des médecins-pharmaciens ou des pharmaciens-médecins...), sur les «facultés de médecine ET de pharmacie» partout en France (pourquoi mélanger ces étudiants-là?), ni sur l'OMS, etc. (et j'évite de me référer à Wikipedia en français, trouvant des données non ou mal sourcées, incohérentes entre pages différentes et bien sûr souvent approximatives, n'est-ce pas?).

    Il faut toujours être d'une prudence extrême avant de lancer une telle fatwa! un peu revancharde, semble-t-il...
    Deci delà, dans la presse ou sur le web, je lis tellement de médecins qui ne connaissent plus que leur profession, considérant même dentistes et sage-femmes comme des «paramédicaux» (qui sonnait dans leurs écrits ou dires comme «vous savez bien, le reste...»... mais qu'on voit et entend partout. Ici aussi?

    Lien sur la distinction professionnel de santé/autre professionnel[modifier le code]

    Site sur la CPS Ce site distingue de façon claire le professionnel de santé des autres professions, particulièrement administratives. Ceci est en cohérence avec le Code. On distingue notamment deux catégories : les professionnels d'établissements de santé, et les directeurs d'établissements de santé (qui ne sont pas nécessairement des professionnels de santé). Les professions administratives ne sont pas des professions de santé. A noter également que la distinction entre les deux ne doit pas se concevoir comme une gradation : les champs sont différents, et sous un certain angle le professionnel de l'établissement de santé peut disposer de plus d'information qu'un professionnel de santé (par exemple il aura accès souvent à plus de dossiers, mais de façon moins complète qu'un professionnel de santé sur le plan médical et parfois plus complète sur d'autres champs (social, bancaire, impayés, par exemple)). L'enjeu de la distinction est donc tout relatif... Le contenu de la page actuelle est mal construit et celle-ci mériterait d'être refonde.

    Manner-schnitten (d) 2 octobre 2012 à 11:39 (CEST)[répondre]

    Professionnel de la santé ou professionnel de santé[modifier le code]

    Tout est dans le titre... D'autant que tous les intervenants dans cette page de discussion parlent de professionnels de santé. Nguyenld (d) 15 décembre 2012 à 19:05 (CET)[répondre]

    Les deux formes sont en concurrence, et je ne vois pas d’indice dans l’usage (notamment dans les statistiques de Google et dans les textes de loi) suggérant que l’une l’emporte actuellement sur l’autre. La forme avec article a l’avantage d’être cohérente avec les formes suivantes, pour lesquelles l’usage tranche, au contraire, clairement : « professionnel de l’hygiène », « professionnel du bâtiment », « professionnel de l’éducation », « professionnel du spectacle ». Pourquoi, dans le cas particulier de la santé, la version plus amorphe est si répandue, mystère – mais la médecine est particulièrement perméable aux formes amorphes : on lit trop souvent “cancer de vessie” pour “cancer de la vessie”, voire – ce qui constitue un contresens – “mutation KRAS” pour “mutation de KRAS”. Palpalpalpal (discuter) 10 juin 2015 à 12:34 (CEST)[répondre]

    Place des délégués médicaux[modifier le code]

    Quelle est la place des délégués médicaux/visiteurs médicaux/représentants medicaux dans tout ça? Mon nom: NJOYA Abdou — Le message qui précède a été déposé par 41.244.234.169 (d · c), le 31 octobre 2015 à 12:43. Il est recommandé de signer en cliquant sur Exemple du bouton signature ce qui ajoutera les quatre tildes de signature (~~​~~).

    Les professions de Santé[modifier le code]

    Sur cet article la catégorie des auxiliaires médicaux comprennent aussi les aides-soignants, auxiliaires de puériculture, ambulanciers et assistants dentaires, hors je ne crois pas que le CSP définisse ces professions de santé comme des auxiliaires de santé, qu'en pensez-vous ? --Nappotto (discuter) 26 octobre 2020 à 10:23 (CET)[répondre]